Le choc Free, un mal ou un bien pour l'emploi ? | L'oeil de Lynx RH | Scoop.it
L'un voit dans l'arrivée du quatrième opérateur mobile un stimulant pour l'économie tout entière. L'autre s'inquiète de son potentiel destructeur pour les acteurs en place. Un an après l'arrivée du quatrième opérateur mobile, les économistes David Thesmar et Bruno Deffains analysent pour « Les Echos » l'impact de la « révolution Free » dans le mobile.

L'arrivée de Free sur le marché du mobile il y a un an a provoqué un choc économique. Tous deux chercheurs, vous avez réalisé des travaux sur l'impact de ce choc. Bruno Deffains, vous estimez qu'il devrait se traduire dans le scénario le plus probable par la suppression de près de 55.000 emplois. David Thesmar, vous estimez au contraire, avec votre collègue Augustin Landier, qu'il est susceptible d'entraîner la création de 60.000 emplois. Pourquoi une telle divergence ?