Matière agricole
Follow
1.8K views | +0 today
Matière agricole
Défi alimentaire et politique agricole
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by J Berhocoïrigoin from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Kokopelli, un trafiquant qui se bat contre les géants de l’agrolimentaire

Kokopelli, un trafiquant qui se bat contre les géants de l’agrolimentaire | Matière agricole | Scoop.it

Depuis 15 ans, Kokopelli se bat contre les géants de l’agroalimentaire pour défendre les semences non homologuées.


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by J Berhocoïrigoin from OGM, Pesticides, Les alternatives et les problèmes de l’agriculture chimique
Scoop.it!

Accaparement des terres : demain, à qui appartiendra la planète ?

Accaparement des terres : demain, à qui appartiendra la planète ? | Matière agricole | Scoop.it
Des millions d'hectares sont achetés chaque année dans le monde par des multinationales ou des investisseurs étrangers. Conséquence : une mainmise (...)

Via Benoit Brulin
more...
Marco Bertolini's curator insight, May 23, 3:30 AM

Des multinationales ou de gros investisseurs achètent des millions d'hectares de terre à travers le monde.  Avec quelles conséquences ?

Rescooped by J Berhocoïrigoin from Sustainable imagination
Scoop.it!

Produire ses légumes en ville : les propositions les plus folles

Produire ses légumes en ville : les propositions les plus folles | Matière agricole | Scoop.it
Au Salon de l’agriculture, la grande école européenne de formation des ingénieurs du vivant défend la production de fruits, légumes, œufs et même viande au sein des villes.

Via Laurence Serfaty
more...
No comment yet.
Scooped by J Berhocoïrigoin
Scoop.it!

Agriculteurs et jardiniers seront-ils bientôt obligés de cultiver dans la clandestinité ?

Agriculteurs et jardiniers seront-ils bientôt obligés de cultiver dans la clandestinité ? | Matière agricole | Scoop.it
Les paysans qui ressèment leur récolte seront-ils considérés comme des trafiquants ? Oui, ont répondu les sénateurs en adoptant le 20 novembre à (...)
more...
No comment yet.
Rescooped by J Berhocoïrigoin from Créatifs culturels
Scoop.it!

« La ville qui vous nourrit gratuitement » (retour à Todmorden)

« La ville qui vous nourrit gratuitement » (retour à Todmorden) | Matière agricole | Scoop.it

C’est le magazine économique Les Affaires qui le dit en titre : « La ville qui vous nourrit gratuitement ». On parle bien des Incroyables Comestibles à Todmorden et de son mouvement citoyen Incredible Edible. Il faut que le phénomène soit suffisamment fort et incroyablement novateur pour que l’hebdomadaire économique canadien investisse le sujet au point d’enquêter sur place au Royaume-Uni, à Todmorden, pour constater la réalité du nouveau paradigme des Incroyables Comestibles et de la nourriture à partager.


Via Ouvertures
more...
Christine Aizpurua's comment, August 28, 2013 7:26 AM
Oui le mouvement prend de l'ampleur - le Bitcoin fait son entrée légale en Allemagne ...Le changement doit se faire vers une société collaborative et des entreprises suivant le même modèle.
Dominique Dock's comment, August 29, 2013 9:53 AM
Once this is on its way, we will notice how old school our current way of behaving was !
Dominique Dock's curator insight, August 29, 2013 10:00 AM
People of Todmorden, you are a living example for all of us ! Thank you.

 

Rescooped by J Berhocoïrigoin from Questions de développement ...
Scoop.it!

Le libéralisme commercial peut-il sauver les pays africains de la crise alimentaire?

Les négociations d'Accords de partenariat économique entre l'UE et les pays africains, notamment, durent depuis plus de dix ans. L'UE a récemment fixé la fin des négociations au 1ier octobre 2014. Les pays africains ont-ils des avantages à retirer de ces négociations en regard de la souveraineté alimentaire qu'ils recherchent? Rappel.


Via JJ Grodent
more...
Autres Vériteurs's curator insight, May 17, 2013 3:26 AM

le liberalisme n a rien de bons rien qu à régarder chez soi genre en france ...la mort de l afrique programméé

Rescooped by J Berhocoïrigoin from Questions de développement ...
Scoop.it!

Quand les paysans pourront-ils à nouveau semer leurs propres semences?

Quand les paysans pourront-ils à nouveau semer leurs propres semences? | Matière agricole | Scoop.it

La loi sur les Certificats d'Obtention Végétale interdira aux paysans de replanter leurs propres semences sans s'acquitter d'une taxe.


Via JJ Grodent
more...
No comment yet.
Rescooped by J Berhocoïrigoin from Questions de développement ...
Scoop.it!

La financiarisation des matières premières, dont les produits agricoles

La financiarisation des matières premières, dont les produits agricoles | Matière agricole | Scoop.it

Les analyses valident de plus en plus l’idée que les fluctuations qui touchent les produits de base s’expliquent aussi par la présence de plus en plus intense des investisseurs financiers dans le négoce des produits de base pour des motivations purement financières.


Via JJ Grodent
more...
No comment yet.
Rescooped by J Berhocoïrigoin from Agriculture au Congo Kinshasa
Scoop.it!

L’Institut international d’agriculture tropical lance un projet pour la relance de la sécurité alimentaire

L’Institut international d’agriculture tropical lance un projet pour la relance de la sécurité alimentaire | Matière agricole | Scoop.it

L’Institut international d’agriculture tropical (IITA) a lancé mardi 12 février le projet « Appui à la recherche agricole pour le développement des cultures stratégiques (SARD-SC)» dans sa composante manioc. Ce projet quinquennal vise à relancer la sécurité alimentaire et à augmenter les revenues des paysans des pays bénéficiaires, a indiqué son coordonnateur Chris Akem.


Via La Voix du Paysan Congolais
more...
La Voix du Paysan Congolais's curator insight, February 13, 2013 6:39 AM

En RDC ce projet sera exécuté dans le district du bas fleuve au Bas-Congo, la Tshopo dans la Province Orientale ainsi qu’une partie du Sud-Kivu.

Rescooped by J Berhocoïrigoin from Questions de développement ...
Scoop.it!

Les semences, patrimoine de l'humanité ou de l'industrie ?

Le 28 novembre 2011, le parlement français adoptait une loi sur les "certificats d'obtention végétale". Les agriculteurs doivent désormais payer une indemnité pour resemencer leur propre récolte. Une menace pour les semences paysannes traditionnelles


Via Damoclès , Tinkuy, Laurence Serfaty, JJ Grodent
more...
No comment yet.
Scooped by J Berhocoïrigoin
Scoop.it!

Demain, des paysans sans terres ?

Demain, des paysans sans terres ? | Matière agricole | Scoop.it

 Demain, des paysans sans terres ?

more...
No comment yet.
Scooped by J Berhocoïrigoin
Scoop.it!

Quand l'agriculture paysanne arrive au cœur des quartiers populaires

Quand l'agriculture paysanne arrive au cœur des quartiers populaires | Matière agricole | Scoop.it

Terminés les paniers bios réservés aux « bobos ». Dans la ville ouvrière de Saint-Étienne, associations de quartier et paysans travaillent ensemble pour livrer des légumes de saison et des produits sains au plus près des quartiers, tout en créant des emplois. Rencontre avec les membres du projet « de la ferme au quartier », une plateforme d’approvisionnement alimentaire solidaire en circuit court, et une alternative au « low-cost » de la grande distribution.

 

more...
No comment yet.
Scooped by J Berhocoïrigoin
Scoop.it!

Les Français et la mondialisation, la mission impossible de Pascal Lamy | Paris planète

Les Français et la mondialisation, la mission impossible de Pascal Lamy | Paris planète | Matière agricole | Scoop.it

Les Français continuent de m’étonner. Ils ont une relation complexe, conflictuelle, avec les grandes évolutions du monde contemporain. Ce monde change à toute vitesse et cela s’accélère. Mais les concepts en France ne changent pas« .

Pascal Lamy a sa carte au part socialiste depuis 1969, mais en France, il traîne la réputation d’un ultra libéral. Directeur général de l’Organisation mondiale du commerce depuis 2005, il est de fait à la tête d’un organisme considéré comme l’arbitre du libre-échange, garant de la fluidité et de l’équité des flux commerciaux. Symbole du capitalisme marchand, l’OMC est la bête noire des altermondialistes.

more...
No comment yet.
Rescooped by J Berhocoïrigoin from Actu Boulangerie Patisserie Restauration Traiteur
Scoop.it!

« La Guerre des Graines » : enquête sur une bataille souterraine et silencieuse | Bastamag.net

« La Guerre des Graines » : enquête sur une bataille souterraine et silencieuse | Bastamag.net | Matière agricole | Scoop.it

En 100 ans, sous les effets de l’industrialisation de l’agriculture, les trois-quarts de la biodiversité cultivée ont disparu. Alors que se renforce la main-mise sur les semences par une poignée de multinationales, un vaste arsenal réglementaire limite le droit des paysans à échanger et reproduire les semences...


Via Sebr
more...
No comment yet.
Rescooped by J Berhocoïrigoin from Abeilles, intoxications et informations
Scoop.it!

Les Argentins remportent une victoire sur Monsanto‏

Les Argentins remportent une victoire sur Monsanto‏ | Matière agricole | Scoop.it
Un projet d'usine de semences de Monsanto est bloqué en Argentine. Le mouvement de contestation contre le géant états-unien monte en Amérique latine.

Les habitants de Malvinas Argentina et des groupes de protection de l’environnement ont réussi à obtenir de la justice que leurs revendications soient entendues. En effet, les travaux entrepris par Monsanto sont pour le moment arrêtés tant qu’un rapport n’aura pas prouvé la non-dangerosité de ses produits sur l’environnement.

Mieux, la pression sociale commencée il y a quelques mois a conduit le gouvernement provincial à revenir sur le projet même de l’entreprise. Federico Mavciocchi, avocat de l’association « Malvinas lucha por la vida » est très clair : « Nombre d’études ont déjà été menées et toutes mettent en évidence les dangers que Monsanto représente pour l’environnement. On peut parler de contamination ».

Le mouvement contre Monsanto gagne des forces en Amérique latine ainsi que dans les Caraïbes : les mouvements et les populations locales, en Argentine mais aussi en Haïti, au Brésil et au Pérou, luttent pour l’interdiction des OGM et des pesticides et pour un contrôle local indépendant des semences et de l’agriculture.


Via Bee Api?
more...
No comment yet.
Rescooped by J Berhocoïrigoin from Questions de développement ...
Scoop.it!

L'Europe doit changer son système alimentaire, et vite !

L'Europe doit changer son système alimentaire, et vite ! | Matière agricole | Scoop.it

« Il y a de grandes chances pour que le système alimentaire européen s’effondre d’ici quelques années ». Tel est le constat d’un rapport qui sonne l’alarme, et propose des pistes pour une transition vers un modèle alimentaire post-industriel, aux mécanismes résilients et durables.


Via JJ Grodent
more...
No comment yet.
Rescooped by J Berhocoïrigoin from Economie Responsable et Consommation Collaborative
Scoop.it!

Les miracles de la permaculture

Les miracles de la permaculture | Matière agricole | Scoop.it

Faites le test autour de vous. Affirmez haut et fort que nous pourrions nous passer des engrais et des pesticides. Ajoutez que l’utilisation de l’espace agricole en France pourrait être optimisée et  que les monocultures défigurent une grande partie de nos paysages. Prétendez que nous pourrions produire beaucoup plus, sur de plus petites surfaces, en recréant des emplois en masse. Arguez que les fermes du XXIème siècle seront non seulement productives, mais magnifiquement belles et que les paysans qui y travailleront gagneront peut être mieux leur vie que les agriculteurs d’aujourd’hui. Terminez en brossant le tableau de villes modernes, culturelles et agricoles.

Je ne donne pas cher de votre peau....


Via Aurélien BADET
more...
No comment yet.
Rescooped by J Berhocoïrigoin from Questions de développement ...
Scoop.it!

Les conditions d'une meilleure gouvernance de l'agriculture


Via JJ Grodent
more...
No comment yet.
Rescooped by J Berhocoïrigoin from Questions de développement ...
Scoop.it!

Monsanto confirme son droit à enfermer l'agriculture mondiale

Monsanto confirme son droit à enfermer l'agriculture mondiale | Matière agricole | Scoop.it

La Cour suprême des États-Unis a sans grande surprise donné raison lundi au géant américain de l'agrochimie Monsanto, dans un litige qui l'opposait à un petit fermier de l'Indiana (nord), accusé d'avoir enfreint ses brevets dans l'utilisation des graines de soja transgéniques.


Via JJ Grodent
more...
Alter Tierra's curator insight, May 14, 2013 10:42 AM

L'agriculteur avait signé un contrat d'utilisation qui lui interdisait de conserver et de réutiliser ces semences OGM après la récolte, afin de garantir l'achat de nouvelles semences chaque année... et les bénéfices pour la firme agrochimique Monsanto. Un vol rendu possible par les accords internatinaux sur la "propriété intellectuelle".

Rescooped by J Berhocoïrigoin from Questions de développement ...
Scoop.it!

Paysans du monde entier, unissez-vous !

Paysans du monde entier, unissez-vous ! | Matière agricole | Scoop.it

Les paysans disparaissent mais nos besoins alimentaires sont toujours là. Alors, qui nous fourni de quoi manger ? Qui sont ceux qui produisent et distribuent la nourriture ?


Via JJ Grodent
more...
The Rambling Epicure's curator insight, April 21, 2013 10:08 AM

As small farmers disappear, we still have to eat. So who is going to feed us?

Rescooped by J Berhocoïrigoin from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Pourquoi la guerre entre agriculteurs et grande distribution a des causes bien plus complexes que ce que l’on croit

Pourquoi la guerre entre agriculteurs et grande distribution a des causes bien plus complexes que ce que l’on croit | Matière agricole | Scoop.it

Sauver l'élevage et l'agriculture : c'est le mot d'ordre des actions qui se déroulent ce vendredi un peu partout en France.

ans le domaine, on a tout eu : des tables rondes avec claquages de porte, des occupations de centrales d’achat, des manifestations de tous les genres... Aujourd’hui, la « guerre » entre la grande distribution et les agriculteurs se poursuit sur internet, jusque sur les blogs personnels du président du syndicat des Jeunes Agriculteurs François Thabuis ou du distributeur Michel-Edouard Leclerc (pour citer des exemples, il en existe d’autres). Sans parler des comptes ou pages des réseaux sociaux.

Qui plus est, chaque corporation a ses spécificités. La grande distribution est sensée être représentée par la FCD, fédération des entreprises du commerce et de la distribution. Mais si on y trouve Casino, Auchan, Cora, Carrefour... Et beaucoup d’autres, il y manque Intermarché, Super U et Leclerc. Même chose côté agricole, où il existe un discours majoritaire (celui de la FNSEA et des JA) mais pas unitaire (pas la moindre manifestation conjointe avec les autres syndicats de la Coordination rurale, de la Confédération paysanne, ou de l’Apli, ce dernier syndicat étant spécifique aux laitiers). De fait, pour qu’un accord intervienne, il ne doit pas seulement concerner deux acteurs, la distribution et les agriculteurs, mais bien plus. Et au-delà, il faut ajouter les industriels transformateurs, les unités de transport...

Prix, marges, rester viable...

En jeu, les prix, et les marges de chacun. Le problème vient du fait que personne n’a pu déterminer quelles étaient réellement les limites de l’acceptable pour les uns et les autres, et donc sur quels curseurs précis il était possible de jouer. Il existe ainsi une énorme opacité sur le revenu dont ont « besoin » les uns et les autres, et son complément disons « de confort ». A la limite, à l’intérieur de cette opacité, c’est l’agriculteur qui est le plus lisible. Donc, estime-t-il, le plus « plumable », et donc celui qui doit le plus défendre ses intérêts, d’où les différentes formes de manifestations décrites plus haut.

Le problème pourrait pourtant paraître simple. Il existe un gâteau à diviser en différentes parts. A priori, ce gâteau est suffisant pour nourrir tout le monde, mais à la condition que des parts trop grandes servies au début n’empêche pas les suivantes de s’auto-suffire. Le fait qu’il y ait une opacité sur le besoin « réel » de chacun (opacité entretenue depuis très longtemps, rappelons-nous des marges arrière de la loi Galland) n’autorise pas aujourd’hui un partage équitable. Alors que si l’on commençait par là, il serait plus facile ensuite de fixer les prix en fonction, de les augmenter un peu dans les périodes qui le réclament, et de penser éventuellement à taxer les importations pour conserver un attrait concurrentiel à nos productions. Ou encore de prévoir une part de gâteau « neutre » qui serait partagée différemment selon les problèmes conjoncturels rencontrés par l’un ou l’autre acteur. S’il n’y avait que cette part de gâteau neutre qui posait problème, personne ne courrait le risque de cesser son activité.

Une opacité décriée

Bien sûr, il existe parallèlement une pression des consommateurs. Mais cette pression sert de prétexte aujourd’hui à des campagnes publicitaires comparatives sur les prix des grandes enseignes entre elles. Comme c’est un coup l’une, un coup l’autre qui est « la moins chère », ces campagnes ont à l’arrivée surtout pour implication de rendre inéluctable la baisse de la part agricole sur le gâteau du produit fini : il faut être moins cher, et à tout prix.

Il existe également des complications venues d’intérêts personnels. Certains agriculteurs négocient « en direct » avec des grandes surfaces de leur secteur géographique, et s’en sortent très bien ainsi... Mais globalement, lorsque la pression sur les prix au premier fournisseur qu’est l’agriculteur est trop forte, le risque d’assister à l’arrêt de l’activité d’exploitations est réel.

Une conjoncture particulièrement sévère

Ce problème des marges est récurrent, il a toujours existé. S’il revient sur dans l’actualité, c’est aussi en raison d’un contexte pour le moins compliqué pour les éleveurs en France. La perte de compétitivité de la ferme France aujourd’hui tient bien sûr, également, à d’autres raisons. La taxe carbone, ou la taxe poids lourds, qui pendent au nez des agriculteurs, ajouteraient directement ou indirectement à leurs charges. Les prédateurs surprotégés ou réintroduits artificiellement ajoutent aux pertes des éleveurs, en particulier en montagne.

Le gouvernement vient même de faire main-basse sur une enveloppe (de 6 millions d’euros par an) destinée au développement agricole et à la recherche, issue d’un prélèvement volontaire des agriculteurs pour cela : cette enveloppe, appelée Casdar, vient de devenir, magiquement et très discrètement, une taxe de fonctionnement gouvernemental…

Dans ce contexte sévère, les céréaliers parviennent aujourd’hui à s’en sortir, mais uniquement en raison des prix élevés sur les marchés internationaux : ça ne durera pas éternellement. Les éleveurs, eux, plongent et sont franchement dans le rouge. De nombreux dépôts de bilan sont à craindre. D’où le mécontentement, les manifestations, et les demandes pressantes, tant auprès du gouvernement pour regagner en compétitivité, que des grandes surfaces pour obtenir un partage plus transparent.


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by J Berhocoïrigoin from Questions de développement ...
Scoop.it!

La riposte des paysans éthiopiens

La riposte des paysans éthiopiens | Matière agricole | Scoop.it

Des paysans éthiopiens, chassés de leurs terres au profit de grands projets agricoles, attaquent en justice la Coopération au développement britannique.


Via JJ Grodent
more...
No comment yet.
Scooped by J Berhocoïrigoin
Scoop.it!

Des fermes urbaines sur les toits de New-York

Des fermes urbaines sur les toits de New-York | Matière agricole | Scoop.it

On constate depuis quelques années une explosion de l’agriculture urbaine dans le monde entier.  Après les fermes verticales comme en France ou à Singapour, des jardins sur les toits commencent également à proliférer.  Aux Etats-Unis, c’est la ville de New-York, ou plus particulièrement les  quartiers de Brooklyn et du Queens qui donnent l’exemple avec le développement de plusieurs fermes urbaines commerciales où la culture se pratique en pleine terre ou en hydroponie.  Voici deux exemples qui illustrent le fait que même les grandes agglomérations peuvent satisfaire les besoins des locavores.

 

more...
No comment yet.
Scooped by J Berhocoïrigoin
Scoop.it!

Des maisons de semences paysannes pour se libérer de l'agrobusiness

Des maisons de semences paysannes pour se libérer de l'agrobusiness | Matière agricole | Scoop.it

C’est un mouvement mondial : du Brésil à la Grèce, en passant par le Périgord, des maisons et des banques coopératives de semences se multiplient. L’objectif : libérer les agriculteurs des droits de propriété imposés par l’industrie semencière, ne dépendre ni des OGM ni des pesticides, et cultiver la biodiversité. Plus de 300 paysans de quinze pays sont venus témoigner en France de leurs expériences collectives en faveur de la souveraineté alimentaire.

 

more...
No comment yet.
Scooped by J Berhocoïrigoin
Scoop.it!

EHLG : huit ans déjà

EHLG : huit ans déjà | Matière agricole | Scoop.it

EHLG (traduction en basque de Chambre d'agriculture du Pays basque) est une association créée en 2005 avec pour objectif de mettre en avant la nécessité d'un établissement public Chambre d'agriculture pour le Pays basque et promouvoir l'agriculture paysanne, concrètement dans les fermes du Pays basque. L'agriculture paysanne, c'est une agriculture avec des exploitations nombreuses mais à taille humaine, qui est positionnée sur la qualité, dans le respect des consommateurs et de la nature et qui nécessite pour assurer cette fonction que les paysans soient correctement rémunérés pour leur travail.

more...
No comment yet.