Nos conseils pour manger local | macris | Scoop.it

La mondialisation et ses avancées économiques et sociales, les chaînes de restaurant, les marques par milliers, et la globalisation des échanges commerciaux, ont conduit à l'uniformisation des goûts alimentaires, sans compter la malbouffe, l'hyper alimentation, et le gaspillage alimentaire. Manger local, c'est renouer avec le temps, les saisons, et les saveurs. C'est limiter les additifs alimentaires, les colorants et les éléments comme l'huile de palme.

Aujourd'hui on stop le temps de pousse des fruits et légumes à hautes doses d'engrais et de pesticides pour augmenter leur cycle de vie lorsqu'ils deviendront des produits industrialisés.

Des centaines de variétés d'aliments disparaissent : le nombre de variétés de légumes est passé de 5000 à 600 entre 1981 et 1998 ! De plusieurs centaines de variétés de pommes, nous passons à 5 ou 6 variétés dans les rayons de supermarchés.

 

Comment relocaliser son alimentation ?

 


Via Marie Defrance