Mass marketing innovations
10.1K views | +0 today
Toute l'actualité relative aux dernières innovations marketing fraîchement débarquées dans l'hexagone, ici et rien que pour vous !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

[Idées US] le détournement marketing ou "Cause marketing" génère du business

[Idées US] le détournement marketing ou "Cause marketing" génère du business | Mass marketing innovations | Scoop.it

Avec Octobre rose, les rayons des grandes surfaces américaines virent au pink. Les marques sont en effet nombreuses à décliner leurs produits – friandises, boissons, shampooings, etc. – en série limitée, en soutien ponctuel à la campagne de prévention du cancer du sein. Ce cause marketing (faire campagne avec une association non lucrative pour une noble cause) est une affaire très rentable. D’après une étude du cabinet de consulting américain Cone Communications, 79 % des personnes interrogées sont prêts à changer leurs habitudes de consommation pour acheter une marque qui s’engage. C’est donc un très puissant levier pour attirer le chaland et augmenter les profits.

Les entreprises peuvent en effet gonfler les prix de ces produits estampillés « B.A. » et gagner ainsi de l’argent sur la bonne conscience du consommateur. Pire, elles peuvent ne pas reverser l'intégralité de ces bénéfices charitables. La National Football League (NFL) est aujourd'hui épinglée par les médias américains pour n'avoir reversé que 8 % des revenus tirés des produits labellisés d'un ruban rose à la cause défendue.

Cela devient particulièrement problématique lorsque le cause marketing dessert ladite cause. Un détournement baptisé dans le cas du cancer du sein pinkwashing. Un groupe d’observation américain, le Breast Cancer Action, a lancé une campagne, « Think before you pink », afin d’alerter les consommateurs sur ces produits rosés dont la composition serait en fait cancérigène. En 2008, ce groupe a attaqué Yoplait pour l'utilisation dans sa série limitée d’un lait provenant de vaches shootées aux hormones, bannies dans la plupart des pays sauf aux États-Unis. Le géant Procter & Gamble a aussi été épinglé pour l’édition limitée « Cleaning for a Reason Campaign » d'une serpillière jetable qui contenait de nombreux produits chimiques non réglementés...

Si Octobre rose éveille les consciences sur le nécessaire dépistage du cancer du sein, le pinkwashing éveille quant à lui les soupçons et risque de nuire à la cause. 

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

L’Américain Netflix bouscule le monde de la télévision ... bientôt en France ?

L’Américain Netflix bouscule le monde de la télévision ... bientôt en France ? | Mass marketing innovations | Scoop.it

Le site américain Netflix est devenu la coqueluche des marchés, et se dit lui-même surpris par un tel enthousiasme : son action a triplé depuis le début de l’année, ce qui en fait la meilleure performance de l’indice S&P. Elle a encore bondi de 10% lundi soir, suite à la publication des résultats trimestriels du groupe.

 

Pourquoi une telle euphorie ? L’entreprise n’est pas particulièrement rentable. Son bénéfice trimestriel a certes quadruplé depuis l’an dernier mais il reste symbolique (32 millions de dollars). Si les investisseurs se passionnent autant pour le groupe, c’est parce qu’il impose des innovations majeures au monde de la vidéo et du cinéma. C’est le premier site internet à avoir diffusé des séries exclusives . Et pas des moindres : récompensée par un « Emmy Award » -l’équivalent d’un « César » en France-, la série « House of Cards » s’impose comme l’une des meilleures de l’année. « Orange is the New Black », qui figure une jeune bourgeoise envoyée en prison du jour au lendemain, a elle aussi dopé l’audience du site. Il revendique désormais 40 millions d’abonnés dans le monde, soit un tiers de plus qu’il y a un an. Son chiffre d’affaires a bondi de près d’un quart, à 1,1 milliard de dollars.

 

Expansion géographique

Le site veut s’imposer comme un acteur majeur du cinéma, concurrençant directement les grandes chaînes du câble. Alors que les premières séries étaient produites par de petites entités, le groupe vient d’annoncer un premier partenariat avec la maison de production de Sony. N’ayant pas de lien avec les acteurs du câble, celle-ci ne voit pas d’inconvénient à soutenir l’essor de Netflix. Ce ne sera pas forcément le cas du studio Warner Bros, qui partage des intérêts communs avec le câblo-opérateur Time Warner.

Le site poursuit également son expansion géographique. Une stratégie coûteuse, qui a généré 75 millions de pertes au troisième trimestre mais permet d’explorer de nouvelles sources de profits (+1,5 millions d’abonnés en trois mois). Présent dans une quarantaine de pays, Netflix vient ainsi de s’implanter aux Pays-Bas et prévoit une percée dans de nombreux pays européens, dont la France.

 

Concurrencer HBO

Aux Etats-Unis, il compte déjà 30 millions d’abonnés. Il aurait donc déjà doublé HBO , la chaîne de cinéma la plus populaire d’Amérique. « Nous avons encore beaucoup de chemin de faire pour dépasser les 114 millions d’abonnés que compte HBO au niveau mondial, et briser leur aura en termes d’Emmy Awards », a tempéré lundi le PDG du groupe, Reed Hastings. C’est pourtant bien l’objectif : il espère augmenter son audience en négociant un accès au câble, ce qui présentera une nouvelle attaque de front à HBO. Il a bon espoir de conclure un accord avec Comcast, a-t-il confirmé lundi.

 

HBO fait le chemin inverse : ses fans sont obligés de débourser une centaine de dollars pour avoir accès au câble, qui représente pour l’instant le seul moyen d’accéder à la chaîne de cinéma. Celle-ci veut lever cette contrainte et devenir accessible en dehors du câble, a révélé son PDG la semaine dernière. Elle serait associée, non plus à des abonnements au câble, mais à des abonnements internet, moyennant une dizaine de dollars par mois. Une offre qui la rapprocherait beaucoup de Netflix, accessible aujourd’hui au prix de 8 dollars…

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

[Dans la catégorie "Décalé"] les nouvelles Pubs de Lesieur !!

[Dans la catégorie "Décalé"] les nouvelles Pubs de Lesieur !! | Mass marketing innovations | Scoop.it

L'actualité de Lesieur en ce début d'automne est riche. La marque propose en effet un nouveau produit, " Duo Huile et Beurre ", ainsi qu'un nouveau packaging décliné sur toute la gamme. Principal apport de cette nouvelle bouteille : " stop goutte ", un bouchon à valve censé éviter les écoulements salissants. Pour accompagner ces deux lancements, Lesieur a mandaté Pixelis pour créer une campagne. Selon les recommandations de cette dernière, l'opération, qui a débuté le 23 septembre dernier, était dénuée de volet mass media, Pixelis préférant s'appuyer d'une part sur l'activation en magasin, avec animations et PLV, et d'autre part sur une mécanique online. L'objectif étant d'informer les consommateurs, mais également de renouveler la clientèle en attaquant une cible de jeunes actifs (25-40 ans), plus sensibles aux innovations technologiques.

Une campagne en deux temps

La partie offline est composée de balisage dans les rayons, pour indiquer où trouver le produit, de publicités sur chariot, de stands avec animatrice, pour tester le nouveau packaging, et de leaflets distribués sur les stands. Le leaflet propose une réduction immédiate en caisse et présente un QR Code grâce auquel le consommateur visite sur son mobile le site de la marque où toutes les informations sont regroupées. Ce QR Code fait le pont avec le second volet de la campagne, lequel est composé d'un plan d'affichage classique (bannières et pop-ups sur des sites culinaires et des portails d'information féminine) et d'une douzaine de vidéos virales produites par Pixelis et diffusées sur Youtube. Particulièrement décalés, ces contenus parodient des séquences de films pour présenter, avec humour, les spécificités de la nouvelle bouteille.

 

Après 5 semaines de campagnes, les retours sont globalement positifs. Si Lesieur dévoilera les résultats complets de cette campagne que courant novembre, un premier chiffre est ressorti : les vidéos virales ont été vues plus de 1,2 million de fois (audience cumulée). L'agence se dit très satisfaite de ce premier retour.

 

Une chose est sûre, il fallait oser ce type de communication! Chacun appreciera même si cela risque de surprendre plus d'une ménagère ... à se demander également s'ils ne se sont pas inspirés de l'un des titres phares du groupe vendéen "MC Circulaire" ... "Sod**ie" vu 1 million de fois sur Youtube!

 

Je vous laisse juger ...

PUB Lesieur : http://www.youtube.com/watch?v=1fCVedP9-NM&list=PLEh-Si9h01aia2vc8MOeGpJ-AmeoxgHYT

 

Clip Mc Circulaire : http://www.youtube.com/watch?v=ewE9Ckde7wY

 

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Sodebo : une innovation de rupture tous les 2 ans

Sodebo : une innovation de rupture tous les 2 ans | Mass marketing innovations | Scoop.it

Surprendre, c'est le credo de Sodebo : pizza individuelle ovale, Pastabox, My Soupe… les innovations se succèdent au rayon frais des hypermarchés. « Il n'y a pas de rythme prédéfini, mais nous sortons une innovation " rupturiste" quasiment tous les deux ans. Un quart du chiffre d'affaires est constitué de produits ayant moins de deux ans d'existence », mentionne Philippe Rondeau, responsable marketing de Sodebo. Toutefois, les nouveaux produits ne sont que la partie visible de l'iceberg. « La direction nous pousse à nous remettre en question, à imaginer de nouvelles méthodes, à essayer mais en acceptant l'échec qui est souvent le brouillon de la réussite », souligne Christelle Buetas, la responsable de la R&D. En coulisses, c'est l'imposante machine industrielle de Sodebo qui est mobilisée. L'entreprise familiale a développé un modèle industriel des plus intégrés, sur un seul et même parc industriel de 18 hectares surnommé « Sodeboland », à Saint-Georges-de-Montaigu. Plus de 2.000 salariés y travaillent. Au rythme d'environ 30 millions d'euros d'investissements par an, celui-ci n'a cessé de grandir, ajoutant au fil du temps de nouveaux métiers dans les domaines de la viande, de la panification, des sauces, des pâtes…

50 personnes au marketing, à la R&D et à la communication

Christelle Buetas décrit un processus de création organisé « en mode projet », associant étroitement la partie industrielle. Car souvent, les nouvelles idées impliquent de nouvelles lignes de production, dans des délais serrés. Ainsi, il a fallu douze mois pour aboutir au concept « Salade & compagnie », et quatorze mois pour la Pastabox. « Notre atout, c'est l'agilité », résume la responsable R&D. Côté création, Sodebo a aussi opté pour un modèle internalisé. Secrète sur la part du chiffre d'affaires (402 millions d'euros en 2012) consacrée à l'émergence de nouveautés, l'entreprise mobilise une cinquantaine de personnes dans les fonctions marketing, R&D et communication.

 

Avec une telle force de frappe, la société a plus de projets dans ses cartons qu'elle ne peut en développer à l'instant. « On est habitués à travailler la créativité, mais on ne s'interdit pas de faire appel à l'extérieur », nuance Christelle Buetas. « Nous sommes d'autant plus exigeants avec nos partenaires dont nous attendons des idées vraiment neuves. » L'inspiration vient d'une observation fine des habitudes de consommation, une veille sociologique des usages, en France et à l'étranger. « La clef, c'est une innovation que le consommateur ne soupçonnait pas, mais qui devient une évidence, expose Philippe Rondeau. On réfléchit au produit comme un objet à part entière, en considérant l'apport alimentaire, la bonne ration, l'usage, l'esthétique, la valorisation de soi et, évidemment, le bon prix. » La protection de l'innovation ? « On protège ce qui est protégeable si l'apport technique le permet. » Mais, par exemple, la Pastabox n'a pu faire l'objet d'un brevet, d'où ses multiples clones. « Après tout, l'imitation est un bon indicateur de réussite. »

 
more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Avec Le Pass : Vente-privee mise sur le mobile to store !!

Avec Le Pass : Vente-privee mise sur le mobile to store !! | Mass marketing innovations | Scoop.it

Vente-privee.com a lancé Le Pass, un service du type "mobile to store", ayant vocation à générer du trafic auprès des points de vente physiques, grâce à l'envoi d'offres négociées sur les smartphones des utilisateurs.

Le Pass est en effet une application mobile disponible sur iPhone et Android, qui permet à ses utilisateurs de recevoir des offres (promotions, bons plans, etc) en temps réel, de 900 000 commerces en France (marques, grandes enseignes, boutiques de proximité) situés à proximité des mobinautes. Ceci, grâce à la géolocalisation, et dans un rayon de 50 kilomètres. Évidemment, les offres apparaissent par ordre de distance, de la plus proche à la plus éloignée.

 

Du côté des marques et enseignes, le Pass se présente comme un levier de trafic en magasins, et donc de chiffre d'affaires, mais également une solution en terme de relation client et de fidélisation. En effet, l'application propose à ses utilisateurs une carte de fidélité multi-commerces leur permettant de cumuler des points sur chacun de leurs achats auprès des marques et enseignes partenaires, afin de gagner des cadeaux. Cette fonctionnalité permet aux commerçants de voir de façon tangible le nombre de clients générés par l'application, qui présentent l'offre sur leur mobile afin de récupérer leurs points.

 

Initialement, cette application a été développée par Olivier Le Floch, Stéphane Guillemot et Philippe Lehartel, sous le nom de Pass VIP. Le groupe vente-privee.com est désormais l'actionnaire majoritaire de la société Oosearch, éditrice de Pass VIP. Pour Vente-privee.com, le Pass est une étape supplémentaire dans la stratégie du groupe consistant à proposer aux marques et enseignes un outil qui se présente comme une réponse aux problématiques business qu'elles peuvent être amenés à rencontrer, tout en offrant à ses 13 millions de membres toujours plus d'événements exclusifs.

.

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

INFO : L'Ouest, la région la moins connectée de France ! Paris sans surprise

INFO : L'Ouest, la région la moins connectée de France ! Paris sans surprise | Mass marketing innovations | Scoop.it

Si le nombre d'internautes en France est un chiffre connu, leur répartition par région ne l'est pas. Le JDN et comScore dévoilent donc ces chiffres et les rapportent à la population afin d'identifier les régions les plus connectées en France. Sans surprise, c'est l'Ile-de-France qui arrive en tête, avec 84,42% de la population qui a accédé au Web au moins une fois dans le mois. A l'inverse, l'Ouest est la région la moins connectée de France avec seulement 65,01% de ses 5,6 millions d'habitants. Une différence de 20 point par rapport à la région parisienne, mais aussi 15 points de moins que le Sud-Ouest, région voisine, qui est bien plus connectée.

 

Le nombre d'internautes par région de comScore concerne la population des 15 ans et plus qui se sont connectés au bureau ou à leur domicile en janvier 2013. Les données de populations sont celles de l'Insee.

 

source de l'article : http://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/nombre-d-internautes-en-france-par-region.shtml

 

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Henaff se lance dans le saucisson sec !

Henaff se lance dans le saucisson sec ! | Mass marketing innovations | Scoop.it

L'entreprise bretonne aborde un nouveau métier. Après son célèbre pâté au rayon appertisé et sa saucisse au rayon frais, voici un saucisson sec signé Hénaff.

Fruit de 3 ans de R&D, ce saucisson sec signé Hénaff est fabriqué à partir de porc entier 100 % breton. Il est riche en viande: 175 g de viande mise en oeuvre pour 100 g de produit fini (+ 20 % par rapport aux équivalents du marché), riche en protéines (38 % contre 26 à 29 % pour les équivalents du marché) et faible en matières grasses (28 %) pour un prix de vente indicatif de 4,30 euros. La traçabilité est affichée clairement sur l'emballage avec la photographie de l'éleveur fournisseur des porcs abattus sur place à l'entreprise.  

 

Distribué d''abord uniquement dans le Finistère

Ce produit sera proposé dans un premier temps à toutes les grandes surfaces du Finistère et dans la boutique de Pouldreuzic, siège de l'entreprise et par Internet. "L'objectif néanmoins est d'élargir la diffusion rapidement pour tenir la place légitime de leader sur ce nouveau marché", indique Hénaff dans son communiqué, qui a noué à cette occasion un partenariat avec la société normande Roches Blanches, spécialiste de la charcuterie sèche traditionnelle.  Une campagne d'affichage sera mise en place dans le Finistère pendant 3 semaines de fin novembre à début décembre ainsi que sur Internet.

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

JCDecaux accélère son virage numérique

JCDecaux accélère son virage numérique | Mass marketing innovations | Scoop.it

A l'instar des autres médias, c'est au tour de l'affichage d'entamer sa mue vers le numérique. Stations de métro, gares, aéroports et centres commerciaux sont déjà équipés d'écrans plats. Pas moins de 2 485 mobiliers digitaux ont été déployés en France, pour un chiffre d'affaires, en 2012, de 53 millions d'euros nets, en hausse de 47 % par rapport à 2011. Et 2013 devrait suivre cette même trajectoire. L'Institut de recherches et d'études publicitaires (Irep) évalue les recettes de l'affichage digital à 10,6 millions d'euros au premier trimestre 2013, soit un résultat deux fois supérieur à celui de la même période en 2012.

Les raisons de cette croissance ? " Ce nouveau média premium conjugue puissance, créativité, flexibilité spatio-temporelle et gestion dynamique en temps réel ou interactive ", résume l'Union de la publicité extérieure (UPE). Autrement dit, véritable "rich media" innovant, l'affichage digital devient attractif pour les marques qui en profitent pour investir massivement ce territoire et bénéficier de son potentiel d'efficacité.

C'est le cas de Renault, pour qui l'afficheur JCDecaux déploie jusqu'à la fin de l'année un écran géant digital d'une surface de 17 m2 dans le hall 2 d'Orly Ouest. Une façon pour le constructeur français d'accroître au maximum sa visibilité. Mais surtout de cibler une population précise en fonction du lieu et de l'horaire, ce que ne permet pas le papier. " L'aéroport est un environnement premium avec une audience captive et de qualité ", explique Albert Asséraf, directeur général stratégie chez JCDecaux. Selon la régie, 93 % des passagers sur cet espace sont français et 64 % sont CSP+.

Renault n'est pas la seule marque à lorgner du côté des aéroports. JCDecaux en a bien conscience et n'hésite pas à transformer ces lieux de transit en de véritables écrins pour la publicité digitale. L'an dernier, pour le lancement du parfum "La Petite Robe Noire" de Guerlain (groupe LVMH), JCDecaux a mis en place un écran géant digital de 39 m2 dans le terminal 2 qui diffusait la publicité du parfumeur en plusieurs langues, dont le russe et le chinois, deux pays gros consommateurs de produits de luxe occidentaux.

Cette faculté de JC Decaux à se plier en quatre pour les annonceurs dans les aéroports permet à la régie d'obtenir de bons résultats. Si le chiffre d'affaires du secteur du mobilier urbain - coeur de métier du groupe - est quasi stable, à 566 millions d'euros, sur le premier semestre 2013, celui du transport progresse de 2,8 % à 465 millions d'euros sur la même période tandis que le digital a généré 14 % du chiffre d'affaires de la division transports. Désormais, huit des dix plus grands aéroports opérés par JCDecaux disposent d'une offre numérique (700 écrans rien que dans les aéroports français).

Au coeur de l'interaction

 

Pour développer une interaction avec les passants, JCDecaux expérimente plusieurs technologies sur une seule campagne. En mai dernier, l'afficheur a transformé quatre abribus parisiens permettant à chacun de voter pour son "parfum Häagen-Dazs le plus irrésistible" et de recevoir dans la foulée une récompense. En pratique, la mécanique s'articulait autour de quatre séquences : le vote pour le parfum sur un écran tactile intégré dans l'abribus, le scan d'un QR Code pour recevoir sa surprise (pour l'achat d'une boule de crème glacée, une boule offerte), le rendez-vous dans une boutique Häagen-Dazs pour en profiter et enfin le partage de l'offre avec ses amis sur Facebook.

 

Plus tôt dans l'année, JCDecaux avait réalisé un vrai tour de force pour La Redoute. Pour se jouer des aléas climatiques, l'afficheur a mis en place dans les rues d'Angers une vingtaine de panneaux publicitaires, tous à écran digital, sur lesquels les looks de la marque s'adaptaient aux changements de temps. Quand il pleuvait, s'affichait une publicité pour un imperméable, quand il faisait froid arrivait une doudoune... : quatre types de tenues vestimentaires défilaient autant de fois que le climat fluctuait dans la journée (vent, température, précipitations, ensoleillement).

Reste que Albert Asséraf se veut rassurant quant à l'avenir du papier dans l'affichage : " Outre les lieux fermés comme les aéroports, l'avenir est à la cohabitation entre digital et papier. Remplacer toutes les affiches par des panneaux digitaux dans les espaces publics est impensable : il y aurait de la part du consommateur une saturation absolue. "

more...
No comment yet.
Rescooped by Aurélien Dalibert from Marketing, e-marketing, digital marketing, web 2.0, e-commerce, innovations
Scoop.it!

(A titre de rappel) Dix conseils pour réussir son lancement de produit

(A titre de rappel) Dix conseils pour réussir son lancement de produit | Mass marketing innovations | Scoop.it
Le lancement de produit reste l'une des principales stratégies de croissance des entreprises petites ou grandes. Mais l'exercice est difficile : 90% d'entre eux seraient des échecs, selon une étude Nielsen.

Via Harmony Com, Michel Onkur
more...
Harmony Com's curator insight, October 3, 2013 5:15 AM

Un article bien fait

Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

La guerre des "outils de paiement en ligne" est-elle déclarée ? Paypal, Paylib depuis peu et bientôt Amazon payments ...

Amazon se lance dans le paiement en ligne avec un service incluant l’enregistrement des données bancaires. “ Les acheteurs peuvent se connecter et payer sur n'importe quel site participant en utilisant leur compte Amazon“, précise le groupe.

"Amazon a plus de 215 millions de comptes clients actifs. Se connecter et payer avec Amazon permettra aux entreprises de faire de nos clients leurs clients.", explique Tom Taylor, le vice-président d'Amazon Payments.

Le service, compatible avec les smartphones, est proposé aux commerçants pour un coût variant de 2,9 à 1,9% de l'achat en fonction du montant plus un forfait de 30 cents par transaction. Amazon assure également qu'il sera aussi sécurisé que les paiements effectués sur son propre site.

Si Amazon se lance dans le paiement en ligne, c’est en parti pour concurrencer son rival, eBay, qui détient le service PayPal. Ainsi, les sites pourront proposer un “bouton Amazon“, à côté de celui de PayPal. Reste à savoir si les e-commerçants accepteront que leur principal rival mette un pied dans leur business...

 

source: lsa-conso.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Facebook Prépare son Hashtag "#" >> les Trending Topics

Facebook Prépare son Hashtag "#" >> les Trending Topics | Mass marketing innovations | Scoop.it

Seulement quelques mois après avoir introduit les hashtags, Facebook travaille au lancement des « trending tropics » sur sa plateforme.

Ces sujets à la une ont pour objectif de mettre en lumière des informations populaires partagées par de nombreux utilisateurs Facebook à un moment donné.

Les « trending topics » sont actuellement testés auprès d’un petit pourcentage d’utilisateurs aux Etats-Unis sur la version mobile en ligne du réseau social.

Ces membres peuvent apercevoir un pictogramme accompagné du mot « trending » signalant un sujet particulier. Un clic dessus permet aux utilisateurs de voir ce que leurs amis disent à ce sujet. Ils peuvent aussi découvrir les commentaires et les mises à jour de personnes qu’ils ne connaissent pas.

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Omo ouvre My Omo Store : un Pop Up Store pour personnaliser sa lessive

Omo ouvre My Omo Store : un Pop Up Store pour personnaliser sa lessive | Mass marketing innovations | Scoop.it

Jusqu'où s'arrêtera le phénomène personnalisation ? Après les chaussures, les tee shirts, sa Danette, sa canette de Coca-Cola ou son pot de Nutella, la lessive Omo s'embarque dans l'aventure. Avec My Omo Store, un pop up éphémère, la marque de lessive propose un parfum et un pack à son image.

 

My OMO Store c'est deux tendances marketing incarnées en un même lieu : l'éphémère et la personnalisation. Le Pop Up installé à la Crémerie dans le 1er arrondissement de Paris (du 4 au 6 octobre puis du 9 au 12) se double d'une possibilité de personnaliser sa lessive à la fois sur la fragrance, la couleur du liquide et sur le packaging. Le tout est orchestré par l'agence événementielle "Une agence américaine". Le lieu attend 200 personnes par jour.

Comment ça marche ?

Les visiteurs équipés d'un badge RFID devront suivre quatre étapes à l'entrée de la boutique My Omo Store (murs végétaux, allées fleuries et chants d'oiseaux ...). La première sera de choisir son étiquette et de la personnaliser sur un écran tactile (voir photos plus avant). Cinq choix possibles, avec un nom et/ou un message propre. Deuxième étape le choix de la couleur présentée dans un nuancier. Puis, retour sur un écran pour élire son parfum aidé d'un questionnaire digital qui détermine le profil sensoriel de l'utilisateur (choix parmi Rose Rouge Sublime, Jardin Sucré, Fleur des Champs, Fraîcheur des Montagnes). Des pianos olfactifs permettent de sentir en réel son ou ses choix. Enfin, le curieux choisit la couleur de son bouchon (parmi 5 nuances). Last but not least Bubble Man, la mascotte d'Omo, se prêtera à un photo call. En quelques minutes et une poignée d'euros (4 pour être précis), un litre de lessive Omo à son image est disponible.

 

Ce qui a motivé la marque ?

La marque (propriété du groupe Unilever) a mené une étude avec l'Ifop en avril dernier ("Importance de la sensorialité et de la personnalisation dans notre quotidien" - Avril 2013) qui a confirmé la forte attente des consommateurs de disposer d'un produit qui leur ressemble. Au départ, c'est plutôt l'idée d'un site dédié myomo.fr (piloté par l'agence Edelman et lancé le 5 septembre dernier - plusieurs centaines de bouteilles personnalisées vendues à ce jour) qui s'est imposé. Mais de fil en aiguille, une déclinaison éphémère et physique est montée en un temps record

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Carte Noire lance ses capsules compatibles avec le système Nespresso

Carte Noire lance ses capsules compatibles avec le système Nespresso | Mass marketing innovations | Scoop.it

La marque numéro un du café en France arrive aujourd’hui sur le segment des capsules compatibles avec le système Nespresso. Un lancement stratégique qui doit participer à l’objectif de croissance que s’est fixé Mondelez International en octobre 2012

Et une de plus! A partir de cette semaine, le rayon café va devoir faire de la place à nouvelle marque de capsule compatible avec les machines Nespresso. Une arrivée annoncée officiellement en juin 2013 et qui pendant trois mois a été abondamment commentée par la concurrence et les observateurs du marché. Car le nouveau venu n’est n’importe qui ! Avec une part de marché de 20%, Carte Noire est la première marque de café en France. La griffe génère un chiffre d’affaires de 505 M€, en croissance de 9% selon les dernières données du panel Nielsen arrêtés à fin août 2013. Une véritable pépite lorsqu’on sait que la catégorie café représente 17% du chiffre d’affaires du géant américain Mondelèz (35 Mds de $ en 2012) et que la France contribue à un quart du chiffre d’affaires de la région Europe. En France, Carte Noire est déjà présent sur les segments du café soluble, torréfié, les dosettes souples et les dosettes spécifiques avec son système multi boissons Tassimo. Il ne lui manquait donc plus que les capsules compatibles avec les machines Nespresso pour couvrir tous les usages de consommation du café. Mais plus de trois ans après le lancement de l’Or Espresso (Maison du Café) en 2010, l’arrivée de Carte Noire est cependant jugée tardive par les observateurs. « Carte Noire arrive après la bataille, en tous cas après les marques de distributeurs, ce qui est paradoxal pour une marque nationale numéro un du marché. En terme d’innovation, elle n’apportera rien au marché et ne peut compter que sur la force de sa marque », analyse sans compromis Xavier Terlet, directeur du cabinet de veille XTC World Innovation.

 

Lancement majeur pour Mondelez

Mondelez France cultive volontiers le secret et n’a, jusqu’au bout, rien laissé filtrer de ce lancement qualifié de majeur pour le groupe. Impossible donc de savoir depuis combien temps, le projet était dans les tuyaux et même de savoir où sont fabriquées ces fameuses capsules. Jugée tardive, cette arrivée n’en reste pas moins logique. Le chiffre d’affaires du marché du café s’élève au total à 2,2 Mds € en France et croit de 7%. Mais le marché du café uni dose qui pèse 790 M€ affiche une croissance deux fois plus rapide (+15%, selon les données du panel Nielsen en cam à fin août). Au sein de ce marché, les capsules compatibles Nespresso ne pèse encore que 10% du chiffre d’affaires mais affichent une croissance vertigineuse de 50%! Impossible de rester à l’écart d’un tel relais de croissance.Après avoir consolidé ses positions sur les dosettes souples – la marque réalise 25% du chiffre d’affaires de ce segment et enregistre une croissance de 25%- et les dosettes Tassimo, la marque s’attaque donc au troisième pilier de ce marché qui doit permettre au « groupe de conforter sa position de numéro deux du café au monde et en Europe et de numéro un en France », indiquait au mois de juin  Roland Weening, vice-président de la stratégie, du marketing et de l’innovation de la catégorie café dans le monde.  Une ambition  qui depuis la création de Mondelèz international  en octobre 2012 suite à la scission du groupe Kraft Foods  revêt une dimension stratégique. Recouvrant toutes les marques du snacking, Mondelèz International s’est en effet fixé un objectif de croissance de 4 à 7% par an, toutes catégories de produits et  toutes régions géographiques confondues.

 

Une force de frappe impressionnante

Pour ce lancement, la marque est restée dans les codes qui en ont fait son succès : un univers prémium et sobre. Dans un premier temps quatre références sont proposées, complétées d'ici la fin de l’année par deux nouvelles références. Une gamme courte qui contraste avec la largeur d’offre privilégiée dès le départ par l’Or Espresso. Dans un rayon à l’offre pléthorique, la marque mise sur ses équipes commerciales. La force de frappe est impressionnante. 38 Merchandiseurs vont être mobilisés pendant trois mois en renfort d’une force commerciale déjà pléthorique (105 chefs de secteur, 110 promoteurs du rayon, 35 chefs de secteurs dédiés aux surfaces de proximité…). Car l'enjeu de ce lancement est bien là : que le produit soit partout et le plus rapidement possible. A l’occasion de ce lancement, la marque fait évoluer sa communication. Elle reste dans l’univers cinématographique, le registre de l’émotion et les codes du luxe mais pour la première fois lève le voile sur son processus de torréfaction feu et glace. D’ici la fin de l’année une campagne télé et d’affichage ainsi que le déploiement de multiples outils en magasin (affiche charriot, sticker au sol, stop rayon et bons de réduction) sont prévus. Le dispositif est assurément ambitieux.

more...
No comment yet.
Rescooped by Aurélien Dalibert from InnovationMarketing
Scoop.it!

Fruiss mise sur les Lapins Crétins pour recruter des clients

Fruiss mise sur les Lapins Crétins pour recruter des clients | Mass marketing innovations | Scoop.it
Pour le lancement de ses nouveaux parfums, la marque de sirops s'est associée à la licence Les Lapins Crétins. L'agence Diplomatic-Cover est chargée de la stratégie digitale de Fruiss.

Via Isabelle Clément
more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Marketing Progress - Les NEW centres commerciaux plus forts que le e-commerce ?

Marketing Progress - Les NEW centres commerciaux plus forts que le e-commerce ? | Mass marketing innovations | Scoop.it

Pour répondre au défi d’un e-commerce en pleine croissance, les derniers-nés des centres commerciaux ne cessent de se ré-inventer pour offrir aux visiteurs une expérience shopping inoubliable et aux marques un environnement exceptionnel. Enquête sur le terrain sur 2 nouveaux concepts...

 

 

 

Une semaine après l’ouverture du centre commercial Aéroville (84 000 m2, 200 boutiques sur un seul niveau, 355 M€ d’investissement), au Nord-Est de Paris, à proximité de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, c’est au tour de Paris intra muros d’accueillir un nouveau temple du shopping : le centre commercial Beaugrenelle. Situé dans le XVème arrondissement, à deux pas de la Tour Eiffel, sur le Front de Seine, ce centre commercial haut de gamme a été conçu pour devenir sur 50 000 m2 et 5 niveaux (106 boutiques, 500 M€ d’investissement) la nouvelle adresse incontournable du shopping dans la capitale.

 

 

Un écrin pour les marques

 

Proposer le mix merchandising le plus attrayant pour attirer les visiteurs est une chose, encore faut-il attirer les marques. Tout d’abord en ayant recour à une architecture, un design, un environnement, des ambiances exceptionnels. Unibail-Rodamco, pour Aéroville, a fait appel à l’architecte Philippe Chiambaretta et au designer d’intérieur Olivier Saguez.

 

A Beaugrenelle, le cabinet d’architectes Valode & Pistre a créé un ruban de verre en rupture avec les codes classiques des centres commerciaux et qui rappellent ceux d’un grand magasin, mais adaptés aux consommateurs du XXIème siècle. Le designer anglais Tom Dixon (dont c’est la première réalisation en France) y a signé un design intérieur tout en élégance et raffinement. Et le mobilier, imaginé par Brandimage en forme de twist, intégre toujours une double fonction, espace de repos, espace de connexion, relaxation et information. 

Résultat : dans ces deux nouveaux centres commerciaux, les marques sont au rendez-vous, avec, à côté des  incontournables, des flagships, des exclusivités internationales et des enseignes tendance.

 

A Aéroville, liberté a été donnée aux enseignes pour s’exprimer avec des vitrines spectaculaires de 8 m de hauteur. Superdry y a ouvert son plus grand magasin de France et d’Europe continentale (600 m2), l’enseigne américaine de sportswear Vans y fait sa première apparition en centre de shopping ainsi que l’enseigne américaine de chaussures Skechers ou encore Piquadro, le spécialiste italien de la bagagerie. L’enseigne italienne de prêt-à-porter David Nama, y a ouvert son premier magasin en France, de même que Shana, l’enseigne espagnole de prêt-à-porter ou que Sixth June. Mango, qui a réuni toutes ses marques. M&S y a investi 4 700 m2 (dont un foodhall de 650 m2). On retrouve également l’enseigne à Beaugrenelle avec un magasin de 4 500 m2 sur 4 niveaux dont 850 m2 pour le foodhall (le plus grand d’Europe). Le magasin du centre commercial de Beaugrenelle aura, avec le M&S des Champs-Elysées, l’exclusivité pour la France de la nouvelle ligne textile haut de gamme de M&S : Best of British.

 

Beaugrenelle a su attirer des enseignes comme Guerlain, Baccarat, Silvera, Maje, Sandro, Zadig & Voltaire... Pour certaines, ce sera leur première implantation en centre commercial ( The Kooples Sport , Uniqlo, Hollister…). Zara y a ouvert son plus grand magasin français (3 200 m2). D’autres encore ont profité de l’environnement exceptionnel que leur offrait le centre commercial pour y développer de nouveaux concepts (Sephora, Darty, Lacoste, la FNAC, GStar…).

 

 

Créateurs d’événements

 

« Si un centre commercial n’est pas capable d’apporter de l’émotion, une véritable expérience shopping au travers de la qualité de son architecture, de son design, de son mix d’enseignes, de son offre de restauration et de loisirs, le consommateur préférera rester derrière son écran d’ordinateur », souligne Maurice Bansay, pdg du groupe Apsys, promoteur et co-investisseur de Beaugrenelle (avec Gecina, Foncière Euris, Paris Orléans).

 

Luc Besson a lancé à Aéroville son tout nouveau concept de salles de cinéma, EuropaCorp Cinemas. Pathé, ouvrira quant à lui à Beaugrenelle un tout nouveau concept dans son complexe de 10 salles (2 000 places) emblématique de sa chaîne, le tout confié à Ora-ïto.

 

Côté restauration, Unibail-Rodamco a mis en place à Aéroville, la Dining Experience, un tout nouveau concept gastronomique parrainé par le chef étoilé Gilles Choukroun, et qui offrira des animations et des événements culinaires.    Pour sa part, Beaugrenelle y consacre une surface double de ce que l’on trouve en centre commercial et propose une palette d’enseignes de restauration unique pour un centre commercial (Eclectic, Bermuda Onion, Noura) alors que Julien Cohen y ouvrira pour la première fois un restaurant en centre commercial (700 m2 et une offre d’épicerie fine).

 

Les services proposés par les deux géants (conciergerie, carte de fidélité et services liés) participent à cette expérience hors du commun. Dernière particularité, Beaugrenelle mettra en place une navette fluviale dédiée depuis la Tour Eiffel.

 

 

Une communication cross canal


Avant, pendant, après : les centres commerciaux, pour exister dans le Top of Mind des clients, jouent à fond la carte de la communication : Aéroville comme Beaugrenelle ont eu recours à un mix media faisant aussi bien appel à la publicité dans les grands médias (notamment affichage et cinéma, comme le film conçu par l'agence Matador pour Baugrenelle qui  revisite la chanson de Joséphine Baker, « J’ai deux amours ») qu’à de la présence sur les réseaux sociaux, Facebook, Twitter, application mobile. Aucun média n’a été négligé. Et ça marche. Selon un sondage Toluna pour LSA, publié le 22 octobre, (la veille de l’ouverture de Beaugrenelle), 28,5 % des Franciliens disaient déjà connaitre le nouveau CC Beaugrenelle.  Le chiffre s’élève à 43,7 % pour Aéroville, sept jours après son inauguration.

 

Anika Michalowska

more...
Maxence Vuillaume's curator insight, November 2, 2015 12:18 PM

Le e-commerce et les NEW centres commerciaux. Réel & Virtuel

Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Philips lance une tondeuse à barbe à laser

Philips lance une tondeuse à barbe à laser | Mass marketing innovations | Scoop.it

Le Beard Trimmer 9000 c'est le nom de la tondeuse équipée d'un laser que Philips s'apprête à lancer aux Etats-Unis

Quel homme n’a jamais rêvé disposer d’un rayon laser pour se raser ? Une sorte de mini-sabre laser à la Star Wars mais qui aurait la particularité de ne découper que le poil épargnant de préférence la peau… Les ingénieurs de chez Philips doivent avoir le même rêve. La marque vient de lancer aux Etats-Unis une tondeuse à barbe équipée d’un laser. Baptisée Beard Trimmer 9000, la tondeuse est équipé d’une lentille qui projette un laser rouge par-dessus les lames. Car évidemment le laser ne sert pas à la découpe mais à la visée. Devant le miroir, l’utilisateur suit avec sa tondeuse le chemin tracé par le laser sur le visage. Et ce afin d’améliorer la précision de coupe. Comme on peut le voir sur cette vidéo. Ce n’est pas encore Star Wars, mais on s’en approche.

Elle est vendue 99 dollars aux Etats-Unis.

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Les 7 étapes clés pour lancer son application (Infographie en lien)

Les 7 étapes clés pour lancer son application (Infographie en lien) | Mass marketing innovations | Scoop.it

Lancer une application requiert un business plan. Voici comment le construire.

L’agence marketing californienne Bixa Media a publié une infographie rappelant les étapes à respecter pour passer de l’idée d’une application à celle d’une véritable présence sur un store d’application.

« Lorsque l’App Store d’Apple a été lancé en juillet 2008, on comptait 800 applications. Aujourd’hui, il y a plus de 1 million d’applications dans le Google Play Store, et 1,2 million dans l’App Store » rappelle l’agence en introduction.

 

Et le marché s’est depuis fortement professionnalisé. Pour réussir, l’agence comptabilise 7 points immanquables dans votre projet d’application, qui s’assimile à un projet d’entreprise :


Première étape : Développer son idée

S’assurer que votre idée est unique et n’ait pas déjà été reprise ailleurs;Elle doit répondre ou apporter une solution à un problème ou, le cas échéant, divertir;Faire approuver votre idée et votre projet par un spécialiste.


Deuxième étape : Développer un plan de monétisation

Les développeurs gagnent en moyenne 4 000 dollars de revenus par application sur l’App Store contre 1 125 dollars sur le Google Play Store;Choisissez une formule de monétisation parmi les différentes solutions existentes : facturer chaque téléchargement, téléchargement gratuit puis paiements dans l’application…


Troisième étape : Développer un plan marketing

Favoriser le buzz via les réseaux sociaux pour faire connaître votre application;Développer un site internet vitrine pour la mettre en valeur;Créer un blog autour de votre application pour créer de l’actualité autour d’elle.


Quatrième étape : Construire son équipe

Pensez à un développeur, un designer, un marketer…Enregistrez-vous pour disposer d’un compte « développeur » chez Apple (99 dollars à l’année) ou Google (25 dollars l’inscription)


Cinquième étape : Esquissez ce à quoi ressemblera votre application

A quoi ressemblera le visuel sur l’écran ?Quel type de prise en main ?Quelles tailles et formes auront les différents éléments (boutons, icônes…) ?


Sixième étape : Tester son application

Objectif : éviter d’être refusé sur l’app store.


Septième étape : Lancez-votre application

Surveillez le nombre de téléchargements, les avis…Commencez d’ores et déjà à travailler sur les versions suivantes et mises à jour.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Nutella ouvre "les portes" de son usine !! images ...

Nutella ouvre "les portes" de son usine !! images ... | Mass marketing innovations | Scoop.it
L'usine de Ferrero située à Villers-Ecalles en Normandie, a ouvert ses portes à quelques journalistes pour la première fois. Visite d’usine et révélations sur la recette secrète du fameux Nutella, en cliquant sur les images interractives.
more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Campagne "Tweet & Shoot" gagnante pour BNP Paribas et We Are Social

Retour sur la campagne "tweet and shoot" organisée par BNP Paribas et l'agence We Are Social à l'occasion de Roland-Garros. Les résultats chiffrés de cette belle opération prouvent une fois de plus que l'innovation judicieuse est payante.

 

A l'occasion de ses 40 ans de partenariat avec Roland-Garros, BNP Paribas a organisé une campagne on et offline audacieusement innovante grâce à la précieuse aide de son agence We Are Social.

Le 23 mai 2013, trois jours avant l'ouverture du tournois international de tennis, BNP Paribas a donné rendez-vous à tous les amateurs de tennis pour participer à l'entraînement de Jo Wilfried Tsonga, N°1 français et N°8 mondial, en live via Twitter.

Imaginé et développé par We Are Social, l'opération baptisée "tweet and shoot" a mis en scène un robot connecté lanceur de balles, paramétré pour être activé depuis le réseau social, et permettant aux internautes de jouer directement contre Jo Wilfried Tsonga depuis Twitter.

Le défi? Donner accès à l'entraînement de Tsonga au plus grand nombre, tout en créant une vraie expérience personnalisée pour chaque participant.

 

Cette campagne poursuivait la volonté de BNP Paribas de fédérer une communauté digitale dont les valeurs sont le partage de la passion du tennis, la générosité et l'innovation(création en 2011 de " We Are Tennis par BNP Paribas "). Son positionnement est d'amener les fans de tennis au plus près de l'action.

 

Les résultats chiffrés

- L'entrainement de Tsonga par les twittos a duré une heure.

- 1995 balles ont été lancées par le robot au total sur la seule journée du 23 mai (le matin, les internautes pouvaient s'entrainer sur des cibles).

- 183 600 personnes ont regardé l'entraînement de Jo Wilfried Tsonga par les utilisateurs de Twitter (soit en live ou soit en replay), soit l'équivalent de 12 fois le "remplissage" du Court Philippe Chatrier (Court Central de Roland Garros)

- 5 865 tweets ont été envoyés lors de cette opération (la majorité pendant l'heure de jeu de Tsonga pour avoir une chance de lui envoyer des balles).

 

source: emarketing.fr

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Cheres lectrices, chers lecteurs ... j'en appelle à votre "VOTE" pour soutenir mon projet "Mon 1er IRONMAN" (cf ci-dessous)

Cheres lectrices, chers lecteurs ... j'en appelle à votre "VOTE" pour soutenir mon projet "Mon 1er IRONMAN" (cf ci-dessous) | Mass marketing innovations | Scoop.it
Depuis le 30 septembre et ce jusqu' au 4 novembre, La société de jeux de hasard (FDJ) a lancé "l'Atelier des rêves", un concours gratuit sur Facebook qui permettra à 4 gagnants de recevoir chacun 20.000 euros pour réaliser leur rêve.

 

En tant que marketeur et sportif, j'ai sauté sur l'occasion ...

« Je rêve de me lancer un défi humain, sportif et solidaire qui serait pour moi LE 1er GRAND DEFI de ma vie ... en l’occurrence participer à mon 1er IRONMAN 70.3 ! J'en profiterai pour vous faire partager ma préparation et porter haut les couleurs et les espoirs d'une association caritative ;) »

 

DONNEZ MOI toutes les chances svp d'y arriver en votant pour mon projet via ce lien : https://www.facebook.com/FDJ?sk=app_654312654586963&app_data=reve%2F14764a3c-30ca-11e3-95f5-005056a22e7c

 

!!!!!!!!!!! Les 80 rêves les plus sollicités seront retenus par un jury pour participer à la grande Finale !!!!!!!!!!!!!

 

A défaut de me soutenir, votez au moins pour me voir souffrir ^^ !!

 

Encore merci !!!

 

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Aurélien Dalibert from Marketing, e-marketing, digital marketing, web 2.0, e-commerce, innovations
Scoop.it!

Présentation du concept "Inbound Marketing" ...

Présentation du concept "Inbound Marketing" ... | Mass marketing innovations | Scoop.it
C'est un marketing avec un aimant pas avec un marteau. Un marketing de contenu qui capte et chouchoute ses prospects. L'Inbound Marketing est un marketing utile.

Via Stephane Briot, Olivier JADZINSKI , Michel Onkur
more...
No comment yet.
Rescooped by Aurélien Dalibert from Digital Marketing & Commerce de Proximité
Scoop.it!

Pourquoi l'e-réputation est un enjeu stratégique chez Monoprix

Pourquoi l'e-réputation est un enjeu stratégique chez Monoprix | Mass marketing innovations | Scoop.it
Stéphanie Jallet, responsable e-marketing social et mobile de Monoprix, est intervenue dans le cadre du salon e-commerce.

Via Les DIGITAILS
more...
Les DIGITAILS's curator insight, September 27, 2013 6:44 AM

Stéphanie Jallet, responsable e-marketing social et mobile de Monoprix, est intervenue dans le cadre du salon e-commerce. Elle lève une partie du voile sur la stratégie de l'enseigne vis-à-vis des réseaux sociaux, ainsi que sur leur rôle prépondérant et de plus en plus important dans la relation client.


Club de la Com Midi-Pyrénées's curator insight, September 27, 2013 8:32 AM

Ce n'est pas parce que "l'on vend des yaourts" (ou des petits suisses), que l'on n'a pas une stratégie de communication exemplaire.
La preuve avec Monoprix, qui montre que la Marque ne doit parler que d'une seule voix pour être entendue distinctement...depuis le tweet jusqu'au packaging.

Martine Le Jossec's curator insight, October 3, 2013 8:00 AM

Stratégie d'approche globale multi canaux et d'écoute des consommateurs 

Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Intermarché Orvault esquisse le futur concept de supermarché de l'enseigne

Intermarché Orvault esquisse le futur concept de supermarché de l'enseigne | Mass marketing innovations | Scoop.it

En attendant MAG4, la version définitive du nouveau concept de supermarché d’Intermarché, plusieurs adhérents testent, chacun, quelques pièces du futur puzzle. C’est le cas de Stéphane Houssin, adhérent à Orvault (Loire-Atlantique), et également du responsable de la direction d'enseigne super. Rouvert en janvier dernier après travaux, l'Intermarché a grandi, passant de 1160 m⊃2; à 1982 m⊃2;. Son credo : un choix étoffé pour le client (le rayon fruits et légumes a par exemple « grossi » d’un tiers, un rayon textile a été implanté). Sans oublier un meilleur confort dans le parcours client et pour ses salariés et, aussi, une offre de services démultipliée : self scanning (« Scanlibre service »), caisses automatiques, drive accolé avec picking magasin, relais colis à l’accueil…

En parallèle, Stéphane Houssin souhaitait que cet agrandissement de 70% ne génère pas de consommations énergétiques supplémentaires : « Nous avons donc travaillé les trois principaux postes de dépenses énergétiques que sont l’éclairage, le froid et le chauffage ».


Presque 100% des meubles froid équipés de portes

Sur ce dernier chapitre, les réalisations sont spectaculaires avec un éclairage assuré en grande partie par de la lumière naturelle,  qui se substitue à la nappe d’éclairage artificielle. L’éclairage artificiel est assuré par des tubes T5 qui se reflètent en trois dimensions. Plusieurs capteurs régulent la puissance de l’éclairage artificiel, en fonction de la luminosité naturelle. « Au final, mon poste éclairage s’est réduit », se réjouit Stéphane Houssin.

Concernant le froid, le parti pris est radical, avec près de 100% des meubles frais et surgelés équipés de portes en double vitrage. Seuls la pâtisserie fraîche et les fromages frais emballés y échappent. « La plupart de nos supermarchés vont s’équiper de portes, précise-t-il. Pour ma part, je n’ai pas de perte de chiffre d’affaires. Et les rayons sont mieux rangés et la température générale du magasin est plus agréable pour les clients et le personnel. » Là encore, la sobriété énergétique est au rendez-vous. « J’économise 50% par rapport aux meubles ouverts. Tout simplement parce que, les meubles consommant moins, la puissance de production de froid s’est réduite de moitié. »


Froid et chaud

Par ailleurs, la production de froid négatif se fait désormais à partir de gaz naturel, le CO2 en l’occurrence, le positif restant soumis aux gaz de synthèse (HFC). Autre innovation : un système de récupération de chaleur à aérotherme eau, greffé sur la centrale froid, permet de réchauffer entièrement le magasin. Un appoint gaz se déclenche quand la température extérieure flirte avec zéro.

Au niveau de l’amélioration des conditions de travail, outre la lumière naturelle, le mobilier de fruits et légumes a été repensé par Intermarché, avec une inclinaison plus favorable au réassort, et la cellule référencement des Mousquetaires a déniché un fabricant espagnol de siège ergonomique de caisses, permettant trois positions (assis, debout, semi-debout) et un siège réglable.

 

Les hôtesses ne comptent plus leur fonds de caisse

Autre gros dossier, la mise en place d’un système d’automatisation des espèces, pour préparer le fonds de caisse des hôtesses et procéder au recomptage à leur place. « Je préfère que les employés fassent de la relation client et cela les déleste de tâches anxiogènes », plaide Stéphane Houssin. Le « cash management », longtemps réservé aux hypermarchés, vu leur nombre de caisses, fait donc son entrée dans les supermarchés. Intermarché a référencé le fabricant allemand Wincor Nixdorf après appel d’offres. Le retour sur investissement est évalué à 2,5 ans. Et le modèle pourrait rapidement faire tâche d’huile. «Ce que nous testons ici a vocation à être déployé au niveau national », confie Stéphane Houssin.

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Darty commence à installer des casiers de retrait

Darty commence à installer des casiers de retrait | Mass marketing innovations | Scoop.it

Le magasin des Ternes, à Paris, vient de les étrenner, le nouveau point de vente de Beaugrenelle (Paris XV) suivra fin novembre. Ces casiers, identiques aux fameux "lockers" d’Amazon permettent aux clients de retirer automatiquement et gratuitement leur commande en ligne en magasin, sans passer par un vendeur, simplement en entrant un code reçu par SMS. Des articles de la taille d’un aspirateur peuvent y tenir.


Darty accélère son offensive cross canal en lançant un service de click and collect automatisé, comme l'a repéré le blog Le Furet du Retail. Pour booster Darty.com et le trafic en magasin, l’enseigne commence en effet à installer des casiers de retrait de produits commandés en ligne en magasin. Le magasin des Ternes, à Paris, vient par exemple de s’en munir (voir photo). Les casiers sont situés juste à l’entrée du magasin, dans la zone baptisée "L'Atelier".

 

Drainer du trafic en magasin

Ces casiers automatiques, aux couleurs de l’enseigne, fonctionnent sur le même principe que les "lockers" d’Amazon que deux enseignes américaines viennent d'ailleurs de retirer de leurs magasins. Le client ayant effectué sa commande en ligne et optant pour le click and collect reçoit un SMS de confirmation comportant un numéro de commande. Ce numéro, à composer sur un clavier tactile greffé sur les casiers, déclenche l’ouverture d’un casier correspondant.  Selon un vendeur interrogé ce matin par LSA, des articles de la taille d’un aspirateur peuvent tenir dans ces casiers. Darty propose déjà le retrait gratuit en magasin, mais il fallait jusqu’à présent s’adresser à un vendeur, sur une zone spécifique du magasin.

En lançant ce service de click and collect gratuit avec des casiers magasins, Darty offre donc un nouveau service à ses clients du Web, susceptible d’attirer ceux-ci en point de vente, sans subir une éventuelle file d’attente. L’apparition de ces casiers confirme la stratégie "cross canal" de l’enseigne, qui travaille à articuler ses différents canaux et à rendre cohérente l’expérience clients. Avec Florent Maillet

.
more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien Dalibert
Scoop.it!

Danone lance Danio en France après Danone For Men (en Bulgarie) pour réconcilier les hommes avec les yaourts

Danone lance Danio en France après Danone For Men (en Bulgarie) pour réconcilier les hommes avec les yaourts | Mass marketing innovations | Scoop.it

C’est devenu une obsession pour les industriels du yaourt : il faut absolument séduire la clientèle masculine qui ne se reconnait pas dans les produits actuellement présents sur le marché. A l’heure du dessert, les consommateurs français de sexe masculin hésitent entre les yaourts allégés ou les desserts gourmands de type crème, ou spécialités pâtissières laitières ou non.

Après des années de marketing yaourtier obsessionnellement focalisé sur les effets bénéfiques des produits laitiers sur la santé, Danone comme ses concurrents est en train d’effectuer un virage stratégique sur la notion de plaisir.

Mais le plaisir n’est total que s’il est sans remord (pas trop de calories, pas de graisses, peu de sucre).

Dans le sillage du grec

Voila pourquoi, le champion français des yaourts est en train de booster dans l’ensemble de ses marchés, des produits laitiers gourmands, allégés en matières grasses et contenant beaucoup de protéines, censées être bonnes pour garder la ligne. C’est le mix-produit qui a fait le succès des yaourts grecs aux Etats-Unis.

Le concept est allé très loin en Bulgarie avec le lancement d’un yaourt baptisé « Danone for Men », et conditionné dans un pot habillé de noir et reprenant les codes de la boisson Coca-Cola Zero, un soda allégé qui cible les hommes. Ce yaourt pour les hommes bulgares a une consistance si dense qu’il peut être dégusté à l’aide d’une fourchette.

De façon moins caricaturale, la filiale britannique de Danone a lancé en février dernier un fromage frais très protéiné (il demande deux fois plus de lait qu’un yaourt classique pour être élaboré), allégé en matières grasses et contenant une mini compote de fruits (pour en savoir plus, cliquez ici). Il vient d’être lancé au Brésil.

Des prix et des marges haut de gamme

Ce produit gourmand, très rassasiant et néanmoins diététique a été baptisé Danio, du nom d’une marque créée au début des années 2000 en Pologne et en Espagne, arrive aujourd ’hui en France. Il sera vendu en pots individuel et pour mieux trouver sa cible, il sera disponible dans les salles de sports, ainsi que dans la grande distribution.

En vendant son pot individuel moins de 1 euro l’unité, Danone fait le pari, judicieux en période de crise, de "portionner" son offre pour en réduire le prix facial, alors que le prix au kilo est très élevé.

more...
No comment yet.