Jean Delas revient sur 50 ans de révolutions dans la littérature de jeunesse, de 1960 à 2010.