Badges et apprentissages informels, une greffe délicate | marketing digital | Scoop.it

 

Peut-on formaliser l'informel sans le tuer ? C'est la question que pose ce spécialiste américain des médias et de la culture participative lorsqu'il observe l'enthousiasme provoqué par l'Open Badge Initiative de Mozilla.

 

Voici déjà deux ans que l'Initiative Open Badges (OBI) de Mozilla, soutenue financièrement par la fondation Mc Arthur, fait parler d'elle. C'est d'ailleurs en septembre 2011 que Denys Lamontagne signait le premier article de Thot Cursus consacré à ce sujet. Il y saluait l'important potentiel de ce dispositif en matière de reconnaissance des apprentissages informels.

 

Pour ceux qui prendraient l'histoire en cours de route, voici ce que D. Lamontagne disait dans l'article mentionné plus haut : 

"Open Badges (Insignes ouverts) est une initiative de Mozilla financée par une fondation américaine.  Son objectif est de permettre la création et la gestion d'un portefeuille de certifications et de reconnaissances en fonction de ce que l'on a appris tout au long de sa vie, dans un cadre formel d'enseignement aussi bien que dans ses loisirs, ses études autonomes ou son bénévolat."

 

Depuis cette époque, l'initiative a connu un fort développement. Des centaines d'entreprises, d'organismes éducatifs formels et informels distribuent désormais des badges. La Khan Academy par exemple, dispose d'un dispositif de badges très fourni, permettant de valider à peu près toute activité de n'importe quel utilisateur, entretenant ainsi sa motivation.


Via Françoise Hecquard