EntomoScience
24.0K views | +10 today
Follow
 
Rescooped by Bernadette Cassel from Dr. Goulu
onto EntomoScience
Scoop.it!

Biologie : l'évolution peut aussi être lamarckienne !

Biologie : l'évolution peut aussi être lamarckienne ! | EntomoScience | Scoop.it
Une équipe de l’Institut de biologie de l’École normale supérieure (CNRS/ENS/Inserm), dirigée par Eric Meyer, vient de montrer que, chez la paramécie, les types sexuels se transmettent de génération en génération par un mécanisme surprenant qui...

Via Goulu
more...
No comment yet.
EntomoScience
Toutes les disciplines scientifiques peuvent s'intéresser aux insectes et autres petites bêtes !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L’Anthropocène et l’échelle des temps géologiques

L’Anthropocène et l’échelle des temps géologiques | EntomoScience | Scoop.it
La géologie est une discipline dans laquelle le temps joue un rôle fondamental. Il en est une colonne vertébrale. Comme, de plus, il couvre une durée de plus de 4 milliards d’années, il est nécessaire de le découper en tranches. Ces tranches sont plus ou moins épaisses (ères, périodes, époques…) et toutes servent à établir des corrélations entre des terrains parfois éloignés.

Depuis que la vie s’est répandue en abondance sur Terre, il y a 550 millions d’années, les ères, les systèmes et les étages sont distingués sur la base de leur contenu en fossiles, et généralement séparés par une grande crise du monde vivant.

Ainsi l’ère paléozoïque est séparée de l’ère mésozoïque par la plus grande crise que le monde vivant ait connu (96 % des espèces sont alors éradiquées) et certains organismes emblématiques disparaissent à jamais telles les trilobites,

(...)

 

Par Patrick De Wever et Stan Finney. The Conversation FR, 21.02.2017

 

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

La biologie de la chenille légionnaire

La biologie de la chenille légionnaire | EntomoScience | Scoop.it

"Son nom scientifique, Spodoptera frugiperda, fait référence aux ailes à motifs gris des papillons adultes et aux ravages qu’elles occasionnent sur les fruits. Son nom courant renvoie au fait que les chenilles se déplacent en masse à l’automne.

Plusieurs caractéristiques de cet insecte en font une espèce particulièrement difficile à contrôler : en plus de leur impressionnante endurance de vol, les femelles adultes sont extrêmement fertiles, avec plus de 1 000 œufs pondus durant leur vie.

 

Ces chenilles peuvent coloniser plus de 100 plantes appartenant à 27 espèces différentes. Si elles sont polyphages – c’est-à-dire capables de se nourrir d’une grande variété de plantes –, leurs hôtes préférés demeurent le maïs, le sorgho, le millet, le riz et la cane à sucre.

 

Une autre raison de la difficulté à les appréhender réside dans leur capacité à résister aux pesticides. On a ainsi essayé d’éradiquer cette chenille à l’aide de maïs BT, mais ces plantations sont toujours très controversées dans de nombreux pays africains.

On a imputé à la chenille légionnaire d’automne des dégâts ayant occasionné des pertes annuelles de 600 millions de dollars pour le seul Brésil. Ces chenilles représentent également une menace pour d’autres cultures essentielles : le niébé, la pomme de terre et le soja.

 

À l’heure qu’il est, nous ne disposons pas d’informations suffisantes au sujet de son impact sur l’ensemble des cultures africaines. Mais l’inquiétude grandit."

(...)

 

Afrique : pourquoi la lutte contre la chenille légionnaire est si difficile. Par Kerstin Kruger, The Conversation FR, 19.02.2017

 

[image] Au stade adulte, la chenille légionnaire d’automne peut passer les frontières grâce à son vol. Andy Reago & Chrissy McClarren/Flickr

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Thorax d'une abeille en microscopie électronique à balayage (MEB)

Thorax d'une abeille en microscopie électronique à balayage (MEB) | EntomoScience | Scoop.it

"Thorax d'une abeille sur lequel on distingue des pollens, observé en microscopie électronique à balayage (MEB). Crédit : Stephan Borensztajn / CNRS Photothèque"

 

Publication Instagram par CNRS, 31.01.2017


Source : http://phototheque.cnrs.fr/i/20120001_1358

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Premières Chimères interspécifiques

Premières Chimères interspécifiques | EntomoScience | Scoop.it
Dans un article en open access publié par le journal Cell du 26 janvier 2017 (référence ci-dessous), un groupe de chercheurs américains (Salk University) et espagnols font le point des recherches visant à intégrer des cellules-souches provenant d'une espèce de mammifère donnée dans les premiers stades du développement de l'embryon d'un humain, afin d'obtenir ce que l'on nomme des « chimères ».

(...)

 

Par Jean-Paul Baquiast. Automates Intelligents, 30/01/2017

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from AgroSup Dijon VitiO
Scoop.it!

Participez au forum des "Métiers de la Vigne et du Vin" ! -  Université de Bourgogne

Participez au forum des "Métiers de la Vigne et du Vin" ! -  Université de Bourgogne | EntomoScience | Scoop.it

Jeudi 23 mars, de 16h à 18h30, le Pôle Formation et Vie Universitaire vous invite à participer à son "Forum des Métiers de la Vigne et du Vin" 


Via AgroSup Dijon VitiO
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les libellules, symbole d’une foisonnante biodiversité dont nous ignorons presque tout

Les libellules, symbole d’une foisonnante biodiversité dont nous ignorons presque tout | EntomoScience | Scoop.it
... Ce qui n’est pas connu n’est pas juste non vu, il est aussi ignoré.

Il existe à ce jour 6 000 espèces de libellules identifiées de par le monde. Ces insectes aquatiques charismatiques sont considérés comme bien connus, or l’hiver dernier nous avons évoqué dans une de nos parutions scientifiques la découverte de 60 nouvelles espèces.

Ces insectes n’avaient jamais été identifiés ni étudiés auparavant. Si la plupart des espèces non connues, souvent considérées comme indiscernables ou cachées, réclament un travail de laboratoire minutieux, ces 60 espèces-là se trouvaient dans des zones accessibles du continent africain.

En mai dernier, la star des naturalistes, le Britannique David Attenborough, a reçu en cadeau pour ses 90 ans, une libellule en provenance de Madagascar récemment découverte et qui portera désormais son nom. Dans la revue Nature, j’ai souligné à quel point cette libellule, tout comme le parcours d’Attenborough, plaidait en faveur d’un amour inconditionnel et altruiste de la nature.

(...)

 

Par Klaas-Douwe B. Dijkstra. The Conversation, 18.07.2016

 

[Lien Nature] http://www.nature.com/polopoly_fs/1.19870!/menu/main/topColumns/topLeftColumn/pdf/533172a.pdf

"Restore our sense of species"

Klaas-Douwe B. Dijkstra has named a new dragonfly after David Attenborough to mark the broadcaster’s 90th birthday — and to honour the importance of knowing the natural world.

 

[Vidéo] Dragonfly Named After Attenborough! - #Attenborough90 - BBC Earth - YouTube, 06.05.2016
https://www.youtube.com/watch?v=FMDnPUXTcdc

 

[Image] David Attenborough et sa libellule malgache (vidéo BBC, mai 2016).

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'OMS Europe publie un cadre de formation pour la gestion des risques liés aux moustiques invasifs

L'OMS Europe publie un cadre de formation pour la gestion des risques liés aux moustiques invasifs | EntomoScience | Scoop.it
L'OMS Europe a publié un document qui constitue un cadre de formation visant à fournir aux non-spécialistes une compréhension des questions clés liées aux moustiques envahissants et aux maladies (ré)émergentes à transmission vectorielle. Il vise plus particulièrement les décideurs ainsi les gestionnaires de programme impliqués dans la planification, la mise en œuvre et l'évaluation des stratégies de surveillance et de contrôle des moustiques vecteurs invasifs.
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Programme Miel européen – bilan de la Journée de Namur 2017 (suite)

Programme Miel européen – bilan de la Journée de Namur 2017 (suite) | EntomoScience | Scoop.it

"... La seconde conférence était donnée par le Professeur Pierre Rasmont de l’Université de Mons. Il a présenté avec humour, malgré le caractère inquiétant du sujet, les risques que présentent les bouleversements climatiques pour les abeilles sauvages et des bourdons. Ces résultats d’un projet de recherche collectif sont catastrophiques. La biodiversité florale et animale commence déjà à subir les conséquences de perturbations climatiques telles que les épisodes caniculaires par exemple. Certaines espèces de bourdons sont irrémédiablement condamnées, en particulier celles qui ne supportent pas de longues périodes de sécheresse et de chaleur ou qui sont inféodées à des plantes qui peuvent être ravagées par les conséquences d’une élévation des températures. C’est cas en particulier des espèces boréales (Bombus balteatusBombus cingulatusBombus lapponicus, etc.)."

(...)

 

Par Agnès Fayet. Butine info, 31.01.2017

 

more...
Bernadette Cassel's curator insight, February 13, 6:11 AM

 

Abeilles : Deux conférences données par des chercheurs à la Journée de Namur 2017 - From butine.info - January 23, 5:53 PM

 

Bernadette Cassel's curator insight, February 13, 6:41 AM

 

À (re)lire :

 

Sur les 69 espèces de bourdons européennes, certaines sont menacées par le changement climatique... -  From www.kisskissbankbank.com - April 20, 2015 8:17 AM

 

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Table ronde actu : Les avalanches / L'anthropocène / Le cannibalisme sexuel chez les mantes religieuses

Table ronde actu : Les avalanches / L'anthropocène / Le cannibalisme sexuel chez les mantes religieuses | EntomoScience | Scoop.it
L'actualité des sciences vue par Sophie Coisne, rédactrice en chef de La Recherche, Olivier Lascar, rédacteur en chef adjoint de Sciences et Avenir et Valentine Delattre, fondatrice du blog et de la chaîne Youtube Science de Comptoir.

 

La Méthode scientifique, par Nicolas Martin. France Culture, 10.02.2017
 
Bernadette Cassel's insight:

À (re)lire :

 

Se faire dévorer est un bon investissement pour le mâle de la mante religieuse - From www.sciencesetavenir.fr - July 15, 2016 3:52 PM

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

En sciences, votre meilleure conseillère est la surprise

En sciences, votre meilleure conseillère est la surprise | EntomoScience | Scoop.it
S’il fallait que mes élèves ne retirent qu’une seule chose de leur cours de sciences, je ne voudrais pas que ce soit un ensemble de connaissances mais une attitude. Je veux parler de ce que feu le physicien Richard Feynman appelait l’«intégrité scientifique», cette démarche qui consiste à accepter de se plier en quatre pour examiner pourquoi nos théories préférées sur le monde sont peut-être fausses. «Tous, nous espérons que vous avez appris cette idée en étudiant les sciences à l’école», avait déclaré Feynman lors d’un discours de remise des diplômes en 1974.

(...)

 

Par Julia Galef, traduit par Bérengère Viennot, Slate, 13.01.2015

 

Bernadette Cassel's insight:

À (re)lire :

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'écopsychologie veut renouer le lien entre les humains et la nature

L'écopsychologie veut renouer le lien entre les humains et la nature | EntomoScience | Scoop.it
... Les écopsychologues ont notamment cherché à comprendre ce hiatus entre la masse d’informations — plus qu’alarmistes — dont nous disposons sur l’état de la planète, et la lenteur avec laquelle nous consentons, individuellement et collectivement, à changer nos modes d’existence. Selon leur analyse, au cours de son évolution l’être humain s’est peu à peu distancié de la nature au point de perdre la capacité à la ressentir. Cette perte de connexion intime l’aurait conduit à envisager la Terre comme un objet extérieur, assimilable à un stock de matières premières à gérer.

Or la nature a une âme, soutiennent les écopsychologues, qui « renouent avec l’anima mundi des Grecs et des Latins » et « contribuent au réenchantement de notre relation au monde » [1], selon le philosophe Mohammed Taleb, qui voit là une autre voie, aux côté des sciences de la nature, pour pénétrer le vivant.

 

Par Samuel Socquet (Reporterre), 07.02.2017

 

[1« Psyché, cosmos et âme du monde. Fragments d’histoire de l’écopsychologie », Mohammed Taleb, Conférence du Cercle Averroès, 24 mai 2013.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Au commencement était le spermatozoïde

Au commencement était le spermatozoïde | EntomoScience | Scoop.it
Petit voyage biologique au pays des gamètes mâles, alors que les recherches pour une contraception masculine avancent.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'avenir de la modification génomique et sa règlementation

L'avenir de la modification génomique et sa règlementation | EntomoScience | Scoop.it
Une nouvelle technologie appelée CRISPR fait les manchettes internationales comme étant un pas-de-géant dans le domaine du génie génétique. CRISPR, acronyme pour « clustered regularly interspaced short palindromic repeats » en anglais, est une technologie de modification génomique qui permet aux scientifiques de modifier l’ADN beaucoup plus rapidement, facilement et efficacement que les anciennes méthodes de génie génétique.

CRISPR a de vastes répercussions sur l’avancement des soins de santé et de l’agriculture et a déjà été utilisé dans le but de créer des moustiques génétiquement modifiés pour aider à réduire la propagation de la malaria.

Dans la foulée de cette percée majeure, UVA Today a demandé au professeur de politique publique de l’université de Virginie, Randall Lutter, de nous expliquer l’impact de cette nouvelle technologie. Maintenant membre de la faculté de la Frank Batten School of Leadership and Public Policy de l’UVA, M. Lutter est un ancien sous-commissionnaire des politiques à la Food and Drug Administration (« FDA »), où il a joué un rôle clé dans les efforts déployés pour réglementer les animaux génétiquement modifiés.

(...)

 

Par Katie McNally, University of Virginia. Traduit par Stéphanie S., iatranshumanisme.com, 26.01.2017

[Image] Randall Lutter est professeur de politique publique à la Frank Batten School of Leadership and Public Policy et ancien sous-commissaire des politiques de la FDA. (Photo by Dan Addison, University Communications) 

 

Mots-clés : bioéthique, insectes GM, Aedes, Zika, paludisme, Federal Insecticide, Fungicide, and Rodenticide Act (FIFRA, Loi fédérale sur les insecticides, fongicides et rodenticides)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Christine Rollard, l’arachnologue qui chasse la peur des araignées

Christine Rollard, l’arachnologue qui chasse la peur des araignées | EntomoScience | Scoop.it
L’arachnologue du Muséum national d’histoire naturelle, à Paris, combat les préjugés qui entourent ces bestioles, jusque dans l’esprit des phobiques.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Soutien à la marche citoyenne pour les sciences

Soutien à la marche citoyenne pour les sciences | EntomoScience | Scoop.it
Le 22 avril prochain, les citoyens du monde entier sont appelés à participer à une grande marche pour les sciences. Cette initiative a été lancée par des scientifiques américains pour faire face à « de nouvelles politiques (qui) menacent d’entraver davantage la capacité des chercheurs de mener à bien leurs recherches et de diffuser leurs résultats. »

 

Communiqué – Salle de Presse Inserm, 20.02.2017

 

En tant que dirigeants d’opérateurs publics de recherche, nous souscrivons à l’idée que la « science est un processus et non un produit, un outil de découverte qui nous permet d’approfondir et d’affiner sans cesse notre connaissance de l’univers ». Confrontés nous aussi à des budgets contraints, nous partageons la conviction que « les restrictions budgétaires et le gel des recrutements vont à l’encontre de l’intérêt des Nations ».

C’est pourquoi nous soutenons pleinement l’initiative de cette marche citoyenne pour les sciences.

Jean Chambaz, Président de la Coordination des Universités de Recherche Intensive Françaises (CURIF)

Alain Fuchs, Président du CNRS

Yves Lévy, PDG de l’INSERM

Philippe Mauguin, PDG de l’INRA

Antoine Petit, PDG d’INRIA

Daniel Verwaerde, administrateur général du CEA

Retrouvez l’appel

https://www.marchforscience.com

En France, les défilés se dérouleront à Paris, Lille, Lyon, Toulouse et Montpellier

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Pourquoi les libellules tuent les bactéries [en anglais]

Pourquoi les libellules tuent les bactéries [en anglais] | EntomoScience | Scoop.it
Special bacteria-killing surfaces constitute a highly active area of research and development.

Strategies to construct them vary widely. One group has infused a slippery surface with molecules that disrupt bacterial communication. Others have shown that silver nanoparticle coatings can destroy bacteria. Yet another group used black silicon to create a surface that resembled a tiny "bed of nails" (nanopillars), which physically rip bacteria apart.

That latter example, which falls into a broad category known as nano-textured surfaces (NTS), is of particular interest because it also exists in nature. The nanostructure of black silicon is very similar to that of dragonfly wings. And just like their elemental counterpart, dragonfly wings kill bacteria.

(...)

 

Par Alex Berezow, American Council on Science and Health, 06.02.2017

 

[Image] This research reveals the natural bactericidal interaction between E. coli and a dragonfly wing’s (Orthetrum villosovittatum) NTS using advanced microscopy techniques and proposes a model. Contrary to the existing mechanistic models, this experimental approach demonstrated that the NTS of Orthetrum villosovittatum dragonfly wings has two prominent nanopillar populations and the resolved interface shows membrane damage occurred without direct contact of the bacterial cell membrane with the nanopillars. We propose that the bacterial membrane damage is initiated by a combination of strong adhesion between nanopillars and bacterium EPS layer as well as shear force when immobilized bacterium attempts to move on the NTS. These findings could help guide the design of novel biomimetic nanomaterials by maximizing the synergies between biochemical and mechanical bactericidal effects.

 

via Bactericidal Effects of Natural Nanotopography of Dragonfly Wing on Escherichia coli - ACS Applied Materials & Interfaces (ACS Publications)

 

[NTS : Surface nanotexturée]

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Stanislas Dehaene : Vers une science de la vie mentale

Stanislas Dehaene : Vers une science de la vie mentale | EntomoScience | Scoop.it
Notre vie mentale pourrait-elle être régie par quelques principes généraux d'architecture cérébrale ? Où se nichent dans notre cerveau la proto-arithmétique, les mécanismes de la reconnaissance visuelle des mots, les images subliminales?

(...)

 

Collège de France : 40 leçons inaugurales, par Merryl Moneghetti. France Culture, 22.07.2016
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Forum "L'année vue par ... Les Sciences" 2017 / France Culture

Forum "L'année vue par ... Les Sciences" 2017  / France Culture | EntomoScience | Scoop.it
4 tables rondes animées par Nicolas Martin (La Méthode scientifique) et une leçon de clôture par Hubert Reeves, depuis le Grand Amphithéâtre de La Sorbonne à Paris.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Gembloux Agro-Bio Tech : Nos chercheurs se distinguent dans les projets européens

Gembloux Agro-Bio Tech : Nos chercheurs se distinguent dans les projets européens | EntomoScience | Scoop.it
François Verheggen travaille sur les taupins au sein d’un consortium européen qui vient d’obtenir un financement dans le cadre du programme ElatPro (Spotting the needle in a haystack: Predicting wireworm activity in top soil for integrated pest management in arable crops).

Les taupins (Coleoptera: Elateridae) sont des insectes dont les larves (photo) consomment les racines d’une large gamme de plantes cultivées, conduisant à d’importants préjudices économiques au niveau européen.

Dans le cadre du projet ElatPro, le laboratoire d’entomologie de Gembloux Agro-Bio Tech poursuivra ses recherches visant à identifier des composés organiques volatils naturellement émis par les racines des plantes ciblées par les espèces de taupins, et qui attirent ces derniers vers leurs plantes hôtes. Ces composés, une fois complètement identifiés, pourraient en effet être utilisés afin d’attirer les taupins dans des pièges, et améliorer les techniques de surveillance et/ou de lutte.
Bernadette Cassel's insight:

 

Comment lutter contre les taupins avec des odeurs ? Une recherche made in Gembloux AgroBioTech - From www.gembloux.ulg.ac.be - June 3, 2016 8:23 AM

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une incursion dans l’univers des abeilles sauvages - Film documentaire sur ARTE le 14 février

Une incursion dans l’univers des abeilles sauvages - Film documentaire sur ARTE le 14 février | EntomoScience | Scoop.it
On connaît bien les abeilles à miel domestiques et leurs colonies très hiérarchisées, mais leurs cousines sauvages sont moins familières. Elles sont pourtant d’une diversité étonnante, tant dans leur apparence que leur comportement. Géantes de trois centimètres ou naines d’un millimètre, elles déploient beaucoup d’efforts dans le soin à leur progéniture, jusqu'à parcourir des centaines de kilomètres en vol groupé pour fournir nectar et pollen aux larves. Certaines sous-espèces laissent d’autres animaux travailler pour elles avant de s’emparer des fruits de leur labeur – ou même de les tuer. À travers des images rares, on découvre aussi leurs grandes facultés d'adaptation. Un film de Jean Hart, considéré comme le meilleur réalisateur animalier allemand.

 

ARTE+7 | Les abeilles sauvages

 

Diffusion :
mardi 14 février à 19h00
En ligne du 14 février au 21 février 2017

 

Bernadette Cassel's insight:

 

Les abeilles sauvages : en février sur ARTE - From www.arte.tv - January 27, 4:24 PM

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Programme Miel européen – bilan de la Journée de Namur 2017

Programme Miel européen – bilan de la Journée de Namur 2017 | EntomoScience | Scoop.it

"... L’après-midi, deux conférences de très grande qualité ont été données. La première était présentée par le français Jean-Christophe Sandoz, Directeur de recherche au CNRS à Gif-sur-Yvette (laboratoire Evolution, Génomes, Comportement et Ecologie – EGCE). Il travaille sur la perception et l’apprentissage olfactifs et visuels de l’abeille Apis mellifera au sein du programme de recherche EVOLBEE. Il a présenté le résultat de ses recherches sur la manière dont les abeilles perçoivent les odeurs et sur les réponses comportementales qui en découlent. Il a également présenté l’état des connaissances sur les phéromones du frelon asiatique (Vespa velutina) et les recherches qui présentent un espoir dans la réalisation de pièges olfactifs sélectifs efficaces."

 

Par Agnès Fayet. Butine info, 31.01.2017

 

more...
Bernadette Cassel's curator insight, February 13, 6:11 AM

 

Abeilles : Deux conférences données par des chercheurs à la Journée de Namur 2017 - From butine.info - January 23, 5:53 PM

 

Bernadette Cassel's curator insight, February 13, 6:41 AM

 

À (re)lire :

 

Sur les 69 espèces de bourdons européennes, certaines sont menacées par le changement climatique... -  From www.kisskissbankbank.com - April 20, 2015 8:17 AM

 

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Colloque Intégrité Scientifique 2017 - Sciencesconf.org

Colloque Intégrité Scientifique 2017 - Sciencesconf.org | EntomoScience | Scoop.it
Après "Intégrité Scientifique : Parlons en !", ce deuxième colloque organisé par l’université de Lorraine souhaite mettre l'accent sur "l'intégrité scientifique en action". Il s'agira de dresser un état des lieux sur la manière dont les établissements sont en capacité de contribuer à la mise en œuvre de bonnes pratiques en recherche, à l’énoncé de repères déontologiques, à la mise en place de démarches et de procédures par lesquelles des allégations de manquement sont gérées. Il conviendra également de s’interroger, dans un contexte marqué par la concurrence accrue pour l'obtention de fonds, par l'importance du financement privé et par l'exigence accrue de performances scientifiques, sur les liens d’intérêt qui peuvent conduire à des conflits d’intérêts.
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Simone Weill, une pionnière de l'écologie

Simone Weill, une pionnière de l'écologie | EntomoScience | Scoop.it
Ce livre restitue le parcours étonnant et courageux de Simone Weil, et la pertinence de ses analyses sur la société industrielle, d’une étonnante actualité.

Présentation du livre par son éditeur :

Simone Weil (1909-1943) fut une lanceuse d’alerte dont la voix fut recouverte en son temps. Ce qu’elle annonçait se vérifie aujourd’hui : le système capitaliste et industriel tend à détruire toutes les bases possibles d’une organisation différente, et il subsistera jusqu’à l’extrême limite de ses possibilités. (...)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des insectes hermaphrodites fécondent leurs filles avec du sperme parasite. - GuruMeditation

Des insectes hermaphrodites fécondent leurs filles avec du sperme parasite. - GuruMeditation | EntomoScience | Scoop.it
La vie de la Cochenille australienne (Icerya purchasi, en photo ci-dessus) pourrait appartenir aux lignes du plus ridicule des tabloïdes. Papa laisse des parties de corps parasites dans sa propre fille, qui produisent le sperme qui féconde ses œufs. Il est à la fois père et grand-père de ses propres petits-enfants.

En plus de cela, ces insectes sont le plus souvent hermaphrodites. À l’exception du pur mâle, presque tous les individus sont à la fois mâles et femelles. Ils se reproduisent en ayant des relations sexuelles avec eux-mêmes, fertilisent leurs propres oeufs avec leur propre sperme. Et cela signifie que ces cochenilles peuvent être père, mère, grand-père et grand-mère de l’ensemble de leurs petits-enfants.

Les cochenilles sont de petits animaux qui sucent la sève des plantes pour vivre. Enrobés d’une armure cotonneuse, la plupart des gens ne sauraient même pas les reconnaitre comme des insectes. Elle et deux de ses proches parents sont les seules hermaphrodites connus dans plusieurs millions d’espèces d’insectes.

(...)

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des créationnistes contre la science : la situation en France

Des créationnistes contre la science : la situation en France | EntomoScience | Scoop.it
Dans un premier article, nous évoquions les difficultés liées à la formation des enseignants pour une bonne transmission des savoirs relatifs à la théorie de l'évolution. Il existe hélas une autre difficulté de terrain, lié celle-ci aux créationnismes. Le créationnisme d’obédience chrétienne est devenu moins audible, notamment depuis que Jean-Paul II a écrit que « de nouvelles connaissances conduisent à reconnaître dans la théorie de l’évolution plus qu’une hypothèse », suivi en cela par le pape François en 2014 : « l'évolution dans la nature n'est pas incompatible avec la notion de création ». Même si ces positions sont peu clivantes, l’impact de préjugés chrétiens persiste sous des formes plus ou moins visibles, et il est extrêmement difficile à la science de s’en émanciper totalement.

Dans un but affiché d’aide au développement du dialogue entre science et religion, des associations ou fondations soutiennent des scientifiques créationnistes ou développant des points de vue quelque peu marginaux. Ainsi Anne Dambricourt-Malassé a-t-elle vu ses idées anti-darwiniennes diffusées par une autoproclamée « Université Interdisciplinaire de Paris ». De façon plus subtile, mais pour des millions de dollars, la riche fondation Templeton finance des recherches variées, avec un affichage de valeurs morales positives et de dialogue qu’on a du mal à critiquer. Au delà des objections « chrétiennes » au darwinisme, cet ancrage des projets financés par la fondation Templeton dans une moralité positive illustre combien le darwinisme est source d'inconfort pour toute personne qui souhaite naturellement que la vie humaine ait un sens. Ainsi peut-on comprendre le financement des travaux sur l’altruisme de Martin Nowak, aux positions un peu décalées dans ce champ de recherche.

(...)

 

Par Marc-André Selosse et Bernard Godelle. The Conversation, 09.02.2017

Bernadette Cassel's insight:
 
À (re)lire :
  • Enseigner la théorie de l'évolution en France : aller au-delà des voeux pieux - From theconversation.com - February 8, 8:02 PM
 
more...
No comment yet.