L’hybridation naturelle dans le monde du vivant | EntomoScience | Scoop.it

"Qu’arrive-t-il quand les représentants de deux espèces distinctes s’accouplent et engendrent un hybride? Est-ce une menace pour les espèces parentes? Deuxième invité des causeries ParlonsNature, le mammalogiste Kamal Khidas nous éclaire sur cette question."


Par Kamal Khidas. Le blogue du Musée canadien de la nature. « L’hybridation naturelle dans le monde du vivant »


« L’être humain a besoin de catégoriser le monde vivant pour le définir et le situer dans son environnement. Ceci fait l’objet de la taxonomie. On peut définir une espèce selon différents concepts. Selon le concept biologique de l’espèce, lequel prévaut au sein des biologistes de l’évolution, les espèces sont génétiquement isolées les unes des autres et non interfécondes. Il existe en effet diverses barrières reproductives naturelles empêchant les échanges de gènes entre espèces. »


« Mais lorsqu’il y a hybridation, il y a justement croisement entre deux espèces distinctes, lequel croisement produit des individus hybrides montrant un mélange de caractéristiques propres aux deux entités parentales. L’hybridation invaliderait-elle alors l’espèce biologique? Serait-elle autrement un phénomène rarissime ? »


[...]


« Chez les animaux, le taux moyen d’hybridation se situe autour de 10 %. En fait certains groupes taxonomiques présentent des moyennes bien plus élevées. Chez les canards, 76 % des espèces s’hybrident entre elles. Dans la famille des Phasianidés, celle des dindons, des perdrix, des faisans et des poules, le taux d’hybridation est tout aussi élevé, voire plus. Pour les papillons, les chiffres varient entre 6 % et 35 %, dépendamment des genres. »


[Image] « Les hybrides peuvent être identifiés à l’aide de caractères morphologiques. Les techniques de biologie moléculaires sont probablement un meilleur outil. Mais elles montrent souvent leurs limites. Ici un séquenceur d’ADN du Musée canadien de la nature utilisé lors de tests génétiques visant à confirmer des hybrides du lynx du Canada, Lynx canadensis, et du lynx roux, Lynx rufus. Image : Kamal Khidas © Musée canadien de la nature »


L'hybridation des espèces : L'extinction repensée | Musée canadien de la nature