manually by oAnth - from its scoop.it contacts
2.2K views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from oAnth's day by day interests - via its scoop.it contacts
Scoop.it!

"Ancient Egyptian Administration", edited by Juan Carlos Moreno García, CNRS

"Ancient Egyptian Administration", edited by Juan Carlos Moreno García, CNRS | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it
Egypte actus's curator insight, March 15, 4:09 PM

"Ancient Egyptian Administration" provides the first comprehensive overview of the structure, organization and evolution of the pharaonic administration from its origins to the end of the Late Period. The book not only focuses on bureaucracy, departments, and official practices but also on more informal issues like patronage, the limits in the actual exercise of authority, and the competing interests between institutions and factions within the ruling elite. Furthermore, general chapters devoted to the best-documented periods in Egyptian history are supplemented by more detailed onesdealing with specific archives, regions, and administrative problems. The volume thus produced by an international team of leading scholars will be an indispensable, up-to-date, tool of research covering a much-neglected aspect of pharaonic civilization.

 

Brill, 2013


Via égyptophile, oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from oAnth's day by day interests - via its scoop.it contacts
Scoop.it!

Jean-Henry Morin : La Responsabilité numérique - vers un nouvel ordre mondial

Jean-Henry Morin : La Responsabilité numérique - vers un nouvel ordre mondial | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

Cet ouvrage traite des problématiques et enjeux de la régulation de l'internet. Les études récentes montrent qu'une personne sur deux est amenée quotidiennement à contourner les politiques de sécurité informatique établie par leur organisation (privée ou publique), parce qu'elles les empêchent tout simplement de faire leur travail. Cette situation a des effets néfastes sur la qualité du travail et le management, tant pour l'employeur, car ces pratiques de contournement ont lieu à son insu, que pour l'employé, qui, en dérogeant aux règles de sécurité expose son organisation à des risques. 
Dans le même temps, les affaires récentes de Megaupload, de l'Hadopi, Acta, etc., montrent une volonté forte de la part des États, de certaines institutions ou même des entreprises privées de réguler l'internet. Internet est devenu un média global. Mais sa nature " ouverte ", qui en a fait son succès, a également fait surgir un casse-tête juridique (lois, gouvernance, etc.). Et en cela, il est l'exemple type d'une nouvelle classe de problèmes globaux (la finance mondiale, etc.) pour lesquels les solutions et institutions traditionnelles sont actuellement en rupture. 
Ce livre fait l'analyse approfondie de tous ces enjeux et propose des solutions concrètes pour une nouvelle responsabilité numérique. L'auteur est un spécialiste international de : la gestion des droits et des politiques numériques (DRM / DPM) ; la sécurité des systèmes informatiques ; la sécurité socialement responsable et durable (green security) ; la gouvernance des risques informationnels ; la protection des données, du commerce et des services électroniques.


Via dm, oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from oAnth's day by day interests - via its scoop.it contacts
Scoop.it!

Eine allzu lange unterschätzte Gefahr - Olaf Sundermeyer: Rechter Terror in Deutschland. Täter, Opfer und der hilflose Staat - via literaturkritik.de 28.02.2013 | offene Ablage: nothing to hide

Eine allzu lange unterschätzte Gefahr - Olaf Sundermeyer: Rechter Terror in Deutschland. Täter, Opfer und der hilflose Staat - via literaturkritik.de 28.02.2013 | offene Ablage: nothing to hide | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it


Besprechung zu - Olaf Sundermeyer: Rechter Terror in Deutschland. Täter, Opfer und der hilflose Staat. Verlag C. H. Beck, München, 2012.

Rezension von H.-Georg Lützenkirchen (28.02.2013)

(unter: http://www.literaturkritik.de/public/rezension.php?rez_id=17614 )

 

 

 

 

Der Skandal des Umgangs mit rechter Gewalt in Deutschland liegt darin, dass diese Gewalt lange Zeit überhaupt nicht angemessen wahrgenommen wurde. Gerne wurde sie kleingeredet, es war dann von wahlweise bedauernswerten oder erschreckenden Einzelfällen die Rede, oft wurde ein rechtsextremer Hintergrund nicht wahrgenommen und die Tat ging als ‚normale‘ Gewalttat in die Statistik ein. Eine verfehlte Extremismustheorie, die rechte und linke Gewalt gerne gleichsetzte, verhinderte zudem den Blick auf die spezifischen Bedingungen rechter Gewalt in Deutschland. Nicht auf dem rechten Auge blind war der Staat, er war schlicht nicht informiert.

 

Entsprechend groß war der Schock, als 2011 die rechte Terrorgruppe „Nationalsozialistischer Untergrund“ (NSU) eher zufällig aufgedeckt wurde. 

 

[...]

 

Rechtsextremisten fühlen sich in einer „permanenten Notwehrsituation“. In ihrer Logik sind ‚Ausländer‘ Beweis für eine bedrohende Überfremdung; Linke und andere „Gutmenschen“ leisten dieser Überfremdung Vorschub und bedrohen damit zudem die „weiße Rasse“. Überall Bedrohung, gegen die man sich mit Taten statt Worten wehren muss. „Und Taten“, so schreibt Sundermeyer, „sind Gewalttaten“. Sie gehören zum Rechtsextremismus – den Sundermeyer als eine Ideologie beschreibt, „die von der Ungleichwertigkeit der Menschen ausgeht und Gewalt als Mittel der Politik sieht“.

 

[...]

 

Sundermeyers „Geschichte der Gewalt“ beginnt in den 1980er-Jahren. Als markantes Datum steht das „Oktoberfestattentat“ in München, bei dem am 26.September 1980 13 Menschen ums Leben kamen – unter ihnen auch der mutmaßliche Attentäter. Bis heute ist der Hintergrund dieses Anschlages nicht vollständig aufgeklärt. Spuren führen aber zur „Wehrsportgruppe Hoffmann“. Deren ehemaliger „Chef“ Karl Heinz Hoffmann ist nach wie vor in der rechten Szene aktiv. Sundermeyer berichtet von einem bizarren Besuch bei Hoffmann, der ihm die „wahren Hintergründe“ des Attentats in München zu erläutern versucht. In Hoffmanns Wehrsportgruppe waren jedenfalls viele, die mit Gewalttaten auffielen. Der Autor nennt sie alle.

 

[...]

 

 


Via oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from Networked Society
Scoop.it!

Is a revolution in economic thinking under way?

Is a revolution in economic thinking under way? | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it
Our current situation is conducive to revolutionary thinking, if not yet in politics, then maybe in economics.

 

The BoE has spent £50 billion over the past six months to support bond prices. That could instead have financed a cash handout of £830 for every man, woman and child in Britain, or £3,300 for a typical family of four. In the United States, the $40 billion the Fed has promised to transfer monthly, with no time limit, to banks and bond funds, could instead finance a monthly cash payment of $500 per family – to be continued indefinitely until full employment is restored.


Via Sepp Hasslberger
oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"'s insight:

// oAnth: What sounds on a first glance quite marvelous, needs in my opinion to consider who is paying here to whom by which kind of interests and conditions. The question, where these huge amounts of money are coming from, seems to be not even noteworthy.


The states' fiscal sovereignty is completely questioned. It's an open revolution not in economic thinking, but in the foundations of the state's authority. In so far this discussion continues the neoliberal agenda on a less hidden manner as a clear opening to the area of neofeudalism and proves an ongoing obvious power shift.

It has IMHO nothing to do with a P2P decentralized economy.

 

------------------------

 

// oAnth: I have to correct my latest entry in so far, as I have misunderstood the source of the money, which is to spend. If I understand well now, it would be a more or less indirect debt cut by spending money, created by the central bank, directly to the population, but - but I would instantly like to add, the incentive to the exploitation circle would nevertheless in a long run only be to tame by additional much higher top income taxes.

more...
Sepp Hasslberger's curator insight, February 4, 2013 9:39 AM

It seems that the trust in banks and the economists who back them is fast coming to an end. There is talk abut innovative solutions to the crisis, and one of those is to spend money not on bailing out banks or holding up bond prices (so the rich can continue to accumulate ever more money) but to actually help the people... what a novel idea! Well, actually not. It was proposed a century ago by some "rogue" economists but no one listened.

Scooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
Scoop.it!

Comprendre le mal du Sinaï, par Hicham Mourad

Comprendre le mal du Sinaï, par  Hicham Mourad | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

Les gouvernements égyptiens successifs, quand ils se sont intéressés au Sinaï, l’ont fait dans le secteur particulier du tourisme, poussés en cela par les appétits de gains d’hommes d’affaires, qui ont rapidement saisi l’importance de ses atouts naturels. C’est ainsi que des stations balnéaires et villages touristiques ont pullulé dans les endroits prisés de la péninsule. Mais cette florissante industrie touristique n’a que très peu profité aux autochtones, la plupart des travailleurs de ces havres de beauté viennent de l’Egypte « continentale », où l’on trouve facilement la main-d’œuvre qualifiée.

L’éloignement géographique a joué un rôle capital dans cet isolement des habitants du Sinaï, mais le sentiment d’être des laissés-pour-compte ou les parents pauvres du régime a été le terreau du fanatisme religieux. La proximité de la bande de Gaza, avec toutes les souffrances que sa population endure en raison du blocus israélien, a de son côté laissé ses traces sur le Sinaï, où fleurissent les activités de contrebande en tous genres, dont celle des armes, facilitant ainsi l’action des djihadistes qui veulent instaurer par la force un émirat islamique au Sinaï.

La prise de contrôle par le Mouvement de la résistance islamique (Hamas) de la bande de Gaza en juin 2007, après en avoir chassé les troupes de son rival, le Fatah, a renforcé les mouvements radicaux se réclamant de l’islam dans cette enclave palestinienne. Ceux-ci n’ont pas manqué d’établir des contacts et prêter main forte à leurs homologues égyptiens du Sinaï. Ceci explique la série d’attentats qui ont secoué les stations balnéaires du Sud-Sinaï au milieu des années 2000. Après les dures frappes assénées par les forces de sécurité, les djihadistes, affaiblis, ont marqué une éclipse, pour réapparaître à nouveau, renforcés, après le soulèvement populaire du 25 janvier 2011, profitant du vide sécuritaire et de l’essor du trafic d’armes.

Toute solution au problème du Sinaï ne peut se faire qu’à travers un changement du regard officiel sur cette partie du pays. Si le moyen utilisé aujourd’hui est sécuritaire, celui à long terme ne peut être que multiforme s’attaquant aux racines du mal. Il s’agit avant tout de transformer la péninsule en un pôle de développement, de mettre un terme à l’isolement de sa population en l’intégrant par le truchement du système éducatif et le lancement de stages de formation professionnelle. Les indigènes doivent aussi sentir les bénéfices que rapporte leur terre, en ayant notamment la priorité dans les emplois qu’offre l’industrie de tourisme au Sinaï. (Al-Ahram Hebdo)

 

Plus : http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahram/2012/8/15/opin1.htm

more...
No comment yet.
Scooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
Scoop.it!

Qui pour rédiger la nouvelle Constitution égyptienne ? | egyptactus.blogspot

Qui pour rédiger la nouvelle Constitution égyptienne ? | egyptactus.blogspot | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

Le train de la procédure visant à rédiger une nouvelle Constitution pour l’Égypte sera, conformément à une demande de l’omniprésent et toujours omnipotent Conseil suprême des Forces Armées (CSFA, ou SCAF en version anglaise), mis sur les rails le 3 mars prochain, avec une réunion des membres des deux chambres du Parlement égyptien.
Pour l’heure, depuis mars 2011, la vie politique de l’Égypte est régie par une Constitution provisoire élaborée à la hâte par le CSFA, version revue et abrégée de celle de 1971.
Comment sera composé le Conseil des 100, chargé de la rédaction de la nouvelle Constitution ?
Il semblerait, de prime abord, que le processus soit simple, dans la mesure où n’auraient la possibilité de proposer des noms que les deux chambres, nouvellement élues, du Parlement. La situation, toutefois, se complexifie singulièrement. Dans la mesure où ces deux chambres sont très majoritairement composées de représentants issus de deux partis islamiques (Frères Musulmans et Salafis), comment tenir l’enjeu d’une Constitution durable, qui ne soit pas le reflet exclusif de telle ou telle obédience politique ?
Ici surgit notamment la question récurrente de l’article 2 (l’Islam est-il ou non religion d’État ?), auquel je consacrerai une prochaine note.
Comment en douter ? Qu’elle soit ou non réellement décidée à “retourner à ses casernes” pour laisser le pouvoir aux civils, l’Armée n’a pas “jeté les armes” dans ce débat qui la concerne directement. D’où ce qui se dit en coulisses au sujet d’éventuelles tractations entre CSFA et Frères Musulmans...
Conformément au principe de ce blog, je vous propose des extraits de presse récents. Je les juxtapose, sans tenter une synthèse plus ou moins artificielle. S’ils ne permettent pas d’y voir parfaitement clair dans cet imbroglio, ils soulignent la complexité politique d’une démocratie qui n’a pas encore trouvé sa pleine identité.

more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from gpmt
Scoop.it!

A Collection of Interesting Videos on the Subject of Openness: Open Education, Open Resources, Open Access, Open Data | yt-playlist (~270 min)

via Kees-Jan van Dorp

 


Via michel verstrepen
more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from Le contexte socio-politique de la démocratie participative : la question de "accountability", entre l’évaluation et la transparence.
Scoop.it!

Bill Moyers Journal . Watch & Listen | PBS

Bill Moyers Journal . Watch & Listen | PBS | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

BILL MOYERS: I don't know anyone who embodies that old-time, populist gospel, the high spirits and fierce commitment to justice that you just witnessed among the good people of Iowa more than my longtime friend, Jim Hightower.

With a down home wit and a finely honed outrage, Hightower pins the tail on the plutocrats....

 

-----------------

oAnth - original URL:  http://www.pbs.org/moyers/journal/04302010/watch2.html


Via Carol Ann BRAUN
more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from oAnth's day by day interests - via its scoop.it contacts
Scoop.it!

The Boom Not The Slump: The Right Time for Austerity?


Via pdeppisch, oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
more...
oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"'s curator insight, March 10, 2013 9:20 PM

 

[...]

 

A recent paper by Alberto F. Alesina and Silvia Ardagna
(2009), “Large Changes in Fiscal Policy: Taxes Versus
Spending” (henceforth A & A), looks at a cross section of
deficit reduction policies among different countries. It
examines examples where large-scale deficit reduction is
associated with economic expansion and where the
debt-to-GDP ratio falls in the medium-term (3 years
a#er the adjustment). Based on this research, many
popular commentators suggest that the U.S. can adopt
such a policy and grow.1


However, upon a further examination of the data such a
conclusion is unmerited. The overwhelming majority of
the episodes used by A & A did not see deficit reduction
in the middle of a slump. Where they did, it o#en
resulted in a decline in the subsequent growth rate or an
increase in the debt-to-GDP ratio. Of the 26 episodes
that they identify as ‘expansionary’, in virtually none did
the country a) reduce the deficit when the economy was
in a slump and b) increase growth rates while reducing
the debt-to-GDP ratio. The sole example not covered
by those two qualifiers can be explained by a
combination of two policy maneuvers that are not easily
available to the U.S. at the moment: currency
depreciation and interest rate reduction.

 

[...]

 

open access: http://www.rooseveltinstitute.org/sites/all/files/not_the_time_for_austerity.pdf

Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from oAnth's day by day interests - via its scoop.it contacts
Scoop.it!

From Contagion to Incoherence: Toward a model of the unfolding Eurozone Crisis

From Contagion to Incoherence: Toward a model of the unfolding Eurozone Crisis | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

 

 

 

 

 

 

This post offers readers a fully-fledged analytical model of the unfolding Eurozone Crisis. It begins with a macro-economic analysis of the Crisis’ causes and then, importantly, models the feedback between Europe’s institutional and policy responses and the contagion process that began with Greece. For the fully-fledged (wonkish) version of the paper,

 

 

 

click here ( http://varoufakis.files.wordpress.com/2013/03/from-contagion-to-incoherence-a-simple-macroeconomic-model-of-the-eurozone-crisis1.pdf ). What follows below is a maths-free summary of each of the paper’s sections.

 

[...]

 

 


Via Ioannis, oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from oAnth's day by day interests - via its scoop.it contacts
Scoop.it!

B. Fontana, Montaigne en politique - via fabula.org 2013-02-15 | offene Ablage: nothing to hide

B. Fontana, Montaigne en politique - via fabula.org 2013-02-15 | offene Ablage: nothing to hide | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

Biancamaria Fontana, Montaigne en politique Traduit de l’anglais par Françoise Stonborough Marseille: Agone 2013, 352 pages ISBN: 978-2-7489-0174-0 ()

 

Présentation de l'éditeur

 

On sait généralement que Montaigne a été maire de Bordeaux pendant 4 ans et que, à la fois proche du futur HenriIV et bien introduit à la cour à Paris, il a joué entre eux à diverses reprises un rôle de négociateur. Cependant, on continue de voir en lui avant tout un moraliste et un explorateur du moi, réfugié dans sa «librairie» à distance de la politique, quand on ne fait pas de lui un sceptique conservateur, défenseur de la monarchie absolue. Montaigne en politique brise cette image. Dans cette synthèse, l’auteur montre à quel point les Essais tout entier sont habités par le souci politique de leur auteur: par son expérience personnelle très riche dans ce domaine, par les inquiétudes permanentes que suscitent chez lui les événements de son temps (les guerres de religion), par ses lectures des auteurs politiques de l’Antiquité ou contemporains, etc. Les activités et les idées politiques n’ont pas été secondaires ou momentanées dans la réflexion de Montaigne: elles sont au cœur de sa pensée, au même titre que les réflexions morales, auxquelles elles sont d’ailleurs étroitement liées. Montaigne est bel et bien un penseur politique. Pas au sens où il aurait développé une théorie ou une doctrine ou une philosophie politique, mais au sens où la réflexion sur les événements, les actions, les passions ou les vertus politiques est omniprésente dans les Essais . Enseignante et chercheur en histoire des idées politiques à Cambridge (1978–1991), Biancamaria Fontana est actuellement professeur à l’université de Lausanne. Membre du King’s College (Cambridge, UK), elle est spécialiste de la période post-révolutionnaire et des penseurs politiques libéraux (Benjamin Constant et Mme de Staël). Auteure notamment de The Invention of the Modern Republic (Cambridge UP, 1994), elle a codirigé récemment Les Usages de la séparation des pouvoirs (2008), et écrit régulièrement pour le Times Litterary Supplement . Du même auteur: Du boudoir à la Révolution. Laclos et Les Liaisons dangereuses dans leur siècle , rééd. Agone, 2013

 

URL de la source: http://www.fabula.org/actualites/b-fontana-montaigne-en-politique_55490.php

 

--------------------------------

 

https://www.google.com/search?q=Biancamaria+Fontana+Montaigne

 

Biancamaria Fontana: Montaigne's Politics
is published by Princeton University Press, 2008

 

The introduction:

http://press.princeton.edu/chapters/i8673.pdf

 


Via oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from Networked Society
Scoop.it!

Disaster by Design? What’s Wrong with the “Thrive” Movement

Disaster by Design? What’s Wrong with the “Thrive” Movement | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it
A popular new film claims that a secret elite create our most troubling problems to advance a “global domination agenda.” Why Amy Goodman, Vandana Shiva, and other progressives are calling it “dangerously misguided.”...

 

"[T]he Thrive movie and website are filled with dark and unsubstantiated assertions about secret and profoundly malevolent conspiracies based on an ultimate division between “us” and “them.” “We” are many and well-meaning but victimized. “They,” on the other hand, are a tiny, greedy and inconceivably powerful few who are masterfully organized, purposefully causing massive disasters in order to cull the population, and deliberately destroying the world economy in order to achieve total world domination.

 

This way of thinking has an allure, for it distracts and absolves us from the troubling truth that the real source of the problem is in all of us, and in the economic systems we have collectively produced. If the ills of the world are the deliberate intentions of malevolent beings, then we don’t have to take responsibility for our problems because they are being done to us. Thinking this way may provide the momentary comfort of feeling exonerated, but it is ultimately disempowering because it undermines our ability to be accountable for the way our own thoughts and actions help to create the environmental degradation and vast social inequity of the world in which we live. As Aleksandr Solzhenitsyn wrote, “The line separating good and evil passes not through states, nor between classes, nor between political parties either, but right through every human heart.”

 

 


Via Sepp Hasslberger
more...
Naomie Mullins's comment, August 27, 2012 3:44 PM
Thrive probably was funded by the elite. It is the other side of the Hegelian Dialectic being managed.
Naomie Mullins's comment, August 27, 2012 3:45 PM
Thrive probably was funded by the elite. It is the other side of the Hegelian Dialectic being managed.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from Objection de croissance
Scoop.it!

Etienne Chouard sur les théories du complot | dailymotion.com

 

// oAnth - source URL -- http://www.dailymotion.com/video/xjcdpe_etienne-chouard-sur-les-theories-du-complot_webcam


Via Jean-Philippe BOCQUENET
more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from Résistances
Scoop.it!

Relisons Theodore Kaczynski, Quand le chaos d’internet dispairait il ne reste plus que le nouvel état totalitaire | singularite.wordpress - 2012-01-20

Megaupload est fermé, le p2p est mort, le partage privé en cours de destruction, hadopi aura le nombre 3, ACTA PIPA, SOPA gagneront … et rien n’arrette la machine, aucun gesticulement de l’état civil, des associations et des militants.Ils ont tout le temps, ils ont le pouvoir,
Vous n’avez plus de poids dans la société, ils n’ont plus besoin de vous pour du travail, vous n’avez même pas le droit d’etre syndiqué dans le tertiaire majoritaire.

 

 


Via Jean-Philippe BOCQUENET, dm
more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from Philosophie en France
Scoop.it!

Sommes-nous représentés ? Interview de Loïc Blondiaux | laviedesidees.fr 2012-01-06

Sommes-nous représentés ? Interview de Loïc Blondiaux | laviedesidees.fr 2012-01-06 | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

L’écho rencontré par le mouvement des indignés témoigne d’une grande insatisfaction envers la représentation politique à travers le monde. Dans cet entretien, le politiste Loïc Blondiaux appelle à démocratiser la démocratie en combinant diverses formes démocratiques expérimentales et élections.

 

--------------------

 

// oAnth - original URL -- http://www.laviedesidees.fr/Sommes-nous-representes.html

 


Via dm
more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Une victoire pour la colonisation israélienne

Une victoire pour la colonisation israélienne | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

Le gouvernement israélien a finalement cédé. Un peu plus de dix ans après sa création, le point de colonisation "sauvage" (par opposition aux colonies créées avec le feu vert des autorités israéliennes) de Ramat Gilad, dans la moitié nord de la Cisjordanie, a été légalisé. Cet "outpost" avait été fondé dans des circonstances dramatiques: l'assassinat par des tireurs palestiniens d'un Israélien, Gilad Zar, responsable de la sécurité pour la "Samarie", le nom biblique donné à cette partie de la Cisjordanie, le 29 mai 2001...

 

// oAnth - original www-site: http://israelpalestine.blog.lemonde.fr/2011/12/29/une-victoire-pour-la-colonisation-israelienne/#xtor=RSS-32280322

 


Via Alcofribas
more...
No comment yet.