Luttes biologiques
47 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Andry
Scoop.it!

Moins de pesticides grâce aux mouches roses - LaPresse.ca

Moins de pesticides grâce aux mouches roses
LaPresse.ca
Anatis Bioprotection élève des insectes parasitoïdes (qui détruisent les oeufs des insectes nuisibles) et prédateurs (qui les mangent). Vos champs de maïs sont menacés par la pyrale?
more...
No comment yet.
Scooped by Andry
Scoop.it!

Les guêpes parasitoïdes, alien au potager bio

Les guêpes parasitoïdes, alien au potager bio | Luttes biologiques | Scoop.it
Les guêpes parasitoïdes sont des auxiliaires utiles au potager, elles vont aider à réguler les populations des nuisibles. Leur façon de procéder est étonnante.
more...
No comment yet.
Rescooped by Andry from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Les abeilles menacées par un pesticide omniprésent

Les abeilles menacées par un pesticide omniprésent | Luttes biologiques | Scoop.it

 

Il y a quelque chose qui cloche dans les ruches de Steve Martineau au printemps. Plus précisément, à la saison où les agriculteurs sèment le maïs et le soya dans les champs qui s'étendent à perte de vue autour de sa miellerie de Saint-Marc-sur-Richelieu, en Montérégie [Québec].

 

« Il y a une reine qui a arrêté de pondre pendant sept jours, dit-il, en montrant une de ses 250 ruches. C'est pas normal. L'an dernier aussi on a eu ça. »

 

Devant plusieurs de ses ruches, un carré de tissu est tendu. Un linceul pour des ouvrières qui meurent mystérieusement.

 

« Dans une ruche normale, quand une abeille meurt, les autres la transportent le plus loin possible, dit M. Martineau. C'est pour éviter d'attirer des prédateurs. Des abeilles qui agonisent comme ça à un pied de leur ruche, incapables de trouver l'entrée, c'est pas normal. »

 

« Il y a beaucoup d'abeilles qui perdent leur sens d'orientation, dit-il, en montrant un insecte qui tourne en rond sur le tissu. Et les abeilles les plus affectées ne reviennent même pas ici, elles meurent dans le champ. »

 

Tous les deux jours, Olivier Samson-Robert, un étudiant à la maîtrise de l'Université Laval, vient compter les corps morts et les emporte pour analyse, dans le cadre d'un projet de recherche financé par le ministère de l'Agriculture.

 

L'étudiant est sur la piste d'un suspect : une famille d'insecticides appelée néonicotinoïdes. Ils sont employés comme enrobage des semences de maïs et de soya et se répandent dans la plante tout au long de sa vie.

 

Cent fois la dose mortelle

 

Les composés les plus employés s'appellent clothiamidine et thiamétoxane. Depuis quelques années, la quasi-totalité des semences de maïs vendues au Québec et plus de la moitié des semences de soya sont enrobées avec ces produits.

 

Et cela se vérifie dans les champs où butinent les abeilles et où elles s'abreuvent. « L'an dernier tous les échantillons d'eau contenaient de la clothiamidine et 60 % de la thiamétoxane, dit M. Samson-Robert. Et on parlait de taux à 100 fois la dose mortelle. »

 

Comment ces poisons ont été autorisés alors qu'ils menacent l'insecte le plus utile à l'agriculture ? Les fabricants disaient que les abeilles ne butinent pas le maïs et ne seraient pas exposées.

 

Mais ils n'avaient pas prévu d'autres moyens d'exposition.

 

« Il y a des poussières de néonécotinoïdes qui sont dégagées avec les semoirs pneumatiques, affirme Valérie Fournier, professeure et chercheuse à l'Université Laval. La poussière se dépose sur d'autres plantes comme les pissenlits, qui sont très importants pour les abeilles au printemps. La poussière se dépose aussi sur l'eau où les abeilles s'abreuvent. Au printemps, c'est la première source d'exposition. »

 

[...]

 


Via Bernadette Cassel
more...
Bernadette Cassel's curator insight, May 27, 2013 5:16 AM

 

Image :

 

Tous les deux jours, Olivier Samson-Robert, un étudiant à la maîtrise de l'Université Laval, vient compter les corps des abeilles mortes et les emporte pour analyse.

 

David Renoncé's curator insight, May 30, 2013 9:03 AM

Depuis le temps, il devrait être interdit partout...

 

Rescooped by Andry from Pays-mélé Chabine Sabine
Scoop.it!

Viridaxis - solutions de luttes biologiques contre pucerons par insectes parasitoïdes

ALTERNATIVE

L’utilisation d’insectes bénéfiques pour en tuer des nuisibles, tels que les pucerons ravageurs de fruits et de légumes, est connue depuis longtemps, elle remonterait même à la nuit des temps.
Aujourd’hui, face au bilan négatif de l’utilisation des pesticides chimiques, la lutte biologique apparaît maintenant comme la solution à favoriser pour se débarrasser d’insectes quiprovoquent des pertes de 5 à 27 % selon les cultures

La suite ici

http://viridaxis.nessa.globulebleu.com/wp-content/uploads/Viridaxis-Quebec-AWEX-Fev2012.pdf


Via Bee Api?, Pays-Mélé Chabine Sabine
more...
No comment yet.
Rescooped by Andry from EntomoNews
Scoop.it!

Ils protègent les cultures grâce aux phéromones des insectes

Ils protègent les cultures grâce aux phéromones des insectes | Luttes biologiques | Scoop.it

 

C'est le sens de l'Histoire !" Sébastien Bonduelle, gérant et créateur de la société Scyll'Agro, en est persuadé : le temps du tout pesticide est dépassé. "S'ils seront toujours utilisés pour jouer les pompiers, en cas de situations incontrôlables par exemple, aujourd'hui, les agriculteurs prennent de plus en plus conscience qu'il existe d'autres solutions pour protéger leurs cultures", souligne le chef d'entreprise.

 

Sa méthode à lui : concevoir des produits à base de phéromones d'insectes.

 

" C'est encore assez méconnu mais leur utilisation n'est pas nouvelle. Cela remonte aux années 60" constate Sébastien qui a suivi à l'Istom de Cergy-Pontoise une formation en agronomie tropicale spécialisée dans la protection intégrée des cultures en région chaude. D'origine picarde, il s'est installé en Béarn en 2002. En 2007, il a l'idée de monter sa propre société.

 


Via Bernadette Cassel
more...
Bernadette Cassel's curator insight, April 4, 2013 10:46 AM

 

« Scyll'Agro est dédiée principalement à la recherche, la production et la commercialisation de produits à base de phéromones permettant la protection des cultures contre les insectes ravageurs.»

 

http://www.scyllagro.com/601.html

 

Scooped by Andry
Scoop.it!

Produits phytosanitaires : penser agriculture raisonnée - Lesoir-echos

Produits phytosanitaires : penser agriculture raisonnée - Lesoir-echos | Luttes biologiques | Scoop.it
Lesoir-echos Produits phytosanitaires : penser agriculture raisonnée Lesoir-echos Cependant, l'emploi des pesticides en agriculture, bien que nécessaire pour la protection des cultures contre les ravageurs et les maladies et dans un but d'un...
more...
No comment yet.
Scooped by Andry
Scoop.it!

Petit traité de survie des plantes - Université de Neuchâtel (sous la ... - Université de Franche-Comté...En direct

Petit traité de survie des plantes - Université de Neuchâtel (sous la ... - Université de Franche-Comté...En direct | Luttes biologiques | Scoop.it
Petit traité de survie des plantes - Université de Neuchâtel (sous la ...
Université de Franche-Comté...En direct
Des herbivores étrangers, inconnus de la plante, feraient déclencher un signal différent.
more...
No comment yet.
Rescooped by Andry from EntomoNews
Scoop.it!

Des "snipers" aux champs

Des "snipers" aux champs | Luttes biologiques | Scoop.it

 

SUITE de l'article "Moins de pesticides grâce aux mouches roses" (début ici http://sco.lt/5h2tVZ) :

 

Production de certains légumes menacée

 

« La nouvelle génération de producteurs est drôlement consciente de la gestion des pesticides et cherche des solutions, a affirmé Luc Brodeur, directeur général de Prisme. Leurs grands-pères et pères n'y étaient pas du tout sensibles.»

 

« Pour chaque dollar dépensé en pesticides - incluant le produit et l'application sur nos fermes -, il incombe entre 0,80$ et 2$ à la société en coûts de santé et environnementaux», a reconnu Marian Vinet, propriétaire des Jardins Vinet à Saint-Rémi, citant une étude de Forest Lavoie.

 

Or, les étés plus longs font vivre davantage de générations d'insectes, le réchauffement climatique en attire de nouveaux, et le Québec s'apprête à revoir son Code de gestion des pesticides. S'il n'y a pas bientôt de nouveaux outils écologiques pour lutter contre les ravageurs, «la production de certains légumes pourrait être menacée», a fait valoir M. Vinet.

 

Des snipers aux champs

 

Les idées originales ne manquent pas. Anatis Bioprotection élève des insectes parasitoïdes (qui détruisent les oeufs des insectes nuisibles) et prédateurs (qui les mangent). Vos champs de maïs sont menacés par la pyrale? Il suffit d'y relâcher des guêpes microscopiques. «On les appelle nos snipers, elles sont très, très efficaces», a assuré Jean-Bernard Gélinas, directeur du marketing d'Anatis.

 

[...]

 


Via Bernadette Cassel
more...
Scooped by Andry
Scoop.it!

Cultures et ravageurs : le défi d'une Afrique qui veut se passer de ... - Notre-Planete.Info

Cultures et ravageurs : le défi d'une Afrique qui veut se passer de ... - Notre-Planete.Info | Luttes biologiques | Scoop.it
Notre-Planete.Info
Cultures et ravageurs : le défi d'une Afrique qui veut se passer de ...
Notre-Planete.Info
Du fait que les pesticides ne semblent pas pouvoir être abandonnés du jour au lendemain, on parle ici d'une gestion « intégrée ».
more...
No comment yet.
Rescooped by Andry from Abeilles, intoxications et informations
Scoop.it!

Secrets des Champs - Film documentaire

Secrets des champs ou le potentiel du végétal

 

Un film de Honorine Perino - 85 minutes
DVD disponible sur ww.resogm.org

 

Ce film illustre sans opposition ni polémique la manière dont les plantes cultivées s'associent, coopèrent, communiquent et cohabitent avec les êtres vivants qui les entourent : les insectes, les champignons du sol, et les autres plantes.
Les recherches scientifiques et paysannes récentes ouvrent des pistes d'innovations pour l'agriculture, éclairées par l'expérience de Marc Dufumier, agronome émérite. Du maraîchage à l'agroforesterie, en bio comme en agriculture de conservation, ce sont finalement les pratiques des paysans qui permettent d'activer le potentiel du vivant pour l'agriculture.
mots-clé : agriculture bio, agriculture de conservation, insectes auxiliaires, lutte biologique, mycorhizes, agroforesterie, mélanges fourragers, semis direct, associations végétales, champs, variétés anciennes, protection biologique intégrée, recherche, innovation, film pedagogique.

INFOS ICI : http://www.resogm.org/spip.php?article173


Via Bee Api?
more...
No comment yet.
Rescooped by Andry from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Finistère. À Guipavas, Saveol mise sur les insectes amis des plantes

Finistère. À Guipavas, Saveol mise sur les insectes amis des plantes | Luttes biologiques | Scoop.it

 

Saveol, coopérative de maraîchers de la région brestoise a lancé son premier élevage d’insectes en 1983. « Nous étions précurseurs à l’époque », se souvient Philippe Léon, président de Saveol Nature, qui gère cet élevage.

 

La protection intégrée permet de développer les plants. C’est le rôle des bourdons pollinisateurs.

 

Mais l’utilisation d’insectes, auxiliaires des cultures, permet aussi de les protéger, sans faire appel aux pesticides, grâce à des prédateurs naturels de l’aleurode (mouche blanche), le principal ennemi des plants de tomates.

 


Via Bernadette Cassel
more...
Rescooped by Andry from EntomoNews
Scoop.it!

Des insectes vont attaquer des insectes !

Des insectes vont attaquer des insectes ! | Luttes biologiques | Scoop.it

 

Après avoir mis en place la nouvelle méthode de traitement dans les serres de production (la protection biologique intégrée - PBI), la Ville applique cette technique sur 94 arbres situés sur 5 sites.

 

Cette nouvelle méthode de traitement des arbres consiste à combattre les insectes nuisibles (puceron, acarien...) par l'utilisation d'autres insectes (ennemis naturels).

 


Via Bernadette Cassel
more...
Bernadette Cassel's curator insight, April 4, 2013 10:55 AM

 

« Une nouvelle façon naturelle de traiter les arbres »

 

Rescooped by Andry from Le Fil @gricole
Scoop.it!

Chambres d'agriculture : Colloque Ecophyto au SIMA : formation, observation, innovation

Chambres d'agriculture : Colloque Ecophyto au SIMA : formation, observation, innovation | Luttes biologiques | Scoop.it

Le colloque Ecophyto organisé conjointement par le Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt et les Chambres d’agriculture, a permis de confronter les témoignages des différents acteurs (agriculteurs, conseillers, instituts techniques, filière aval et recherche) et de présenter les outils en lien avec les objectifs du plan Ecophyto : l’observation des cultures, la formation, l’innovation des agriculteurs et des filières, la protection intégrée des cultures notamment à travers le portail Ecophytopic.


Via les documentalistes des Chambres d'agriculture
more...
No comment yet.