LittArt
Follow
8.3K views | +12 today
 
Scooped by Uston News
onto LittArt
Scoop.it!

Une bibliothèque dans le métro

Une bibliothèque dans le métro | LittArt | Scoop.it
Uston News's insight:

" Pendant que les bibliothèques de New York manquent de visiteurs, les couloirs du métro sont combles de gens qui s'y ennuient. Trois étudiants de Miami Ad School ont trouvé LA solution créative : la Underground Library...."

more...
As's curator insight, February 21, 2013 3:33 PM

Pendant que les bibliothèques de New York manquent de visiteurs, les couloirs du métro sont combles de gens qui s'y ennuient. Trois étudiants de Miami Ad School ont trouvé LA solution créative : la Underground Library.

L’idée de base serait de profiter de cet espace-temps passé dans le métro pour aiguiser l’appétit du lecteur qui sommeille en chacun des usagers. Puisqu’aujourd’hui ceux-ci sont en majorité équipés de smartphones et qu’internet est disponible partout, la NYPL (New York Public Library) tient à rappeler qu’elle est une ressource précieuse et surtout un service gratuit en leur proposant un contenu productif : soit un échantillon numérique d’un ouvrage choisi parmi tous ceux que la bibliothèque propose.

Une fois ce bout de lecture terminé, les utilisateurs de l’Underground Library peuvent alors s’informer sur les bibliothèques les plus proches qui possèdent le livre et terminer leur lecture.

Le projet Underground Library, imaginé par Max Pilwat, Keri Tan et Ferdi Rodriguez,  est pour l’instant de l’ordre du fictif. La vidéo ci-dessous explique comment il pourrait fonctionner s’il était adopté par le client.

Laura's curator insight, February 23, 2013 9:45 AM


Pendant que les bibliothèques de New York manquent de visiteurs, les couloirs du métro sont combles de gens qui s'y ennuient. Trois étudiants de Miami Ad School ont trouvé LA solution créative : la Underground Library.

LittArt
Littérature, Art, Théâtre, Philosophie, Sciences Politiques,Cinéma, Musique, Histoire
Curated by Uston News
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Le Docteur Knock (le film) avec Louis Jouvet

Le Docteur Knock (le film) avec Louis Jouvet | LittArt | Scoop.it

"Voulant assurer le triomphe de la médecine qu'il fait passer avant l'intérêt des malades et une cupidité morbide, le docteur Knock arrive à Saint-Maurice pour succéder au docteur Parpalaid dont la clientèle est rare. L'état de santé du pays est excellent. Se rendant compte qu'il a été dupé par son prédécesseur, mais loin de se décourager, Knock fait comprendre à chaque patient qui se presse à ses consultations gratuites, que tout bien portant est un malade qui s'ignore. Le résultat ne se fait pas attendre. Tout le village se retrouve au lit, angoissé. L'hôtel est transformé en clinique et même Parpalaid revenu temporairement, repart affolé de son état, après une consultation du docteur..."

lien -> http://www.youtube.com/watch?v=htJJLktyQok , merci à Acofribas !

more...
Jean-Paul Vimare's comment, October 16, 2012 4:19 PM
Je vous le prends. Merci.
Alcofribas's curator insight, August 23, 2013 6:16 AM

J'ai un pb de lien. La solution : http://www.youtube.com/watch?v=htJJLktyQok (film complet). En tout cas, merci !

Uston News's comment, August 23, 2013 7:24 AM
merci de l'info, je vais essayer de coller le lien sur mon poste !
Scooped by Uston News
Scoop.it!

David Thomsson – Un jeune photographe suédois âgé de seulement 15 ans

David Thomsson – Un jeune photographe suédois âgé de seulement 15 ans | LittArt | Scoop.it
Une sélection des photographies de David Thomsson, un jeune et talentueux photographe suédois, âgé de seulement 15 ans et pourtant déjà très prometteur
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

1946 New York Subway Photographed By 17-Year-Old Stanley Kubrick

1946 New York Subway Photographed By 17-Year-Old Stanley Kubrick | LittArt | Scoop.it
Before he went down in history as one of the greatest film directors of all time, 17-year-old Stanley Kubrick was known for something else – New York City subway photography. Over two weeks in 1946, Kubrick worked for LOOK magazine to capture the everyday lives and intimate moments of the people of a bygone era.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Arthur Rimbaud, l'impossible héritage marseillais

Arthur Rimbaud, l'impossible héritage marseillais | LittArt | Scoop.it
Dans le microcosme rimbaldien, le cliché provoque un émoi et une polémique dont seul le milieu littéraire a le secret, dépassant largement le simple événement iconographique de passionnés. Des témoignages sont collectés. On tente alors de retracer les parcours de ces sept personnages assis autour de ces petits guéridons. 
Jean-Jacques Lefrère, célèbre biographe de Rimbaud, se porte caution et mène l'enquête. Enfin, une méthode biométrique est même mise à profit par un mystérieux laboratoire de l'Université de Lyon pour authentifier les contours du visage de cet homme qu'on peine à reconnaître. La photo sera finalement vendue 150.000 euros le 15 avril 2010 lors du Salon international du livre ancien. La polémique, elle, est retombée; mais pas totalement éteinte.
Grâce à cet épisode, on retrouve une part de l'existence «fulgurante» de Rimbaud, qui n'a cessé de fuguer, de voyager, d'être en route tout au long de sa vie. Et surtout de diviser les commentateurs plus ou moins avisés de son œuvre et de sa vie.
Sollers:
«Tenez, le voici, ces jours-ci, poursuivant sa vie fantomatique, assis dans un coin du Café de Flore, à Paris. Il est en train de lire, avec un imperceptible sourire un peu égaré, le journal Le Monde. Il passe complètement inaperçu». 
Rimbaud fut partout et nulle part à la fois. Toujours en départ. 
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Serge July : le journalisme de A à Z, avec S comme “Selfie”, mais sans I comme “Internet”

Serge July : le journalisme de A à Z, avec S comme “Selfie”, mais sans I comme “Internet” | LittArt | Scoop.it
« Est-ce que vous l'avez lu en entier ? Parce que la plupart des journalistes venus m’interviewer n'avaient pas lu le livre en entier. » C'est comme cela que l'ancien patron de Libé nous accueille, chez lui, dans son appartement du XIe arrondissement, livres jusqu'au plafond, chats vautrés dans un fauteuil profond, silhouettes cartonnées en taille réelle d'Obama et Marilyn. Bah oui, on l'a lu de la première à la 912e page, la somme touffue, dense, très documentée, de son Dictionnaire amoureux du journalisme. De la lettre A… comme « A bas les journalistes », à la lettre Z… comme « Zola », en passant par C… comme « Carte de presse », L… comme Albert Londres, ou V… comme « Vie privée », il aborde les grandes problématiques du métier, et les grandes figures du journalisme. Enfin, surtout celles du passé. A « amoureux », Serge July aurait pu ajouter « nostalgique », et « personnel ». Du coup, plutôt que de revenir sur ce qui est écrit et que vous pouvez lire dans le livre, on lui a proposé d'ajouter ou de revenir sur certaines lettres, à notre goût manquantes ou traitées trop vite. Et il a (bien) joué le jeu.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

A l'intérieur des éblouissantes mosquées de Chiraz, en Iran

A l'intérieur des éblouissantes mosquées de Chiraz, en Iran | LittArt | Scoop.it
Dans la ville de Chiraz, au sud de l'Iran, vous trouverez trois mosquées à l’architecture à couper le souffle à quelques pas les unes des autres. La première est Shah Cheragh, construite au XIIe siècle. Ses minarets dorés et ses façades au carrelage complexe sont impressionnants, mais le...
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Il y a un an, exactement, disparaissait Cavanna. - Siné Mensuel

Il y a un an, exactement, disparaissait Cavanna.  - Siné Mensuel | LittArt | Scoop.it
À l’occasion de cet anniversaire, le film Cavanna « Jusqu’à l’ultime seconde, j’écrirai », un documentaire de Denis Robert sur et avec François Cavanna sera projeté vendredi 30 janvier au festival d’Angoulême.

Communiqué

Il y a six ans, soit en septembre 2009, je me suis retrouvé à l’Institut européen de cinéma et d’audiovisuel de Nancy face à des étudiants rêvant de documentaires. Ils me demandaient quels étaient mes projets. J’en avais beaucoup. Parmi eux, un film sur Cavanna. En effet, il y avait un doc sur Choron. Il allait y en avoir un sur Siné. Et rien sur Cavanna. C’était pourtant lui le boss, l’ange tutélaire de toute une génération d’écrivains, de journalistes, de dessinateurs, d’humoristes… de lecteurs. J’ai balancé son nom devant mes étudiants. Ils étaient une trentaine avec le regard vide. Je leur ai demandé s’ils connaissaient Cavanna, cinq bras se sont levés, dont un manquant d’assurance. Au final, il avait confondu François Cavanna, le seul, l’unique, l’auteur des Ritals et de Stop Crève, le créateur d’Hara Kiri et de Charlie Hebdo, avec Anthony Kavanagh, l’humoriste haïtien. 4 sur 30. Donc. J‘ai refait le test en école de journalistes. Puis l’année suivante dans ce même IECA. Même regards médusés. Même statistiques déprimantes. Il fallait me lancer. Il y avait nécessité. Devoir. Enfin, vous voyez…

J’ai commencé par appeler Cavanna qui n’était pas emballé par l’idée. Qu’à cela ne tienne. J’ai pris mon bâton de producteur et j’ai vu toutes les chaînes, tous les programmateurs. D’Arte à Canal, de Planète à M6, tout France télévision, la 2, la3, La 4, la 5, même Paris première. Rien. Que dalle. Aucune chaîne. Aucune émission. Trop vieux Cavanna. Trop râleur. Pas assez in. Trop vu à Apostrophe. J’en ai entendu des vertes et des bien pourris. La pire épreuve a été « Empreintes » la « prestigieuse » collection de France 5. Ils m’ont dit oui, puis oui mais, puis oui mais mais. Puis non. Deux années à comprendre que leurs portraits servaient surtout à faire mousser les producteurs de l’émission. Je sais, je ne devrais pas être aussi long en intro sur cet épisode mais ils m’en ont trop fait baver. C’est une vengeance en deux lignes.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Angoulême : le marché de la BD toujours en pleine expansion

Angoulême : le marché de la BD toujours en pleine expansion | LittArt | Scoop.it
La 42ème édition du Festival de la bande dessinée d'Angoulême a débuté jeudi dans une atmosphère particulière après l'attentat contre Charlie Hebdo. Parmi les nouveautés de cette édition 2015 : une sécurité renforcée qui fait suite aux attentats des 7 et 9 janvier en France. Mais surtout des sorties foisonnantes d'albums de BD, des expositions et des rencontres avec des dessinateurs du monde entier.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Dix citations qui vous feront aimer Tchékhov | Russia Beyond the Headlines

Dix citations qui vous feront aimer Tchékhov | Russia Beyond the Headlines | LittArt | Scoop.it
Le 29 janvier marque le 155e anniversaire de la naissance du grand écrivain russe, Anton Tchékhov. RBTH revient sur dix phrases marquantes tirées de ses œuvres et de ses lettres
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

D’Afrique vers l’Europe : « Hope », un film rude sur les migrants - Rue89

D’Afrique vers l’Europe : « Hope », un film rude sur les migrants - Rue89 | LittArt | Scoop.it
« Hope » est un film dur. Une fiction à petit budget, peut-être, mais qui sonne plus vrai et frappe bien plus fort que tous les films qui sont sortis ces dernières années et qui traitent, d’une manière ou d’une autre, du continent africain.

Dès les premières scènes, on sait qu’on est en présence d’un regard. Une capacité d’observation qui rend avec une justesse des plus rares à l’écran le langage et le vocabulaire des différentes nationalités du continent : on entend le pidgin des migrants camerounais, qui n’est pas celui des migrants nigérians, tous en route vers l’Europe dans les étendues du sud du Maroc...
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Cavanna : comme Charlie, immortel ! | SOS Racisme

Cavanna : comme Charlie, immortel ! | SOS Racisme | LittArt | Scoop.it
François Cavanna est mort un mercredi, le 29 janvier 2014, à l’Hôpital Henri Mondor. Oui il était Charlie, lui qui avait créé Hara-Kiri et puis Charlie Hebdo.

Il était Charlie. A sa mort, les hommages furent légions, l’occasion de relire sa « Lettre ouverte aux culs-bénits » qui fut publiée chez Albin Michel en 1994. Comme le dernier dessin de Charb qui prévoit que des terroristes viendront le trouver avant la fin janvier, elle laisse aujourd’hui bouche-bée : « À l’heure où fleurit l’obscurantisme né de l’insuffisance ou de la timidité de l’école publique, empêtrée dans une conception trop timorée de la laïcité, sachons au moins nous reconnaître entre nous, ne nous laissons pas submerger, écrivons, « causons ans le poste », éduquons nos gosses, saisissons toutes les occasions de sauver de la bêtise et du conformisme ceux qui peuvent être sauvés! […] Simplement, en cette veille d’un siècle que les ressasseurs de mots d’auteur pour salons et vernissages se plaisent à prédire « mystique », je m’adresse à vous, incroyants, et surtout à vous, enfants d’incroyants élevés à l’écart de ces mômeries et qui ne soupçonnez pas ce que peuvent être le frisson religieux, la tentation de la réponse automatique à tout, le délicieux abandon du doute inconfortable pour la certitude assénée, et, par-dessus tout, le rassurant conformisme. Dieu est à la mode. Raison de plus pour le laisser aux abrutis qui la suivent. […] »

Oui, il était Charlie. Lui, fils d’une femme de ménage française et d’un terrassier italien. Son enfance, elle pue le racisme de l’entre-deux-guerres. Il en a la nausée et se raconte dans le livre Les Ritals. Raconter, encore et encore. Cet autodidacte, qui réussit son bac haut la main à plus de quarante
ans aura laissé une cinquantaine de bouquins derrière lui.

Oui, il était Charlie et avait le sens de la définition du mot censure. Lorsqu’en novembre 1970, Hara-Kiri consacre sa Une à la mort du général de Gaulle en titrant le célèbre « Bal tragique à Colombey : 1 mort », il est sommé d’arrêter le journal et crée, seulement quelques jours après ce couperet, Charlie Hebdo qu’il rejoindra au moment de sa reprise par Philippe Val en 1992. Il était présent dans l’ours en tant qu’ « ange tutélaire ».

Et avant ? Avant Hara-Kiri, il a tout fait, même postier, mais il a surtout pas mal dessiné. On peut retrouver sur la toile ses premiers dessins, croqués sous le pseudo « Sepia » pour Ridendo, une revue médicale. Mais bon, il paraît qu’il n’en était pas très fier. Même si son trait fin est déjà là, ça ne mord pas encore très fort.

Oui il était Charlie, car éternel combattant. Il fut enrôlé dans le STO à 20 ans. Le jour de ses 20 ans raconte-t-il dans Les Russkoffs, auréolé du prix Interrallié 1979. On le découvre alors dans la banlieue de Berlin pour travailler en usine de munitions, déblayer des gravats ou creuser des tranchées antichars. Plus tard, il se bat contre une raideur qui ne lui sied pas en affrontant la maladie de Parkinson.

Oui il était Charlie car il ne se laissait pas faire. Quand Hara-Kiri semble lui échapper, car son co-fondateur historique, Choron, associé à André Bercoff souhaite le reprendre, il intente un procès qu’il remporte. Il restera propriétaire du titre.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Lyon-Turin : un écrivain encourt cinq ans de prison pour délit d’opinion

Lyon-Turin : un écrivain encourt cinq ans de prison pour délit d’opinion | LittArt | Scoop.it
Jugé pour avoir prononcé une phrase de trop. L’écrivain italien Erri De Luca comparait ce mercredi 28 janvier au tribunal de Turin pour « incitation au sabotage » du projet de construction de ligne à grande vitesse entre Lyon-Turin (nos précédents articles). Cette action en justice est intentée par la société franco-italienne Lyon Turin Ferroviaire qui lui reproche ses propos accordés au site Huffington Post, le 1er septembre [1]. A la question : « Donc sabotage et vandalisme sont licites ? », Erri de Lucca répond : « Ils sont nécessaires pour faire comprendre que la Tav [ligne à grande vitesse] est une œuvre nocive et inutile ». Quelques mots qui font aujourd’hui encourir à cet écrivain engagé jusqu’à cinq ans de prison.

Suite à cette plainte, Erri de Luca a publié un pamphlet intitulé La parole contraire [2]. « M’incriminer pour des mots que j’ai pu dire, c’est le "sabotage" même de mon droit constitutionnel à la liberté de parole », explique t-il dans un entretien accordé à Télérama. « Saboter, dans le sens de vouloir empêcher, entraver, ne se réduit pas au seul sens de dégradation matérielle ». S’il dit accepter volontiers une condamnation pénale, il refuse « une réduction de vocabulaire ».
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Hear François Truffaut’s Big, 12-Hour Interview with Alfred Hitchcock (1962)

Hear François Truffaut’s Big, 12-Hour Interview with Alfred Hitchcock (1962) | LittArt | Scoop.it
'François Truffaut (1965)' by Jac. de Nijs / Anefo - Nationaal Archief.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Angoulême : la Marche des auteurs, contre "l'extinction culturelle française"

Angoulême : la Marche des auteurs, contre "l'extinction culturelle française" | LittArt | Scoop.it
Une réforme, certes, mais un peu de concertation avec
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Vous pouvez désormais accéder gratuitement aux archives du magazine "Rolling Stone"

Vous pouvez désormais accéder gratuitement aux archives du magazine "Rolling Stone" | LittArt | Scoop.it
A lire sur Reader. Tags : médias, Etats-Unis, Rolling Stone
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

( Archive ) Bernard Maris-Ce soir (ou jamais !) France 2 2014/11/07

Regarder la vidéo «Bernard Maris-Ce soir (ou jamais !)_France 2_2014_11_07» envoyée par oliu1977 sur Dailymotion.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Laïcité à la française, cette incomprise…

Laïcité à la française, cette incomprise… | LittArt | Scoop.it
Le grand débat national sur la laïcité m'inspire plusieurs réflexions que je me permets de vous livrer. En premier lieu qu'il est pour le moins malheureux de parler de laïcité comme si ce mot était synonyme de liberté d'expression. Ce mot est en effet fortement daté, venu d'une époque où l'Eglise catholique était toute puissante et était considérée comme dangereuse pour les libertés, en premier lieu celle de penser. Si l'on tient à conserver ce mot quelque peu ridicule, qu'il en soit ainsi.

Mais notre pays doit savoir ce qu'il veut. Ou bien accueillir une immigration diversifiée dont la culture et la religion sont différentes de celles des Français ou bien se cramponner, en la chérissant comme un trésor national, à une notion de la liberté d'expression quelque peu byzantine et d'ailleurs presque totalement incomprise en dehors de l'Hexagone, qui permet d'insulter les croyances des autres. Si cette notion l'emporte aux yeux de nos dirigeants, nous pouvons d'ores et déjà renoncer à intégrer les nouveaux immigrants et à ramener dans le giron de la nation les Français de deuxième et troisième générations qui ont désespéré de la France et sont devenus les enfants perdus de la République.

La capacité à vivre ensemble, fondée d'abord sur le respect de l'autre, conditionne l'avenir de notre pays et ne doit pas occuper le wagon de queue du train républicain. A ce propos on peut s'interroger sur le vocable de République employé à tout bout de champ et décliné sous toutes ses formes. La république n'est qu'une forme de régime politique, un moyen d'organisation de l'Etat. Serait-elle plus vertueuse, plus démocratique, plus protectrice de la liberté, plus égalitaire, plus transparente que les monarchies scandinaves, néerlandaise et même britannique (cette dernière dans une certaine mesure) ? Les scandales politiques que les médias nous révèlent régulièrement nous montrent au contraire que notre république est du type bananier et ne saurait même songer à se comparer à ces pays.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

« Astérix » aux enchères pour les victimes de « Charlie »

« Astérix » aux enchères pour les victimes de « Charlie » | LittArt | Scoop.it
Des lauriers pour les victimes de « Charlie Hebdo ». Albert Uderzo a offert une planche du 18e album des aventures d'Astérix au profit des familles de ces derniers. Le cocréateur de l'irréductible village gaulois la dédicacera à l'acquéreur, précise la galerie Daniel Maghen sur sa page Facebook.

Tirée des Lauriers de César, l'album édité en 1971 (et paru en 1972), la planche sera mise à prix dans la salle des ventes parisienne de Christie's, le 14 mars.

Et à ceux qui relèvent la différence de ton entre Astérix et Charlie, il répondait le 9 janvier au micro d'Europe 1 que « ça n'a rien à voir évidemment. Je ne vais pas changer ma casaque d'épaule ! Je veux simplement marquer mon amitié pour ces dessinateurs qui ont payé de leur vie ». Deux jours après l'attentat contre l'hebdomadaire satirique, Albert Uderzo avait en effet repris ses crayons à l'âge de 87 ans pour rendre hommage aux dessinateurs morts dans l'attaque contre l'hebdomadaire satirique.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Entretien : Philippe Sollers. L'École du Mystère - Site Gallimard

Entretien : Philippe Sollers. L'École du Mystère - Site Gallimard | LittArt | Scoop.it
" «“Qui connaît la joie du ciel ne craint ni la colère du ciel, ni la critique des hommes, ni l’entrave des choses, ni le reproche des morts.” Zhuangzi De nos jours, […] il convient d’ajouter “ni l’aigreur des femmes”, et de mettre l’accent sur “le reproche des morts”. Mystère de la foi, mystère de la joie du ciel.» Cette « École du Mystère » n’évoque évidemment pas n’importe quelle école ni n’importe quel mystère… L’École du Mystère, c’est une école qui ne peut produire que des singularités, où l’on peut progresser dans le mystère à partir du fait qu’on n’espère aucune évaluation, à l’inverse de l’école républicaine, qui est là – enfin, qui était là ! — pour évaluer, pour former des ensembles. C’est une école à la fois physique et métaphysique, métaphysique parce que tout commence par une messe, par ce moment de la transsubstantiation qui est l’infilmable même — et que je propose tout de même de filmer !....."
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Juliette Greco montera sur scène pour une dernière fois

Juliette Greco montera sur scène pour une dernière fois | LittArt | Scoop.it
Juliette Greco, une icône de la chanson française, a annoncé une dernière tournée. Son ultime concert aura lieu en avril. Elle aura 88 ans.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Après «Charlie Hebdo», la culture s’autocensure

Après «Charlie Hebdo», la culture s’autocensure | LittArt | Scoop.it
La vague d’attentats à Paris a poussé des festivals, des musées ou des salles de cinéma à retirer des œuvres jugées sensibles.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Ten photos and quotes to celebrate Anton Chekhov's birthday | Russia Beyond The Headlines

Ten photos and quotes to celebrate Anton Chekhov's birthday | Russia Beyond The Headlines | LittArt | Scoop.it
A great Russian writer’s wisdom in bite sized chunks
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

The Cahiers du Cinéma Selects the Top 100 Movies of All Time

The Cahiers du Cinéma Selects the Top 100 Movies of All Time | LittArt | Scoop.it
Yesterday I wrote about the hugely influential film journal Cahiers du cinéma. It is not hyperbole to say that the publication not only altered the course of cinema history but it also, most likely, affected the way that you understand film.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

La BNF rend hommage à l’historien Jacques Le Goff

La BNF rend hommage à l’historien Jacques Le Goff | LittArt | Scoop.it
Disparu à 90 ans le 1er avril 2014, le médiéviste Jacques Le Goff occupait une place unique dans le champ de sa discipline. Par son parcours, mais surtout par la singularité de ses approches, sa façon de concilier le temps long cher à Fernand Braudel et d'autres temporalités dont il a su tisser les liens, échappant à la tentation du dogme pour toujours s'inscrire au plus près de l'humain.

Lire aussi : Jacques Le Goff, mort d'un « ogre historien »

Près d'un an après sa mort, la Bibliothèque nationale de France (BNF), en partenariat avec l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), que Jacques Le Goff fonda à partir de la VIe section de l'Ecole pratique des hautes études (EPHE) et dont il assura la présidence de 1975 à 1977, a tenu à rendre hommage à l'érudit et au penseur, comme à l'homme engagé et au passeur infatigable. Consacrée à Conjurer la peur, le bel essai de Patrick Boucheron sur le bon gouvernement à Sienne, la dernière émission des « Lundis de l'Histoire », qu'il anima pendant plus de 45 ans sur France Culture, fut diffusée le 31 mars, quelques heures seulement avant son décès.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

À lire : un extrait de "Des femmes respectables", de Berverley Skeggs | Contretemps

À lire : un extrait de "Des femmes respectables", de Berverley Skeggs | Contretemps | LittArt | Scoop.it
Dans son ouvrage Des femmes respectables. Classe et genre en milieu populaire, paru aux éditions Agone, Beverley Skeggs analyse les freins à la diffusion d’un véritable féminisme transclasses. Elle montre, à travers son enquête menée auprès de près de 80 jeunes ouvrières anglaises s’orientant vers les métiers du care, comment le mouvement féministe est assimilé à une forme d’autoritarisme moral ou une contrainte éloignée de leurs préoccupations quotidiennes. Un détour compréhensif essentiel si l’on souhaite dénouer les rapports de domination patriarcaux. Nous présentons ici un extrait de cette plongée dans les réceptions populaires du « féminisme ».
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Erri De Luca au tribunal : quel sens donner au mot « saboter » ? - Rue89

Erri De Luca au tribunal : quel sens donner au mot « saboter » ? - Rue89 | LittArt | Scoop.it
Ce mercredi, l’écrivain Erri De Luca comparaît devant la justice italienne pour avoir employé le mot « sabotage », au sujet du projet de ligne à grande vitesse Lyon-Turin (TAV).

C’est dans une interview au Huffington Post italien, publiée en septembre 2013, qu’il a prononcé ces mots : « La TAV doit être sabotée. »

Relance du journaliste :

« Donc le sabotage et les actes de vandalisme sont licites ?

– Ils sont nécessaires pour faire comprendre que la TAV est un chantier nocif et inutile. »

Lyon Turin Ferroviaire (LTF), la société franco-italienne en charge de la construction de la ligne, a porté plainte pour incitation au sabotage. Erri De Luca risque jusqu’à cinq ans de prison.

Comme une grève ou un soldat

Au début du mois de janvier, Erri De Luca publie « La Parole contraire » (éd. Gallimard, 2015), un ouvrage dans lequel cet ancien ouvrier de 64 ans revendique sa liberté d’expression et le droit d’utiliser, au nom de la langue italienne, le verbe « saboter ». Son sens ne se réduit pas à la détérioration physique, explique-t-il. Le débat, au tribunal de Turin, s’annonce passionnant.
more...
No comment yet.