Média des Médias:...
Follow
Find
9.9K views | +1 today
 
Scooped by Olivier Cauchois
onto Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias.
Scoop.it!

César 2012, l'art difficile de la synthèse - LExpress.fr

César 2012, l'art difficile de la synthèse - LExpress.fr | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it

Intouchables remporte un seul trophée et The Artist est le vainqueur par défaut d'une cérémonie presque trop riche en bons films... Analyse de la soirée.

more...
No comment yet.
Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias.
Actualités des Médias musicaux: Hertzien, Numérique, Digital, Social & IP.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Poplife by Olivier Cauchois - playlist de music fraiche

Poplife by Olivier Cauchois - playlist de music fraiche | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it

The place for music lovers. https://whyd.com/u/50bd17c07e91c862b2a921cf/playlist/0

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

L’ensemble des radios mesurées par Médiamétrie voit leur audience cumulée passer de 81,8 % à 80,6 %.

L’ensemble des radios mesurées par Médiamétrie voit leur audience cumulée passer de 81,8 % à 80,6 %. | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
126 000 Médiamétrie : NRJ se détache
Olivier Cauchois's insight:
Baisse générale de l’audience des radios, c’est la tendance de la vague avril-juin de l’enquête 126 000 radio à une exception près, mais elle est notable puisque le leader, NRJ, progresse en audience cumulée passant de 12,5 % en janvier-mars à 13 % en avril-juin (1 % équivaut à 530 790 personnes âgées de 13 ans et plus). Derrière la musicale, RTL conserve la tête des généralistes en audience cumulée mais la station de la rue Bayard voit son audience reculer à 10,7 % contre 11,2 % dans la dernière vague. France Inter recule également de 9,8 % en début d’année à 9,0 aujourd’hui tout comme sa suivante Europe 1 qui passe d’une vague à l’autre de 9,3% à 8,7 %. Même RMC subit le même sort, en passant de 7,9 % à 7,6%, juste derrière, France Info conforme à la tendance, recule de 7,9 % à 7,5 %. Pour les hausses il faut se tourner vers les musicales avec, outre NRJ, Fun Radio qui passe de 6,8 % à 7 %, RFM, de 4,5 % à 4,7 % et Radio Classique de 2 % à 2,2 %. Enfin le groupement Les Indés radios est lui aussi en hausse à 16,6 % contre 16 % en début d’année. Au total, l’ensemble des radios mesurées par Médiamétrie voit leur audience cumulée passer de 81,8 % à 80,6 %.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Recherche de Co producteur pour « Corps de métier » : un projet de court métrage de 2 professionnels

Recherche de Co producteur pour « Corps de métier » : un projet de court métrage de 2 professionnels | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
Ces deux créatifs doués et passionnés ont travaillé finement leur projet de l’écriture à la mise en scène et vous propose même un teasing en vidéo. Ecouter l’un d’eux, Loic Rojouan, connu comme un acteur important dans la vie culturelle Bordelaise, nous expliquer la genèse du projet. Ils ont choisi le Financement Participatif et sont à quelques centaines d’euros du bouclage. Ce bouclage s'achève le 13 juin.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

La télévision en 2025 vue par Netflix « Mediamerica

La télévision en 2025 vue par Netflix « Mediamerica | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it

Bientôt, Netflix saura exactement ce que vous voulez regarder, avant même que vous ne le sachiez vous-mêmes.

Olivier Cauchois's insight:
Grace aux Algos de Netfix et aux TV connectées , vous n’aurez plus à faire défiler des listes interminables de programmes avant de choisir.

Lors de l’Internet Week à New York, Neil Hunt a donné sa vision du futur de la télévision. Traduction par Romain Rancurel

 

 

A l’heure où les acteurs de l’industrie audiovisuelle se déchirent pour augmenter leur part du marché, Neil Hunt, tete pensante de Netflix. a une idée très précise de ce que pourrait être le paysage audiovisuel dans dix ans. Voici quelques-unes de ses prédictions :

 

Selon Neil Hunt, la télévision connectée va tout changer. D’après lui, Netflix cherche à améliorer sa technologie de personnalisation pour que, à terme, l’utilisateur n’ait même plus besoin de choisir un programme. A la place, l’outil de recommandation de la plateforme sVoD sera tellement performant qu’il ne proposera plus qu’« une ou deux suggestions parfaitement adaptées ».

 

« Cette vision est possible » affirme Neil Hunt. « Nous allons dans ce sens depuis longtemps et il reste beaucoup de chemin à parcourir ». Il précise que le perfectionnement de la technologie de personnalisation est aussi important que l’amélioration des infrastructures permettant de livrer les contenus jusqu’aux consommateurs.

 

Neil Hunt sait bien que le catalogue Netflix est constitué en très grande partie de séries et de films de moindre qualité aux regards de nombreux spectateurs. « Les mauvais programmes, ça n’existe pas » affirme-t-il. « En revanche, il existe de nombreux programmes qui comptent peu de spectateurs mais une base dévouée et fidèle ». Il ajoute même que, plus l’outil de personnalisation de Netflix sera intelligent, plus il sera facile pour ces publics de découvrir de nouveaux dont ils n’auraient jamais entendu parler sinon. Ainsi, les réalisateurs et les acteurs verront leur liberté créative s’accroître car ils disposeront enfin d’une chaîne de distribution qui tolère des émissions moins populaires mais disposant d’un public ciblé.

« L’IPTV (télévision par Internet) permet de diffuser des programmes plus modestes » affirme-t-il. Il ajoute par la même occasion que cette approche a permis à de nombreux films et séries de prospérer sur Netflix alors qu’ils n’auraient probablement pas eu cette opportunité à la télévision. The Square, un documentaire retraçant les événements du Printemps Arabe sur la Place Tahrir, en est un bon exemple : « C’est un véritable succès sur Netflix alors qu’il n’aurait peut-être même pas eu de place sur la télévision linéaire ».

 

Enfin, la télévision à l’ère du tout-numérique verra les réalisateurs se libérer des traditionnels formats télévisés qui leur accordent des petits créneaux (une demi-heure ou une heure par semaine) pour espérer accrocher les téléspectateurs. Sur Internet, un épisode peut être « aussi long ou aussi court que vous le voulez ». A terme, les séries télévisées ne seront même plus désignées comme telles. « Les séries d’aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec la télévision de nos parents ; la télévision de demain vous coupera le souffle ».

 

Netflix a d’ores et déjà prouvé qu’il était possible d’investir le monde de la télévision sans les annonceurs et ce grâce aux frais d’abonnement. La prolifération des plateformes de visionnage en ligne pourrait entraîner la disparition de la publicité télévisée et ainsi transformer radicalement l’industrie publicitaire pour les dix prochaines années. « L’interface libre de publicité semble être très populaire chez les utilisateurs. Il nous faut imaginer que les assureurs, les constructeurs automobiles et les chaînes de fast-food devront trouver de nouveaux supports pour héberger leurs annonces d’ici 2025 ».

Une autre possibilité existe toutefois. Selon Neil Hunt, la même technologie utilisée pour proposer des contenus personnalisés aux utilisateurs pourrait être utilisée pour cibler les publicités. Cela signifierait que les utilisateurs seraient exposés à des annonces moins nombreuses plus pertinentes.

 

Neil Hunt rapporte qu’environ 100 million de téléviseurs connectées seront vendus en 2014 et selon lui, en 2025, tout le monde possèdera une TV connectée. Un enjeu central est la compétition des fabricants de smartTV. Cette bataille devrait voir les grands groupes du câble, les FAI, les géants des télécommunications, les services de VoD et les fabricants d’appareils électroniques s’affronter.

 

What Television Will Look Like in 2025, According to Netflix, Wired, 19/05/2014

 

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Player - France Inter

Player - France Inter | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
France Inter une radio du Groupe Radio France. Le direct, les programmes, la rédaction, ...
Olivier Cauchois's insight:

Remarquable plaidoyer de @N_Hulot @franceinter

#transitionénergétique

#économiecirculaire

#principedeprécaution

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Infographie : la consommation des produits culturels par les Français

Infographie : la consommation des produits culturels par les Français | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
Olivier Cauchois's insight:

Consommation des produits culturels par les Français.

 

Quest ce qui est consommé :

66% des Français écoutent de la musique

63% regardent des films et/ou lisent des livres ou des BD

21% jouent à des jeux vidéo régulièrement ou occasionnellement, Consommation des produits culturels par les Français.

En moyenne, ils passent plus de 7 heures à regarder des films ou vidéos, près de 7 heures à écouter de la musique, 4 heures à lire des livres ou des BD et environ 1 heure 30 à jouer aux jeux vidéo.

 

Combien, Quel budget:  Si pour 53% des Français le budget n’a pas changé par rapport à l’année dernière, 1 Français sur 10 l’a augmenté, tandis que 31% l’a diminué. Il est de 25€ ou moins pour 49% des personnes interrogées, entre 26 et 50€ pour 29% et plus de 50€ par mois pour 14%.

 

ou?

57% des Français achètent leurs produits culturels sur Internet, 46% en magasins spécialisés, 49% en grandes surfaces et pour 19% d’entre eux, ils se fournissent via des échanges avec leur entourage et 19% également dans des trocs ou puces. Les 18% restants se les procurent sur les sites d’occasion.

 

Les femmes sont plus enclines à acheter dans les commerces physiques que la moyenne des Français.

 

Pourquoi ? 85% des Français déclarent consommer des produits culturels pour le plaisir ou se divertir, 50% pour s’évader et 44% pour se cultiver. 87% des Français consomment des produits culturels physiques et 69% d’entre eux consomment des produits dématérialisés. 53% de ceux qui consomment des produits culturels dématérialisés le font parce qu’ils sont immédiatement accessibles, 45% parce que c’est gratuit et 43% parce que c’est plus pratique.

 

Qui et comment? 

Les 15-24 ans sont les plus gros consommateurs de musique (81%), de films et vidéos (80%), et de jeux vidéo (42%). Bien qu’ils soient près de 56% à lire des livres et bandes dessinées

ils sont en outre 32% à télécharger légalement (vs 39% illégalement) et 31% à écouter des web radios.

Côté vidéo, ces 15-24 ans sont aussi les plus grands consommateurs de Replay TV ou catch up TV (41%), streaming (52%), streaming légal (39%), streaming illégal (18%), téléchargement (41%), téléchargement légal (11%), téléchargement illégal (32%).

 

59% des 15-24 ans consomment la musique en streaming et même en streaming legal (52% vs 14% illégalement). ils sont en outre 32% à télécharger légalement (vs 39% illégalement) et 31% à écouter des web radios.

 

Sur les formats tels que le Blu Ray et la VOD, ce sont les 25-34 ans qui sont les plus impliqués avec respectivement 19% et 16% d’entre eux. Pour les 25-34 ans, les 35-49 ans et les 50-64 ans les pourcentages sont assez bien répartis et élevés en ce qui concerne la consommation de musique, films et livres à contrario des jeux vidéo.

 

Les seniors, quant à eux, sont mélomanes (63%) et 52% regardent régulièrement des films et vidéos. Les 65 ans et plus écoutent pour leur part CD (74%), radios (70%) et des disques vinyle (13%).

 

 

Les jeux vidéo demeurent le produit culturel le moins consommé par les Français. Les jeunes sont de grands joueurs (42%)  Ils sont donc de fait les plus actifs sur les ordinateurs (54% pour les 15-24 ans), les consoles de jeux (44% des 15-24 ans), sur les consoles de jeux portables (22% des 15-17 ans), sur les téléphones mobiles (37% des 15-24 ans) et sur les tablettes (34% des 15-17 ans).

 

Les 25-34 ans sont par contre les plus férus de console de jeux de salon car ils sont 41% à jouer dessus.

 

* Métho: sondage en ligne réalisé du 10 au 14 avril 2014 par LH2 auprès d’un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’interviewé) après stratification par région.

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Mathieu Gallet : synthese de ses nominations et de ses projets à Radio France.

Mathieu Gallet : synthese de ses nominations et de ses projets à Radio France. | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
Le nouveau PDG de Radio France explique le remplacement de six des sept directeurs de chaine via le Monde
Olivier Cauchois's insight:
Mathieu Gallet Le Mouv : Bruno Laforestrie n'est pas qu'un spécialiste de hip-hop. Nous allons rechercher un public nouveau et différent autour des cultures urbaines. Bruno Laforestrie va construire son projet et cela aboutira plus certainement en 2015. FIP : symbole de l'éclectisme musical, Anne Sérode, va engager une réflexion notamment sur l'articulation avec RF8, la plate-forme de musique en ligne que nous venons de lancer. Frédéric Schlesinger, ancien dirigeant de France Inter, a été nommé directeur délégué aux antennes et programmes. Sa mission sera surtout de veiller à la complémentarité entre nos sept chaînes. Passer d'une sonate sur Musique à un flash sur Info, d'un flash sur Info à un débat Les sept patrons de chaînes sont les patrons de leur offre, sur les ondes comme sur le numérique. [Laurence Bloch, Claude Esclatine, Laurent Guimier, Bruno Laforestrie, Anne Sérode, Marie-Pierre de Surville et Olivier Poivre d'Arvor, directeur de France Culture] composeront un comité éditorial aux côtés de Frédéric Schlesinger, de Joël Ronez, qui reste directeur des nouveaux médias. Sur le numérique, nous devons aller plus loin, travailler à la fois de façon transversale sur les innovations, par exemple les nouvelles applications, mais aussi au sein de chaque antenne, où une réelle production numérique est a mettre en place. Nous allons mettre en place un comité exécutif qui réunira un nombre restreint de personnes, dont Catherine Sueur, la directrice générale déléguée, mais aussi la directrice de la communication, Monique Denoix, car je veux intégrer cette dimension au plus haut niveau, et un directeur délégué pour le marketing stratégique et le développement, chargé de développer l'identité de nos marques et nos ressources propres. Les départs liés à l'évolution de la pyramide des âges pourront nous permettre de recruter. Je vais par ailleurs lancer un audit stratégique sur les modes de production de la radio à l'ère numérique, pour nous préparer aux années futures et être aux avant-postes
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Radio France : Frédéric Schlesinger nommé directeur délégué aux antennes et aux programmes

Radio France : Frédéric Schlesinger nommé directeur délégué aux antennes et aux programmes | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
Frédéric Schlesinger est nommé directeur délégué aux antennes et aux programmes du groupe.
Olivier Cauchois's insight:
C'est le Bras droit de Mathieu Gallet à ce poste - qui n'existait pas sous son prédécesseur Jean-Luc Hees - et membre du comité exécutif Groupe. Frédéric Schlesinger était jusqu'ici directeur délégué aux contenus de l'Institut national de l'audiovisuel (INA), dont M. Gallet était président avant de prendre les rênes de Radio France. Ce patron de radios, issu de la FM, a déjà travaillé à Radio France: il a dirigé le Mouv' de 2003 à 2006, puis France Inter de 2006 à 2009, avant d'être conseiller du président de Radio France en 2009.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Télévision - cinéma : Bilan de la Cour des comptes. Les diffuseurs d'internet ne veulent pas des regles en cours, il faut changer...

Télévision - cinéma : Bilan de la Cour des comptes. Les diffuseurs d'internet ne veulent pas des regles en cours, il faut changer... | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it

Il faut tout changer ! Voilà le message envoyé par la Cour des comptes à l'industrie cinématographique et télévisuelle. Mais quelles conséquences ?

Olivier Cauchois's insight:

Ce rapport accablant n’arrive pas par hasard ... 

Vo

 

Aujourd'hui, avec 270 films par an, et un réseau de 5.502 salles, la France est le numéro un européen, le seul pays qui ait su résister à Hollywood.

Selon la cour des comptes, cette victoire coûte cher, aussi, et elle ne tient qu’à un fil : l’obligation faite aux diffuseurs d’investir dans la production, avec le soutien de l’Etat. Un mécanisme qui pourrait se bloquer très vite, s’il n’est pas réformé, car aujourd’hui,  les nouveaux diffuseurs d’internet ne veulent pas de ces règles

 

Les auditeurs de la Cour des comptes sont d’abord partis d’un constat, que ne partagent ni le CNC, le Centre national du cinéma, c’est-à-dire l’administration qui s’occupe des images, ni le ministère de la Culture : l’argent qui finance le cinéma provient d’une taxe sur les entrées dans les salles de cinéma

 

A chaque fois que vous allez au cinema, un pourcentage du prix du billet revient dans une caisse qui sert a financer de nouveaux projets… Cette caisse est aussi agrémentée d’une taxe sur les fournisseurs internet ou sur la pub à la télé, d’obligations diverses faites aux chaînes de télé…

Selon la cour des comptes… Cet argent doit donc cesser de revenir intégralement aux producteurs de cinema, il doit contribuer aussi au budget général de l’Etat, et à réduire le déficit du budget.

 

Voilà posé le fondement qui va permettre à Bercy de se servir plus facilement de cette cagnotte dédiée à la culture cinématographique a l’origine. Et qui, du coup, va réduire le nombre de films produits en France. Et donc par voie de conséquence,  augmenter le nombre de film étrangers...

 

Deuxième coup de bambou de Bercy : tout est à revoir dans les modes de production, notamment à la TV. D’apres la cours des compte , il faut avantager les grosses sociétés de production, afin de construire une industrie des programmes qui ait les moyens de concevoir des films ou séries qui plaisent au grand public, et aux diffuseurs étrangers pour mieux les exporter. En d’autre mot, il ne faut plus financer la diversité. C’est un avis et c’est celui de la cour des comptes

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Radio France investit la musique en ligne avec RF8

Radio France investit la musique en ligne avec RF8 | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
RF8, le site de partage et d'écoute de musique de Radio France, vient d'ouvrir ses portes.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Mathieu Gallet : « Je veux transformer Radio France »

Mathieu Gallet : « Je veux transformer Radio France » | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
Aujourd’hui, tout le monde se retrouve en permanence sur le terrain numérique...
Olivier Cauchois's insight:
La vision L’évolution technologique et les progrès du numérique créent plus de concurrence, mais aussi plus d’opportunités pour la radio, qui est finalement moins fragilisée que d’autres médias. Pour la presse, la télévision, ou l’industrie musicale, la révolution numérique est synonyme de changements profonds. La radio en revanche est en phase avec la nouvelle donne qui nous fait basculer dans un monde plus intime, plus personnel, plus mobile... C’est même son ADN

Avant, chaque média avait son territoire, ses moments dans la journée. Il y avait un temps pour la presse, un temps pour la radio, un temps pour la télévision. Aujourd’hui, tout le monde se retrouve en permanence sur le terrain numérique. Pour les acteurs traditionnels comme pour les nouveaux, la convergence est une donnée de base. Mais la radio conserve son avantage : celui d’être un média d’accompagnement et de mobilité. On peut écouter la radio et faire autre chose en même temps.

 

Les  ambitions 

Mon ambition est de transformer Radio France. Je ne suis à l’origine ni un homme de radio, ni un journaliste. Je suis un manager. Si j’ai eu envie de présider Radio France, c’est parce que j’ai considéré qu’il y avait d’abord un enjeu d’entreprise. A l’Institut national de l’audiovisuel (INA), que j’ai présidé quatre ans, j’ai accéléré une dynamique de changement et d’enrichissement de l’offre. L’un des avantages de Radio France est de produire elle-même ses contenus. C’est un atout fondamental, et cela nous donne une forme de liberté dont nous devons apprendre à profiter.

Le mode de management :

Je fixe un cap, je fais confiance, je délègue et je veille à la bonne mise en œuvre de la stratégie. Voilà pourquoi je souhaite avoir autour de moi une équipe soudée, resserrée et réactive. Elle sera construite en m’appuyant sur les remarquables expertises internes comme sur des compétences qui viendront de l’extérieur. Je veux aller vite pour impulser un changement dès mon arrivée. Dans mon équipe je nommerai un responsable en charge de la cohérence et la complémentarité de nos sept chaînes, avec l’ambition de toucher un public le plus large possible. Il devra s’assurer que l’on ne fait pas quatre fois la même matinale par exemple ! .

Les priorités 

La première et la plus urgente est France Info, car son modèle est celui qui est le plus attaqué par Internet et les chaînes d’information en continu, dont l’essor va se poursuivre avec la possible arrivée de LCI sur la TNT gratuite. Le deuxième chantier, c’est Le Mouv’. Radio France ne peut pas renoncer à s’adresser aux jeunes. Ils se retrouvent sur toutes nos chaînes bien sûr mais il faut que Le Mouv’ trouve sa place, qu’il réaffirme ses choix musicaux. Qu’il attire le public des cultures urbaines. Il n’est pas question d’abdiquer ou de rendre les fréquences du Mouv’ sur la bande FM. Enfin, ma troisième priorité, c’est France Musique. Il n’est pas acceptable qu’à Paris, par exemple l’audience de France Musique soit de 1,2 point contre 3,5 pour Radio Classique. On ne peut accepter un rapport de un à trois et pour cela il va falloir réfléchir à adapter la programmation, en laissant plus de place à la musique et moins à la musicologie. Et puis il y a des antennes qui fonctionnent parfaitement comme France Culture ou Fip, qui ont leur public et qui peuvent même encore se développer grâce au numérique. Enfin, France Bleu est un succès mais elle doit encore continuer à toucher un public plus large que les CSP + auditeurs traditionnels des radios publiques.

L’avantage de Radio France est que, contrairement à France Télévisions, sa structure est la même depuis quarante ans et l’éclatement de l’ORTF. Cette maison a une histoire, une culture commune, une ambition du service public. Dès mon arrivée, je rencontrerai les organisations représentatives du personnel. Mon objectif ? Conclure un nouvel accord d’entreprise, parvenir à un nouvel accord social. J’ai confiance dans le corps social de Radio France pour faire avancer l’entreprise autour d’un projet et d’une dynamique de transformation pour l’horizon 2020.


 On peut envisager des synergies entre les entreprises de l’audiovisuel public comme France Télévisions, France Médias Monde et l’INA qui ont toutes développé des plates-formes numériques performantes. Il faut d’abord travailler sur les outils et les réseaux, afin que les systèmes se comprennent, soient compatibles. Après, chacun doit pouvoir s’enrichir des contenus de l’autre, la vraie complémentarité est là.


Quand Olivier Schrameck [le président du CSA, NDLR] m’a appelé pour me prévenir, je dois avouer que j’ai été très ému. Très fier aussi d’avoir été élu à l’unanimité. Je prends aussi cette nomination comme une reconnaissance du travail que j’ai accompli, pendant quatre ans, avec toutes les équipes de l’INA.

Source  : Grégoire Poussielgue
more...
Tilda HOEDTS's curator insight, April 30, 9:51 AM

-- Interview de nouveau Président de Radio France, Matthieu Gallet (le digital comme opportunité) --

Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Radio : 15,9 jours d'écoutes en moyenne sur 21 jours

Radio : 15,9 jours d'écoutes en moyenne sur 21 jours | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

L’innovation est-elle de droite ou de gauche ?

L’innovation est-elle de droite ou de gauche ? | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
L’innovation est-elle de droite ou de gauche ?
Olivier Cauchois's insight:
Definition d'une politique technologique robuste : " Indépendante de la Silicon Valley qui serve le bien social plutôt que les voitures volantes et les pilules de longévité".
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

CSA.fr - Demandes de passage en TNT gratuite : le CSA rend ses décisions et publie ses décisions motivées / Communiqués de presse

CSA.fr - Demandes de passage en TNT gratuite : le CSA rend ses décisions et publie ses décisions motivées / Communiqués de presse | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
Ces décisions interviennent à l’issue d’un processus d’instruction approfondie mené par le Conseil, qui a procédé à l’audition publique des demandeurs et entendu tous les tiers qui en ont fait la demande.
Olivier Cauchois's insight:
S’agissant de la demande de LCI, le Conseil a relevé que l’arrivée d’une troisième chaîne gratuite d’information en continu financée exclusivement par la publicité, pouvait déstabiliser les deux chaînes d’information déjà existantes, dont l’une est arrivée récemment à l’équilibre et la seconde connaît un déficit d’exploitation ; S’agissant de la demande de Paris Première, le Conseil a estimé que celle-ci serait susceptible d’affecter la viabilité économique et financière de chaînes de la TNT gratuite offrant un format et s’adressant à un auditoire présentant des analogies S’agissant de Planète+, le Conseil a estimé que l’arrivée d’une seconde chaîne documentaire apparaissait prématurée alors même que celle qui a commencé à diffuser ses programmes en 2012 n’a pas encore atteint l’équilibre financier. Pour l’ensemble de ces motifs, le Conseil estime que les conditions ne sont pas, à la date à laquelle il se prononce, réunies pour autoriser le passage en gratuit des demandeurs. En revanche, une évolution plus favorable des conditions de marché pourrait justifier un réexamen à l’avenir. Le Conseil sera, à cette fin, attentif aux conditions techniques et financières de distribution qui seront proposées aux opérateurs existants. Le Conseil recueilli l’avis de l’Autorité de la concurrence.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Radio France: La strategie de gouvernance de Mathieu Gallet

Radio France: La strategie de gouvernance de Mathieu Gallet | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
Mathieu Gallet :Sa strategie generale pour le groupe, et le detail, format par format
Olivier Cauchois's insight:
Mathieu Gallet veut faire "une maison ouverte vers l'extérieur" sans perdre de vue qu'il faut un objectif de croissance et de renouvellement. Pour allier les deux son projet est un projet d'entreprise au service du public. Au chapitre des priorités, France Info qui "doit revenir à son ADN... infos, breaking news" Le Mouv' qui devrait devenir "une nouvelle chaîne en 2015", changement le nom, via d'abord une étude approfondie. France Musique, il faut "repenser le modèle éditorial avec moins de commentaires et plus de musique" France-Inter devra travailler ses audiences de fin de matinée et d'après-midi. France Bleu est confrontée à un enjeu de déploiement avec un vrai problème de taux de couverture". Il faudra en "discuter avec la tutelle". Le sport fait aussi partie des envies du patron de Radio France qui voudrait "des tranches de sport" plus affirmées sur France Info et France Inter. Un directeur délégué au marketing stratégique et au développement Avec pour ambition de "toucher un public différent de celui des chaînes de Radio France", pour s'élargir notamment à un public jeune et aussi "moins CSP+" Mathieu Gallet mise sur l'arrivée de Serge Schick, précédemment directeur d'INA Expert et ancien directeur du marketing et de la diversification de Carat Expert, qui rejoint le groupe public en tant que directeur délégué au marketing stratégique et au développement, et membre du comité exécutif. A charge pour lui, notamment, de connaitre "qui sont nos publics et nos non-publics, comment exposer au mieux nos programmes sur les nouveaux médias...". Un travail qui s'accompagnera d'un audit dont l'appel d'offres vient d'être lancé sur les modes de production de la radio. M. Gallet tacle la Radio numérique terrestre. La RNT lui inspire "un enthousiasme assez mesuré" mais surtout "un énorme surcoût pour x années" alors que les Grandes Ondes (GO) représentent aujourd'hui encore 10% de la diffusion de la maison Radio France. Maïa Wirgin, secrétaire générale de La chaîne parlementaire-Public Sénat depuis 2011, est la directrice de cabinet de Mathieu Gallet, et membre du comité exécutif de Radio France. Mme Wirgin a notamment été auditrice puis conseillère référendaire à la Cour des comptes et chargée de secteur budgétaire à la direction des finances de la ville de Paris.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Remy Jounin "la radio c'est la proximité intellectuelle"

Remy Jounin "la radio c'est la proximité intellectuelle" | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
Un focus sur la radio numérique, avec une personnalité de la radio en France: Remy Jounin.  Vous connaissez sans doute sa voix, 31 ans de radio à tous les postes, 16 ans de formation professionnelle en radio dans tous les coins du monde, toujours autant passionné de radio. Remy est un directeur de programme historique , journaliste de formation également formateur aux quatre coins du monde, il partage avec nous son analyse de la radio numérique en générale et terrestre en particulier. 
more...
No comment yet.
Rescooped by Olivier Cauchois from Musiques. L'actualité de la Promo Musicale en France
Scoop.it!

RMC Découverte, HD1 et 6Ter pourraient perdre leur autorisation d’émettre

RMC Découverte, HD1 et 6Ter pourraient perdre leur autorisation d’émettre | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it

Un peu plus d’un an après leur lancement, trois chaînes de la télévision numérique terrestre gratuite pourraient se voir retirer leur autorisations d'emmetre...

Olivier Cauchois's insight:

Un peu plus d’un an après leur lancement, trois chaînes de la télévision numérique terrestre gratuite pourraient se voir retirer leur autorisation d’émettre, à la suite d’un recours déposé par le groupe Fiducial (proprio de Sud radio) devant le Conseil d’Etat. RMC Découverte (groupe NextRadioTV), 6Ter (groupe M6) et HD1 (groupe TF1) pourraient en effet perdre la fréquence audiovisuelle que leur a attribuée le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Fiducial, propriétaire notamment de Sud Radio, avait été candidat auprès du CSA, en 2012, pour obtenir une fréquence pour émettre sur la TNT avec une chaîne de documentaires baptisée D.Facto. Mais son dossier n’avait pas été retenu. Il a alors attaqué la décision du CSA devant le Conseil d’Etat. Il reproche, en substance, au CSA d’avoir atteint au pluralisme des acteurs de l’audiovisuel -l’une des missions du CSA- en donnant une chaîne de plus aux groupes TF1 et M6, alors qu’ils en ont déjà plusieurs.

 

Au sein du CSA certains conseillers souhaiteraient que la décision qu’ils doivent rendre, cet été, sur LCI et Paris Première, soit repoussée jusqu’à ce que le verdict du Conseil d’Etat soit connu.

 

Mais si le CSA devait se prononcer après le Conseil d’Etat, cela reviendrait à dire que la décision qu’il va prendre sur LCI et Paris Première, ne lui appartient plus vraiment... Olivier Schrameck, président du CSA, ne peux se satisfaire d'un tel scénario , lui qui s’est battu pour obtenir auprès du législateur l’an dernier, le pouvoir de trancher le sort de chaînes de télévision qui demanderaient leur transfert de la TNT payante vers la TNT gratuite. 


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/0203550859614-rmc-decouverte-hd1-et-6ter-pourraient-perdre-leur-autorisation-demettre-1010733.php?Izg6ZObcjVzx2Pdi.99

more...
Olivier Cauchois's curator insight, June 10, 7:21 AM
Un peu plus d’un an après leur lancement, trois chaînes de la télévision numérique terrestre gratuite pourraient se voir retirer leur autorisation d’émettre, à la suite d’un recours déposé par le groupe Fiducial (proprio de Sud radio) devant le Conseil d’Etat. RMC Découverte (groupe NextRadioTV), 6Ter (groupe M6) et HD1 (groupe TF1) pourraient en effet perdre la fréquence audiovisuelle que leur a attribuée le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Fiducial, propriétaire notamment de Sud Radio, avait été candidat auprès du CSA, en 2012, pour obtenir une fréquence pour émettre sur la TNT avec une chaîne de documentaires baptisée D.Facto. Mais son dossier n’avait pas été retenu. Il a alors attaqué la décision du CSA devant le Conseil d’Etat. Il reproche, en substance, au CSA d’avoir atteint au pluralisme des acteurs de l’audiovisuel -l’une des missions du CSA- en donnant une chaîne de plus aux groupes TF1 et M6, alors qu’ils en ont déjà plusieurs.

 

Au sein du CSA certains conseillers souhaiteraient que la décision qu’ils doivent rendre, cet été, sur LCI et Paris Première, soit repoussée jusqu’à ce que le verdict du Conseil d’Etat soit connu.


Mais si le CSA devait se prononcer après le Conseil d’Etat, cela reviendrait à dire que la décision qu’il va prendre sur LCI et Paris Première, ne lui appartient plus vraiment... Olivier Schrameck, président du CSA, ne peux se satisfaire d'un tel scénario , lui qui s’est battu pour obtenir auprès du législateur l’an dernier, le pouvoir de trancher le sort de chaînes de télévision qui demanderaient leur transfert de la TNT payante vers la TNT gratuite. 


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/tech-medias/medias/0203550859614-rmc-decouverte-hd1-et-6ter-pourraient-perdre-leur-autorisation-demettre-1010733.php?Izg6ZObcjVzx2Pdi.99

Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Nuit de la radio 2014 : L’esprit des lieux

Nuit de la radio 2014 : L’esprit des lieux | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
Écoutez la radio collectivement ! Une manifestation Scam/Ina en partenariat avec Radio France, le Centre des monuments nationaux et Télérama.
Olivier Cauchois's insight:

Parcourant les lieux de l’intime, les sphères légendaires et les itinéraires sacrés, ce programme de 80 minutes se dévoilera dans les jardins de l’Hôtel de Sully, à Paris (entrée par le 7 place des Vosges). Une écoute collective avec un casque sur les oreilles.

Conçu par Leïla Djitli et Jean-Louis Rioual, L’ESPRIT DES LIEUX est composé d’extraits puisés dans les archives sonores de l’Ina, à partir des émissions des antennes de Radio France et des antennes belges.

Pour cette nouvelle édition, le Centre des monuments nationaux – qui fête ses 100 ans en 2014 – , et Télérama, s’associent à l’événement.

Depuis 14 ans, la Scam, en partenariat avec l’Ina et Radio France, organise la Nuit de la radio à Paris, puis aux Etats généraux du documentaire de Lussas en Ardèche et à Longueur d’ondes à Brest. Elle sera également programmée cette année au Château d’Angers le 9 septembre.

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Palme d'or pour «Sommeil d'hiver» de Nuri Bilge Ceylan

Palme d'or pour «Sommeil d'hiver» de Nuri Bilge Ceylan | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
Le jury du festival de Cannes présidé par Jane Campion a récompensé le cinéaste turc. Et pour la première foi, Jean-Luc Godard obtient un prix à Cannes.
Olivier Cauchois's insight:
afp Le jury du festival de Cannes présidé par Jane Campion a récompensé le cinéaste turc. La Palme d’or a été attribuée à Sommeil d’hiver, du réalisateur turc Nuri Bilge Ceylan, un film qui raconte l'histoire d’un sexagénaire qui règne en maître sur un village. Grand prix: Les merveilles, d’Alice Rohrwacher. Le film décrit comment l’irruption d’un jeune délinquant et d’une émission télévisée change la vie d’un couple d’apiculteurs en quête de pureté, vivant avec ses quatre filles en marge de la société. Prix de la mise en scène: Bennett Miller, pour Foxcatcher. Le film est un drame des années 80 où un riche milliardaire (Steve Carell) prend sous sa coupe deux frères lutteurs . Prix du jury: ex aequo Mommy de Xavier Dolan et Adieu au langage de Jean-Luc Godard. C’est la première fois que Cannes accorde un prix à la figure de la Nouvelle vague, 83 ans, qui a refusé de se déplacer sur la Croisette. A l'inverse, Xavier Dolan est un tout jeune réalisateur, âgé de seulement 25 ans. Son cinquième long métrage Mommy raconte l’histoire de Diane, veuve exubérante au langage fleuri, qui hérite de la garde de son fils, un adolescent blond bipolaire, impulsif et violent, après son expulsion d’un centre correctionnel. Prix du scénario: Leviathan, d’Andreï Zviaguintsev Prix d’interprétation féminine: Julianne Moore dans Maps to the Stars de David Cronenberg. Prix d’interprétation masculine: Timothy Spall dans Mr Turner de Mike Leigh. Caméra d’or: Party Girl, de Marie Amachoukeli, Claire Burger et Samuel Theis. Palme d’or du court-métrage: Leidi, de Simón Mesa Soto.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Kevin Benharrats, nommé directeur délégué du développement numérique du groupe NRJ

Kevin Benharrats, nommé directeur délégué du développement numérique du groupe NRJ | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
Rattaché à la présidence, il sera chargé de mettre en oeuvre et de développer la stratégie commerciale et digitale du groupe NRJ pour l'ensemble de ses médias et marques.
Olivier Cauchois's insight:
48 ans, Kevin Benharrats est diplômé de l'ESCP Europe. Il fut précédemment président de Lagardère Digital France et directeur général du pôle divertissement de Lagardère Active. Il a également exercé en tant que directeur général adjoint d'IP France et directeur général délégué d'IP Régions... Il revient dans le groupe NRJ pour s' occuper de la stratégie commerciale et digitale du groupe NRJ pour l'ensemble de ses médias et marques.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

La radio se regarde?

La radio se regarde? | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
Le Monde - Dossier. Pour attirer un public plus jeune et valoriser leur marque, les stations de radio se doivent d’offrir de plus en plus d’images sur Internet.
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

RF8 sous perfusion de YouTube | La guerre du Bouton

RF8 sous perfusion de YouTube | La guerre du Bouton | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
Olivier Cauchois's insight:

La première radio musicale délinéarisée de Radio France ouvre au public aujourd’hui sans avoir obtenu le droit de diffuser de la musique. Les producteurs phonographiques refusent le principe d’une gestion collective de leurs droits, comme ils l'ont toujours fait , et dans le monde entier, pour tous les site internet musicaux.

 

Il faut a RF8 négocier des catalogues un par un...

 

Habituée à la simplicité de la licence légale, la radio n’est pas équipée pour pénétrer dans cette jungle du droit d’autoriser.

more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Nicolas Colin (TheFamily) : "L'industrie du luxe ne peut plus rester passive face à l'innovation"

Nicolas Colin (TheFamily) : "L'industrie du luxe ne peut plus rester passive face à l'innovation" | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it

Le 1er et 2 juillet prochain, The Family organisera à Paris la première conférence internationale sur l'innovation numérique et le luxe, Hackers on the Runway, 

Olivier Cauchois's insight:
INNOVATION&LUXEconférence internationale à Paris sur l'innovation numérique et le luxe Hackers on the Runway . Pendant trois demi-journées vont se succéder conférences et ateliers autour de la transformation numérique de la filière du luxe : habillement, joaillerie, parfumerie... Cette conf s'adresse aux acteurs qui travaillent dans les maisons de luxe, aux entreprises du secteur ou qui gravitent autour, et à ceux qui innovent dans le luxe.

Au moins 200 à 300 personnes seront présentes. LE positionnement de cette conference est d'appeler l'industrie à écouter le point de vue des innovateurs, ceux qui cherchent à transformer la filière du luxe.

Objectif de Hackers on the Runway en juillet prochain : mettre en lien ces deux mondes , les industriels et les technophiles qui ne se connaissent pas forcément pour une prise de parole, une prise de conscience et un passage à l'action de l'industrie du luxe.

Pourquoi une telle conférence sur le Luxe et le digital?  selon les organisateurs La proposition de valeur du luxe est aujourd'hui menacée par le développement du numérique. En effet , Le luxe repose sur des produits exceptionnels mais surtout sur une expérience consommateur exceptionnelle, complètement intégrée. Or, le très haut niveau de qualité jusque-là réservé à l'industrie du luxe est en train de devenir la norme et se banaliser dans l'industrie du numérique 

En effet, sur le web , luxe ou pas,  nous avons tous accès à des expériences complètes, fluides. En ligne nous sommes tous des clients du luxe face à des entreprises traditionnelles. Le risque, c'est que l'industrie du luxe se fasse rattraper sur l'expérience client. L'industrie du luxe ne peut pas se contenter de subir ou de résister passivement au numerique. Elle doit s'emparer des différents leviers d'innovation avant que les nouveaux entrants ne les imposent. L'industrie doit expliquer, par exemple, comment ses produits sont fabriqués, mettre en valeur son savoir-faire exceptionnel, ses valeurs éthiques et de protection de l'environnement.

 

Parmi les invité de marque de cette conference , Des entrepreneurs du numérique comme l'un des fondateurs de Kickstarter, des professionnels ou observateurs de l'industrie du luxe comme le patron de l'agence Emakina qui a travaillé avec Karl Lagarfeld pour digitaliser son Concept store et enfin des membres l'équipe de campagne de Barack Obama, expliqueront aussi comment ils ont misé sur la collecte de données et le Big Data pour créer un lien personnalisé avec les électeurs et donateurs.

Hackers on the Runway C’est Le 1er et 2 juillet prochain à Paris , première conférence internationale sur l'innovation numérique et le luxe 
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Radio France : les chantiers prioritaires de Mathieu Gallet

Radio France : les chantiers prioritaires de Mathieu Gallet | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
Les priorite de Mathieu Gallet
Olivier Cauchois's insight:
Ses priorités: "la première et la plus urgente est France Info, car son modèle est celui qui est le plus attaqué par internet et les chaînes d'information en continu, dont l'essor va se poursuivre. Pas question de rendre les fréquences du Mouv' "Le deuxième chantier, c'est Le Mouv'. Radio France ne peut pas renoncer à s'adresser aux jeunes. Ils se retrouvent sur toutes les chaînes, bien sûr, mais il faut que Le Mouv' trouve sa place, qu'il réaffirme ses choix musicaux. Qu'il attire le public des cultures urbaines. Il n'est pas question d'abdiquer ou de rendre les fréquences du Mouv' sur la bande FM", a-t-il poursuivi. "Enfin, ma troisième priorité, c'est France Musique. Il n'est pas acceptable qu'à Paris, par exemple, l'audience de France Musique soit de 1,2 point contre 3,5 pour Radio Classique. On ne peut pas accepter un rapport de un à trois et pour cela il va falloir réfléchir à adapter la programmation, en laissant plus de place à la musique et moins à la musicologie"
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

NRJ et Europe 1

NRJ et Europe 1 | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
D'après les chiffres Médiamétrie du jour, la musicale NRJ reste la station la plus écoutée de France. Dans son sillage, RTL et France Inter..
Olivier Cauchois's insight:
NRJ reste la station la plus écoutée de France. Dans son sillage, RTL souffre, France Inter accuse le coup, et Europe 1 confirme. Le 15/04/2014 à 08h05- Mis à jour le 15/04/2014 à 08h43 Aude Dassonville Laurent Ruquier. © PHOTOPQR/VOIX DU NORD Laurent Ruquier. © PHOTOPQR/VOIX DU NORD Le printemps vient à peine de commencer, et pourtant, la saison radio est déjà terminée. Les audiences que révèle Médiamétrie ce mardi 15 avril pour la période de janvier à mars ne font, en effet, qu'entériner les mouvements constatés chez chacune depuis la rentrée : NRJ et Europe 1 continuent de se réjouir de l'attrait qu'elles exercent, et RTL et France Info ne connaissent pas de répit dans leur dépit. Toutes regardent déjà vers septembre, et la campagne 2014-2015. C'est d'abord le cas de RTL, dont la saison en enfer n'est pas encore terminée: à 11,2% d'audience cumulée (1), la station baisse de 0,7 point par rapport à la même période l'an dernier. En attendant de réparer les fissures de sa matinale, RTL a déjà annoncé les grands travaux de rénovation des Grosses Têtes, elles-aussi en perte de vitesse. Exit Philippe Bouvard, Laurent Ruquier prend la direction du chantier qui doit impérativement remettre d'équerre la première des antennes généralistes. Cet espoir d'une nouvelle ère vaut pour les stations de Radio France. Si France Inter limite la casse (troisième sur le podium à 9,8 % d'audience cumulée, elle baisse de 0,2 point en un an), France Info ne peut se réjouir d'un résultat certes stable, mais à un niveau historiquement bas : 7,9% (sixième place). France Bleu, de son côté, n'a réussi à tirer parti ni de sa nouvelle organisation de programmes mise en place en janvier, ni des élections municipales. A 7,4%, le réseau aux 40 locales, septième au classement, perd 0,6 point en un an. Mais à quoi bon relever ces scores érodés, sinon à torturer Jean-Luc Hees, encore président pour quelques semaines ? Tous les yeux sont tournés vers Mathieu Gallet, qui lui succèdera le 12 mai et dont les premières décisions, attendues dans la foulée, marqueront un nouveau départ pour toute la maison. Europe 1 est sans doute la seule généraliste qui aimerait appuyer, ne serait-ce qu'un instant, sur le bouton « pause ». Histoire de savourer ses 9,3% d'audience cumulée (et sa quatrième place au classement), tellement plus agréables que les 8,5% qui, il y a pile un an, lui faisaient toucher le fond de cale. Sa remontée, ininterrompue depuis la rentrée, pourrait connaître un coup d'arrêt avec l'exil de Laurent Ruquier: quels que soient ses talents, son remplaçant sur la tranche 16-18h30 (inconnu à ce jour) n'a pas la partie gagnée d'avance. Quid de RMC, dont la progression est continue depuis une dizaine d'années ? Pour la cinquantième fois (sur 51 sondages effectués depuis son rachat par Alain Weill), elle se vérifie : à 7,9%, elle grappille un petit 0,1 point (et partage la cinquième place avec France Info). Déception cependant : il lui faut repasser sous la barre symbolique des 8% et admettre que, quelles que soient les foules d'auditeurs qu'elle séduira en juin, pendant le Mondial, 2014 ne sera pas encore l'année Europe 1... NRJ. Etablie très loin devant RTL, à 12, 5% d'audience cumulée, elle progresse de 0,7 point en un an (1point'audience cumulée représente 500 000 auditeurs
more...
No comment yet.
Scooped by Olivier Cauchois
Scoop.it!

Le Chromecast en France dès le 25 mars

Le Chromecast en France dès le 25 mars | Média des Médias: Radio, TV, Presse & Digital. Actualités Pluri médias. | Scoop.it
La clé HDMI Chromecast de Google sera lancée officiellement en France le 25 mars prochain, avec notamment Canal+ et SFR comme partenaire...
more...
No comment yet.