Journalisme embarqué, par Alain Garrigou | MédiaZz | Scoop.it
La crise de la presse nourrit forcément les inquiétudes sinon l'angoisse des journalistes touchés par le chômage et la précarisation.

L’opinion des sondages est devenue ce qu’elle était censée combattre : les préjugés. Or, que suscitent les sondages sur la plupart des sujets sinon une addition de préjugés, puisqu’il n’a pas été besoin pour les sondés de s’informer ou de débattre, mais de répondre du tac au tac. Et pourtant les chiffres sont utilisés sans le travail de vérification qui sert de critère à l’information. Non seulement les sondages continuent de servir d’instrument de légitimation du commentaire médiatique, mais ce rôle s’accentue comme une conséquence de la crise journalistique.

 


Via DocPresseESJ