Quel avenir pour l'idée de progrès ? par Etienne Klein - Les (im)-pertinents - 26 mai 2014 19h30-21h00 - à La Pagode 57bis rue de Babylone 75007 Paris | Managing the Transition | Scoop.it

"Le sens du dicton « On n’arrête pas le progrès » semble s’être modifié en seulement quelques décennies. Autrefois, il y avait quelque chose de joyeux dans ce « on n’arrête pas le progrès ». C’était une salutation enthousiaste adressée au futur qui semblait moralement interdire qu’on pût souhaiter stopper la marche du progrès. Aujourd’hui, « on n’arrête pas le progrès » signifie plutôt qu’il n’est dans le pouvoir d’aucun humain de l’arrêter, comme si le progrès s’était émancipé de nos propres désirs et échappait à toute maîtrise.


L’idée de progrès fut d’abord associée à la lumière, ensuite à la chaleur. Or, croire en cette idée implique de faire progresser les symboles auxquels on l’associe. Dès lors, grâce à quel nouveau symbole pourrions-nous moderniser l’idée de progrès ?"


Via Chantal Garnier