EntomoScience
Follow
Find
10.2K views | +3 today
 
Rescooped by Bernadette Cassel from Mes passions natures
onto EntomoScience
Scoop.it!

Qui a peur des espèces invasives ?

Qui a peur des espèces invasives ? | EntomoScience | Scoop.it

Par Pierre Barthélémy. Passeur de sciences. « Un entretien avec Jacques Tassin »


« Chercheur au Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad), Jacques Tassin vient de publier La grande invasion aux éditions Odile Jacob. Dans cet ouvrage limpide et profond, il remet en cause la vision manichéenne portée sur les espèces dites invasives et, du même coup, notre regard sur la nature et son évolution. »


___________________________________________________________________

SUR LE MÊME SUJET :
→ "Toute espèce invasive a nécessairement un intérêt écologique" - SudOuest.fr


Via Bourdoncle
more...
Christian Allié's curator insight, February 17, 2014 10:49 AM
..............""""""""""""""""
EntomoScience
Sommaire accessible par le tag "À propos" (cliquer sur le dessin de l'entonnoir dans le coin supérieur droit)
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La taille de la guêpe

La taille de la guêpe | EntomoScience | Scoop.it

Flora Urbana. « À 2,5 pouces (6,3 cm) le mâle de cette guêpe (on la surnomme Godzilla) a de quoi inquiéter les inquiets. Megalara garuda, une espèce récemment découverte à Sulawesi en Indonésie a les mâchoires plus grandes que ses pattes avant !  »


 [Image] « Comparer avec cette guêpe bien commune (Vespula vulgaris, la Guêpe commune, d'origine Eurasienne) qui nous ennuie quand nous pique-niquons. »


« À propos de cette méga-guêpe, lisez le billet chez Bug Girl's Blog »


[...]


[Lien] Return of Waspzilla | Bug Girl's Blog
https://membracid.wordpress.com/2012/03/25/return-of-waspzilla/

          

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

From www.physorg.com - March 25, 2012 12:42 AM :

→  Une guêpe de belle taille / Megalara garuda: the King of Wasps

      

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

L'insecte le plus rapide est la Cicindèle

L'insecte le plus rapide est la Cicindèle | EntomoScience | Scoop.it
C’est un insecte exceptionnel qui attrape ses proies grâce à de véritable sabres à l’avant de son corps et avance à 700 km/h!
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les plantes et les insectes : une lutte permanente

OPIE. Insectes n°168 1er trimestre 2013
Les défenses des plantes I. (par Jacques Huignard)

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Plantes carnivores : 6 types de pièges

Plantes carnivores : 6 types de pièges | EntomoScience | Scoop.it
Sur quelques 600 espèces de plantes carnivores, certaines immobilisent les insectes avec de la glue. D'autres forment de mortels toboggans, ou une nasse d'où il est impossible de sortir. Enfin certaines fonctionnent comme des pièges à loups.


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Sur les traces du titan - Expe-Production

Sur les traces du titan - Expe-Production | EntomoScience | Scoop.it


expe-production.fr bioluminescence.fr


Réalisé en 2009 au cœur de l’immense forêt amazonienne, en Guyane Française, ce documentaire vous emmène à la découverte du monde des insectes.

Vous découvrirez le plus gros coléoptère du monde : le Titan.


Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES :

Sur les traces du titan


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

CNRS Images sur Twitter

CNRS Images sur Twitter | EntomoScience | Scoop.it
[DIAPORAMA] Les #insectes à la loupe, à voir sur #CNRSLeJournal #Entomologie #Microscopie https://lejournal.cnrs.fr/diaporamas/insectes-a-la-loupe … pic.twitter.com/kWEVPAWUic
Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES

From lejournal.cnrs.fr - Today, 7:09 PM :

→  Insectes à la loupe

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

Lorsque tropique

Lorsque tropique | EntomoScience | Scoop.it

Par Luc Perino. LucPerino.com. « Les maladies tropicales remontent en latitude et en altitude en raison du réchauffement climatique »


« Le paludisme a disparu de Camargue et de Corse dans les années 1950. Aujourd’hui, les rares cas importés des pays tropicaux font l’objet d’une très grande vigilance de la part des professionnels de santé et des autorités sanitaires.
Faut-il craindre une réémergence du paludisme liée au réchauffement climatique ? Ceci n’est pas exclu, car les anophèles sont nombreux en France et plus de 400 espèces sont susceptibles de transmettre le plasmodium (parasite qui provoque le paludisme). Dans certains pays tropicaux comme la Colombie ou l’Ethiopie, le paludisme, qui était cantonné dans les chaudes vallées, se rencontre désormais dans les plus hautes altitudes. » 

 

« En Corse du Sud, on vient de diagnostiquer un premier cas de bilharziose contractée localement. Cette maladie était jusqu’à présent limitée aux zones tropicales et subtropicales.
Aedes, le moustique du chikungunya a été capturé à Lyon et dans plusieurs villes de la moitié Sud de la France.
Les cas de leishmaniose humaine se multiplient dans le nord de l’Europe alors que ces maladies n’étaient connues qu’en Europe du Sud. » 


« Il semble inutile de multiplier les exemples pour avoir la preuve d’une remontée en latitude et en altitude des vecteurs de diverses maladies infectieuses et tropicales. » 


« Certains scientifiques et activistes passent allègrement leur temps à chercher des biais dans les études sur le réchauffement climatique et des poux dans la tête des experts du GIEC.
Ces climato-sceptiques ne voudront probablement pas admettre le lien entre cette remontée des pathogènes et les récentes et rapides modifications du climat. » 


« Par contre, les aedes, culex ou anophèles ne sont, eux, pas du tout climato-sceptiques. Mais ce n’est pas une raison pour croire ces moustiques, car ils n’ont pas de diplôme et aucun d’eux n’a jamais publié dans une revue internationale. » 


more...
Bernadette Cassel's curator insight, January 7, 1:11 PM


SUR ENTOMONEWS

From www.sciencepresse.qc.ca - March 14, 2014 6:24 PM :

→  Quand le réchauffement climatique dégourdit les moustiques  


Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Peur et phobie / France Inter

Peur et phobie / France Inter | EntomoScience | Scoop.it


La Tête au carré par Mathieu Vidard. France Inter. « Quelle est la différence entre une simple peur et une vraie phobie? Une phobie est une réaction de peur irrationnelle intense, provoquée par un objet ou une situation particuliers. Et la phobie est à l'origine de problèmes réels pour la personne qui en souffre. »


[...]


l'émission du lundi 12 janvier 2015


Avec:

Antoine Pelissolo

Psychiatre, chef de service dans le Pôle de Psychiatrie du CHU Henri Mondor à Créteil, professeur de psychiatrie à l'université Paris Est Créteil, et président de l'Association française des troubles anxieux et de la dépression (AFTAD)

Pascal de Sutter

Professeur de psychologie à la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, Institut de recherche en sciences psychologiques à l'Université de Louvain en Belgique

Sébastien Bohler

Rédacteur en chef du magazine Cerveau et Psycho


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

2015, année climatique ? - Sciences - France Culture

2015, année climatique ? - Sciences - France Culture | EntomoScience | Scoop.it

Science publique par Michel Alberganti. « ... Du 30 novembre au 11 décembre, sur le site Paris-Le Bourget, se tiendra la 21e conférence climat qui rassemblera de 20 000 à 25 000 personnes provenant de 194 pays.

Cette conférence climat de Paris, baptisée COP21, revêt une importance particulière. D’abord parce qu’elle se déroule en France.  Mais aussi parce qu’elle s’inscrit dans une longue série d’échecs de ce type de manifestation dont l'un des... » 

Invité(s) :
Amy Dahan, historienne des sciences, Directrice de Recherche au CNRS (au Centre Alexandre Koyré, comme Christophe Bonneuil), spécialisée depuis dix ans dans l'analyse des relations entre Science et Politique dans le domaine du Climat
Hervé Le Treut, climatologue, membre de l'Académie des sciences, directeur de recherches au CNRS, directeur de l'Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) où il dirige le laboratoire de météorologie dynamique.
Christophe Bonneuil, Historien des sciences
Michel Petit, correspondant de l'Académie des Sciences  

                

[Image] Dessin de Soulas  

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Vidéos du colloque "Santé et Biodiversité" - 27-28 octobre 2014 - VetAgroSup

Vidéos du colloque "Santé et Biodiversité" - 27-28 octobre 2014 - VetAgroSup | EntomoScience | Scoop.it

• Le changement climatique induit-il une aggravation des maladies infectieuses émergentes ?
• L’antibiorésistance, une réalité
• Microbiote, génome et exposome
• Ville, biodiversité et santé : services de la biodiversité pour la santé en ville
• Gestion sanitaire ou crises sanitaires ?
• La biodiversité comme médicament : les services écosystémiques pour la santé humaine


UMR CNRS 5558 Laboratoire de Biométrie et Biologie Évolutive - Université Lyon 1. « Le colloque national scientifique "Santé et Biodiversité" souhaite faire le point, par des regards croisés pluridisciplinaires, sur les avancées scientifiques et des expériences concrètes pour répondre à la question "notre santé dépend-elle de la biodiversité ?". [...] »  


Pour voir les vidéos des séances plénières

→ du 27/10

→ du 28/10

                   

[Liens]


Programme | Santé - Biodiversité
http://sante-biodiversite.vetagro-sup.fr/?page_id=7


Séances Plénières 27/10 | Santé - Biodiversité
http://sante-biodiversite.vetagro-sup.fr/?page_id=1991


Séances Plénières 28/10 | Santé - Biodiversité
http://sante-biodiversite.vetagro-sup.fr/?page_id=2014


Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES


→  Notre santé dépend-elle de la biodiversité ?

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les mondes de Philippe Descola

Les mondes de Philippe Descola | EntomoScience | Scoop.it
L’anthropologue français le plus commenté à l’heure actuelle revisite sa trajectoire scientifique dans son dernier ouvrage. Pour «CNRS Le journal», il revient sur le rapport des hommes à la nature, propre à chaque culture, et sur la façon dont nous «composons des mondes».


Par Stéphanie Arc. Le Journal du CNRS. Entretien.


« Vous écrivez : « Il est faux de dire que l’homme est en soi une maladie pour la planète. » Pourtant, les usages que nous faisons de la nature entraînent de graves bouleversements écologiques. Que peut nous apprendre à cet égard l’anthropologie de la nature ? »


« P. D. : J’ai dit cela parce que « l’homme » est une généralité qui n’a guère de sens dans un tel contexte. Il y a des usages de l’environnement dont les conséquences sont évidemment catastrophiques, depuis la nouvelle extinction de masse en cours jusqu’au réchauffement global en passant par la destruction des écosystèmes et des paysages. Mais ce n’est pas un homme abstrait qui en est la cause, ce sont certaines pratiques, intentionnelles ou non, de certains humains dans certaines circonstances, et c’est précisément le rôle de l’anthropologie et des sciences sociales que de comprendre, après enquête, pourquoi et comment cela se passe. Il paraît évident que les différentes façons de composer des mondes jouent un rôle dans ces effets différentiels. La forêt tropicale sera perçue par des Indiens d’Amazonie – dont les manipulations végétales ont pourtant contribué à lui donner sa physionomie présente – comme le jardin d’esprits qu’il vaut mieux ne pas trop déranger ; tandis qu’elle sera vue comme une source de bois d’œuvre pour une compagnie forestière, comme un obstacle à la colonisation agricole pour un latifundiaire, ou comme une zone à préserver pour sa biodiversité « naturelle » par une organisation conservationniste. »   


[Image] Capture d'écran
https://lejournal.cnrs.fr/sites/default/files/numeros_papier/jdc_278_complet_bd3_0.pdf


___________________________________________________________________

ET AUSSI :

• Les Inrocks - Philippe Descola : recomposer le monde avec les non-humains
http://www.lesinrocks.com/2014/11/18/livres/philippe-descola-les-humains-11536171/


Bernadette Cassel's insight:


SUR LES COLOCS DU JARDIN


→  Comment composer avec le monde « non-humain » ?


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

2014, l'année la plus chaude

2014, l'année la plus chaude | EntomoScience | Scoop.it
L'année 2014 est la plus chaude depuis la fin du XIXe siècle et la dernière décennie la plus chaude jamais enregistrée. Le climatologue Christophe Cassou (CNRS/Cerfacs) revient sur ces records.


___________________________________________________________________

ET AUSSI :

• Météo: Genève n’a jamais eu aussi chaud qu'en 2014 - News Genève: Actu genevoise - tdg.ch
http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/geneve-jamais-chaud-quen-2014/story/29745074


« Malgré un été pluvieux, 2014 fut l’année la plus chaude enregistrée par MétéoSuisse. Non sans incidence sur la nature. [...] La douceur a [...] permis à la mouche drosophile suzukii – l’ennemie de la vigne et des cerises – de faire des ravages. "Cette mouche ne survit normalement pas aux grands froids et n’aime pas les grosses chaleurs, explique François Erard, directeur d’AgriGenève. Cette année, elle a pu hiverner, se multiplier et a causé de gros dégâts dans le canton de Vaud, mais Genève n’a heureusement pas trop été touché." » 


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Sciences. Nouvelles théories sur l'évolution. Du post-génétique au post-biologique

Sciences. Nouvelles théories sur l'évolution. Du post-génétique au post-biologique | EntomoScience | Scoop.it

Par Jean-Paul Baquiast. Mediapart. « Nous avons sur ce site essayé d'informer le plus fidèlement possible nos lecteurs sur ce qu'il faut bien nommer l'évolution des théories sur l'évolution. Tout évolue dans le cosmos tel qu'il est connu aujourd'hui. Mais c'est l'évolution de la vie, phénomène jusqu'à ce jour uniquement observé sur Terre, qui a toujours retenu l'attention, tant des scientifiques que du grand public. »


... La théorie synthétique de l'évolution... Fin du déterminisme génétique. L'ontophylogenèse... La théorie étendue de l'évolution, ou synthèse étendue...


Vers une approche post-biologique de l'évolution


« [...] Les différentes formes de vie augmentée et vie artificielle évoquées ici affecteront aussi les organismes biologiques traditionnels, qu'il s'agisse des micro-organismes ou des formes les plus complexes du monde animal et du monde végétal. En ce qui les concerne, la compétition darwinienne pour la survie continuera évidemment à s'exercer. On peut prévoir qu'en sortiront victorieuses des différentes espèces virales ou bactériennes présentes sur Terre depuis les quelques milliards d'années pendant lesquelles la vie s'est développée. Tout laisse craindre au contraire que la plupart des espèces complexes ne puissent pas s'adapter spontanément, faute de temps et face aux agressions multiples qu'elles subiront. [...] »    

             

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les guêpes Agaonides et les figuiers : une histoire de mutualisme

Les guêpes Agaonides et les figuiers : une histoire de mutualisme | EntomoScience | Scoop.it
Présentation d'une relation de mutualisme interspécifique des plus complexes et abouties entre un insecte (guêpes Agaonides) et un végétal (le figuier)


Passion Entomologie. « Mutualisme entre les guêpes Agaonides et les figuiers »


« Les insectes et les végétaux entretiennent des relations d’interdépendance depuis l’apparition des plantes à fleurs au Crétacé (145-65 millions d’années) (lire cet article). Cette co-évolution entre plantes à fleurs et les insectes est à l’origine de la diversité des interactions inter-spécifiques, des espèces et des cycles biologiques. »

« Parmi ces relations, certaines sont favorables aux deux protagonistes (la plante et l’insecte) : ce type d’interactions à bénéfices réciproques constitue  mutualisme. L’insecte se développe, s’alimente, effectue son cycle reproductif en totalité ou en partie via l’organisme végétal, et en contrepartie, la plante est pollinisée et fécondée. L’insecte joue alors le rôle de transporteur des grains de pollen d’une fleurs à l’autre, contribuant ainsi au maintien de la diversité génétique de l’espèce végétale. »

« Parfois, deux espèces peuvent avoir évolué de manière à ne pouvoir vivre l’une sans l’autre: elles deviennent totalement dépendante. Un exemple de mutualisme parmi les plus remarquables est probablement celui des guêpes de la famille des Agaonidae (Chalcidiens-Hyménoptères) et des figuiers. C’est cette association étonnante que vous découvrirez dans ces lignes. » 


[...]  


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le CNRS et l'IRD ont décidé de dédier aux mangroves l'année 2015

Le CNRS et l'IRD ont décidé de dédier aux mangroves l'année 2015 | EntomoScience | Scoop.it

[Image] « Les crabes, tel cet Uca maracoani (Guyane française), jouent un rôle écologique très important dans les écosystèmes à mangrove, notamment de par leur activité de bioturbation. »via CNRS le journal "Les mangroves à l’honneur en 2015" https://lejournal.cnrs.fr/articles/les-mangroves-a-lhonneur-en-2015


« Les mangroves sont des écosystèmes forestiers couvrant près des trois quarts des côtes tropicales, où leur capacité à s’adapter leur permet de prospérer dans des estrans soumis aux variations des courants marins, des flux sédimentaires et de la salinité. Ils assurent des services écosystémiques irremplaçables, limitant l’érosion côtière, séquestrant le carbone et servant de zone tampon face aux cyclones et aux tsunamis. Riches en jeunes crustacés et en alevins qui finissent par migrer dans les eaux côtières voisines, ils constituent, directement ou indirectement, une ressource importante pour les populations locales. Toutefois, leur surface s’est réduite de 30 % au cours des trois dernières décennies, et elle continue de régresser au rythme inquiétant de 1 à 2 % par an, principalement en raison de l’extension des fermes d’élevage de crevettes; une regression continue parfois aggravée par des catastrophes ponctuelles, comme la marée noire qui ravage actuellement la mangrove des Sundarbans au Bengladesh, la plus grande au monde. »


(via Médiaterre)

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

À faible dose, un insecticide néonicotinoïde peut, paradoxalement, favoriser la reproduction d’un insecte ravageur en stimulant son activité sexuelle

À faible dose, un insecticide néonicotinoïde peut, paradoxalement, favoriser la reproduction d’un insecte ravageur en stimulant son activité sexuelle | EntomoScience | Scoop.it


INRA. « Goutte d'insecticide et insecte ravageur »


« Une goutte d’insecticide peut stimuler l’odorat d’un insecte ravageur »


[...]


« Dans cette étude, nous montrons pour la première fois qu’un insecticide néonicotinoïde, la clothianidine, ou Poncho®, peut à certaines doses stimuler la réponse comportementale à la phéromone chez les mâles d’une noctuelle ravageuse des cultures. Nous avons testé l’effet d’un traitement oral aigu avec différentes doses sublétales de clothianidine sur la réponse comportementale à la phéromone sexuelle dans un tunnel de vol. Alors qu’un traitement à très faible dose diminue les réponses à la phéromone, une dose DL20 (dose létale tuant 20% des insectes) induit une augmentation des réponses à la phéromone. [...] »


[L'étude] PLOS ONE: Unexpected Effects of Low Doses of a Neonicotinoid Insecticide on Behavioral Responses to Sex Pheromone in a Pest Insect
http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0114411


more...
Eben Lenderking's curator insight, January 19, 11:28 AM

The cynic in me asks would anyone even be surprised if the manufacturers of these pesticides hadn't made this an intended consequence of their products, so we just buy more of the stuff?  In French


El cínico en me pregunta qué alguien incluso se sorprenda si los fabricantes de estos pesticidas no habían hecho de esta una consecuencia prevista de sus productos, por lo que acaba de comprar más de las cosas?  En Frances


Le cynique en moi demande serait-on même être surpris si les fabricants de ces pesticides ne avaient pas fait ce une conséquence prévue de leurs produits, donc nous avons juste acheter plus de l'étoffe?

CARI asbl's curator insight, January 21, 2:52 AM

En résumé: les insecticides néonicotinoïdes ne sont bons pour personne! 

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Créatures du noir

Créatures du noir | EntomoScience | Scoop.it
Dans des milieux les plus obscurs de la planète, certaines espèces arrivent à survivre... Ainsi, dans la grotte de Movilé en Roumanie, dont l'isolement remonte à plusieurs millions d'années, les micro-organismes ont créé un véritable microcosme riche, équilibré permettant à une faune insoupçonnable de vivre dans une atmosphère saturée d'hydrogène sulfuré hautement concentré.
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Insectes à la loupe

Insectes à la loupe | EntomoScience | Scoop.it

Par Audrey Diguet. Le journal du CNRS. « Observés au microscope électronique à balayage, les insectes nous révèlent leur surprenante anatomie. Spécialiste en microscopie et passionné d’entomologie, Stephan Borensztajn a ajouté des couleurs à ses clichés. Son but : mettre en valeur l’étrange beauté qui nous entoure. »


[Image] Antenne d’un moustique (grossissement 1 000 fois).


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Origines : L'arbre des animaux

Origines : L'arbre des animaux | EntomoScience | Scoop.it

Drosophile n°13 - Le journal de science 100% naturelle. « Origines : 1 de la vie ; 2 de la terre ; 3 Tenir sa langue ; 4 L'arbre des animaux »


L'origine des êtres vivants


« Les plus sûres traces de vie ont entre 3 et 3,5 milliards d'années. Évidemment, elles sont vagues, floues et imprécises. Mais, et c'est là le problème, elles évoquent déjà une vie  organisée comme  l'est celle de nos bactéries d'aujourd'hui, qui, contrairement à une légende, ne sont pas plus «_primitives_» que vous et moi.  Tout ce qu'on peut en dire, c'est que la vie est apparue AVANT. Mais sous quelle forme et comment_? Nul ne le sait. »  

« On ne le sait pas  mais ça n'empêche pas les chercheurs d'imaginer  des processus intéressants pour conduire à la vie. Le problème à résoudre est le suivant_: comment des  matières aussi inertes qu'un caillou ont pu donner naissance à des êtres vivants formés de cellules, capables de se reproduire_? »


[...] 


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

En bref : une conférence sur l'étonnant cerveau de la mouche

En bref : une conférence sur l'étonnant cerveau de la mouche | EntomoScience | Scoop.it


En bref : une conférence sur l'étonnant cerveau de la mouche



Lundi 12 janvier 2015 à 18 h 30

Entrée libre et gratuite

Amphithéâtre Langevin de l’ESPCI ParisTech

10, rue Vauquelin, 75005 Paris


Bernadette Cassel's insight:



SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES

From www.espgg.org - January 7, 10:14 AM :

[Conférence] Quand la mouche fait des maths : les bases neurales de la trajectoire d'une drosophile


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

La boîte noire #1 : La lumière du morpho

La boîte noire #1 : La lumière du morpho | EntomoScience | Scoop.it


Universcience. « Le morpho est un magnifique papillon d'Amérique du sud dont les ailes semblent irradier une lumière bleue. Ne pourrait-on pas imiter la structure de ses ailes pour, nous aussi, générer de la lumière ?
Premier épisode de la série La boîte noire qui propose de découvrir le monde de la recherche.
A l'occasion de l'Année internationale de la lumière. » 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le club de la Tête de Carré / France Inter

Le club de la Tête de Carré / France Inter | EntomoScience | Scoop.it

l'émission du vendredi 9 janvier 2015  

            

avec
François De Vleeschouwer, chercheur CNRS au laboratoire Ecologie fonctionnelle et Environnement (ECOLAB) à Toulouse
Matthieu Blanchin, auteur, dessinateur, auteur de Quand vous pensiez que j’étais mort. Mon quotidien dans le coma (Futuropolis)
Stéphane Robert, président-fondateur du site Vigilance moustiques 



Bernadette Cassel's insight:


● SUR ENTOMONEWS

From vigilance-moustiques.com - May 4, 2013 1:42 PM :

→  Vigilance – Moustiques



● SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES


Polémique autour de la carte de France des piqûres de moustiques


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Claudine Médigue reçoit la médaille Louis Pasteur 2014 décernée par L'Académie des sciences

Claudine Médigue reçoit la médaille Louis Pasteur 2014 décernée par L'Académie des sciences | EntomoScience | Scoop.it

Genopole - Réussir ensemble en Biotechnologie. « C. Médigue reçoit la médaille Louis Pasteur »


« Claudine Médigue, responsable du laboratoire LABGeM a reçu la médaille Louis Pasteur décernée par l’Académie des sciences lors de la séance solennelle du mardi 25 novembre 2014. Cette distinction récompense ses recherches, ainsi que leur valorisation au sein d’une plate-forme unique en France et en Europe, qui offre aux biologistes les outils et les données pour mieux comprendre les génomes bactériens, et en particulier leur métabolisme dont une large part reste encore inconnue de nos (...) »


La médaille Louis Pasteur 2014 récompense une contribution majeure à la compréhension des génomes bactériens et de leur métabolisme


[Image] CEA - Le CEA - Actualités - Médaille Louis Pasteur 2014
http://www.cea.fr/le-cea/actualites/medaille-louis-pasteur-2014-150373

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Amazing Science
Scoop.it!

Le premier génome de myriapode séquencé / Centipede Genome Yields Surprises: Loss of Light Receptor Genes and Circadian Clock

Le premier génome de myriapode séquencé / Centipede Genome Yields Surprises: Loss of Light Receptor Genes and Circadian Clock | EntomoScience | Scoop.it

A team of scientists has sequenced the genome of the centipede for the first time and found that it has around 15,000 genes -- about 7,000 fewer than humans do.


Arthropods -- the most species-rich group of animals on Earth -- are divided into four classes, including insects, crustaceans, chelicerates and myriapods. The latter group, which includes centipedes, is the only class for which no genome had yet been sequenced, scientists said in a study, published in the journal PLOS Biology.


“With genomes in hand from each of the four classes of living arthropod, we can now begin to build a picture of the genetic make-up of their common ancestor,” Frank Jiggins, of the University of Cambridge's genetics department, and one of the researchers involved in the study, said in a statement. “For example, by comparing flies and mosquitoes with centipedes, we have shown that the innate immune systems of insects are much older than previously appreciated.”


As part of the study, the scientists sequenced the genome of “Strigamia maritima,” a northern European centipede. They found that its genome is more conserved than that of many other arthropods, such as the fruit fly, suggesting that the centipede has evolved more slowly from their common ancestor. Despite their name, centipedes do not have hundred legs. Strigamia maritima, which lives in coastal habitats, can have between 45 and 51 pairs of legs, but the number of pairs is always odd.


The researchers also discovered that the centipedes have lost the genes encoding all of the known light receptors used by animals, as well as the genes controlling the circadian rhythm, or the body clock.


“Strigamia live underground and have no eyes, so it is not surprising that many of the genes for light receptors are missing, but they behave as if they are hiding from the light. They must have some alternative way of detecting when they are exposed,” Michael Akam of the University of Cambridge and one of the lead researchers of the study, said in the statement.


[By  Kukil Bora. « Centipede Genome Sequencing Reveals Animal Has 7K Fewer Genes Than Humans »]


[Image] PLOS Biology: The First Myriapod Genome Sequence Reveals Conservative Arthropod Gene Content and Genome Organisation in the Centipede Strigamia maritima
http://www.plosbiology.org/article/info:doi/10.1371/journal.pbio.1002005#pbio-1002005-g010


Via Dr. Stefan Gruenwald
Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

→  Le premier génome de myriapode séquencé   


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La voix du monde naturel

La voix du monde naturel | EntomoScience | Scoop.it

Talk Video - TED.com. « Bernie Krause enregistre des environnements sonores sauvages - le vent dans les arbres, les chants d'oiseaux, les sons subtils de larves d'insectes - depuis 45 ans. »


« Au fil de ces années, il a pu observer de nombreux environnements radicalement modifiés par l'homme, parfois même par des pratiques censées se montrer respectueuses de l'environnement. Un regard étonnant sur ce que nous pouvons apprendre à travers les symphonies de la nature, depuis les grognements d'une anémone de mer jusqu'aux tristes appels d'un castor en deuil »  


(via Twitter)


[Image] Bernie Krause sur Twitter : "My recent presentation on Soundscape Ecology at TED Global is posted for sharing: http://t.co/wOqJCmINKB … #biophony #greatanimalorchestra"
https://twitter.com/BernieKrause/status/356809524448997376


Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES :

→  Bernie Krause, des Doors au grand orchestre animal !


more...
No comment yet.