60 % des cabinets de recrutement estiment qu’une minorité d’entreprises joue la carte de la diversité | L'oeil de Lynx RH | Scoop.it

D’après l’enquête "Recruter un cadre : entre sélection et discrimination" de l’Apec, réalisée en 2012, les cadres sont encore aujourd’hui nombreux à percevoir des discriminations à l’embauche. De leur côté, les cabinets de recrutement et les agences intérim estiment qu’une minorité d’entreprise souhaitent véritablement diversifier les profils de leurs salariés.  A quelles niveaux se jouent ces discriminations et quelles en sont les principales causes et victimes collatérales. Etat des lieux.

 

Malgré les nombreux dispositifs et textes réglementaires (Loi Handicap, Plan Séniors, Egalité Hommes/Femmes…) visant à lutter contre les discriminations à l’embauche, l’étude de l’Apec parue le 16 janvier dernier démontre que les mentalités n’ont pas véritablement évolué. Pour les cadres, la question est toujours d’actualité.  En 2012, 34 % d’entre eux ont affirmé avoir ressenti une discrimination lors d’un entretien de recrutement. Une proportion en nette augmentation depuis 2005, où ils n’étaient que 28 % à exprimer ce sentiment.