EntomoScience
25.1K views | +0 today
Follow
EntomoScience
Toutes les disciplines scientifiques peuvent s'intéresser aux insectes et autres petites bêtes !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le plagiat d'Étienne Klein : un autre exemple du silence institutionnel

Le plagiat d'Étienne Klein : un autre exemple du silence institutionnel | EntomoScience | Scoop.it
Accusé de plagiat, le physicien très médiatisé Étienne Klein a plaidé coupable pour certains "copier-coller". Cependant, il ne s'agit pas de simples emprunts ou d'oublis de citation. Des pages entières recopiées et des textes recyclés par l'auteur sans aucune citation des références. Nous discutons, dans cet article, un cas qui n'a pas encore été révélé dans la presse.

 

_____________________________________________________________________

 

MÊME SUJET (au 09/12/2016) :

 

Plagiats d’Etienne Klein : le ministère de l’Education saisit la mission relative à l’intégrité scientifique - Sciencesetavenir.fr, 09.12.2016 https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/plagiats-d-etienne-klein-le-ministere-de-l-education-saisit-la-mission-relative-a-l-integrite-scientifique_108800

 

"Le ministère de l’Éducation nationale et de la Recherche a réagi à l'affaire des plagiats par le physicien Etienne Klein en saisissant la Mission sur l’intégrité scientifique. Son avis sera connu d’ici à la fin de l’année."

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Sexe, mensonges et papillons

Sexe, mensonges et papillons | EntomoScience | Scoop.it

Par Michel de Pracontal. Carnets de labo. Blog Médiapart. « Samedi-sciences (121)  »


[...]


« Un entomologiste de Bangalore, Krushnamegh Kunte, associé à des chercheurs de l’université de Chicago, a étudié les mécanismes génétiques qui contrôlent le dessin des ailes de Papilio polytes. Leur recherche, publiée en ligne dans la revue Nature, à laquelle est empruntée le titre de cette chronique, montre que toute la complexité des motifs colorés qui ornent les ailes du mormon commun dépend d’un gène unique. Autrement dit, c’est une seule région du génome qui détermine si les ailes d’une femelle ressemblent au modèle de l’espèce P. polytes ou si elles imitent l’espèce toxique. »


[Image] « Femelle mormon commun imitant une espèce toxique (au centre) © Université de Chicago/Marcus Kronforst  »



[...]


more...
No comment yet.