Le chrorizo - Invité pour l’apéro | Le Républicain Lorrain | Méli-mélo de Melodie68 | Scoop.it

(...)

Les très grands consommateurs de chorizo auraient avantage à lire soigneusement la liste des ingrédients, qui peut comporter le pire et le meilleur.

Les produits charcutiers industriels sont parfois assaisonnés de nitrite de sodium et de phosphate de sodium. Le premier, E250, est un conservateur qui permet en outre de fixer la jolie couleur rouge du chorizo. Un peu cancérigène, à très haute dose. Le second, E541, est un émulsifiant, rétenteur d’humidité et régulateur d’acidité grâce aux molécules d’aluminium qu’il comporte. Un peu neurotoxique, à très haute dose, on connaît le refrain. Mais il faudrait en avaler des kilos, ou en consommer longtemps et beaucoup pour parvenir aux doses dites dangereuses. Les saucissons les plus "nature" ne contiennent que de l’ascorbate de sodium (E 301), un additif classé dans les anti-oxydants, et même remarqué pour ses vertus anti-cancer.

(...)


Via Pascal Faucompré