manually by oAnth - from its scoop.it contacts
2.2K views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from oAnth's day by day interests - via its scoop.it contacts
Scoop.it!

Lire Levinas contre lui-même : une lecture renouvelée de Levinas

Lire Levinas contre lui-même : une lecture renouvelée de Levinas | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it
Dans ce travail sérieux et dense, D. Brezis propose une lecture vive et qui ne fait pas l’économie des détours singuliers, voire paradoxaux de la pensée de Levinas. A la clé : des propositions d’interprétations originales, fortes et fécondes.

A propos de Levinas et le tournant sacrificiel. Hermann éditeur 


Via dm, oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
more...
oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"'s curator insight, February 28, 2013 9:22 PM

[...]

 

Sur le plan de la méthodique, l’auteur, désireux de s’écarter de la dichotomie entre ceux qui lisent le parcours levinassien comme une continuité sur laquelle se greffent des ruptures, des approfondissements – lecture que Levinas propose lui-même de son œuvre – et ceux qui partagent son œuvre en segments qui tendent à se contredire, l’auteur donc, adopte une méthode personnelle qui consiste à lire Levinas contre lui-même, en s’inspirant de la forme du Talmud, qui "prévient toute fixation idolatrique" . Aussi, plus concrètement, D. Brezis décide de se frayer un chemin dans la pensée levinassienne avec pour boussole cette exigence : "ne pas statufier sa pensée en la moulant dans une forme canonique ou dogmatique, la suivre bien plutôt dans la pluralité de ses versions ou versants contradictoires, c’est la condition première pour la garder vivante" .

 

L’ouvrage est riche de citations précises, de justifications claires et rigoureuses et il faut se réjouir de ce souci d’une argumentation qui ne fait pas l’économie des détours de la pensée de Levinas pour en mettre au jour les paradoxes et les perspectives les plus originales.

 

[...]

 

Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Identité(s) juive(s) dans l'Antiquité | nonfiction.fr 2012-01-10

Identité(s) juive(s) dans l'Antiquité | nonfiction.fr 2012-01-10 | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

Recueil organisé d’articles qui met en lumière la façon dont l’Antiquité méditerranéenne a perçu le judaïsme et comment ce dernier s’y est intégré. Parmi les différentes enquêtes que mène l’auteur, la première cible les premières représentations que les Grecs se font des Juifs. C’est à la fin du IVème siècle avant notre ère qu’on trouve trace d’une rencontre entre les Juifs et les Grecs. La première désignation qu’utilisent les Grecs pour parler les Juifs est celle de " peuple de philosophes nés " - qui donne son titre à l’ouvrage. Cette première mention des Juifs chez un Grec, en l’occurrence Théophraste, dérive du fait que cet auteur met au centre de ce qu’il connaît du judaïsme leur monothéisme...

 

 


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from oAnth's day by day interests - via its scoop.it contacts
Scoop.it!

Die „Banalität des Bösen“ - Margarethe von Trottas Film über Hannah Arendt - 2013-02-13 | offene Ablage: nothing to hide

 

Quell-URL.: http://www.literaturkritik.de/public/rezension.php?rez_id=17503     

 

Von Alexandra Pontzen (13.02.2013).

Margarethe von Trotta hat ihrer filmbiografischen Galerie von ‚starken Frauen‘, nach Gudrun Ensslin, Rosa Luxemburg und Hildegard von Bingen, ein weiteres Porträt hinzugefügt, das der vor den Nazis 1941 nach New York geflohenen  und ebendort 1975 verstorbenen deutsch-jüdischen Philosophin Hannah Arendt.

Unter dem verkürzten Titel „Hannah Arendt“ – auf den Zusatz des Originaltitels „Ihr Denken veränderte die Welt“ wurde in der deutschen Präsentation eher verzichtet (er hätte auch zu sehr an den in der DDR gängigen, auf Lenin gemünzten Spruch „Er rührte an den Schlaf der Welt“ erinnert) – erlebte der Film im Beisein der nordrhein-westfälischen Ministerpräsidentin und dreier ihrer Ministerinnen am 8. Januar in Essen seine deutsche Erstaufführung und gelangte ab dem übernächsten Tag in die deutschen Kinos. Kaum ein deutsches Feuilleton lässt sich finden, das dem Werk nicht seine Aufmerksamkeit und Reverenz erwiesen hätte – und beides, soviel vorweg, dürfte sich mindestens ebenso doppelter politischer Korrektheit, feministisch wie historisch grundierter, wie seinem filmkünstlerischen Rang verdanken.

 

[...]

 

 

more...
oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"'s comment, February 16, 2013 6:51 PM
Alcofribas, merci pour le lien chez l'Arte
Alcofribas's comment, February 16, 2013 6:53 PM
Ebenfalls ! Les bonnes choses, ça se partage
oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"'s comment, February 19, 2013 4:40 PM
http://www.huffingtonpost.fr/jeannine-hayat/film-anna-arendt_b_2695574.html