Méditation
3 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Stéphanie Lefeuvre Chotard from (en)quête de soi
Scoop.it!

La méditation modifie durablement le fonctionnement du cerveau

La méditation modifie durablement le fonctionnement du cerveau | Méditation | Scoop.it
Une étude américaine montre que la pratique régulière de la méditation modifie de façon durable le fonctionnement du cerveau.

Via Plk de Noétique, Marielea Les Victorieuses
more...
Chenal Camille's curator insight, November 17, 2014 10:00 AM
Une étude américaine montre que la pratique régulière de la méditation modifie de façon durable le fonctionnement du cerveau.

étude menée par par des chercheurs de l'Hôpital Général du Massachusets (Boston, Etats-Unis), et publiée le 1er novembre 2012 dans la revue Frontiers in Human Neuroscience.

Si les neurologues savaient depuis longtemps que le cerveau d'une personne en train de méditer a un fonctionnement différent de celui habituel, cette étude vient de montrer que la méditation peut aussi engendrer des modifications neuronales durables, c'est-à-dire subsistant après l'activité de méditation proprement dite.

Le fonctionnement de l'amygdale modifié

 

 zone du cerveau associée au traitement des émotions, et plus particulièrement impliquée dans les émotions telles que la peur, l'aversion et l'anxiété.

Une moindre sensibilité émotionnelle aux stimulations extérieures

Rescooped by Stéphanie Lefeuvre Chotard from (en)quête de soi
Scoop.it!

La méditation modifie durablement le fonctionnement du cerveau

La méditation modifie durablement le fonctionnement du cerveau | Méditation | Scoop.it
Une étude américaine montre que la pratique régulière de la méditation modifie de façon durable le fonctionnement du cerveau.

Via Plk de Noétique, Marielea Les Victorieuses
more...
Chenal Camille's curator insight, November 17, 2014 10:00 AM
Une étude américaine montre que la pratique régulière de la méditation modifie de façon durable le fonctionnement du cerveau.

étude menée par par des chercheurs de l'Hôpital Général du Massachusets (Boston, Etats-Unis), et publiée le 1er novembre 2012 dans la revue Frontiers in Human Neuroscience.

Si les neurologues savaient depuis longtemps que le cerveau d'une personne en train de méditer a un fonctionnement différent de celui habituel, cette étude vient de montrer que la méditation peut aussi engendrer des modifications neuronales durables, c'est-à-dire subsistant après l'activité de méditation proprement dite.

Le fonctionnement de l'amygdale modifié

 

 zone du cerveau associée au traitement des émotions, et plus particulièrement impliquée dans les émotions telles que la peur, l'aversion et l'anxiété.

Une moindre sensibilité émotionnelle aux stimulations extérieures