EntomoScience
Follow
Find tag "Muséum Le Havre"
7.7K views | +7 today
EntomoScience
Sommaire accessible par le tag "À propos" (cliquer sur le dessin de l'entonnoir dans le coin supérieur droit)
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Aux autres la fierté... (Suite et fin)

Aux autres la fierté... (Suite et fin) | EntomoScience | Scoop.it

Par Marie Fisler. Muséum d'histoire naturelle du Havre. « Espèce de planqué #3 »


« De jolis papillons peuvent-ils avoir des chenilles peu ragoutantes ?
Comment certains de ces papillons font-ils fuir les oiseaux ?
Tout et plus encore sur une forme de mimétisme aussi efficace que surprenante chez nos amis à six pattes ! »


[...]


Les épisodes précédents :

Espèce de planqué !

#1 : Pour vivre heureux, vivons cachés !

#2 : Aux autres la fierté, le tout est d'être caché !


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from C@fé des Sciences
Scoop.it!

Solanopteris, une fougère pas comme les autres

Solanopteris, une fougère pas comme les autres | EntomoScience | Scoop.it

Par Marie Fisler. Le Blog du Muséum. Site officiel du Muséum d’histoire naturelle du Havre. « Histoires d’interactions #4 : Solanopteris brunei - L'enfer, c'est (pas toujours) les autres »


Des animaux et des plantes peuvent-ils s'entraider ?
Des fourmis peuvent-elles vivre dans des fougères sans les abîmer ?
Un article exclusif sur une plante encore méconnue... Bonne découverte !


« Dans les forêts tropicales d'Amérique du Sud, on trouve des milliers d'espèces de plantes, de champignons ou d'animaux. Mais l'une d'entre elles est vraiment surprenante...

Il s'agit d'une petite fougère vivant sur le haut des immenses arbres de la forêt, la Canopée. Et cette fougère est très amie avec une tout autre espèce : une fourmi... »


[...]

« Lorsque l'on est un petit insecte de la canopée, on a des centaines de prédateurs. Lorsque l'on est une fougère, c'est également le cas. Mais imaginez que, par hasard, une de ces fougères ait des racines assez épaisses et creuses pour que quelques fourmis viennent s'y abriter... Le moindre prédateur approchant se ferait aussitôt attaquer par les insectes ! Si ce caractère peut être transmis à sa descendance, les petits de cette fougère auront donc la même chose, ce qui les avantagera aussi. Et parmi elles, par sélection naturelle, celles qui auront les plus gros rhizomes abriteront le plus de fourmis, ce qui les protégera le plus contre les prédateurs, ce qui leur permettra le plus d'avoir des petits ! Et c'est ainsi que les solanopteris actuelles ont d'immenses rhizomes creux, qui abritent des dizaines et des dizaines de fourmis. Ces rhizomes sont même reliés entre eux par de petits tunnels, ce qui forme une vraie fourmilière ! Et les fourmis en question, des Azteca et des Camponotus de leur petit nom, sont particulièrement efficaces pour faire fuir les prédateurs. Même les scientifiques et les explorateurs ont eu à en souffrir ! »


[...]



Via Goulu
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Aux autres la fierté, le tout est d'être caché !

Aux autres la fierté, le tout est d'être caché ! | EntomoScience | Scoop.it

Par Marie Fisler. Muséum d'histoire naturelle du Havre. « Espèce de planqué #2 »


« Le camouflage, est-ce toujours se fondre dans son environnement ?
Une espèce peut-elle être très visible et se cacher quand-même ?
Découvrez un camouflage aussi étonnant qu'efficace ! »


Épisode précédent :

Espèce de planqué !

#1 : Pour vivre heureux, vivons cachés !


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Du karaoké au dancefloor

Du karaoké au dancefloor | EntomoScience | Scoop.it

Par Marie Fisler. Le Blog du Muséum. Site officiel du Muséum d’histoire naturelle du Havre. « T'as de beaux yeux, tu sais ? #4 »


Les chanteurs sont-ils les meilleurs séducteurs ?
Et la danse, ça compte ?
De petites bêtes pourraient-elles nous inspirer pour la chorégraphie de l'été ?
Un voyage plein de surprises vers le monde des danseurs les plus craquants !

more...
Christian Allié's curator insight, March 10, 2:39 PM

.........""""""""""""""""""""".........

 

[  ......  ]

 

........ 

Les autres, plus acrobates, préfèrent montrer leur chorégraphie directement sur les branches ou à même le sol. Les mouvements, extrêmement rapides et complexes, feraient pâlir n'importe quel danseur. Mais ces oiseaux font bien mieux : dépourvus de haut parleur pour diffuser de la musique, ils chantent eux-mêmes pour accompagner leur danse !

 

Mais regardez plutôt ici

Et ici

Ou ici

 

 

          Cependant, une espèce surpasse en la matière toutes les autres. Il s'agit d'un petit passereau d'une dizaine de centimètres de long, qui vit dans les forêts humides d'Amérique du Sud. Si les femelles sont de couleur kaki à jaune, le corps des mâles est tout noir et leur tête toute rouge. Et c'est à cause de la couleur de leurs pattes que l'on appelle ces oiseaux « Manakins à cuisses jaunes » en français.

[  ......  ]

..........