#marchedesbanlieu...
Follow
Find tag "CR"
11.9K views | +96 today
#marchedesbanlieues -> #occupynnocents
Marche des banlieues des indignés (Marches Paris 2012) - blog officiel (Rédacteurs: Journal de bord -> Les marcheurs ; Blog->Jb, Christophe, Yan ; autre blog : http://acampadaparis.tumblr.com ; blog marches populaires:http://www.marche-paris-2012.com) #marcheDesBanlieues @MarcheBanlieue
Curated by @Acampadaparis
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

CR 2M Meudon Marche des Banlieues - Journal | paris.reelledemocratie.net

CR 2M Meudon Marche des Banlieues - Journal | paris.reelledemocratie.net | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it

Bourg la Reine, mercredi 2 mai.
Couchage dans le parc municipal de La Haye les roses tout proche. Nous sommes réveillés par la police à 7 heures du matin. Un sous-chef nous abreuve de questions : D'ou venez-vous, où allez vous, ... Quand on lui demande si cet endroit est public ou privé, il répond "privé" puis s'éloigne ... La police aurait été alertée par les voisins inquiets. Toutes les identités sont relevées, enfin presque toutes ... Aoun est interogé plus longement car fiché depuis la plainte contre les abus de la Préfecture à la Défense. "Vous avez un quard d'heure pour lever le camp" : Le sous-chef joue au chef. Puis une demi-heure, puis départ avant 9 heures, "On repassera voir toutes les demi-heures" ... Renseignement pris auprès d'une résidente qui passait par là, le panneau "parc municipal" que nous avions vu à l'entrée n'est pas un canular : La police n'était pas repassée lorsque nous partimes après 10h30.

De 11h à 13h, point fixe de prise de contact devant la gare de Bourg la reine. Le changement de département s'accompagne d'un changement d'attitude de la police. Sylvette nous raconte les déboires d'une médecine à deux vitesses quand on est du mauvais côté. Sandrine et Jules avaient apporté du café. Les échanges avec la habitants sont souvent poignants, la générosité populaire toujours au rendez-vous, discrète mais chaleureuse. Plessis Robinson, arrêt Résistance, les rencontres sont plus jeunes, les anciens en profitent pour souffler un peu. Avec les caddies et le terrain alourdi par la pluie, la traversée de la forêt de Meudon assez sportive. Courte pause devant l'observatoire. Dans ce département la police fait son travail dignement : Nous sommes guidés et escortés comme des personnages politiques !

A Meudon, nous dînons place Jules Janssen, à l'entée du château.
En 1793, le Comité de Salut Public y avait installé un centre de recherche et d'expérimentation militaire (artillerie). Dans le château neuf fut créée la première compagnie d'aérostiers au monde.
En 1871, les prussiens avaient installé leurs canons sur la grande terrasse ...
La tour Eiffel se distingue encore au travers de la pluie et du brouillard.

marct

more...
No comment yet.
Rescooped by @Acampadaparis from #marchedesbanlieues -> #occupynnocents
Scoop.it!

7e jour – 21 avril. Gennevilliers > Paris

7e jour – 21 avril. Gennevilliers > Paris | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it

- Nous nous levons tôt. La journée sera longue. On nous attend à 13 h aux Halles, où toutes les marches convergent. Comme convenu, nous quittons le gymnase avant 9h, après l’avoir rangé et nettoyé.


- Nous quittons Gennevilliers avec la banderole « Justice et vérité pour Jamal », confectionnée la veille.


- Direction Paris, via Clichy. Chansons, slogans, tracts. La télévision espagnole TVE a décidé de nous suivre sur tout le trajet, et réalise quelques interviews.


- Arrivée à l’Opéra, nous décidons de faire un détour et de prendre par la droite, direction le ministère de la Justice, place Vendôme. Sur place, nous attachons notre banderole pour Jamal sur portail de l’édifice, puis nous nous allongeons devant ce portail, pour évoquer la mort de Jamal et la prison mortifère. Après une déclaration, nous repartons vers les Halles ; les policiers qui nous suivent à distance ne sont pas intervenus, surpris sans doute par cette initiative improvisée.


- Nous arrivons à la Fontaine des Innocents à l’heure convenue, suivi de près par les marches Bayonne, Toulouse, Marseille et Angers. Abrazo colectivo, chansons, slogans, déploiement de toutes nos banderoles et cartons, et beaucoup d’échanges entre nous et avec ceux qui sont venus nous accueillir, ou des passants étonnés et approbatifs. Ces retrouvailles festives durent plus d’une heure.


- Nous partons ensuite en manifestation, à 500 environ. Nous passons devant la Chambre des députés avec notre banderole « Ils ne nous représentent pas ». Arrivée près de la Tour Eiffel, hésitation. La plupart des marcheurs souhaitent investir le champ de Mars, mais la police, de plus en plus pressante autour de nous, a déployé beaucoup de véhicules, à la fois pour nous empêcher de passer et pour nous cacher aux touristes. Finalement, nous nous dirigeons vers l’esplanade du Trocadéro, où un rassemblement a été déclaré en préfecture.


- Très rapidement, nous constatons que l’endroit est encerclé par un important dispositif de policiers casqués et armés, et nous sommes repoussés, parfois brutalement, tout en haut du jardin, au pied des escaliers.


- Nous entamons une assemblée, mais la présence agressive de cette armada policière est dans tous les esprits, et nous empêche de nous consacrer aux échanges et à la construction démocratique. D’autant que personne ne peut nous rejoindre, et que nous-mêmes ne pouvons pas sortir de cet espace confiné.


- Ainsi, alors que ce rassemblement était déclaré, alors qu’aucune violence et aucun débordement n’a été observé de la part des manifestants, la police a investi une grande partie de l’espace prévu pour ce rassemblement et nous y séquestre, comme elle l’avait fait le 17 septembre. Aucun policier ne nous demande nos papiers, et nous sommes donc face à un arbitraire le plus total, et purement politique. Les indignés qui, n’ayant pas pu rejoindre le rassemblement, s’adressent à nous depuis le haut de la place, sont sommés de quitter les lieux sous peine d’arrestation.


- La situation s’éternise jusqu’à minuit environ, les policiers condescendant à partir d’un certain temps à laisser filtrer certains de nous par petits groupes, qui sont amenés sous bonne escorte jusqu’au métro.


- Ils ont réussi à empêcher un rassemblement pourtant déclaré et pacifique, mais notre motivation est plus que jamais renforcée.


Les marcheurs Lille et Banlieues

more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

2eme assemblée lundi 23A Marche des possibles Ivry

RÉSUMÉ DU GROUPE DE TRAVAIL ACTION DU LUNDI 23 AVRIL 2012 D'IVRY SUR SEINE DANS LE SQUAT ARTISTIQUE AVEC LES MARCHEURS

19 H en cercle 11 personnes
1 distributeur de parole.
TOUR DE PAROLE SANS LIMITE POUR FAIRE UNE LISTE DES ACTIONS
Dîner du siècle sarkollande mercredi. Marine 20 % action anti racisme. Manifestation de soutient au canada devant l'ambassade contre le gouvernement. [ action trop secrète ]. Action élections. Assemblées populaires improvisées. Détournement des panneaux de pub. Provoquer des débats dans la campagne présidentielle sur thèmes précis. Opération néons. Cibler les médias de masse. Intrusion dans l'assemblée nationale. Nettoyage de banques. Faire des actions multi actions, en regroupant plusieurs petites actions et avec une méthode les faire les unes après les autres. Pièces de théâtres dans la rue. Repas partagés. Faire une pièce de théâtre dans le métro en faisant passer les gens dessus les barrière pour ne pas payer, genre parcourt du combattant, avec un panneau expliquant l'évolution des tarifs. Concerts. S'inviter dans les meetings politiques. Protéger toutes les actions avec des vidéos. Actions dans les centres commerciaux. Assemblées dans les halls de métros fréquentés. Ce mettre en signe peace and love quand on est encerclés par les policiers, comme cela vue d'en haut le cercle de policier détruit le signe. Action dans les agences intérims et fonction publique. Action bloquer les caméras de surveillance pendant 30 s avec des ballons. Actions dans les agences nucléaires. Journal d'infos des indignés. Ateliers populaires dans la rue. Déguisés en caméras suivre les gens et faire clic vous êtes fichés. [ action trop secrète ]. Projection de films. Assemblées populaires partout. Manifestations sauvages pas déclarer partout. Tracter dans la foule des manifestations du 1er mai des explicatifs d'organisation d'assemblée, pour faire des assemblées après les manifestations. Autocollants hors service sur les distributeurs de billets. Pour l'organisation des multi actions, avoir une mallette du manifestant avec tout ce qu'il faut dedans pour faire plusieurs actions. Action super marché avec les agriculteurs et vendre moins cher. Avoir les textes de loi quand on fait des manifestations spéciales. Convergence des luttes sur des actions. Attirer les policiers, puis faire du théâtre avec. Actions Anti pub.

On décide de classer les actions par date et taille pour les présenter le lendemain devant l'assemblée.

21 H 30 Fin.


Par Matthieu le Morzellec


Note: diner du siècle voir post du blog: http://www.scoop.it/t/marche-banlieues/p/1668539703/les-elites-de-la-politique-des-medias-de-l-industrie-et-de-la-finance-se-reuniront-autour-d-un-buffet-de-rois-pour-se-negocier-dans-l-ombre-la-france-de-l-apres-6-mai 


more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

Assemblée populaire du samedi 21 avril au trocadéro #21A #marchonsensemble #marchesparis2012 #radiolondres

RÉSUMÉ DE L'ASSEMBLÉE DU SAMEDI 21 AVRIL 2012 AU TROCADÉRO DE PARIS

19 H 30 150 personnes en cercle 150 personnes autour, le tout encerclé par des gendarmes.
Présentation des signes et conseils de parole en assemblée, interrompu par des annonces importantes.


Les policiers empêchent les indignés de partir et revenir.
Les marcheurs des banlieues veulent parler des marches.


[ Deux autres pas noté ]
La présentation reprend, on choisi les volontaires aux rôles d'animations. 2 facilitateurs. 2 distributeurs de parole. 1 script.


On fait un tour de cercle pour choisir l'ordre du jour. Parler des marches. Parler de la journée d'aujourd'hui avec la manifestation. Débat sur la démocratie. Débat sur les lois votés par les députés. Prochaine grosse journée. Répression policière. 12 mai. Demande si possible de débattre en discrétion entourés par des policiers. Médias absents pendant la manif. 1er mai. Expérience des marches. Que fait on après l'assemblée.


MARCHES. Récit d'expérience de marcheur de toulouse, importance de tisser un lien et de rencontrer des gens formidables. Récit d'expérience de marche des banlieues, bonne énergie, on parle des violences des policiers pendant les assemblées en banlieues. Jamel 23 ans tué sur nanterre.

PROPOSITION D'ACTION déposer une banderole devant le ministère de la justice quand la marche passera devant.


ANNONCE rdv 14 h 30 le 22 04 2012 mairie de montreuil avec la marche banlieue, marche dans la ville, repas, ateliers, assemblée, concert jusque minuit. L'objectif de la marche des banlieues est de faire montrer la justice en france.


[ ON AJOUTE DANS L'ODJ LA PRIORITÉ AUX SOURDS DE S'EXPRIMER MAINTENANT AVEC UN TRADUCTEUR CAR LA NUIT ILS NE PEUVENT PAS VOIR LES SIGNES ]
SOURDS. Il existe un réel problème en france pour les sourds, car ça reviens trop cher d'avoir le confort de vie des autres. La société nous délaisse.


RETOUR SUR MARCHES. Récit d'expérience des marseillais.


[ DEVANT LA PRESSION DES POLICIERS, ON CHANGE L'ODJ, POUR PARLER DE CE QUE L'ON FAIT MAINTENANT ]
MAINTENANT. Le problème est que les policiers font partir les gens par groupe de vingt seulement et tous les quarts d'heure maximum et ne laissent pas revenir dans l'assemblée alors que nous avons l'autorisation jusque 23 h 00.


PROPOSITION de rester ici 2 h en résistant en assemblée face aux policiers. [ une personne en haut du mur surplombant l'assemblée, n'ayant pas le droit de revenir, prend le tour de parole ] Que faites vous après.


PROPOSITION de ne pas résister après.


PROPOSITION de reporter la lutte car résister épuise.


PROPOSITION de reporter.


On lâche rien. La démocratie ne nous permet pas de nous exprimer beaucoup, ou de proposer des choses.


PROPOSITION qu'il aurait fallu faire une diversion pendant la manif pour partir de ce piège, parce que maintenant nous sommes enfermés et nous aurions pu être en assemblée tranquilles.

Sur clermont ferrand, l'organisation se fait avec les policiers et ici les policiers auraient pu être prévenus pour que l'on puisse rester plus tranquille. Les assemblées sont des endroits où on construit avec nos règles. L'écrit est important pour nous construire.


PROPOSITION de rester car c'est la suite de la manif.


Nous voulons une vraie démocratie et les policiers nous empêchent de rester construire cela.


ANNONCE une personne peut héberger du monde ce soir. Pas de médias.


PROPOSITION de rejoindre the tv et de devenir autonomes en vidéo diffusion. Bravo aux marches.


PROPOSITION nous pouvons faire des actions ce soir pour les élections de demain, il faut partir.


ANNONCE beaucoup de marcheurs vont rentrer maintenant car ils marchent demain.


[ L'ASSEMBLÉE SE TERMINE PROGRESSIVEMENT EN DISCUSSIONS ENTRES PETITS GROUPES ]
Fin 22 H


[ UNE DEUXIÈME ASSEMBLÉE C'EST FAITE 50 M PLUS LOIN VERS 21 H ]
60 personnes serrés en cercle, assis au milieu et debout autour. 1 facilitateur distributeur de parole.


DÉBAT SUR L'ORGANISATION DE LA GESTION DE LA PRESSION POLICIÈRE. Plusieurs avis divergent, partir les mains levées tous ensemble, partir en force, rester assis et attendre, partir en petit groupes. L'accord est trouvé de partir tous ensembles.
Fin 22 H 30

Les tentatives de partir ensemble échouent devant le blocus en force des policiers.

Les policiers laissent partir tout le long de la soirée des petits groupes de vingt personnes espacés de 15 / 20 minutes. Vers minuit et demi la place est vidée.


Par Matthieu le Morzellec (remarques perso entre [] )


[note: les groupes n'étaient-ils pas de 4/5 personnes?]

more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

Résumé de l'Assemblée du lundi 23 avril 2012 à Ivry sur seine (marche des possibles) #21A #marchonsensemble #marchesparis2012

RÉSUMÉ DE L'ASSEMBLÉE DU LUNDI 23 AVRIL 2012 D'IVRY SUR SEINE DANS LE SQUAT ARTISTIQUE AVEC LES MARCHEURS

12H 30 en cercle 45 personnes


http://www.facebook.com/photo.php?fbid=3178557351563&set=a.2751268709614.2126642.1494535829&type=3&theater

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=3178558271586&set=a.2751268709614.2126642.1494535829&type=3&theater

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=3178559511617&set=a.2751268709614.2126642.1494535829&type=3&theater

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=3178559711622&set=a.2751268709614.2126642.1494535829&type=3&theater

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=3178560271636&set=a.2751268709614.2126642.1494535829&type=3&theater

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=3178560671646&set=a.2751268709614.2126642.1494535829&type=3&theater

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=3178559031605&set=a.2751268709614.2126642.1494535829&type=3&theater



1 facilitateur. 1 distributrice de parole.


ANNONCE il faudra faire un tour de récupération au leader vers 18 H. Tour de cercle pour l'ordre du jour. Rangement. Organisation de la vie, chien, vaisselle. Action et but des trois jours qui viennent. Savoir si on reste ici. Restitution des marches.


QUESTION qui est là demain, tout le monde, qui est là dans 3 jours, moins dix personnes, qui est là dans une semaine, moins quinze personnes, qui est là dans deux semaines, moins trente personnes.


ORGANISATION INTERNE.


PROPOSITION ouvrir un squat.


On peut aller dans le lieu de la ferme du bonheur sur nanterre, lieu en construction avec jardin participatif. La marche marseille est motivé pour aller. Nous avons le lieu du 6b comme camp de base en plus. Quand part on là bas.


PROPOSITION de demain.


Volonté de rencontrer des gens de paris en marchant. Rester grouper.


PROPOSITION faire une action sur ivry demain.


L'autogestion n'est pas gérée dans ce squat ici.


ANNONCE on demande au gens en dehors de l'assemblée, qui discutent, s'ils sont dans le groupe, on demande de venir parler en assemblée. Le groupe qui discutait dit qu'il revient du commissariat et qu'ils leur on dit que les indignés étaient surveillés ici et qu'ils ne les intéressaient pas car ils sont pacifistes.


DISCUSSION sur la taille du groupe, on se demande si le 6b n'est pas inadapté, car avec l'herbe et la terre et la pluie, on risque de salir tout vu le nombre que l'on est.


PROPOSITION que le reste se sépare en petits lieux.


Trop de merde de chiens partout sur les matelas et de la pisse par terre. Les gens ne font pas leur vaisselle et certains doivent faire la vaisselle des autres. Nous devons aider les gens qui ne font rien pour qu'ils s'activent.


PROPOSITION de voter maintenant sur les propositions énoncées.


PROPOSITION de nettoyer ici.


PROPOSITION de chercher un squat.


PROPOSITION de voter plus souvent pour éclaircir les discussions.


Il faut faire de la diffusion et des actions. Ça met trois mois de procédures d'ouvrir un squat.


PROPOSITION votons si on reste ici.


VOTE changer de squat 6 personnes, rester ici 30 personnes.


Le fait de bouger de squat va faire perdre de l'énergie pas mise en actions. Nous avons pris la décision de rester ici. Le propriétaire dit que comme nous avons pris la décision de rester ici, il est d'accord, il va falloir mieux organiser la propreté des lieux.


ANNONCE une personne est partie avec un sac prêté pendant la manif.


Qu'est ce qu'on fait pendant les trois jours.

Mardi marche aubervilliers.


PROPOSITION faire des petites actions tous les jours.


La marche banlieues fini le 12 mai, ils attendent les marcheurs nationaux. Rdv au cicp, groupe anar, ce soir 19 H. Écrit sur le tableau. Ap marches banlieues mardi. Mercredi rdv avec marche des travailleurs en luttes pour préparer le 1er mai. Demande de loger ici pour ceux qui bossent au démarchage des ong dans la rue car ils rencontrent beaucoup de monde et peuvent faire grandir le mouvement des indignés, proposition d'embauche. Action le 1er mai. [ l'assemblée se disperse progressivement en petit groupes de travail ] Dommage que nous partions en petits groupes de quinze pour faire des groupes de travail plutôt que de penser ensemble les choses. Pas dommage car ça permet d'amorcer une dynamique. Préparer une action ce soir.


PROPOSITION assemblée le matin, repas, action l'après midi, repas, assemblée après manger.
14 H Fin.

Après le repas et quand le groupe de travail du ménage est fini, le ménage commence et tout le monde s'y met, le lieu devient très clean.


par Matthieu le Morzellec

more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

7e jour – 21 avril. Gennevilliers > Paris

7e jour – 21 avril. Gennevilliers > Paris | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it

- Nous nous levons tôt. La journée sera longue. On nous attend à 13 h aux Halles, où toutes les marches convergent. Comme convenu, nous quittons le gymnase avant 9h, après l’avoir rangé et nettoyé.


- Nous quittons Gennevilliers avec la banderole « Justice et vérité pour Jamal », confectionnée la veille.


- Direction Paris, via Clichy. Chansons, slogans, tracts. La télévision espagnole TVE a décidé de nous suivre sur tout le trajet, et réalise quelques interviews.


- Arrivée à l’Opéra, nous décidons de faire un détour et de prendre par la droite, direction le ministère de la Justice, place Vendôme. Sur place, nous attachons notre banderole pour Jamal sur portail de l’édifice, puis nous nous allongeons devant ce portail, pour évoquer la mort de Jamal et la prison mortifère. Après une déclaration, nous repartons vers les Halles ; les policiers qui nous suivent à distance ne sont pas intervenus, surpris sans doute par cette initiative improvisée.


- Nous arrivons à la Fontaine des Innocents à l’heure convenue, suivi de près par les marches Bayonne, Toulouse, Marseille et Angers. Abrazo colectivo, chansons, slogans, déploiement de toutes nos banderoles et cartons, et beaucoup d’échanges entre nous et avec ceux qui sont venus nous accueillir, ou des passants étonnés et approbatifs. Ces retrouvailles festives durent plus d’une heure.


- Nous partons ensuite en manifestation, à 500 environ. Nous passons devant la Chambre des députés avec notre banderole « Ils ne nous représentent pas ». Arrivée près de la Tour Eiffel, hésitation. La plupart des marcheurs souhaitent investir le champ de Mars, mais la police, de plus en plus pressante autour de nous, a déployé beaucoup de véhicules, à la fois pour nous empêcher de passer et pour nous cacher aux touristes. Finalement, nous nous dirigeons vers l’esplanade du Trocadéro, où un rassemblement a été déclaré en préfecture.


- Très rapidement, nous constatons que l’endroit est encerclé par un important dispositif de policiers casqués et armés, et nous sommes repoussés, parfois brutalement, tout en haut du jardin, au pied des escaliers.


- Nous entamons une assemblée, mais la présence agressive de cette armada policière est dans tous les esprits, et nous empêche de nous consacrer aux échanges et à la construction démocratique. D’autant que personne ne peut nous rejoindre, et que nous-mêmes ne pouvons pas sortir de cet espace confiné.


- Ainsi, alors que ce rassemblement était déclaré, alors qu’aucune violence et aucun débordement n’a été observé de la part des manifestants, la police a investi une grande partie de l’espace prévu pour ce rassemblement et nous y séquestre, comme elle l’avait fait le 17 septembre. Aucun policier ne nous demande nos papiers, et nous sommes donc face à un arbitraire le plus total, et purement politique. Les indignés qui, n’ayant pas pu rejoindre le rassemblement, s’adressent à nous depuis le haut de la place, sont sommés de quitter les lieux sous peine d’arrestation.


- La situation s’éternise jusqu’à minuit environ, les policiers condescendant à partir d’un certain temps à laisser filtrer certains de nous par petits groupes, qui sont amenés sous bonne escorte jusqu’au métro.


- Ils ont réussi à empêcher un rassemblement pourtant déclaré et pacifique, mais notre motivation est plus que jamais renforcée.


Les marcheurs Lille et Banlieues

more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

6e jour – 20 avril - Gennevilliers- Marche des banlieues - Journal de bord

6e jour – 20 avril - Gennevilliers- Marche des banlieues - Journal de bord | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it

- La commission « réveil » nous sort du « lit » en douceur. On commence à ressentir la fatigue, surtout les marcheurs de Lille qui ont beaucoup de kilomètres dans les jambes.


- AG interne du matin, avec retard. On choisit les éclaireurs (ceux qui sont le plus fatigués, et donc vont dans la voiture), on écoute la délégation de la coordination des marches qui nous explique ce qui a été décidé lors de leur réunion à Paris. On s’entend vraiment bien avec les gens de la marche de Lille. Vu le manque de temps, on est obligé de reporter la fabrication du pochoir pour Ali Ziri.


- On part sous la pluie, mais avec la pêche. Le trajet Argenteuil – Gennevilliers est court, par rapport à celui des précédentes étapes ; nous arrivons sur les pelouses du Luth en tout début d’après-midi.


- Prévenue le matin de notre arrivée, la police municipale vient à notre rencontre. Elle nous reçoit courtoisement, mais nous recommandent de ne pas entrer dans le quartier, car « c’est dangereux pour nous », et qu’une « bande de 30 petits connards » peuvent nous nuire. « On vous interdit de planter les tentes dedans, pour votre sécurité ». Passant outre ces remarques (qui ont mis Fafa sacrément en colère), un groupe va à la rencontre de la population (pendant qu’un autre groupe prépare la nourriture, un autre sort les affaires du camion, et un autre va faire de la récup). Des discussions se font par petits groupes, et l’accueil est chaleureux. Nous faisons une opération « inscriptions à la craie » sur le sol. Les passants réagissent, et viennent parler avec nous.


- A 18 h 30, on part bruyamment pour le gymnase Henri Wallon mis à notre disposition par la municipalité (qui, avertie de notre venue le matin, a réagit très vite et est venue nous accueillir). Des lits de camp ont même été installés sur place à notre attention.


- Sur place, on prépare à manger. Le frère de Jamal, un jeune originaire du Luth tué il y a six mois à la prison de Nanterre, vient nous rendre visite, à notre invitation. Nous nous assemblons pour échanger avec lui, et écouter son témoignage. Jamal a été frappé à mort par des surveillants alors qu’il se trouvait au mitard, et ils ont essayé de maquiller cette mort en suicide. Il n’avait aucune raison de se suicider (une fiancée et la perspective de sortir dans quelques jours) et la contre-expertise médicale demandée par la famille (comme les photos du corps) montre bien tout ce que Jamal a subi avant de mourir. Pourtant, à ce jour aucune enquête n’a été ouverte. Le corps de Jamal a été rendu à sa famille, mais les viscères (cerveau, cœur, etc.) ont été enlevés préalablement, et donc il n’est pas possible de prouver de quoi est il est mort.


- Nous sommes tous très touchés par ce témoignage. Nous décidons de faire une banderole « Vérité et justice pour Jamal », que deux jeunes de la marche de Lille confectionnent le soir même, malgré l’heure tardive et la grande fatigue. Nous décidons aussi de nous retrouver le 3 mai, qui marquera les 7 mois de la mort de Jamal, devant la prison de Nanterre pour une déclaration que nous rédigerons d’ici là. Nous discutons aussi de la prison de façon générale, et sommes d’accord sur le fait que cette forme de torture ne devrait pas exister dans une société équitable.

more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

CR Assemblée 22-4-12

CR Assemblée 22-4-12 | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it

En cours d'Edition


Extraits:

"Puisque l'on sait qu'on se fait bloquer à chaque fin de manifestation, nous ne sommes plus dans le besoin de prouver que nous ne sommes plus en démocratie."


...


Aucune Révolution ne s'est faite sans marches !

more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

18 avril – 4e jour

18 avril – 4e jour | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it

- Nuit dehors sous la pluie, mais, bien équipés, nous avons bien dormi. Hier soir, autour du feu de camp, assemblée interne des marcheurs. Les marcheurs de Lille nous racontent leur mode d’organisation. On voit qu’ils sont sérieux, responsables et très bien organisés. On a beaucoup de choses à apprendre d’eux.


- Petit déjeuner au stade, et, le temps d’une visite d’un RG de passage, on fait les bagages et on décolle pour arrivée à l’heure au rendez-vous de Conflans.


- Marche sous la pluie, même parfois sous la tempête. En route, on rencontre un hameau de gitans avec qui ont discute. Ça les fait rire de nous voir avec nos caddies, nos poussettes pleines de craie pour écrire sur la route (on fait des inscriptions tout au long du trajet). On compare leur hameau, installé près des usines, avec ce que vivait l’immigration algérienne dans les années soixante. On débat de l’utilité des manifestations et protestations diverses. Ils en doutent…


- On déjeune sous un chêne à Pierrelaye. Le maire du village vient nous voir, prévenu par la police municipale qu’on est là. Il nous dit qu’il soutient à fond les indignés, nous propose de manger au chaud, et nous assure que cela lui ferait plaisir de nous héberger. Débat ensuite sur le Conseil national de la résistance, les lois de nationalisations, l’ordonnance de 45 sur la protection de l’enfant, etc. On repart avec des chocolats et des gâteaux.


- Arrivée à Conflans, avec un accueil chaleureux du groupe d’indignés de la ville. Rassemblement devant la mairie, échanges, puis on part en manifestation jusqu’à la place du marché. Les indignés de Conflans ont travaillé sur la question du logement et fait un tract qui d’une face rappelle les chiffres du mal-logement en France, de l’autre liste quelques propositions qu’ils ont consensuées.


- On déploie des banderoles appelant à la réquisition sur les murs de deux maisons vides depuis plus de vingt ans. On s’installe en cercle et on commence l’assemblée thématique.


- Hélas, au bout d’une demi-heure, la pluie s’accentuant, on est obligé de se décider à partir (toujours en manifestation) vers le gymnase mis à notre disposition par la municipalité. (On se dit qu’il faudrait publier la liste des municipalités qui nous ont bien accueillis, comme Conflans ou Bouffémont, et de celles qui nous ont refusé l’abri et nous ont envoyé la police, comme Méry-sur-Oise).


- Là, les débats continuent par petits groupes. Les indignés de Conflans ont une proposition : travailler ensemble à l’occupation d’un lieu dans chaque ville, afin d’y accueillir ceux qui n’ont pas de logement. Tout en discutant, on partage une délicieuse soupe bio qu’ils ont nous faite le matin.


(Demain jeudi, nous comptons partir vers 11 h, car le trajet est plus long. Nous avons rendez-vous Argenteuil à 17 h dans le Parc de la Mairie, accueillis par des membres du comité Ali Ziri).


Pour contacter la marche : 06 42 68 55 44 - drp.marchebanlieues@gmail.com.

more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

CR GDT Inter-GDT (12-IV-12) | paris.reelledemocratie.net | Indignés de Paris

CR GDT Inter-GDT (12-IV-12) | paris.reelledemocratie.net | Indignés de Paris | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it

Extrait du CR:


21 Avril
Trajet marches banlieue : Gennevilliers->Manifestation vers le Trocadéro (parvis des droits de l 'homme). La déclaration en préfecture a été faite, attente de la réponse. Proposition de déclaration du campement du 21 avril :en cours.
Un concert devrait être organisé.

Il faudra bien faire attention à ne pas reproduire les erreurs faites à la défense, notamment dans la communication par RDM-paris.

Concernant le campement du 21 avril, il a été évoqué les risques en cas d'intervention, de confiscations ou de violences policières (légale ou comme d'ordinaire illégale) :
En effet, notre principe de non violence et de non réplication aux agressions policières, dans le contexte électoral pourrait entraîner une radicalisation relative des indignés qui seront présents et dont le slogan officiel est « ils ne nous représentent pas ». Ainsi, une intervention policière pourrait déboucher sur une tentative d'annulation des élections (par occupation des bureaux de vote, fausses alertes concernant les bureaux de votes, manifestations non autorisées près des voies d'accès aux bureaux de vote). En outre, une telle action pourrait dès lors concerner les deux tours, voire les législatives. Il est raisonnable de penser qu'aucune AG n'appellera à une telle action, cependant, selon les fondements du mouvement, chacun reste libre et tout regroupement spontané est possible. Notamment, étant donné qu'à la défense, le mouvement n'avait pas de contre-poids face à la censure médiatique, cette période pourrait être la seule où le mouvement aurait une possibilité de renverser la censure médiatique. Il ne faut donc pas sous-estimer cette possibilité. De plus, s'agissant d'une marche nationale, une intervention policière à Paris aura une influence sur toute les régions de France qui seront informées en temps réel des événements de la marche : la répercussion d'une telle action à toute les régions de France est une force potentiellement suffisante à l'annulation des scrutins.
Il est a noter que la répercussion médiatique d'une telle action dépendrait donc :
-de la force d'intervention policière (sachant que toute opposition au droit de manifester par un campement risque d'être suffisant, notamment chez ceux ayant déjà occupé la défense qui n'ont rien oublié).
-du nombre de villes représentées au sein des marches.
-de la rapidité de communication inter-assemblées sur les réseaux sociaux
-de la médiatisation initiale des marches
Il a donc été proposé :
-de rappeler aux indignés présents pour camper, nos principes de non-violence,
-mais aussi d'informer les campeurs sur les risques légaux d'une telle action, et que selon le principe de liberté du mouvement nous ne pouvions cependant pas les empêcher d'exercer leur libre-choix.

Discussion générale:Certains marcheurs ne voulant pas de déclaration de campement, mais d'autre si, il a été proposé de le faire, mais de laisser toute liberté des marcheurs à s'unir au même endroit ou a rester indépendant des autres marches. RDM-paris n'a pas à coordonner l'arrivée des marches, elle n'a pas été mandatée par les marcheurs, et certains ne le veulent pas. C'est donc le rôle des coordinateurs des marches, selon leur volonté, à moins qu'ils ne décident d'en confier la responsabilité à la coordination nationale : la coordination choisie doit fournir le soutien logistique (aide aux déclaration de campement, organisation des campement). Il serait cependant regrettable qu'aucune aide ne soit fournie à l'arrivée des marches, alors que certaines semblent le vouloir.

more...
No comment yet.
Rescooped by @Acampadaparis from marches-banlieue
Scoop.it!

Villiers-le-bel>Bouffémont - 16A

Villiers-le-bel>Bouffémont - 16A | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it

Extrait du journal de bord:

 

Etape Villiers-le-bel

 

16 avril – 2e jour

 

Après une nuit glaciale, on profite tous d’une douche chaude (offerte par la providence…), et d’un café qu’un militant du quartier de la ZAC rencontré la veille vient nous apporter.


On doit se mettre à plusieurs pour démarrer la voiture. Un jeune automobiliste nous voit, et sort de sa voiture en s’écriant « Ah, mes potes les indignés, on va leur donner un coup de main »…


On déjeune au quartier de la ZAC, rejoint par deux militants du quartier – débat sur la justice de classe et la justice raciste, avec le témoignage de « Fafa la rebelle » au procès des 5 inculpés de Villiers-le-Bel, et sur Europacity, un projet pharaonique contre lequel plusieurs associations se mobilisent (le Collectif pour le triangle de Gonesse). Deux d’entre nous vont devant la plaque qui commémore la mort des deux jeunes tués en 2007, Larami et Moushine. Les mots nous manquent. A côté, un chantier, bruit des camions : la vie semble continuer. Nous reviendrons un peu plus tard, pour une intervention de Fahima et Daniel, en solidarité aussi avec Abou et Adama, encore en prison, condamnés sans preuve sur la base de témoignages rémunérés sous X, et débat sur la question de la récupération politique.

Départ de la marche vers Bouffémont, à partir du quartier de la Cerisaie, où plusieurs habitants nous ont encouragés et remerciés.


Plusieurs rencontres pendant la marche. Les téléphones sonnent sans arrêt, car les journalistes commencent subitement à venir prendre des nouvelles. Des automobilistes klaxonnent en nous voyant.

 

Départ vers Bouffémont

 

Charmante petite ville. Le maire avait été appelé le matin, pour lui demander un abri, vu les conditions climatiques et notre état physique. Il met immédiatement à notre disposition un local chauffé, avec cuisine, etc. Bref, le luxe par rapport aux deux nuits précédentes.


Des indignées de Bouffémont, qui participent à l’accueil à Conflans, viennent nous rendre visite. Tout en mangeant un délicieux plat confectionné par Délia, nous discutons avec elles, parlons de l’organisation de l’accueil et de toutes sortes d’autres sujets. Elles ont la pêche et on voit qu’on est attendu.


Via lamidesbetes (un indigné)
more...
No comment yet.
Rescooped by @Acampadaparis from # Uzac chien indigné
Scoop.it!

Bobigny : Une étape de la Marche des Banlieues (24/25 avril 2012)

Salut c'est Uzac,

 

Voici Dévor, un autre joyeux toutou indigné qui nous a rejoint, il est trop cooooool !!! J'le kiff trop ! 

Bon un peu jeune dans sa tête de chiot, mais il a déjà tout compris... bien plus que certains humains qui restent esclaves... Couches-toi obéit ! Va à ton poste et garde bien la maison ! Ferme ta gueule sale cleps... même  nous on accepte plus qu'on nous parle comme ca, eux, ils obéissent et parfois ceains acceptent même de bouffer de la merde sous alu ou dans des boites PAL...

Enfin bref, nous on est cool, on fait même pas parti du CCC et on recrute tous les matous indignés qui marchent avec nous ! peace my cat ! 

Nous les toutous indignés, on s'insurge contre le non respect de notre condition et celle de tous nos lointains cousins, le manque d'amour et la discrimination anthropocentriste exercé par l'homme, nous ne sommes pas des bêtes quand même ! On existe ! On a des émotions ! Et nous on est peut-être parfois rudes entre nous pour désigner maladroitement et primitivement un représentant, mais lui au moins a un mandat impératif de Protéger tout le monde et pas seulement sa cour et ses copains de chenils de l'Ecole Nationale Animale...

Vive la Toutou Kultur, vive la dog-peace attitude...  Vive la space-dog attitude !

Unissons nous, et aboyons tous en coeur "Ils ne nous représentent pas", on a pas le droit aux même croquettes et on se tape toujours des frolic ! Faut pas s'étonner qu'on chie partout !

Réveillez-vous, Toutou du monde et Saint-Patrick jeté mourrant dans une poubelle de *new-York! sortez de vos couffins et bouger vous votre odorant derrière pour dire  "j'sens mieux le cul de mon voisin que cette nauséabonde politique qui asservit nos maîtres et nous affame pour quelques paradis de l'opacité financière !"

 

CR du gdt Toutous indignés:

Propostion: Action, chions partout pour leur montrer la merde qu'ils sèment chaque jours dans noter monde sans agir pour tous les toutous qu'on laisse mourrir toutes les 5 minutes dans le Tiers-Monde des refuges  et le quart-monde des foyers d'acceuil qui refusent nos maîtres du fait de leur seul amour pour nous, pauvres créatures innocentes.

 

Uzac:Il paraît qu'on juge une civilisation par la façons dont ils traitent leur animaux, bah après un dog-storming, Dévor et moi, avons décidé au sein du Groupe de travail "on est pas des chiens" s'est prononcé par consensus sur le fait qu'on préferreraitque notre espèce retrouve sa liberté totale, sans vous, car vous ne nous considérer pas, ni nos lointains voisins, et quand on voit comment vous traitez vos frères on se dit que c'est pas gagné pour nous ni nos enfants !

 

Dévor: Toutous du monde entier, unissez-vous, nous ne sommes pas là que pour procréer, travailler à la chasse, au gardiennage et à la sécurité et pour vendre nos enfants aux profits de quelques éleveurs de pognon ou de profits personnel ou corporatif ! Cabot ! Unissons-nous, nous ne serons plus esclave de leur indélicatesse ! Nous ne serons plus leurs vaches à lait, nous ne travaillerons plus pour des cons ! Nous travaillerons pour nous, pour l'ensemble de notre espèce et celles qui nous cotoient !

Nous nous respecteront et ne nous sous-concidèreront plus comme des proix potentielles !

 

Uzac: A tous les toutous, venez vous indigner, rejoigner les indignés et venez faire la pissette sur la bourse, les marchés financiers et tous ceux qui nous prennent pour leur vache à lait, stoppons ici la décadence, la perte de l'innocence, affranchissons nous et arretons de vouloir qu'une marque de croquette, trouvons ce qui nous unis !

Je l'aboie haut et fort, plus jamais, Nous, nous ne travaillerons pour des maîtres indignes, nous travaillerons désormais pour Nous et nos frères et cousins, mais pus jamais nous ne travaillerons pour quelque chose dont nous n'avons pas besoin et que seuls queques maîtres décident que nous devrions le consommer !

 

Dévor: Toutous de toute race, de toute culture, de toute origine, unissez-vous, et dite PUTAIN CA SUFFIT, ON VEUT AUTRE CHOSE et vous ne serez plus mandaté pour le décider, mais pour nous obéir et nous aider à le réaliser parce que c'est votre seul possibilit d'être util au bien commun !

Technocrates, arrêter de nous renifler le cul pour nous amadouer, ca ne marchera plus, soit vous obéissez à l'accomplissement de nos volontés primordiales et officialisées dans les déclarations des droits de l'homme (et du bien-êter animal), soit on va finir par vous bouffer le cul !

 

Uzac: Il y a parmi nous des sans-tatouages, des non-vaccinés, des sans couffin-fixe, des dominés constants, mais sachez que cela va cesser, et que si vous ne nous aidez pas, nous laisserons les chiens enragés rétablir la justice, car nous n'accepterons plus jamais qu'advienne ce que des générations entières ont combattue partout sur cette pauvre terre !

Et vos ' "sac" en d'hommes en or' de croquettes ne gagnerons jamais, car nous sommes un peuple qui vous dépasse en nombre et en force, nous ne sommes qu'Un, et comme il disait "on va vous la foutre au cul" !

 

A Nasty, un chaman canin qui vint dans mes rêves et inspira par son amour notre révolte qui doit surtout être des propositions de changements pour démarrer un monde plus kiffant que votre poubelle constante !

 

Goûté et approuvé par Uzac l'indigné,

rapporteur du GDT Toutous indignés

A Massy, le 30-4-12, entre la tente rouge te la tente bleue.

 

Nota bene: Un problème de communication dû à un mauvais relais des aboiemments de rungis à Massy n'a pas permis au berger allemand rencontré sur  la marche de venir au gdt qui était prévu au départ, au canicrotte du gymnase de Massy, nous souhaitons lui préciser qu'un dogdogpad est disponible près du canicrotte situé à Bourg-la-reine près de la gare, et que toute suggestion sera relayée au prochain ordre du jours du gdt).

 

Uzac.

(NDLscripteur: l'absorption de gaz d'échappement peut avoir nuit à la qualité du compte rendu)

 


Via UZAC
more...
@Acampadaparis's comment, May 10, 2012 12:37 AM
PS: Pardon j'avais un peu trop veillé, l'orthographe est Delbord et non pas Dévor :p
@Acampadaparis's comment, May 10, 2012 12:37 AM
Uzac
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

CR du 29 avril à Rungis La Fraternelle #marchedesbanlieues

CR du 29 avril à Rungis La Fraternelle #marchedesbanlieues | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it

paris.reelledemocratie.net | Indignés de Paris

more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

24A : C.R. Assemblée du 24-IV-12 à Bobigny | paris.reelledemocratie.net | Indignés de Paris

24A : C.R. Assemblée du 24-IV-12 à Bobigny | paris.reelledemocratie.net | Indignés de Paris | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

Assemblée 20A Gennevilliers (marche des possibles)

RÉSUMÉ DE L'ASSEMBLÉE DU VENDREDI 20 AVRIL 2012 DE GENNEVILLIERS AU GYMNASE HENRY WALLON AVEC LA MARCHE DES BANLIEUES ET LA MARCHE LILLE

21 H en cercle 30 personnes
Une personne de la marche des banlieues propose de parler de la violence policière. [ Il existe un rapport entre la marche des banlieues et les problèmes des banlieues ] Même histoire hier sur argenteuil.
DÉBAT SUR LES PRISONS. La société créé des problèmes avec sa mauvaise organisation et ce sont les pauvres qui se révoltent et qui vont en prison. Les prisons ont pour but de mater les pauvres en apportant la peur.
PROPOSITION D'ACTION sur nanterre en rapport avec une injustice.
PROGRAMMATION DE SAMEDI. Assemblée populaire. Itinéraire. Rdv rer. Repas en commun annulé.Tve sur la marche. Levé 7 H. 8 H 30 dernier délai pour mettre son sac dans la voiture.
DÉBAT SUR LA CONDUITE DEVANT LES VIOLENCES POLICIÈRE PENDANT LA MANIFESTATION SAMEDI. Chacun réagit comme il veut, car on ne peut obliger une chose ou dire que l'on ne réagira pas. Qui sait comment il réagirait tapé par les policiers. Même si la non violence est la meilleure réponse. ANNONCE campement champ de mars.
TRACÉ DU PARCOURT. Cinq personnes écrivent sur une carte le parcourt en raisonnant.
23 H Fin.


Par Matthieu le Morzellec


Voir aussi compte rendu-officiel marcheurs Lille/Banlieue : http://www.scoop.it/t/marche-banlieues/p/1659596815/7e-jour-21-avril-gennevilliers-paris


more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

Assemblée marches possibles Dimanche 22 avril à Ivry sur seine #21A #marchonsensemble #marchesparis2012

RÉSUMÉ DE L'ASSEMBLÉE DU DIMANCHE 22 AVRIL 2012 D'IVRY SUR SEINE DANS LE SQUAT ARTISTIQUE AVEC LES MARCHEURS

12 H 30 en cercle 45 personnes


http://www.facebook.com/photo.php?fbid=3178556711547&set=a.2751268709614.2126642.1494535829&type=3&theater


1 facilitateur distributeur de parole. Tour de cercle pour choisir l'ordre du jour. Action du jour. Combien de forces en présence. Organisation du camp, les courses. Élections. Squat. Plan pour changer de squat. Média center. Manifestation de samedi. Marches.


TOUR DE CERCLE SUR LES IMPRESSIONS DE CHACUN SUR LA MANIFESTATION. Bonne énergie mais pression sur la fin d'être enfermés au trocadéro, mais résistance. Manque de tendresse dans l'union entre nous.


ANNONCE perdu un sac de pharmacie pendant la manifestation.


ANNONCE le propriétaire du squat est convoqué au commissariat. C'était intéressant de parler devant les policiers pendant l'assemblée.


PROPOSITION faire une assemblée avant la manifestation.


La manifestation c'était pour exprimer la joie, mais devant le champ de mars est arrivé le problème. Nous n'avons pas su prendre une décision d'urgence. Le déroulement de la journée est un enchaînement logique d'un mouvement horizontal qui innove dans l’organisation et nous arriverons de mieux en mieux. Nous aurions pu mieux gérer devant le champ de mars. On lâche rien. Manque de pression médiatique en filmant avec les téléphones de notre part.


CÂLIN

COLLECTIF http://www.facebook.com/photo.php?fbid=3178556951553&set=a.2751268709614.2126642.1494535829&type=3&theater.



PROPOSITION de se disperser par groupes dans les rues plutôt que de suivre la manifestation tous groupés.


Déni de démocratie de nous encercler dès 20 H alors que nous avions l'autorisation jusque 23 H. Prévoir une sortie douce des manifestations. Plus d'actions quotidiennes, plus sympathiques, calmes. Beauté du regroupement des marches. On apprend des erreurs. Merci de la solidarité financière pour les camions mis en fourrière pendant la manifestation, grande famille solidaire. Merci pour l'hébergement du squat.


ANNONCE le propriétaire reviens du commissariat, pas de problème finalement, ils voulaient savoir se qui se passait.


Les actions craies sur les trottoirs étaient très efficaces. On construit une chose belle. Nous devons aller soutenir la marche banlieues, l’accueil dans les banlieues est super. Dommage que l'assemblée du trocadéro ne fut pas sur l'organisation. Notre organisation horizontale est une force. Les retours des observateurs extérieurs de la manifestation étaient positifs. Tout ce qui c'est passé est utile pour la réflexion ensuite. Nous devons faire des actions aujourd'hui. On aurait pu trouver une solution en restant unis.


INTERVENTION au début du tour de cercle les messages étaient rapide 30 s maintenant il durent 1 min 30 s il faut raccourcir les messages.


On aurait du rester devant le champ de mars, plutôt que passer le pont vers le trocadéro. Nous avions fait une réunion la veille et décidés d'un parcourt qui permettait d'arriver au champ de mars par un autre endroit plus tranquille, pourquoi ce ne fut pas tenu. Nous pourrions faire une assemblée dès que se présente un problème. Nous aurions pu faire plus festif pendant la manifestation. Trouvé excellent l'arrivée des marches aux halles avec les anonymous. Réelle démocratie est avec paypal donc ils ne sont pas dans l'esprit du mouvement. Est ce que la légal team s'occupe du problème des policiers du trocadéro. Il faudrait que le média center soit plus proche des gens de terrain. Il n'y avait pas de gens aux cuisines pendant la manifestation, donc nous n'avons pas pu manger correctement, il faudrait plus de solidarité entre nous pour gérer l'organisation.


[ le tour de cercle est terminé, et certains regrettent que nous n'ayons plus moyen de parler des autres points, car il faut manger ]
14 H 30 Fin.


Par Matthieu le Morzellec


[remarque Marche Suburb-yan:

1.Paypal: il fallait un don pour l'hébergement serveur (paris + constituante), je comprend ta remarque (wikileaks je pense) : toute proposition alternative pour les dons est bienvenue (AG dimanche, Ivry 15H)
2.Manger pdt la manif: une association avait prévu de nourrir tout le monde, cependant la police ne leur a pas permis d'aller chercher la nourriture hors du "cercle de l'ordre"  cf  http://www.scoop.it/t/marche-banlieues/p/1644438714/manifestation-du-jamais-vu

]

more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

8e jour – 22 avril. Paris > Montreuil

8e jour – 22 avril. Paris > Montreuil | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it

- Début de journée très désorganisé, du fait des événements de la soirée et de la nuit agitée que beaucoup de marcheurs ont passée : il a fallu que les groupes se retrouvent, aller chercher les véhicules envoyés à la fourrière, opter en commun pour le choix du plan B pour passer la nuit, s’y rendre...


- Nous avions fixé rendez-vous à Porte de Montreuil, pour entrer ensemble dans la ville. Seuls deux marcheurs ont pu s’y rendre, et n’arrivent en plus pas à se trouver l’un l’autre. Malgré tout, l’essentiel est sauf : la marche, incarnée temporairement par une seule d’entre nous, fait le trajet jusqu’au lieu d’accueil, le marché Croix de Chavaux.


- Sur place, les quelques marcheurs présents sont accueillis par plusieurs indignés montreuillois, dont la vingtaine de membres du groupe Tarace Boulba qui nous offre à tous un superbe concert. L’occasion également de partager des en-cas et des boissons, de diffuser des tracts et de débattre avec les nombreux clients du marché, qui s’arrêtent et manifestent leur plaisir et leur soutien.


- Notre petite troupe part ensuite en fanfare jusqu’à la mairie, en passant par la rue piétonne, hélas un peu vidée par les averses qui ont précédé.


- Devant la mairie, plusieurs indignés nous attendent. Nous partageons des sandwichs, puis entamons une assemblée qui coïncide avec celle, hebdomadaire, du mouvement des indignés à Paris. La pluie reprenant, nous sommes contraints de nous protéger sous le portail de la mairie, et d’être donc hélas un peu moins visibles par la population.


- Les événements de la veille sont encore dans toutes les têtes et, plutôt que sur les thèmes envisagés par les indignés de Montreuil, c’est sur le bilan de cette journée et la coordination entre les différentes marches, les questions de communication, etc., que porte l’assemblée.


- Le temps restant menaçant, nous décidons de déplacer le concert AARDY ! prévu place de la mairie, et de nous rabattre sous la halle du marché Croix de Chavaux. Nous nous y rendons tous en manifestation, et passons la soirée à chanter, danser, parler et boire une bonne chorba. Des riverains se joignent à nous, découvrent et reprennent les textes des chansons « politiques » des AARDYstes, et assistent aux impros au vitriol du rappeur JD (impressionnant…).


Les marcheurs Lille et Banlieue

more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

22 avril: Suite aux résultats du premier tour des élections présidentielles, un groupe de nos activistes, dont une bonne partie déguisé en clown, s’est motivé pour aller ...

22 avril: Suite aux résultats du premier tour des élections présidentielles, un groupe de nos activistes, dont une bonne partie déguisé en clown, s’est motivé pour aller ... | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it

22 avril:

Suite aux résultats du premier tour des élections présidentielles, un groupe de nos activistes, dont une bonne partie déguisé en clown, s’est motivé pour aller dénoncer le bipartisme, dans les rues parisiennes. Nous nous sommes donc rendus rue Solférino, siège du Parti Socialiste.

 

Dès notre arrivée à l’entrée de la rue, face au podium, la police nous a encerclé, ne nous laissant plus la possibilité de ressortir. La situation a ainsi prouvée, à la sortie du rassemblement politique, la fausse démocratie que subit notre pays. Les forces de l’ordre tentaient d’éloigner les passants, mais ceux-ci trop interloqués par ces clowns prisonniers ont été scandalisés par ce qu’ils voyaient. La presse est de même venue à notre rencontre.


Au bout d’une heure, la police, en tenue anti-émeute nous a poussé hors de l’entrée de la rue, puis a décidée de nous accompagner au métro. La police voulant encercler notre groupe en courant, nous avons voulu tester les capacités sportives de notre groupe de protection rapprochée, et avons ainsi tapé un petit sprint. Ainsi, nous avons courus sur environ deux cents-mètres, avant de nous faire rattraper et à nouveau encercler, mis à part quelques-uns d’entre nous qui ont pu s’échapper.

Les forces de l’ordre nous ont donc maintenus en otage à nouveau, au 230 du Boulevard Saint Germain, sans possibilités d’aller et venir au-delà de leur cordon. Les militants ayant pu s’échapper, ceux venus nous rejoindre et quelques passants sont restés pour soutenir les otages, leur envoyer de l’eau, du réconfort et diffuser l’information. Les policiers ont quant à eux déployés 3 grands bus de police, une dizaine de fourgons dont quelques « paniers à salade ».

En tout, sans compter les effectifs restés en réserve dans les véhicules, une cinquantaine de policiers en tenue anti-émeute étaient déployés, pour contrôler notre groupe d’environ vingt-cinq personnes.

 

Un accordéon a été déballé pour apporter un peu de gaité à la situation, et les deux groupes de militants (prisonniers et libres) se sont mis à chanter quelques airs révolutionnaires.

 

La police s’est donc déployée sur un large périmètre, et a rabattu ceux en liberté vers le groupe encerclé, les forçant à rejoindre l’intérieur du cordon. Nous nous sommes donc tous retrouvés prisonniers de la police, même les passants s’étant arrêtés pour discuter. La police a ensuite arrêté quiconque semblait aux alentours nous soutenir où faire partie de notre groupe, usant principalement de faciès.

 

L’accordéon a continué de réchauffer l’ambiance. Les policiers, êtres humains à part entière malgré leur uniforme, montraient clairement dans leur attitude et leurs propos l’incompréhension de leur rôle. Au bout d’une bonne heure du second encerclement, vers minuit vingt, la police a consentie à nous laisser sortir par groupe de deux, raccompagnant chaque binôme jusqu’au métro. Le groupe de cycliste est parti en dernier, rentrant directement à la « maison » alors que les piétons durent finir la route à pied, les métros ayant fermés à une heure du matin.

more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

CR Marcheurs devant l'assemblée nationale

CR Marcheurs devant l'assemblée nationale | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it

La souveraineté ne peut être représentée, par la même raison qu’elle ne peut être aliénée; elle consiste essentiellement dans la volonté générale, et la volonté ne se représente point (...). Les députés du peuple ne sont donc ni ne peuvent être ses représentants, ils ne sont que ses commissaires; ils ne peuvent rien conclure définitivement. Toute loi que le peuple en personne n’a pas ratifiée est nulle; ce n’est point une loi.

Jean-Jacques Rousseau, Du Contrat social (1762).

more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

5e jour – 19 avril Argenteuil (Journal rédigé par la marche de Lille et la marche Banlieue)

5e jour – 19 avril Argenteuil (Journal rédigé par la marche de Lille et la marche Banlieue) | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it


- (Suite et fin de la journée du 18/4) - L’assemblée écourtée par la pluie se poursuit à l'intérieur du gymnase, mais l'actualité de l'arrestation des membres de la marche de Toulouse/Bayonne occupe la grosse majorité de cette seconde partie d’assemblée. Une bonne soupe nous est offerte par les indignés de Conflans, puis nous fêtons un anniversaire, et nous endormons au chaud


- Le lendemain, après une assemblée interne du matin où nous discutons et décidons du programme de la journée et de celle du lendemain, nous nettoyons le gymnase, puis partons tous joyeusement sous le soleil, qui nous change de l'étape pluvieuse d'hier. Tous sauf… la camionnette de la marche des banlieues qui, après nous avoir vaillamment servi (merci Gilles), finit par refuser de démarrer…


- La première partie de la marche s’effectue sur les jolies rives de la Seine. Déjeuner champêtre au bord de l’eau à l’entrée d’Herblay.


- Seconde partie sur la route. La police nous interpelle suite, paraît-il, à des plaintes de riverains car nous bloquions légèrement la voie (notre charrette, de la largeur d'un fauteuil d’handicapé, ne pouvait pas passer sur les trottoirs). Nous ne nous laissons pas bloquer et continuons notre chemin, laissant les policiers sur le trottoir.


- Sur toute la route, de nombreuses voitures ou camions nous klaxonnent, certains nous encouragent, des gens sortent aussi de leurs maisons pour nous saluer.


- Nous redéployons notre banderole en arrivant en musique dans Argenteuil. Arrivés au parc de l’Hôtel de ville, nous prenons une collation offerte par la municipalité (les marcheurs envoyés en éclaireurs n’ayant pas pu trouver d’endroit pour nous préparer un café).


- Assemblée populaire sur l’herbe du parc avec, notamment, plusieurs membres du collectif « Justice et Vérité pour Ali Ziri », sous un rayon de soleil qui réchauffe nos cœurs face aux atrocités qui nous sont décrites. Ali Ziri et son ami (69 et 62 ans, le second étant invalide à 60 %), ont été contrôlés en juin 2009 en plein centre ville par quatre jeunes policiers, qui les ont roués de coups. Ali Ziri en est mort. Malgré l’expertise médicale, les policiers n’ont toujours pas été entendus par la Justice.


- Cette assemblée populaire à Argenteuil décide au consensus et acte :

  • la nécessité de supprimer les contrôles d'identités spontanés (c’est-à-dire effectués en dehors d’une enquête ou d’une plainte précise).
  • sa volonté qu’une enquête transparente et une procédure judiciaire soit menées afin d'établir la vérité sur cet assassinat.
  • de replacer, avec les Indignés et lorsque le collectif « Justice et Vérité pour Ali Ziri » l'aura décidé, la plaque placée en mémoire d’Ali Ziri à l’endroit où il a été tué. Cette plaque a été enlevée sous la pression du syndicat de policiers Alliance, de la Préfecture et du ministère de l’Intérieur.


- A l’issue de l'assemblée, nous marchons jusqu'au lieu où est mort Ali Ziri, et y collons symboliquement une affiche représentant la plaque enlevée. Là encore, en voyant nos banderoles « Indignez-vous, rejoignez-nous » et « Justice et vérité pour Ali Ziri), de nombreux habitants nous saluent et nous klaxonnent.


- Nous rejoignons le gymnase en occupant la route, et y installons notre campement. L’association « Chorba » nous a préparé à nouveau un bon repas.


(Demain, nous partons vers 12h du gymnase Paul-Vaillant Couturier rue Grégoire de Tours, et allons à Gennevilliers. Rendez-vous à 16h à la sortie du métro Les Agnettes, puis à 18 h à celle de Asnières-Gennevilliers, métro 13)

more...
No comment yet.
Scooped by @Acampadaparis
Scoop.it!

3ème jour : bouffémont > méry-sur-oise

3ème jour : bouffémont > méry-sur-oise | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it

Nuit au chaud, réparatrice. Après un bon petit déjeuner, nous rangeons et nettoyons pour rendre les lieux aussi propres que nous les avons trouvés, et marquer notre respect pour ce bien commun mis à notre disposition par la municipalité.


Assemblée interne. On trouve que l’ambiance du groupe est bonne. Discussions sur quelques problèmes techniques. Par exemple, certains d’entre nous marchent vite, d’autres plus lentement ; comment respecter le rythme de chacun, sans exclure personne ? décision : chaque petit groupe avance à son rythme, mais avant chaque entrée de ville, on s’attend pour arriver ensemble. On réfléchit à ce qui peut créer des tensions entre nous. Pour les éviter, toujours poser les problèmes en termes de fonctions et de mécanismes sociaux plutôt qu’en termes de personnes.


On part presque à l’heure. Marche champêtre, de mignons villages, de superbes paysages, mais une p… de pluie continue sur notre dos. Des sacs poubelles servent de k-way, et le moral reste au beau fixe. Repas sous un abribus avec dégustation du fromage de chèvre de Chauvry (hum…). Débat avec un agriculteur sur la question des OGM. L’après-midi, on se perd, on doit couper par la forêt, à travers champs…


On arrive éreintés à Méry-sur-Oise. Accueil chaleureux des indignés du Nord, qui nous ont préparé le repas. Ils sont plus d’une vingtaine. On se rencontre, on échange individuellement, puis on fait une assemblée qui permet de partager les expériences, et de décider ce que nous ferons le lendemain à Conflans et jeudi à Argenteuil. Ces marcheurs du Nord (pas seulement de Lille : ils ont été rejoints par d’autres à Bapaume, à Bauvais, etc.) sont dynamiques, enthousiastes, et ça fait plaisir de constater qu’on est sur la même longueur d’ondes.


Le maire de Méry, à qui nous avions demandé un lieu couvert, a refusé. Il a laissé les marcheurs planter leur tente sur le sable du stade municipal, mais refuse également de laisser ouvert les vestiaires durant la nuit, alors qu’on lui a expliqué que, vu les conditions climatiques, il était important que certains d’entre nous puissent avoir la possibilité de se mettre au sec.


Il reproche aux indignés du Nord d’avoir tenu un discours anti-électoraliste, et d’avoir fait quelques inscriptions à la craie sur le sol dans la ville…


Quatre d’entre nous doivent quitter temporairement la marche ce soir. Heureusement, d’autres arrivent par le train pour prendre la relève. On a besoin de cela, car chacun a ses impératifs, et il faut que nous soyons nombreux à participer à cette marche d’ici le 12 mai.


(Demain, nous allons à Conflans-Ste-Honorine. Rendez-vous à 17h place de la Mairie, et à 18 h place du marché. Nous coucherons le soir dans un gymnase mis à notre disposition par la municipalité).

Pour contacter la marche : 06 42 68 55 44 - drp.marchebanlieues@gmail.com.

more...
No comment yet.
Rescooped by @Acampadaparis from marches-banlieue
Scoop.it!

Marche des banlieues - Journal de bord

Marche des banlieues - Journal de bord | #marchedesbanlieues -> #occupynnocents | Scoop.it

paris.reelledemocratie.net | Indignés de Paris


Via lamidesbetes (un indigné)
more...
No comment yet.