EntomoScience
Follow
Find
14.3K views | +10 today
 
Scooped by Bernadette Cassel
onto EntomoScience
Scoop.it!

Les chercheurs sont allés en Amazonie pour savoir qui construisait les étranges structures

Les chercheurs sont allés en Amazonie pour savoir qui construisait les étranges structures | EntomoScience | Scoop.it

Wired Science. « We Went to the Amazon to Find Out What Makes These Weird Web-Tower Things »


___________________________________________________________________

Via GuruMeditation "Après 6 mois d’attente, découvrez la créature qui a construit cette étrange et complexe structure"


« Selon les chercheurs, la moitié des structures ont été construites sur des arbres de la famille des Cecropia, la plupart des bambous. Quelques-unes étaient sur les feuilles et la plupart leur semblaient être en grappes contenant entre deux et six structures. »

« En les surveillant pendant des jours sans interruption, Torres et son équipe ont réussi à observer trois araignées sortir de trois tours séparées et s’en sauver précipitamment.  »

« Chaque “tour” a libéré une araignée, et  il s’avère donc que ces mats sont en fait des sacs d’œufs élaborés. Les araignées n’ont pas encore été formellement identifiées mais, quelles qu’elles soient, le niveau d’investissement parental a frappé les chercheurs qui le considèrent comme très inhabituel, étant donné que chaque structure abrite une seule jeune araignée. »

Bernadette Cassel's insight:


La découverte :

L’énigme du jour… de la semaine… du siècle ?

Mais à quel insecte appartient ce mât érigé au sein d'une clôture ?


more...
No comment yet.
EntomoScience
Sommaire accessible par le tag "À propos" (cliquer sur le dessin de l'entonnoir dans le coin supérieur droit)
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L’émission "Sur les épaules de Darwin" a 5 ans

L’émission "Sur les épaules de Darwin" a 5 ans | EntomoScience | Scoop.it
Articles scientifiques :

Goulson D, Nicholls E, Botias C, et coll. Bee declines driven by combined stress from parasites, pesticides, and lack of flowers. Science 2015, 347:1255957 1-9

Entomology: The bee-all and end-all. Nature 2015, 521:S57-S59.

Burnside J. Telling the bees. Nature 2015, 521:29-30.

Danforth BN, Cardinal S, Praz C, et coll. The impact of molecular data on our understanding of bee phylogeny and evolution. Annual Reviews : Entomology 2013, 58:57-78.


Par Jean Claude Ameisen. Cueilleurs de miels / France Inter, l'émission du samedi 29 août 2015

Bernadette Cassel's insight:


'Sur les épaules de Darwin' in EntomoScience | Scoop.it
http://www.scoop.it/t/membracides/?tag=Sur+les+%C3%A9paules+de+Darwin

          

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les abeilles domestiques et sauvages sont exposées à de nombreux facteurs de stress qui interagissent entre eux

Les abeilles domestiques et sauvages sont exposées à de nombreux facteurs de stress qui interagissent entre eux | EntomoScience | Scoop.it

via ControverSciences "Les abeilles domestiques vont-elles disparaître ?" https://www.controversciences.org/timelines/18

                          


[L'étude] Bee declines driven by combined stress from parasites, pesticides, and lack of flowers, Science, 27.03.2015

                         
[Image] Multiple interacting stressors drive bee declines.


"Both wild and managed bees are subject to a number of important and interacting stressors. For example, exposure to some fungicides can greatly increase the toxicity of insecticides, whereas exposure to insecticides reduces resistance to diseases. Dietary stresses are likely to reduce the ability of bees to cope with both toxins and pathogens."

                                                                          

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La micropaléontologie

La micropaléontologie | EntomoScience | Scoop.it
Pour l'exposé résumé ci-dessous, Robert Mathieu s'est donc limité aux autres familles, qui pour la plupart sont peu connues des amateurs : calpionelles, ostracodes, coccolithophoridés, algues vertes et rouges, charophytes, conodontes, dinophycées, spores et pollens, chitinozoaires. Il nous donne une idée de la diversité de ces fossiles et des apports de la micropaléontologie aux Sciences de la Terre.


Par Robert Mathieu, Maître de conférences à Paris VI


[Image] Section d'un ostracode. Les ostracodes sont de petits arthropodes crustacés protégés par une coque bivalve calcaire. Ils apparaissent au Cambrien et il en existe actuellement 10 000 espèces. Ils vivent dans l'eau douce, saumâtre ou salée. La grande variété de leur forme en font de bons fossiles stratigraphiques.

                              

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La biologie du moustique-tigre

La biologie du moustique-tigre | EntomoScience | Scoop.it

Film d’animation de cinq minutes

Réalisation Luc Markiw (IRD)

Scénario Didier Fontenille (IRD), Julia Malançon, Luc Markiw (IRD)

Conseiller scientifique Didier Fontenille (IRD)

IRD – septembre 2014


Le moustique tigre – The film - Institut de recherche pour le développement (IRD)

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Éphémères, Plécoptères et Trichoptères : qui sont-ils ?

Éphémères, Plécoptères et Trichoptères : qui sont-ils ? | EntomoScience | Scoop.it
Si vous n'êtes pas un habile pêcheur à la mouche, vous ne les connaissez sans doute pas encore. Pourtant, chaque mètre carré de rivière peut abriter jusqu’à 30'000 insectes aquatiques. Dans chaque méandre, sous chaque caillou se trouve une faune très diversifiée où se côtoient redoutables prédateurs, paisibles détritivores et herbivores.

On dénombre plus de 500 espèces d’Ephémères, Plécoptères et Trichoptères en Suisse. Ces insectes aquatiques sont de très précieux bioindicateurs puisque leur présence nous renseigne sur l’état de santé des lacs et rivières.
Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES :

→  Exposition sur les insectes aquatiques et leur rôle de bio-indicateurs de la qualité des cours d'eaux

                         

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Génomique extrême

Génomique extrême | EntomoScience | Scoop.it
Le séquençage du génome d’un insecte vivant en Antarctique illustre l’évolution des extrêmophiles. Alors que les insectes constituent la forme de vie la plus répandue sur la planète, ils ne sont représentés que par une seule espèce sur le continent Antarctique : le moucheron Belgica antarctica. Adapté à un milieu très froid, desséché, avec un fort taux de salinité et soumis à des vents violents ainsi qu’à des rayonnements ultraviolets intenses, ce diptère a été choisi pour devenir un modèle de g


[Image] B. antarctica mâle (à droite) et femelle (à gauche).

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

From www.lapresse.ca - August 12, 2014 11:16 PM :

La mouche de l'Antarctique, insecte de l'extrême au génome minuscule

                

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment les lucioles brillent-elles, les coccinelles répondent-elles aux menaces...

Comment les lucioles brillent-elles, les coccinelles répondent-elles aux menaces... | EntomoScience | Scoop.it
Periodic Graphics: Summer Bug Chemistry
Chemical educator and Compound Interest blogger Andy Brunning highlights the quirky sights and smells of warm-weather insects
By Andy Brunning


August 17, 2015 Issue - Vol. 93 Issue 32 | Chemical & Engineering News

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Biodiversité
Scoop.it!

Sa majesté des trouillardes - Sciences - France Culture

Sa majesté des trouillardes - Sciences - France Culture | EntomoScience | Scoop.it

Les mouches ont-elles des émotions ? Une équipe de chercheurs vient de montrer que face à certains stimuli, les réactions des mouches ne peuvent pas s'expliquer par le simple réflexe, mais qu'elles seraient sensibles à une émotion assimilable à de la peur.


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS


→  Trouillométrie

                         

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le robot qui saute sur l’eau

Le robot qui saute sur l’eau | EntomoScience | Scoop.it
Des chercheurs ont reproduit le mouvement des punaises d'eau qui sautent sur l'eau sans couler.
Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS
From www.futura-sciences.com - August 5, 7:08 PM :


→ Un robot miniature qui saute sur l'eau

                              

                    

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Pourquoi les guêpes sont-elles si agressives à la fin de l'été?

Pourquoi les guêpes sont-elles si agressives à la fin de l'été? | EntomoScience | Scoop.it


« [...] Avant le plein été, la plupart des rencontres entre l'homme et le Vespinae surviennent lorsqu'une personne trouble la quiétude du nid de la colonie. Les Dolichovespula maculata ont tendance à construire leurs nids dans les arbres et sous les combles des maisons, tandis que les «guêpes à papier» préfèrent les poutres apparentes. Les guêpes américaines peuvent être particulièrement pénibles, dans la mesure où elles construisent leur foyer dans les murs des maisons ou dans les trous du jardin –en un mot, là où les humains ont tendance à marcher et à tondre la pelouse. »


« [...] Mais lorsque la reine pond ses dernières couvées, les choses changent pour ces guêpes jusqu'ici focalisées sur la défense de la communauté. Arrivés à maturité, les derniers rejetons deviennent des rois et des reines fertiles, qui s'envolent pour, un jour, fonder leurs propres colonies. Une fois la fratrie fertile envolée (soit à la fin de l'été ou au début de l'automne), les sœurs laissées pour compte n'ont plus à défendre la colonie ou à chasser pour nourrir les plus jeunes. Elles se contentent de se défendre elle-mêmes et de manger ce qu'elles veulent –c'est pourquoi les mois d'août et de septembre sont ceux où les guêpes piquent le plus. [...] »


Par Megan Cartwright. Traduit par Jean-Clément Nau, Slate, 18.08.2015

                            

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un criquet thermomètre au Canada

Un criquet thermomètre au Canada | EntomoScience | Scoop.it

"À vos calculettes. Pour connaître la température ambiante les soirs d'été au Canada, il suffit de compter les «Bru bru bru» chantés par l'oécanthe thermomètre, un criquet d'un centimètre et demi de long qui vit au bord du fleuve Saint-Laurent. À peu de choses près, la température (en degrés Celsius) est égale au nombre de sons émis en huit secondes auquel on ajoute cinq. Exercice: Soit un oécanthe thermomètre qui chante à 112 pulsations par minute. Cent douze divisé par soixante (pour convertir en secondes), multiplié par huit plus cinq, égalent 20°. Facile! A 60 cris-minute, sortez la petite laine, il ne fait que 13°.. A dix «brus» la minute.. soignez votre oreille, car l'animal ne chante plus depuis longtemps par ce froid. La relation est plus simple en degrés Fahrenheit: température égale nombre de cris en quinze secondes plus quarante."


Par Denis Delbecq, Libération, 23.07.2001


[Image] Snowytreecricket - Oecanthus fultoni - Wikipedia, the free encyclopedia https://en.wikipedia.org/wiki/Oecanthus_fultoni#/media/File:Snowytreecricket.JPG

                                            

Bernadette Cassel's insight:


SUR INSECT ARCHIVE :

Les insectes de la Belle Époque. Le grillon thermomètre

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les grillons thermomètres | Agence Science-Presse

Les grillons thermomètres | Agence Science-Presse | EntomoScience | Scoop.it
Saviez-vous pour que pour certaines espèces de grillons, la variété Oecanthus en particulier, la fréquence à laquelle ils émettent leurs chants (le terme exact est grésillent ou grésillonnent) dépend de la température ambiante ?


Par Ariel Fenster, Agence Science-Presse, 19.09.2011

                                

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le biomimétisme : s'inspirer de la nature pour innover durablement

Le biomimétisme : s'inspirer de la nature pour innover durablement | EntomoScience | Scoop.it
25 février 2015 : Audition de M. Idriss ABERKANE, professeur à Centrale-Supélec, chercheur à Polytechnique, chercheur affilié à Stanford et Ambassadeur de l'Unitwin/unesco pour la section "Systèmes Complexes", auditionné par la Section de l'environnement du CESE dans le cadre de la saisine : "Le biomimétisme : s'inspirer de la nature pour innover durablement". http://www.lecese.fr/travaux-du-cese/saisines/le-biomimetisme-sinspirer-de-la-nature-pour-innover-durablement
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Pour une éducation buissonnière

Pour une éducation buissonnière | EntomoScience | Scoop.it
Louis Espinassous est éducateur nature et privilégie l'observation et la découverte de la nature, des plantes, des animaux in situ. Il livre un plaidoyer pour l'expérience de terrain dans une nature bien réelle comme formidable outil d'éveil et d'apprentissage, hors des chemins balisés de l'école ou des images aseptisées des mondes virtuels. Sa pédagogie consiste en balade en groupe dans la montagne, la campagne ou en bord de mer dans une confrontation directe avec la faune et la flore pour appr
Bernadette Cassel's insight:


SUR INSECT ARCHIVE

From www.reporterre.net - May 2, 8:12 AM :

→  Louis Espinassous, l’homme qui enseigne l’environnement par la liberté

            

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un neurone à l’origine de la marche à reculons de la mouche - Techniques de l'Ingénieur

Un neurone à l’origine de la marche à reculons de la mouche - Techniques de l'Ingénieur | EntomoScience | Scoop.it
En étudiant des milliers de lignées de drosophiles, les scientifiques ont pu déterminer les circuits neuronaux mis à l’œuvre dans le déplacement en arrière.

Comment la mouche est-elle capable de faire marche arrière ? Une question à laquelle les chercheurs de l'Institut de recherche en pathologie musculaire ont trouvé une réponse. Leurs travaux sont parus dans Science et expliquent comment ils ont étudié 3500 lignées de drosophiles aux profils de système nerveux différents. Parmi elles, ils ont identifié celle dont la marche arrière était la plus remarquable, à savoir la lignée Moonwalker. Une fois sélectionnée la drosophile la plus apte à partir en marche arrière face à un obstacle ou bloquée dans une impasse, l’équipe de Salid Bidaye a testé le rôle de certains neurones dans cette compétence


[Image] How To Do The Moonwalk | Knowing Neurons
http://knowingneurons.com/2014/04/23/how-to-do-the-moonwalk/


[Vidéo] Moonwalking flies - YouTube, Wired UK, 03.04.2014
https://www.youtube.com/watch?v=ZOaaVs_Z4Oo

                                                              

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :
From www.sciencesetavenir.fr - April 5, 2014 4:25 PM :


→ La mouche "Moonwalker" passe la marche arrière

                    

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Jeunes demoiselles à l'étude !

Jeunes demoiselles à l'étude ! | EntomoScience | Scoop.it

"... Bref, nous avons pu apprécier les joies de la balade en bordure de rivière (après passage près d’un magnifique champ d’oliviers) et découvrir de magnifiques insectes qui ont captivé nos mirettes toute l’après-midi. Pour les enfants (et moi aussi – pas de solides connaissances en entomologie), il s’agissait de jolies libellules. Que nenni !"


Par Pascale Baugé. Le Monde et Nous ! 16.08.2015


« Les couleurs captivantes, métallisées, irisées, d’un bleu profond m’ont donné envie de creuser le sujet afin d’identifier les bestioles et mettre en avant certaines caractéristiques. Bref, ce ne sont pas des libellules mais des demoiselles, de l’espèce Calopteryx virgo (vierge), famille des odonates (ou odonatoptères) sous-groupe des zygoptères. »


[...]            

                                                                                            

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment l'ADN devint hackable... - Universite de Lyon

Comment l'ADN devint hackable... - Universite de Lyon | EntomoScience | Scoop.it

"Depuis son établissement en 2008, le réseau DIYbio (Do-it-yourself Biology) a connu une médiatisation significative et un intérêt grandissant de la part des sociologues des sciences et professionnels de la médiation scientifique.


On peut résumer l'idéologie du DIYbio à la volonté de faire de la biologie et des biotechnologies des technologies personnelles praticables par tout le monde, et donc ouvrant à une démocratisation des sciences.

En retraçant quatre étapes centrales de la formation du réseau : l'utilisation des médias sociaux, le lien avec le mouvement 'make,' les laboratoires individuels et communautaires et la mise en place d'un code d'éthique, cette présentation propose un survol critique de la culture DIYbio.

Par Sara Tochetti, PhD, The London School of Economics and Political Science (LSE)."

                                  

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Sans les insectes, notre monde s’écroulerait

Sans les insectes, notre monde s’écroulerait | EntomoScience | Scoop.it

"À ce jour, un peu moins d’un million d’espèces d’insectes, soit tout de même plus de la moitié du total des espèces connues, ont été identifiées. On considère cependant que leur nombre global serait compris entre quatre et six millions, selon les estimations les plus réalistes, voire jusqu’à quatre-vingts millions, selon les plus fantaisistes. Mais parce que les insectes évoluent sans cesse, nous ne pourrons jamais connaître leur nombre exact.


Ce n’est pas tout: si tous les insectes de l..."


[Image] Stop bugging the bugs: the world as we know it would fall apart without them https://theconversation.com/stop-bugging-the-bugs-the-world-as-we-know-it-would-fall-apart-without-them-45726

                                     

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Plonger dans le passé pour assurer le futur des abeilles

Plonger dans le passé pour assurer le futur des abeilles | EntomoScience | Scoop.it
Pour lutter contre le déclin des abeilles, des chercheurs plongent dans le passé génétique des insectes. L’histoire éclaire le présent, y compris dans la recherche scientifique. Des chercheurs de l’université suédoise d’Uppsala, en collaboration avec d’autres équipes internationales, ont ainsi fouillé le passé évolutif des abeilles domestiques (Apis mellifera) pour comprendre les causes de leur déclin. Ils ont séquencé le génome de 140 individus appartenant à 14 populations différentes d’abeille


→ A worldwide survey of genome sequence variation provides insight into the evolutionary history of the honeybee Apis mellifera : Nature Genetics, 24.08.2014 http://www.nature.com/ng/journal/v46/n10/full/ng.3077.html


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

From www.sciencesetavenir.fr - August 26, 2014 11:56 AM :

→  Une étude des variations du génome de l'abeille indique que l'espèce est originaire d'Asie 

                              

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les papillons de nuit

Les papillons de nuit | EntomoScience | Scoop.it
Très apparentés à leurs cousins diurnes, ils seraient apparus il y a plus de 150 millions d’années ! Les papillons de nuit sont appelés Hétérocères car ils ont des antennes (-cères) aux formes diverses et variées (hétéro-) par opposition aux Rhopalocères, les papillons de jour, dont les antennes se terminent toutes en forme de « massue » (rhopalo-). Les paillons de nuit sont également reconnaissables à leurs ailes qui se replient à plat ou « en toit » au-dessus du corps, contrairement à celles des papillons de jour qui se positionnent à la verticale.


[...]


Comment les observer ?

Apprenez à distinguer ces noctambules des jardins en observant leurs antennes, la façon dont ils replient leurs ailes, les fleurs qu’ils fréquentent. Le guide observateur « Insectes et ciel étoilé » vous aidera à y voir plus clair dans la diversité des insectes de nuit.



Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES

From jardinsdenoe.org - August 22, 5:14 PM :

→  Cet été, lumière sur les insectes nocturnes - Jusqu'au 31 octobre 2015

                

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Et si les moustiques n'existaient pas ?

Et si les moustiques n'existaient pas ? | EntomoScience | Scoop.it
« [...] Le moustique est [...] l’aliment principal des oiseaux migrateurs, lors de leur passage dans la toundra. Si ceux-ci devaient manquer, Bruce Harrisson, entomologiste au Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles en Caroline du nord, estime que le nombre d’oiseaux chuterait de plus de 50 %. [...] »  
                           
[...]   
                      
« Joe Conlon, entomologiste à la Fédération américaine de lutte contre les moustiques en Floride, a tenu, lui, à souligner que "si nous éradiquons tous les moustiques demain, les écosystèmes où ils sont actifs seraient touchés, puis continueraient à vivre. Quelque chose de mieux ou pire prendrait le relais". »                 
                      
« Des avis qui divergent entre les scientifiques sur l’utilité des moustiques dans notre monde donc, et qui montre la difficulté à prédire réellement l’impact qu’aurait la disparition des moustiques dans le monde, à part les dommages collatéraux. »
      

→ Ecology: A world without mosquitoes : Nature, 21.07.2010
http://www.nature.com/news/2010/100721/full/466432a.html           "Eradicating any organism would have serious consequences for ecosystems — wouldn’t it? Not when it comes to mosquitoes, finds

Janet Fang"
                          
[Image] Capture http://www.nature.com/news/2010/100721/pdf/466432a.pdf
                       
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment des fourmis transportent un mille-pattes ?

Comment des fourmis transportent un mille-pattes ? | EntomoScience | Scoop.it
L'intelligence sociale des fourmis fascine depuis toujours. Pour transporter ce mille-pattes, les insectes font une fois de plus preuve d'une ingéniosité remarquable en utilisant les lois de la physique à leur avantage !
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Pourquoi les insectes sont-ils remarquables? (Rediffusion) - RFI

Pourquoi les insectes sont-ils remarquables? (Rediffusion) - RFI | EntomoScience | Scoop.it
Notre invité du jour, Vincent Albouy, entomologiste et spécialiste des dermaptères ou perce-oreilles, s'interrogera autour de la question suivante : «Pourquoi les insectes sont remarquables ?»
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Reconnaître les macroinvertébrés aquatiques d’eau douce – Partie 1

Reconnaître les macroinvertébrés aquatiques d’eau douce – Partie 1 | EntomoScience | Scoop.it
J’ai eu le plaisir, lors du dernier congrès de l’Association des entomologistes amateurs du Québec (AEAQ) tenu à Waterville, d’animer un atelier d’introduction aux macroinvertébrés d’eau douce. Il ne m’en fallait pas plus pour juger bon de vous faire part de quelques trucs et astuces qui s’avèreront utiles pour identifier des individus pris en clichés ou capturés (selon vos champs d’intérêts, bien sûr!). Étant donné que les invertébrés d’eau douce (lacs, rivières, étangs) sont
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Toile d'araignée + graphène : matériau ultra solide

Toile d'araignée + graphène : matériau ultra solide | EntomoScience | Scoop.it
La toile d’araignée est un des matériaux naturels les plus solides au monde. Mais cela ne suffit pas à Nicola Pugno (ERC) : avec son équipe de l’université de Trente (Italie), il cherche à l’optimiser...
more...
No comment yet.