Journalisme audiovisuel public, déontologie et émancipation : entretien avec Marc de Haan | Média et société | Scoop.it

Marc de Haan a un parcours riche et éclectique.

Tout d’abord, dans le monde des médias d’information. Depuis 2007, Marc de Haan est Directeur Général de Télé Bruxelles où il a occupé d’abord le poste de journaliste et ensuite celui de Directeur de l’information. Il a par ailleurs exercé le métier de journaliste pour Antenne Centre Télévision, un magazine spécialisé dans la moto (Moto 80), ainsi que d’autres titres de presse (Le Peuple, La Nouvelle Gazette / La Province…).

Ensuite, au niveau de la réflexion et de l’engagement philosophiques, et particulièrement en ce qui concerne les questions morales, éthiques ou déontologiques. Marc de Haan a présidé le Groupe Bruschetta[1], très actif sur les missions de service public dans la presse et sur le secret des sources journalistiques. Il est désormais Vice Président du Conseil de déontologie journalistique. Licencié en philosophie morale, il publie en février et mars 2013 quelques billets dans un blog intitulé BeeKANT, suite au décès du philosophe Pierre Verstraeten.

Enfin, par rapport à l’éducation au sens large, que ce soit en tant que dirigeant d’un média de service public ou comme enseignant à l’IHECS depuis 2005.

Sources (entre autres) : Interview sur Références.be, profil LinkedIn de Marc de Haan

 

L’entretien aborde tout d’abord la question du fonctionnement d’une télévision telle que Télé Bruxelles, tant au niveau de sa logique éditoriale (en tant que média de service public) que de ses contraintes (notamment en termes de concurrence).

Par extension, il traite de difficultés, contraintes et opportunités liées à l’exercice du journalisme. A la lueur du cas de Telemadrid se pose notamment la question de la pérennité de médias audiovisuels de service public dans un contexte de forte pression économique.

La suite de l’échange concerne la raison d’être et l’efficacité du Conseil de déontologie journalistique : quelle pertinence et quel pouvoir face à certaines dérives observées dans ce milieu professionnel ? Enfin, Marc de Haan nous donne brièvement son avis quant à une éducation visant à développer l’esprit critique (notamment par rapport aux médias) et par rapport aux liens qu’il perçoit entre la philosophie et son parcours.