manually by oAnth...
Follow
Find tag "Renaissance"
2.1K views | +0 today
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from oAnth's day by day interests - via its scoop.it contacts
Scoop.it!

Les condamnations de 1277 et la naissance de la science moderne. - Centre Atlantique de Philosophie

Les condamnations de 1277 et la naissance de la science moderne. - Centre Atlantique de Philosophie | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

Version préliminaire d’une communication présentée au colloque organisé par Vincent Jullien (février 2012), et publiée dans les actes édités par V. Jullien, E. Nicolaïdis et M. Blay, Europe et sciences modernes. Histoire d’un engendrement mutuel, Peter Lang, 2012.

Présentation de la thèse de Duhem sur l’origine médiévale de la science moderne, et discussion de ses interprétations et de ses critiques.


Via dm, oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
more...
oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"'s curator insight, March 10, 2013 9:34 PM

 

[...]

 

Posons la question grossièrement : pourquoi la
science est-elle née en Europe, pourquoi à cette époque, et non au sein
d’une autre civilisation et/ou à une autre époque ? Y a-t-il une
explication, ou est-ce seulement un fait contingent qui aurait pu ne pas se
produire, la culture indienne ou chinoise donnant lieu à la physique
mathématique, ou encore la culture musulmane, qui disposa avant la
culture chrétienne des mêmes bases théoriques de la philosophie
naturelle ?
Cette question renvoie à la thèse de l’engendrement de la science
moderne par la culture médiévale, défendue par Pierre Duhem dans ses
ouvrages d’histoire des sciences, des Origines de la statique (1905) au
Système du Monde (achevé/inachevé en 1916 et publié intégralement
en 1958).

 

[...]

 

http://www.caphi.univ-nantes.fr/Les-condamnations-de-1277-et-la

 

open access: http://www.caphi.univ-nantes.fr/IMG//pdf/Duhem_1277_cyrille_michon-revu.pdf

 

 

Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from oAnth-miscellaneous
Scoop.it!

O. Dubouclez, Descartes et la voie de l'analyse - via fabula.org | offene Ablage: nothing to hide 2013-02-10

O. Dubouclez, Descartes et la voie de l'analyse - via fabula.org | offene Ablage: nothing to hide 2013-02-10 | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

Olivier Dubouclez, Descartes et la voie de l'analyse Paris : PUF, coll. "Épiméthée", 2013. 400 p. EAN 9782130606345. ()

 

Présentation de l'éditeur: 

 

On a pris l’habitude de voir en l’analyse un instrument logique de décomposition et de clarification des concepts, confirmant du même coup l’évaluation critique qu’en a donnée Kant: l’analyse est un procédé stérile qui ne contribue en rien à l’expansion et au renouvellement des connaissances. Soulignant la cohérence de ses emplois historiques, le présent ouvrage cherche au contraire à rétablir l’analyse en sa fonction inventive: de l’Antiquité au XVIIe siècle, la méthode analytique constitue, en effet, une solution aux insuffisances de la déduction logique s’appuyant sur la construction et le déchiffrement des figures, elle offre une voie à la fois détournée et probante pour la résolution des problèmes. Descartes est l’héritier de cette tradition, mais il est aussi, à maints égards, l’artisan de la conception moderne de l’analyse dont il a fait la voie privilégiée de la connaissance de soi dans les Méditations métaphysiques . Accomplissement heuristique de «l’ordre des raisons» mais aussi aventure temporelle inscrite dans la durée féconde de la méditation, l’analyse se révèle alors l’instrument d’une raison radicalement inventive.

 

URL de source: http://www.puf.com/Autres_Collections:Descartes_et_la_voie_de_l%27analyse

 

via: http://www.fabula.org/actualites/olivier-dubouclez-descartes-et-la-voie-de-l-analyse_55348.php

 

more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from Lectures en tous sens
Scoop.it!

Le Verger n°1 (site Cornucopia): Rabelais | Fabula

Le Verger n°1 (site Cornucopia): Rabelais | Fabula | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

Le premier numéro du Verger, la revue du site Cornucopia, vient de paraître. Intégralement consacré à Rabelais et plus particulièrement à Gargantua et au Quart Livre, voici les articles qu'il propose :

 

Sommaire du premier bouquet

* INTRODUCTION, par Claire Sicard (U. Paris-Diderot), Adeline Lionetto-Hesters (U. Paris-Sorbonne), Anne Debrosse (U. Paris-Sorbonne) & Aurélia Tamburini (U. Paris-Sorbonne).

 

Section 1 / Gargantua

* Claude La Charité (UQAR - Université du Québec à Rimouski), "Rabelais lecteur de Politien dans le Gargantua".
* Nathalie Hervé (U. Nantes - U. Besançon), "Insertions et inscriptions : une étude métrique des poémes du Gargantua".
* Nancy Frelick (University of British Columbia - Canada), "Gargantua et les leurres du discours alchimique". (à venir)
* Maria Proshina (U. Tours François-Rabelais), "La contribution des régionalismes à l'effet réaliste dans Gargantua".

 

Section 2 / Le Quart Livre

* André Tournon (U. de Provence), "Dérapages ludiques dans le Quart Livre".
* Aya Kajiro (Société japonaise pour la promotion de la science), "Décrire l'invisible dans l'épisode des paroles gelées du Quart Livre".
* Louise Millon (U. Paris-Sorbonne Nouvelle), "Voyage et bêtes curieuses dans le Quart livre".
* Pascale Mounier (U. Lyon 2), "Le pronom relatif 'qui' et ses emplois dans le Quart Livre".
* Nicolas Correard (U. Nantes), "Les « Histoires vraies » du « Lucien français » : de la poétique de l’incredulité au regard moraliste du Quart Livre".

 

Section 3 / Gargantua et le Quart Livre

* Bérengère Basset (U. Toulouse le Mirail), "Les anecdotes plutarquiennes dans l’oeuvre de Rabelais : quelques propositions de lectures".
* Barbara Bowen (Vanderbilt University - Nashville, Tennessee, Etats-Unis), "Women in Rabelais's 'Chronicles'".
* Julien Verger (U. Bordeaux 3), "Réflexion comparatiste sur l'écriture digressive de Rabelais".

 

Section 4 / Ouverture & prolongements

* Aline Strebler (médecin, U. Paris-Descartes) et Adeline Lionetto-Hesters (U. Paris-Sorbonne), "Rabelais médecin dans le Gargantua". (à venir)
* Ivana Velimirac (poète, traductrice, U. Paris-Sorbonne), "Sur Stanislav Vinaver, traducteur de Rabelais ou quand Gargantua et Pantagruel se mettent à parler serbe". (à venir)

 

Articles issus de communications prononcées lors de la matinée d'étude Gargantua à destination des élèves de Terminale L et de leurs professeurs, le 3 décembre 2011 à l'Université Paris-Diderot :

* Franck Bauer (U. Caen), "Rabelais humoriste ?" (sous réserve - à venir)
* Chantal Liaroutzos (U. Paris-Diderot), "Rabelais et le vulgaire". (à venir)
* Claire Sicard (U. Paris-Diderot), "Picrochole au miroir de Charles Quint". (à venir)
* Alice Vintenon (U. Paris-Ouest Nanterre), "Vrais et faux hiéroglyphes dans Gargantua".

Responsable : Numéro dirigé par Claire Sicard, Adeline Lionetto-Hesters, Anne Debrosse et Aurélia Tamburini

 

 


Via E. Legros Chapuis
more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from oAnth's day by day interests - via its scoop.it contacts
Scoop.it!

B. Fontana, Montaigne en politique - via fabula.org 2013-02-15 | offene Ablage: nothing to hide

B. Fontana, Montaigne en politique - via fabula.org 2013-02-15 | offene Ablage: nothing to hide | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

Biancamaria Fontana, Montaigne en politique Traduit de l’anglais par Françoise Stonborough Marseille: Agone 2013, 352 pages ISBN: 978-2-7489-0174-0 ()

 

Présentation de l'éditeur

 

On sait généralement que Montaigne a été maire de Bordeaux pendant 4 ans et que, à la fois proche du futur HenriIV et bien introduit à la cour à Paris, il a joué entre eux à diverses reprises un rôle de négociateur. Cependant, on continue de voir en lui avant tout un moraliste et un explorateur du moi, réfugié dans sa «librairie» à distance de la politique, quand on ne fait pas de lui un sceptique conservateur, défenseur de la monarchie absolue. Montaigne en politique brise cette image. Dans cette synthèse, l’auteur montre à quel point les Essais tout entier sont habités par le souci politique de leur auteur: par son expérience personnelle très riche dans ce domaine, par les inquiétudes permanentes que suscitent chez lui les événements de son temps (les guerres de religion), par ses lectures des auteurs politiques de l’Antiquité ou contemporains, etc. Les activités et les idées politiques n’ont pas été secondaires ou momentanées dans la réflexion de Montaigne: elles sont au cœur de sa pensée, au même titre que les réflexions morales, auxquelles elles sont d’ailleurs étroitement liées. Montaigne est bel et bien un penseur politique. Pas au sens où il aurait développé une théorie ou une doctrine ou une philosophie politique, mais au sens où la réflexion sur les événements, les actions, les passions ou les vertus politiques est omniprésente dans les Essais . Enseignante et chercheur en histoire des idées politiques à Cambridge (1978–1991), Biancamaria Fontana est actuellement professeur à l’université de Lausanne. Membre du King’s College (Cambridge, UK), elle est spécialiste de la période post-révolutionnaire et des penseurs politiques libéraux (Benjamin Constant et Mme de Staël). Auteure notamment de The Invention of the Modern Republic (Cambridge UP, 1994), elle a codirigé récemment Les Usages de la séparation des pouvoirs (2008), et écrit régulièrement pour le Times Litterary Supplement . Du même auteur: Du boudoir à la Révolution. Laclos et Les Liaisons dangereuses dans leur siècle , rééd. Agone, 2013

 

URL de la source: http://www.fabula.org/actualites/b-fontana-montaigne-en-politique_55490.php

 

--------------------------------

 

https://www.google.com/search?q=Biancamaria+Fontana+Montaigne

 

Biancamaria Fontana: Montaigne's Politics
is published by Princeton University Press, 2008

 

The introduction:

http://press.princeton.edu/chapters/i8673.pdf

 


Via oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"
more...
No comment yet.
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from Philosophie en France
Scoop.it!

De Proclus à Nicolas de Cues : Raymond Klibansky et la tradition platonicienne.

De Proclus à Nicolas de Cues : Raymond Klibansky et la tradition platonicienne. | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it

 

Conférence publique suivie d’une discussion. 

Par Georges Leroux (professeur émérite, Département de philosophie, UQÀM) : 
Vendredi 15 février 2013, 
16h30. 
Salle B-2305, Pavillon 3200 rue Jean-Brillant, 

Université de Montréal (métros Université-de Montréal ou Côte-des-Neiges).

 

-----------------------------

 

Inventeur et éditeur à 24 ans de la version latine du « Commentaire sur le Parménide » de Proclus (dont la partie finale ne nous est pas parvenue dans l’original grec), auteur d’une thèse (Heidelberg, 1928) sur "l’École de Chartres" du xiie s., Raymond Klibansky (1906-2006) doit fuir l’Allemagne à l’avènement du nazisme (mais non cependant sans réussir à faire passer en Angleterre la bibliothèque de l’Institut Warburg).

Après avoir travaillé pendant la guerre pour les services de propagande et de renseignement britanniques, il s’établit à Montréal où il enseignera la philosophie à l’Université McGill de 1946 à 1975.

 

-----------------------------

 

// oAnth:

 

(1) http://www.raymondklibanskywebpage.org/biography

(2) http://www.raymondklibanskywebpage.org/bibliography

 

For a complete bibliography till 2002, see:

 

Michael J. Whalley and Désirée Park, “Bibliography of Raymond Klibansky”, Revue internationale de philosophie, vol. 111-112, 1975, p. 167-174.

 

“Bibliography of Raymond Klibansky”, in Ethel Groffier and Michel Paradis (eds) The Notion of Tolerance and Human Rights, Carleton University Press: Ottawa 1991, p. 165-174.

 

Martin Thurner, “Raymond Klibansky (1905)”, in Jaume Aurell and Francisco Crosas (eds), Brepols: Turnhout 2005, p.264-270.

 

EDITIONS AND BOOKS

 

[...]


Via dm
more...
oAnth - "offene Ablage: nothing to hide"'s comment, February 17, 2013 9:01 AM
Scooped by dm
Scoop.it!
Infini et altérité dans l'œuvre de Nicolas de Cues (1401-1464) - http://calenda.org/238827
From calenda.org - 2013-02-17, 8:18 AM

Ce Colloque se propose d’étudier la thèse cusaine, qui traverse toute son œuvre, selon laquelle rien ne peut être en dehors de l’infini. « L’infinité, en effet, écrit Nicolas de Cues, ne souffre pas en elle l’altérité, parce que étant l’infinité, rien n’est en dehors d’elle. Car, l’infinité absolue inclut tout et embrasse tout. C’est pourquoi s’il y avait l’infinité et autre chose en dehors d’elle, il n’y aurait ni infinité ni autre chose. L’infinité, en effet, ne peut être ni plus grande ni plus petite ». Ce texte, en affirmant que l’infini est toutes choses sans en être aucune, pose le problème du statut de l’altérité. Qu’en est-il vraiment ?
Rescooped by oAnth - "offene Ablage: nothing to hide" from Art and activism
Scoop.it!

Art review: 'The Renaissance Portrait from Donatello to Bellini' - NorthJersey.com

Art review: 'The Renaissance Portrait from Donatello to Bellini' - NorthJersey.com | manually by oAnth - from its scoop.it contacts | Scoop.it
NorthJersey.comArt review: 'The Renaissance Portrait from Donatello to Bellini'NorthJersey.comMetropolitan Museum of Art, 1000 Fifth Ave. at 82nd Street; 212-535-7710 or metmuseum. org. Through March 18.

Via Ana Valdés
more...
No comment yet.