EntomoScience
Follow
Find
13.0K views | +25 today
 
Scooped by Bernadette Cassel
onto EntomoScience
Scoop.it!

L'araignée qui construisait des répliques géantes et le papillon déguisé en araignée

L'araignée qui construisait des répliques géantes et le papillon déguisé en araignée | EntomoScience | Scoop.it

Par Karim MADJER. Sweet random Science. « [...] une nouvelle espèce d’araignée du genre Cyclosa. Ces araignées construisent leur toile en rajoutant des débris divers pour tromper/déstabiliser d'éventuels prédateurs. »


« En 2009, Matt Walker avait mentionné le fait que Cyclosa mulmeinensis bricolait des répliques d'elle même (article en anglais ici). Le résultat n'était pas très convaincant à mes yeux (voir image ci-contre) mais, apparemment suffisamment efficace pour duper les guêpes qui s'en prenaient aux répliques plutôt qu'au modèle. »


« La (potentielle) nouvelle espèce décrite par le biologiste Phil Torres (article original ici) se débrouille carrément mieux. Au lieu de boudins vaguement ressemblants (désolé mulmeinensis, rien de personnel), elle confectionne des faux vraiment convaincants, avec de vraies pattes, à partir de morceaux d'insectes, de débris végétaux et de soie. La seule différence : la créature de ce Frankenstein arachnide et péruvien est beaucoup plus grande que l'originale. De près, on se rend compte de la supercherie, mais de loin, c'est assez bluffant. [...] »


[...]


[Article original] New Species of 'Decoy' Spider Likely Discovered At Tambopata Research Center


more...
christine rachel levy's comment, May 6, 2013 2:38 PM
lol
EntomoScience
Sommaire accessible par le tag "À propos" (cliquer sur le dessin de l'entonnoir dans le coin supérieur droit)
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Bernadette Cassel from De Natura Rerum
Scoop.it!

La science du climat près de chez vous

La science du climat près de chez vous | EntomoScience | Scoop.it
Site de publication des actualités concernant la botanique francophone

Comment recueillir un maximum de données concernant les impacts du changement climatique sur les plantes et les animaux ? En proposant au grand public de participer à une vaste opération de collecte d’observations. C’est le propos d’un programme de sciences participatives, l’Observatoire des saisons : http://www.obs-saisons.fr/


Via Christian Allié
more...
Christian Allié's curator insight, May 28, 1:26 PM

................"""""""""""""""""""""""""...............

 

[ ... ]

......... L’engouement pour ce type de science en France ne date réellement que d’une dizaine d’année et l’ODS fait figure de précurseur, même si le programme STOC (Suivi temporels des oiseaux communs) mis en place par le Muséum national d’Histoire Naturelle (MNHN) est arrivé plus tôt encore, en 1989.

Les ornithologues sont déjà de vieux routiers de la science participative puisque la plupart d’entre eux consignent scrupuleusement à chacune de leurs sorties la liste des oiseaux qu’ils ont pu observer. Mais STOC n’est pas destiné au premier observateur d’hirondelles venu ! Contrairement à l’ODS, il reste réservé aux amateurs avertis.

Une origine anglo-saxonne

Dans le monde anglo-saxon, la pratique des sciences participatives est plus ancienne. Le premier programme, Christmas Bird Count - encore les oiseaux - est piloté depuis 1900 par la société nationale Audubon aux États-Unis. Il a permis de recueillir une base de données précieuse et incomparable. Ainsi 10 000 participants ont réalisé quelque 63 millions d’observations ornithologiques ! « Aucun des projets français actuels n’atteint l’ampleur et la portée des programmes lancés dans les pays anglo-saxons » précise Daniel Mathieu de Tela Botanica, association partenaire de l’ODS, et qui assure le suivi des observations via le site Internet. La raison de ce retard français ? « Notre pays obéit plus à des logiques de structures qu’à des logiques individuelles, répond-il. Les grandes institutions de recherche hésitent à entrer en relation avec un public qu’elles connaissent peu ou mal et de son côté le public se méfie d’institutions qu’il perçoit parfois comme trop hégémoniques ».

 

Le pari de l’ODS de mettre en lien chercheurs et grand public est donc ambitieux. Dans ces affaires de biodiversité et de changement climatique, il est de toute façon presque impossible de procéder autrement. Les enjeux se situent à des échelles spatiales et temporelles si vastes que la collecte de données n’est pas à la portée directe des chercheurs. « Sur ces questions, nous faisons face à l’immensité du vivant et le temps presse, alerte Isabelle Chuine. Nous ne pouvons pas attendre 50 ans de collecte de données pour apporter des réponses ». Les citoyens scientifiques bénévoles sont donc devenus indispensables au monde de la science.

 

> Lire la suite de l’article de Pierre Lefèvre, 21/05/2015 sur le site de Kaizen magazine :

http://www.kaizen-magazine.com/la-science-du-climat-pres-de-chez-vous/

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les pollinisateurs : les connaître pour les défendre (1/2)

Les pollinisateurs : les connaître pour les défendre (1/2) | EntomoScience | Scoop.it
Cette photographie présente une abeille du genre Melissodes en train de butiner une fleur de tournesol "Ring of fire". Elle illustre avec flamboyance l’incroyable relation de mutualisme qui unit ces deux organismes si différents, en plus d’exposer une des adaptations morphologiques fascinantes de l’insecte, acquise au fil des millénaires pour la récolte du pollen. Il s’agit d’une abeille solitaire femelle récoltant l’abondant pollen produit par le tournesol pour nourrir ses larves.
Par Joseph Moisan-De Serres. ACFAS, Association francophone pour le savoir, Magazine Découvrir, Novembre 2014

« Pour cette plante florifère, voilà un véhicule de choix pour transporter ses gamètes vers d’autres fleurs, un processus de fécondation immémorial qui rendra possible la reproduction de l’espèce. Et pour l’abeille, ce pollen est une précieuse ressource qui constituera les réserves de nourriture pour sa progéniture, bien à l’abri d’un nid souterrain construit expressément pour elle. » 


« Le corps de cette abeille est tout simplement taillé pour ce travail. En effet, les tibias de ses pattes postérieures supportent une structure très complexe, nommée scopa, lui permettant de transporter des dizaines de milliers de grains de pollen à chacun des allers-retours entre son nid et les fleurs qu’elle visite. » 


[...]  

                                                               


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

Des orchidées attractives et pourtant...

Des orchidées attractives et pourtant... | EntomoScience | Scoop.it


« À défaut d'aller me balader sur des coteaux calcaires à la recherche d'orchidées sauvages, j'ai parcouru les collections du Suivi photographique des insectes pollinisateurs (Spipoll). Par curiosité, j'ai débuté par les Ophrys, nom d'une vaste « famille » de plus de 130 espèces différentes. »

Par Lisa Garnier. Vigie Nature, 25.05.2015


Petit rappel

« Pour ceux qui ne connaissent pas le Spipoll, je rappelle que cet observatoire animé par l'Opie consiste à prendre en photographie tous les insectes - et autres petites bêtes - différents et actifs sur les fleurs d'une plante choisie par le photographe pendant 20 minutes. L'ensemble des clichés forme une collection qui peut donc comporter de zéro à plusieurs dizaines d’espèces.  »


[...]


[Image] L'Ophrys abeille est velue comme ses pollinisateurs, les abeilles solitaires  © Romane Amice | MNHN

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La sélection scientifique de la semaine (numéro 172)

La sélection scientifique de la semaine (numéro 172) | EntomoScience | Scoop.it
– Alors que la France s'apprête à accueillir en décembre une grande conférence internationale sur le climat et la réduction des gaz à effet de serre, elle est aussi, comme l'écrit Stéphane Foucart dans Le Monde, "le seul pays au monde dont l'Académie des sciences débat encore de la responsabilité humaine dans le réchauffement en cours"...

– Au même moment, Barack Obama affirme que le réchauffement climatique est "une menace pour la sécurité" des Etats-Unis.


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

C'est quoi un ver luisant ?

C'est quoi un ver luisant ? | EntomoScience | Scoop.it

Pour tout le monde, un ver luisant, c'est une tache de lumière verte qui embellit nos soirées d'été ! Mais peu d'entre nous avons été regarder de plus près l'insecte pour savoir à quoi il ressemblait !

Il est doté d'un corps assez mou, sans aile, juste soutenu par trois petites paires de pattes, avec des antennes si petites qu'on ne les distingue pas toujours très bien. Ses couleurs sont plutôt ternes, d'ordinaire du brun et un rose sale. S'il ne portait pas au bout de son abdomen ce bijou de lumière, il est certain qu'il passerait inaperçu aux yeux de tous !

D'ailleurs, il faudrait plutôt dire " elle ", car le mâle n'a pas cet apparat de lumière ! Lui, possède une paire d'ailes et vole à la recherche d'une lumière lui signalant la présence de femelles.


[...]


Observatoire des vers luisants

                                            

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

L'araignée roulante (Cebrennus rechenbergi), Maroc

L'araignée roulante (Cebrennus rechenbergi), Maroc | EntomoScience | Scoop.it

"Dinosaure à plumes, guêpe croque-mort... : dix étonnantes nouvelles espèces" par Nathaniel Herzberg. Le Monde, 21.05.2015


« Dans le monde sauvage, savoir fuir est une qualité essentielle. Elle a valu à cette araignée sa place dans le palmarès. En effet, face au danger, l'animal commence par adopter une posture de défense. Mais si la menace persiste, il change de tactique, se met d'abord à courir, puis prend la forme d'une roue de charrette pour doubler sa vitesse, et ce quelle que soit la topologie du terrain, descente, plat ou même montée. Et comme si ça ne suffisait pas, il oriente cette fuite… vers son prédateur. Parce qu'il est impossible de se dissimuler dans le désert ? Que la meilleur défense reste l'attaque ? Cette double stratégie a en tout cas déjà inspiré d'autres scientifiques, qui ont développé un robot capable de marcher et rouler. »


[Image] Photo : Prof. Dr. Ingo Rechenberg, Technical University Berlin

                           
Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS


→  La nouvelle description de l'araignée qui parcourt le désert en flip-flap

              

more...
Bernadette Cassel's curator insight, May 21, 11:45 AM


SUR ENTOMOSCIENCE

From www7.inra.fr - December 22, 2014 8:56 AM :

Des cadavres dans le piège

                             

Bernadette Cassel's curator insight, May 22, 12:34 PM


SUR ENTOMONEWS

From www.rtl.be - November 27, 2014 11:59 PM :

Le deuxième plus grand insecte au monde présenté au muséum des Sciences naturelles

                               

Rescooped by Bernadette Cassel from Autour de l'agroécologie...
Scoop.it!

Marion Guillou, élue présidente de l’Institut Agronomique Vétérinaire et Forestier de France (IAVFF)

Marion Guillou, élue présidente de l’Institut Agronomique Vétérinaire et Forestier de France (IAVFF) | EntomoScience | Scoop.it

Agreenium est un établissement public de coopération scientifique regroupant 6 membres (Cirad, Inra, AgroParisTech, Agrocampus Ouest, INP de Toulouse-ENVT et Montpellier SupAgro ) dont la mission est de promouvoir l'enseignement et la recherche agronomique français au niveau international


Via AgroParisTech Documentation - Patricia Jeannès, Bibliothèque de l'Esitpa
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Le retour redouté du mangeur d'abeilles : le frelon asiatique - Sciences - France Culture

Le retour redouté du mangeur d'abeilles : le frelon asiatique - Sciences - France Culture | EntomoScience | Scoop.it

C'est le printemps: les apiculteurs s'affairent autour de leurs ruches, les jardiniers autour de leurs plate-bandes. Tous guettent leur ennemi n°1: le frelon asiatique, le frelon à patte jaune, le vespa velutina. Le mangeur d'abeilles...


La Chronique science, par Véronique Pellerin. France Culture, 17.05.2015


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un cas rare de papillon atteint de gynandromorphisme

Un cas rare de papillon atteint de gynandromorphisme | EntomoScience | Scoop.it
Un cas rare de papillon atteint de gynandromorphisme a été découvert à Philadelphie


"Un papillon moitié mâle, moitié femelle " par Ronan Dayon. Sciences et Avenir, 16.05.2015


« La surprise de Chris Johnson, bénévole pour l'exposition Butterflies ! de l'Academy of Natural Sciences of Drexel University, a été grande quand il a trouvé un spécimen de papillon particulièrement inhabituel. C'est en vidant la chambre d'éclosion, où les papillons sortent de leurs chrysalides, que le bénévole a découvert un papillon présentant des caractéristiques mâles et femelles. »


[...]


___________________________________________________________________


[Image] « Un papillon mi-mâle, mi-femelle, a été découvert par un bénévole travaillant pour le compte de l'exposition "Butterflies ! » - Le Journal de la science, 13.01.2015
http://www.journaldelascience.fr/zoologie/articles/ce-papillon-est-moitie-male-moitie-femelle-4428


« [...] Après analyse de ce papillon par des entomologistes, il s'avère que ce dernier est atteint d'une anomalie génétique très rare appelée gynandromorphisme bilatéral, se caractérisant par la présence de deux populations de cellules génétiquement distinctes l'une de l'autre (l'une mâle et l'autre femelle). Il est à noter que cette anomalie génétique est distincte de l'hermaphrodisme, où l'organisme possède tout à la fois un organe reproductif mâle et un organe reproductif femelle, mais dont les caractéristiques externes n'appartiennent qu'à un seul sexe.

Notons qu'une telle anomalie avait déjà été relevée chez d'autres papillons, ainsi que chez des oiseaux et des insectes. » 


("Ce papillon est moitié mâle, moitié femelle" par Julie Aram)

                                                     

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

From www.sciencesetavenir.fr - January 9, 8:21 PM :

→  Un papillon moitié mâle, moitié femelle

                                

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Draw My Life : La planète Terre ! - YouTube

La planète Terre se doit d'avoir son Draw My Life !


Dr Nozman. YouTube, 24.03.2015

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Quelle force développe une fourmi ?

Quelle force développe une fourmi ? | EntomoScience | Scoop.it
Les fourmis ont la capacité de transporter des charges de masse plusieurs fois supérieures à la leur. Explication de cette faculté des plus surprenante!
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un peu de science pour bien jardiner | Espace des sciences

Un peu de science pour bien jardiner | Espace des sciences | EntomoScience | Scoop.it

"Le sol de nos jardins a-t-il besoin d’engrais chimiques ? Quels sont les besoins d’une plante pour son développement ? Quels sont les moyens de défense qu’elle utilise face aux ravageurs ? L’auteur rappelle les grands principes de la biologie."


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

De la chenille écolo à la mouche allaitante

De la chenille écolo à la mouche allaitante | EntomoScience | Scoop.it

« Histoires remarquables, les insectes » : un envol dans le monde du « merveilleux vrai » - Faune, nature, zoos & biodiversité, 11.05.2015


« L’ouvrage prend des allures de récit de voyages extraordinaires à la rencontre de l’écolo bombyx du mûrier, seul insecte vraiment domestiqué et recyclant un déchet toxique en produit de luxe, du papillon monarque dont la durée de vie varie selon les saisons, de la maternelle et redoutée mouche tsé-tsé allaitant son unique asticot, d’un pompile tueur de mygales, de lucioles jouant les naufrageuses à l’aide de signaux lumineux trompeurs ou encore d’un staphylin capable de droguer les fourmis. »

« L’auteur évoque aussi les mathématiques par le biais de la cellule hexagonale des ruches, figure géométrique utilisant un minimum de cire pour une contenance maximale, ou du cycle larvaire de quelques cigales recourant aux nombres premiers pour ne pas être décimées. »

                           

more...
Bernadette Cassel's curator insight, May 11, 6:16 AM


SUR INSECT ARCHIVE :
From gallica.bnf.fr - Today, 12:14 PM :


Histoires remarquables. Les insectes

                                     

Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoScience
Scoop.it!

Les pollinisateurs : les connaître pour les défendre (2/2)

Les pollinisateurs : les connaître pour les défendre (2/2) | EntomoScience | Scoop.it


Par Joseph Moisan-De Serres. ACFAS, Association francophone pour le savoir, Magazine Découvrir, Novembre 2014   
                             
« Le mâle quant à lui,  ne possède pas de scopa, puisqu’il ne visite les fleurs que pour combler ses besoins alimentaires personnels et non pour nourrir ses larves. Les mâles Melissodes présentent par contre eux aussi une morphologie particulière, notamment en ce qui a trait à leurs antennes, qui sont étonnamment longues. Au cours de l'évolution complexe et fragile des insectes, bien peu d’éléments ont été sélectionnés sans présenter un avantage. Toutefois, à ce jour, le rôle de ces appendices démesurés demeure plus ou  moins élucidé... » 


[...]  

                                        

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Michel Brulin, l’expert des éphémères

Michel Brulin, l’expert des éphémères | EntomoScience | Scoop.it

"Michel Brulin est à l’origine du premier inventaire des 142 espèces d’éphémères présents en France, réalisé par l’Office pour les insectes et leur environnement (Opie), une société savante qui réunit 335 entomologistes amateurs, pêcheurs et gardes-pêche. L’Opie a ainsi découvert 15 espèces et créé une banque de données, mise à la disposition du Muséum national d’histoire naturelle de Paris. L’expertise de ces scientifiques non professionnels est utile pour la protection de la biodiversité. "Les éphémères sont de bons indicateurs de la qualité des rivières. En cas de pollution, ce sont eux qui disparaissent les premiers."


"Fête de la nature: trois seniors au service de l'environnement" par Jean-Christophe Martineau. Notre Temps, 11 mai 2015

                             

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Connaissons-nous l’ancêtre commun des insectes ? - Science et vie

Connaissons-nous l’ancêtre commun des insectes ? - Science et vie | EntomoScience | Scoop.it
D'où viennent les insectes ? Plusieurs hypothèses sont en lice dont la plus récente postule qu'ils partagent leur ancêtre avec les crustacés.
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Chasse, Braconnage et Droits des Animaux
Scoop.it!

Offensive climatosceptique à l’Académie des sciences

Offensive climatosceptique à l’Académie des sciences | EntomoScience | Scoop.it
Les scientifiques ne parviennent pas à se mettre d’accord sur un texte conçu en prévision de la conférence sur le climat de décembre


Regain climatosceptique à l’Académie des sciences, par Stéphane Foucart. Le Monde, 21.05.2015


« Sur le front climatique, la France est parée de deux singularités. D’une part, elle est l’hôte de la 21e conférence de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21), qui doit se tenir à Paris en décembre et qui doit sceller un accord universel sur le climat. Elle est aussi le seul pays au monde dont l’Académie des sciences débat encore de la responsabilité humaine dans le réchauffement en cours. A l’approche de la COP21, la société savante du Quai Conti est, à nouveau, le lieu d’âpres disputes sur le sujet.

Ces dernières semaines, à plusieurs reprises, l’adoption d’un avis sur la transition énergétique, en prévision de la COP21, a suscité des échanges orageux, notamment entre le physicien Sébastien Balibar et le géomagnéticien Vincent Courtillot. Ce dernier, proche du géochimiste et académicien Claude Allègre, est l’une des figures de proue du climatoscepticisme français. « Le litige porte par exemple sur la nécessité de contraindre les pays à réduire fortement les émissions de gaz à effet de serre en raison du réchauffement, explique M. Balibar. Pour Vincent Courtillot, il n’y a nulle “nécessité” puisque le changement climatique n’existe pas ou n’est pas dû aux émissions humaines de gaz à effet de serre. » M. Courtillot n’a pas répondu aux sollicitations du Monde.

Ce n’est pas tout. Un groupe de travail de dix académiciens, formé en 2014, devait rédiger un avis plus général sur le climat, également en prévision de la COP21. Cette fois, c’est l’élaboration même du texte qui est compromise... »

      


Via Bourdoncle
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

Espèces invasives - Un ver nématode s'attaque au frelon asiatique

Espèces invasives - Un ver nématode s'attaque au frelon asiatique | EntomoScience | Scoop.it


Actualité INPN - Espèces Invasives - Un ver nématode s'attaque au frelon asiatique... Arrêtera-t-il l'invasion ?


[Image] Le cycle de vie de Pheromermis vesparum                              

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from C@fé des Sciences
Scoop.it!

Avon et Chamarande v4

Avon et Chamarande v4 | EntomoScience | Scoop.it
Incroyable! 4ème! C'est déjà la 4ème fois que je me rends sur le terrain pour jouer les chefs scouts devant mes étudiants et identifier empreintes, crottes et insectes (voir mes tribulations précédentes: 1, 2, 3, 4, 5)!


[Image] « ... une larve de Dryocosmus kuriphilus, une minuscule guêpe cynips dite galligène car parasitant les végétaux (ici une feuille de châtaignier) pour en tirer les substances nutritives ce qui génère cette boursoufflure plus ou moins esthétique: la galle [...] »


Via Goulu
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Coup de projecteur sur la lumière des lucioles

Coup de projecteur sur la lumière des lucioles | EntomoScience | Scoop.it
L'organe émetteur de lumière, appelé «lanterne», se situe dans l'abdomen des lucioles. Il ressemble à une série de tubes devenant de plus en plus fins, à l'image des branches d'un arbre se terminant en brindilles. Ce réseau de tubes a pour fonction de fournir de l'oxygène aux cellules de la lanterne, qui renferment de la luciférase. Il s'agit d'un mécanisme complexe, qui a rendu toute étude approfondie très difficile, et par là même sa reproduction pour des utilisations dans la vie pratique.

Pour cartographier la manière dont l'oxygène est acheminé vers les cellules lumineuses, Giorgio Margaritondo de l'EPFL, Yeukuang Hwu de l'Academia Sinica et leurs collègues de l'Université nationale Tsing Hua de Taïwan ont utilisé deux techniques d'imagerie sophistiquées. Ces technologies - la microtomographie synchrotron à contraste de phase et la microscopie par transmission de rayons X - permettent en effet de scanner une cellule simple, et même de dévoiler ce qu'elle contient.

En travaillant sur des lucioles vivantes, les scientifiques ont, pour la première fois, pu observer la structure complète de la lanterne, et proposer une évaluation quantitative de la distribution d'oxygène.

L'imagerie a ainsi montré que les lucioles détournent l'oxygène d'autres fonctions cellulaires et l'utilisent pour diviser la luciférine. Plus précisément, la consommation d'oxygène diminue à l'intérieur de la cellule, ce qui réduit la production d'énergie et met l'accent sur l'émission lumineuse.


Enerzine, 22/12/2014


[Image]  Three-dimensional views of the tracheal system in L. terminalis (a)–(b) and L. cerata (c)–(d)


via Phys. Rev. Lett. 113, 258103 (2014) - Firefly Light Flashing: Oxygen Supply Mechanism http://journals.aps.org/prl/abstract/10.1103/PhysRevLett.113.258103

                                

Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS


→  Des chercheurs taiwanais et suisses expliquent la production de lumière par les lucioles

                           

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

Un article sur le séquençage du génome de la drosophile cosigné par plus de mille auteurs

Un article sur le séquençage du génome de la drosophile cosigné par plus de mille auteurs | EntomoScience | Scoop.it
Combien faut-il de chercheurs pour écrire un article scientifique sur le génome de la mouche de fruits? Réponse: 1.014, en tout cas selon la revue académique G3: Genes Genomes Genetics. C’est en effet le nombre de cosignataires d’un article paru dans le dernier numéro, dont plus de 900...


[L'étude] Drosophila Muller F Elements Maintain a Distinct Set of Genomic Properties Over 40 Million Years of Evolution
http://www.g3journal.org/content/early/2015/03/04/g3.114.015966.abstract


via Fruit-fly paper has 1,000 authors : Nature News & Comment
http://www.nature.com/news/fruit-fly-paper-has-1-000-authors-1.17555?WT.mc_id=TWT_NatureNews


[Image] Guest Post: Maintaining a strong Drosophila community — starting with students - Genes to Genomes
http://genestogenomes.org/guest-post-maintaining-a-strong-drosophila-community-starting-with-students

                                           ___________________________________________________________________


ET AUSSI (en anglais) :


Undergrads power genomics research - Genes to Genomes
http://genestogenomes.org/undergrads-power-genomics-research/

                         

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La lumière du Morpho - CNRS - La video du vendredi - Documentaire scientifique

La lumière du Morpho - CNRS - La video du vendredi - Documentaire scientifique | EntomoScience | Scoop.it
La série de films courts "La boîte noire" présente et décrypte avec humour une recherche scientifique. Dans cet épisode est présenté, le Morpho, magnifique papillon d'Amérique du sud dont les ailes semblent irradier une lumière bleue. Ne pourrait-on pas imiter la structure de ses ailes pour, nous aussi, générer de la lumière ?
Réalisation : JP Courbatze – Production : Le Miroir, Inserm, Inria, Universcience et CNRS Images
Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES


Année internationale de la lumière : La lumière du morpho

                         

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La sélection scientifique de la semaine (numéro 171)

La sélection scientifique de la semaine (numéro 171) | EntomoScience | Scoop.it

"Le débat sur l'expérimentation animale dans l'Union européenne et son éventuelle interdiction est relancé."


Par Pierre Barthélémy. Passeur de sciences - Blog Le Monde, 15.05.2015


[...]

– La soie d'araignée est extrêmement résistante. Comment augmenter cette résistance avec du graphène ou des nanotubes de carbone. (en anglais)

[...]               

                     

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Records de taille chez les insectes !

Records de taille chez les insectes ! | EntomoScience | Scoop.it
Les insectes ne sont pas tous de petites bêtes qui se déplacent, volent et nagent autour de nous, certains sont plus grands que des oiseaux et mammifères!


[Image] « Goliathus goliathus est un coléoptère appartenant à la famille des cétoines (Cetoniidae) qui, par son volume et son poids, est considéré comme l’insecte le plus lourd. » 

                        

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Quand la mouche fait des maths : les bases neurales de la trajectoire d’une drosophile

Quand la mouche fait des maths : les bases neurales de la trajectoire d’une drosophile | EntomoScience | Scoop.it
Avec Jean-René MARTIN Equipe Imagerie Cérébrale Fonctionnelle et Comportement, Institut de Neurobiologie Alfred Fessard, CNRS (Gif-sur-Yvette) Comment l’activité du cerveau se traduit-elle en comportements bien précis ? Quels sont les neurones responsables de ces comportements ? La mouche drosophile est un excellent organisme modèle pour répondre à de telles questions. Au cours de cette conférence expérimentale, Jean-René Martin utilisera un système vidéo qui permet d’analyser comment la drosophile se déplace dans l’espace et le temps. Il montrera que la mouche évite le centre d’une arène (centrophobie), et organise son parcours de manière très sophistiquée (avec par exemple une temporalité de type fractal). Les structures cérébrales sous-jacentes seront présentées, ainsi que leurs homologies avec les structures cérébrales des mammifères, comme les cellules de lieu. D’autres types de comportement seront discutés, comme le sommeil et les addictions à l’éthanol, la nicotine ou la cocaïne, qui peuvent également être étudiés chez la drosophile à l’aide d’enregistrements vidéo. Bref, vous découvrirez comment une mouche choisit son chemin, organise son temps, ou encore, comment elle dort, ou pourquoi elle se drogue...* Nouveau *Suivez les conférences en live, sur notre site !Et aussi : en direct sur le site d’Universcience et de Futura-Sciences            Plus d'infos sur www.espgg.org
Bernadette Cassel's insight:



SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES

From www.espgg.org - January 7, 10:14 AM :

→  [Conférence] Quand la mouche fait des maths : les bases neurales de la trajectoire d'une drosophile

                                

more...
No comment yet.