De Proclus à Nicolas de Cues : Raymond Klibansky et la tradition platonicienne. | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

 

Conférence publique suivie d’une discussion. 

Par Georges Leroux (professeur émérite, Département de philosophie, UQÀM) : 
Vendredi 15 février 2013, 
16h30. 
Salle B-2305, Pavillon 3200 rue Jean-Brillant, 

Université de Montréal (métros Université-de Montréal ou Côte-des-Neiges).

 

-----------------------------

 

Inventeur et éditeur à 24 ans de la version latine du « Commentaire sur le Parménide » de Proclus (dont la partie finale ne nous est pas parvenue dans l’original grec), auteur d’une thèse (Heidelberg, 1928) sur "l’École de Chartres" du xiie s., Raymond Klibansky (1906-2006) doit fuir l’Allemagne à l’avènement du nazisme (mais non cependant sans réussir à faire passer en Angleterre la bibliothèque de l’Institut Warburg).

Après avoir travaillé pendant la guerre pour les services de propagande et de renseignement britanniques, il s’établit à Montréal où il enseignera la philosophie à l’Université McGill de 1946 à 1975.

 

-----------------------------

 

// oAnth:

 

(1) http://www.raymondklibanskywebpage.org/biography

(2) http://www.raymondklibanskywebpage.org/bibliography

 

For a complete bibliography till 2002, see:

 

Michael J. Whalley and Désirée Park, “Bibliography of Raymond Klibansky”, Revue internationale de philosophie, vol. 111-112, 1975, p. 167-174.

 

“Bibliography of Raymond Klibansky”, in Ethel Groffier and Michel Paradis (eds) The Notion of Tolerance and Human Rights, Carleton University Press: Ottawa 1991, p. 165-174.

 

Martin Thurner, “Raymond Klibansky (1905)”, in Jaume Aurell and Francisco Crosas (eds), Brepols: Turnhout 2005, p.264-270.

 

EDITIONS AND BOOKS

 

[...]


Via dm