EntomoScience
Follow
Find tag "Musée des Dinosaures"
13.8K views | +4 today
EntomoScience
Sommaire accessible par le tag "À propos" (cliquer sur le dessin de l'entonnoir dans le coin supérieur droit)
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Accouplement de cercopes en Mongolie Intérieure ou le Kama-Sutra des insectes

Accouplement de cercopes en Mongolie Intérieure ou le Kama-Sutra des insectes | EntomoScience | Scoop.it


Il a déjà été question au DinOblog (ici) des insectes découverts dans le gisement chinois du Jurassique moyen de Daohugou en Mongolie Intérieure. On y avait découvert des mouches étranges qui passaient une partie de leur vie sous l’eau et qui présentaient un fort dimorphisme sexuel. On avait même observé un couple pétrifié en plein accouplement. Eh bien, sachez que les aventures amoureuses des insectes chinois ne sont pas terminées ! Dans un article publié dans la revue PLoS ONE, Shu Li et ses collègues décrivent une nouvelle et torride scène de sexe chez des insectes trouvés également dans les couches de Daohugou.


[...]


L'étude :

Forever Love: The Hitherto Earliest Record of Copulating Insects from the Middle Jurassic of China


Autres liens :

- Mating positions and the evolution of asymmetric insect genitalia

- Sexe et liberté pour les strashilidés !


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Sexe et liberté pour les Strashilidés !

Sexe et liberté pour les Strashilidés ! | EntomoScience | Scoop.it

 

Au Dinoblog, on aime bien jouer avec les titres ! J’y ai même casé aujourd’hui le terme de « strashilidés ». Pourtant, il faut le reconnaître, ces insectes – car les strashilidés sont des insectes – ne font pas souvent la une. Dans les couches jurassiques de Daohugou en Mongolie Intérieure chinoise, par exemple, ces petits animaux sont beaucoup moins connus que leurs plus gros et plus spectaculaires voisins. On connaît de ces gisements l’Epidexipteryx, un petit dinosaure avec de longues plumes au bout de la queue, le Pedopenna, un autre dinosaure plumeux, des ptérosaures volants et des mammifères qui planent voire même qui nagent, autant de bestioles à plumes et à poils à qui il fallait bien chercher des poux.

 

Les paléoentomologistes ont cru identifier ces « poux » préhistoriques avec les strashilidés, des insectes qui se sont fossilisés dans les mêmes gisements que les vertébrés ébouriffés et dont certaines espèces possèdent de grosses pattes crochues, comme adaptées pour s’accrocher à leurs hôtes. Mais une nouvelle étude signée de Diying Huang, de l’Institut de Géologie et Paléontologie de Nankin, avec ses collaborateurs de diverses institutions et publiée dans la revue Nature, remet en cause cette interprétation. Deux fossiles montrent notamment des couples de strashilidés figés dans la roche en plein accouplement, ce qui comble d’aise les paléontologues.

 

[...]

 

Référence

Huang, D., A. Nel, C. Cai, Q. Lin, & M.S. Engel. 2013. Amphibious flies and paedomorphism in the Jurassic period. Nature 495(7439): 94-97.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

Le Dinoblog

La paléontologie dans tous ses états

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La tête et les jambes… Des premiers arthropodes !

La tête et les jambes… Des premiers arthropodes ! | EntomoScience | Scoop.it

 

Des pattes, des pattes, oui mais des pattes habiles ! Des fossiles récemment découverts dans la province chinoise du Yunnan nous éclairent sur l’origine des appendices buccaux des Euarthropodes (insectes, araignées, crustacés etc).

 

Les nouveaux fossiles appartiennent à la famille des Fuxianhuiidae dont les représentants batifolaient dans les mers cambriennes il y a environ 520 millions d’années, soit 50 millions d’années avant que les premiers animaux ne rampent sur la terre ferme. Dans un article publié dans Nature la semaine dernière, des chercheurs chinois et anglais ont décrit deux nouvelles espèces de fuxianhuiidés : Chengjiangocaris kunmingensis et Fuxianhuia xiaoshibaensis, en référence aux villes de Kunming et Xiaoshiba près desquelles ont été retrouvés les fossiles. Ces petites bêtes (ces animaux ne faisant que quelques centimètres) semblent littéralement grouiller dans les nouveaux sites du Yunnan. Plus de 50 fossiles de fuxianhuiidés ont été trouvés en une année alors que seulement quelques spécimens avaient été découverts ces dernières années dans des sites jusqu’alors considérés comme extrêmement riches. Pendant longtemps, la nature et le rôle des appendices situés en dessous de la tête des fuxianhuiidés avaient fait débat, les biologistes utilisant intensément ce type d’appendices pour classer les différents groupes d’arthropodes.

 

[...]

 

Bernadette Cassel's insight:

 

Le Dinoblog, autre billet :

 

→ Sexe et liberté pour les Strashilidés ! http://sco.lt/4nwRQ9

 

more...
No comment yet.