Libre Emploi
377 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Revue de presse de Libre Emploi from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Faut-il avouer ses faiblesses en entretien d'embauche ?

Faut-il avouer ses faiblesses en entretien d'embauche ? | Libre Emploi | Scoop.it

Vous avez une crainte avant votre entretien d’embauche : le recruteur pourrait découvrir des carences sur votre CV. Faut-il chercher à les dissimuler ou jouer cartes sur table ? Être capable de formuler ses faiblesses est une qualité, à condition de ne pas les présenter comme des handicaps.

Assumer ses carences en entretien d’embauche est un art. Si vous êtes positionné sur un métier en tension, où le candidat parfait est rare, savoir en parler vous honorera. Mais réfléchissez bien à la manière de présenter vos « défauts ».

Comment mettre ses faiblesses en perspective

Il faut toujours être capable de mettre en perspective ses manques. « Dire "ça, je ne sais pas faire" est brutal et n’apporte rien, estime Louis Grümmer. Présenter ce que vous pouvez mettre en place d’ici la prise de poste minimisera votre carence ». Ce dernier a, par exemple, recruté une candidate sur un poste pour lequel il fallait un anglais courant, même si elle ne possédait pas le niveau linguistique requis. « D’autres postulants possédaient la compétence, mais son défaut a été compensé par d’autres qualité et sa volonté de se mettre à jour rapidement », explique Louis Grümmer. Même conseil avec les traits de caractère : « Si vous manquez d’organisation ou de tact, argumentez sur ce que vous mettez en place pour corriger votre défaut », poursuit Delphine Poggioli, directrice de l’Atelier du recrutement. Les candidats au profil rare peuvent même proposer à l’employeur de les inscrire à une formation pour combler leur manque. « Cela prouvera votre motivation », estime Delphine Poggioli.

Choisissez stratégiquement les faiblesses à dévoiler

Même s’il est conseillé de présenter de manière honnête vos carences, il ne faut bien sûr pas les dévoiler sans retenue. « Attendez que le sujet soit abordé par le recruteur », conseille Pascal Colson, associé de NC Partners. Evitez aussi de montrer vos faiblesses sur des connaissances ou compétences qui sont cruciales pour le poste. Hors de question, bien sûr, d’annoncer que vous manquez de rigueur si vous postulez à une offre de contrôleur de gestion. « Plutôt que d’évoquer un trait de caractère, ciblez vos manques de compétences techniques. Ce sont des choses qu’il est plus facile de corriger », conseille à ce titre Estelle Raoul, directrice senior chez Page personnel. Si votre CV présente un trou évident, préparez une explication. « Si une faiblesse est mise en exergue par le recruteur lui-même, ce dernier risque de se focaliser plus fortement », prévient Pierre Cannet, PDG de Blue search, un cabinet de recrutement dans les métiers du web.

Les formuler avec assurance

Savoir exprimer ses carences avec subtilité représente une marque de lucidité, d’honnêteté et une absence de prétention qui sera appréciée. « Cela prouve que le candidat connaît ses axes de progression », juge Pierre Cannet. « Plus on recrute un cadre de haut niveau, plus on s’attend à ce qu’il prenne du recul sur lui », ajoute Louis Grümmer. Encore faut-il formuler ses faiblesses sur un ton clair et assuré, selon Pascal Colson : « La forme est importante. Quelqu’un qui annonce son faible niveau en anglais avec une voix tremblotante se donne moins de chance qu’un candidat qui l’assume clairement. » La victimisation, en entretien d’embauche, ça ne marche jamais.


Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Rescooped by Revue de presse de Libre Emploi from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Les 7 astuces du chercheur d'emploi malin - blog-emploi.com

Les 7 astuces du chercheur d'emploi malin - blog-emploi.com | Libre Emploi | Scoop.it

“ Pour que votre candidature ne soit pas noyée dans la masse, il existe quelques techniques simples pour se démarquer à chaque étape du processus de recrutement. Cibler ses recherches, envoyer un CV « allégé », le truffer de mots-clés pertinents, relancer le recruteur… découvrez les 7 astuces que tout chercheur d’emploi doit connaître. ”1. Postuler moins, mais postuler mieux Certains candidats à l’emploi confondent parfois l’envoi de CV avec du spam. Inonder les recruteurs de candidatures inadaptées est un leurre. On a l’impression d’être efficace alors que c’est de la perte de temps pour tout le monde. La tentation est grande d’envoyer son CV dans toutes les directions. La recherche d’emploi sur Internet a en effet des avantages : plus besoin d’imprimer des CV, d’écrire à la main sa lettre de motivation, de mettre le tout dans une enveloppe et de la poster en espérant qu’elle arrive entre de bonnes mains. Aujourd’hui en effet, tout se passe par mail ou par des formulaires. On estime ainsi qu’un chercheur d’emploi bien entraîné peut postuler à 600 emplois différents en une semaine. Mais le bombardement massif n’est pas la solution la plus efficace. C’est ce qui lasse le plus les chargés de recrutement : recevoir des CV qui ne correspondent à aucun métier de l’entreprise, à aucun poste à pourvoir. La conséquence est souvent la même : aucune réponse. Mieux vaut choisir, la bonne entreprise, la bonne offre d’emploi et s’appliquer, plutôt que d’envoyer la même candidature standardisée à tous les recruteurs de France, de Navarre et d’ailleurs. Comme dans d’autres domaines c’est la qualité qui compte plus que la quantité. 2. Envoyer un CV pas trop lourdDans le cadre d’une candidature par Internet qui est désormais la règle, il faut privilégier les formats de fichier les plus répandus et les plus facilement lisibles par tous : Word, pdf voire rtf. Votre CV doit être le plus léger possible : pas d’image (pas de photo donc), pas de couleurs, pas de cadres qui perturbent la lecture de votre CV par les logiciels de tri de candidatures. Les fichiers image (type .jpg, .eps, .gif) sont à proscrire sauf si vous êtes graphiste et que vous avez réalisé un CV » créatif « . Mais dans ce cas précis, n’oubliez pas de le compresser au maximum et de joindre un CV au format plus classique. Le nom de votre fichier doit aussi permettre au recruteur de gagner du temps dans son classement. Plutôt que de joindre un fichier intitulé CV2013_OK_version2.doc, optez pour un nom de fichier du type CV-Nom-Prenom.doc. 3. Travailler les mots-clés de votre CVSi vous déposez votre CV dans une CVthèque ou que vous remplissez un formulaire sur le site carrière d’une entreprise, votre profil va alimenter une base de données. Votre CV sera en bonne compagnie avec parfois des centaines de milliers d’autres candidats. Les recruteurs qui vont aller piocher dans cette bibliothèque de CV vont faire des recherches précises en tapant des mots-clés correspondant aux compétences dont ils ont besoin : des noms de logiciels ou technologies maîtrisés, des notions de langues, des éléments concrets liés à des métiers (prospection, fidélisation par exemple pour les commerciaux) et des intitulés de postes couramment utilisés. Si vous voulez qu’ils vous trouvent, votre CV devra donc comporter impérativement tous les mots-clés spécifiques à votre fonction ou profession. 4. Faire une vraie lettre de motivationAvec la généralisation de la candidature par internet, la lettre de motivation tend à se réduire comme peau de chagrin. Elle se résume souvent à un mail de motivation assez court en simple accompagnement du CV. Une manière de se démarquer consiste à faire une vraie lettre de motivation, dans les règles de l’art. Surtout dans le cas d’une candidature spontanée, mais pas seulement, votre lettre constituera ainsi une denrée rare et appréciée par les recruteurs. Faire ce que les autres candidats ne font plus est aussi un bon moyen de sortir du lot. 5. Faire un suivi de vos candidaturesSi un recruteur vous appelle et que vous ne vous souvenez pas qui il est à quel poste vous avez candidaté, ni de quelle entreprise il s’agit, vous ne marquez pas des points. Cette hésitation dénote un manque de professionnalisme dans le suivi de vos candidatures. Il suffit juste de faire un petit doc Excel par exemple avec plusieurs colonnes : date d’envoi du CV, poste, offre ou référence, nom du contact, nom et site internet de l’entreprise, etc. Ce suivi est un élément important dans l’organisation de votre recherche d’emploi : c’est une feuille de route qui permet de savoir quand relancer, qui risque de vous contacter et pour quel poste. 6. Relancer le recruteurRelancer un recruteur permet de démontrer sa motivation, son intérêt pour le poste et de s’assurer que votre candidature a été bien prise en compte, C’est une astuce simple pour repasser en haut de la pile. La relance permet pourtant de se démarquer car les candidats ne sont pas nombreux à le faire. Selon notre enquête 2013 sur le recrutement, 51% des chercheurs d’emploi relancent rarement ou jamais les recruteurs après l’envoi d’une candidature. En général, il est conseillé de le faire par mail 2 ou 3 semaines sans réponse après une candidature. Après un entretien, l’idéal, au bout de 15 jours sans nouvelles, est de passer directement un coup de téléphone, car vous avez déjà rencontré votre interlocuteur. En parallèle, vous pouvez aussi prendre contact via les réseaux sociaux et en profiter pour rappeler votre motivation. Attention tout de même à ne pas tomber dans le harcèlement ! 7. Envoyer un mail de remerciements après l’entretienSimple politesse ou preuve supplémentaire de motivation, le mail de remerciements après un entretien est particulièrement apprécié. Il peut être très court du type « je vous remercie de m’avoir reçu lors d’un entretien lundi dernier. Notre échange m’a permis de mieux comprendre la dimension du poste à pourvoir et l’organisation de votre entreprise… » En ajoutant un mot pour redire votre intérêt pour le poste ou la mission en question. Si le recruteur vous a demandé des infos supplémentaires (références à contacter, ou documents administratifs par exemple) c’est aussi l’occasion de le remercier pour le rendez-vous et de redire pourquoi vous êtes le candidat idéal. Ce simple message permettra de laisser un bon souvenir, de rester dans la short-list, et de marquer des points de manière subtile.


Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

Le CV par compétences un fléau à enrayer!

Le CV par compétences un fléau à enrayer! | Libre Emploi | Scoop.it
Ce type de CV que les conseillers en emploi suggèrent pour votre recherche d'emploi n'est tout simplement pas ce qu'il vous faut.
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

De la Colombie à Duberger

De la Colombie à Duberger | Libre Emploi | Scoop.it
Yamileth Valencia est tout sourire à l’arrivée de la journaliste de L’Actuel à son domicile. Toute la famille est présente. Chaque membre de la famille s’est mis sur son 36. Ses parents, son mari et ses deux enfants sont réunis pour l’occasion.
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

Voici ce que les recruteurs regardent pendant les 6 secondes qu'ils consacrent à votre CV

Voici ce que les recruteurs regardent pendant les 6 secondes qu'ils consacrent à votre CV | Libre Emploi | Scoop.it
L’un des aspects les plus frustrants de la recherche d’emploi, c’est que le candidat est rarement informé des raisons qui font que sa candidature n’a pas été retenue pour le poste qu'il convoita...
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

Comment déterminer le poste qui nous correspond ?

Comment déterminer le poste qui nous correspond ? | Libre Emploi | Scoop.it
Les éléments suivants devraient figurer dans votre bilan personnel.
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

Créez des curriculum vitæ qui se démarquent

Créez des curriculum vitæ qui se démarquent | Libre Emploi | Scoop.it
  Une spécialiste du curriculum vitæ dévoile ses stratégies de choix pour vous aider à créer le CV qui permettra à votre client d’obtenir une entrevue. Êtes-vous à la recherche de stratégies g...
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

» Allons-nous vers une rareté de la main-d’œuvre peu qualifiée? | Martine Letarte

» Allons-nous vers une rareté de la main-d’œuvre peu qualifiée? | Martine Letarte | Libre Emploi | Scoop.it
Alors qu’on parle souvent de rareté de main-d’œuvre qualifiée au Québec, près du tiers des personnes en emploi étaient surqualifiées en 2012. C’est une augmentation de 13% par rapport à 1990.
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

De bonnes augmentations de salaires prévues à Québec en 2014 | Gilbert Leduc | Vie au travail

De bonnes augmentations de salaires prévues à Québec en 2014 | Gilbert Leduc | Vie au travail | Libre Emploi | Scoop.it
Les travailleurs de la région de la Capitale-Nationale peuvent s'attendre à empocher des majorations salariales plus élevées que leurs collègues des autres régions du...
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

» Se trouver un emploi à 54 ans | Martine Letarte

» Se trouver un emploi à 54 ans | Martine Letarte | Libre Emploi | Scoop.it
Question d’un lecteur
«Quelle stratégie pourrais-je adopter pour être embauché par un employeur alors que j’ai 54 ans?
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

Candidat idéal vs Candidat disponible | Grenier aux chroniques

Candidat idéal vs Candidat disponible | Grenier aux chroniques | Libre Emploi | Scoop.it
La subjectivité des offres d'emploi
more...
No comment yet.
Rescooped by Revue de presse de Libre Emploi from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Comment se préparer aux tests de recrutement ?

Comment se préparer aux tests de recrutement ? | Libre Emploi | Scoop.it

S'il reste possible de se roder à certaines techniques de tests (logique, vocabulaire, etc.), il est plus délicat de " s'entraîner " aux tests de personnalité. Quelques conseils s'avèrent, néanmoins, utiles et judicieux.

Il existe des milliers de tests de recrutement, et il serait utopique de prétendre les connaître tous. La meilleure façon de les réussir reste, en fait, de comprendre les mécanismes qui les régissent. Il ne servirait à rien de plancher des heures et des heures sur des exercices d'entraînement, sans avoir au préalable démonté quelques-uns des rouages qui gouvernent leur logique. Sachez, d'autre part, que la familiarisation à ce genre d'épreuves permet de diminuer votre appréhension.

Restez naturel

Même s'il peut paraître évident, le premier d'entre eux est de rester naturel et spontané. Inutile, en effet, de chercher à devenir un super héros ou un candidat idéal, et ceci pour une raison bien simple : dans les tests de personnalité, il n'existe pas de bonne ou de mauvaise réponse. Même si la connaissance du contenu de certains tests permet de les aborder plus sereinement, le secret de leur réussite demeure la sincérité.

Faites jouer votre expérience

Deuxième consigne : ne jamais perdre de vue que ces épreuves s'effectuent dans un cadre professionnel. La plupart du temps, l'examinateur vous demandera de revenir sur certains points de votre caractère qui auront été mis en évidence. Vous ne devez donc vous appesantir sur d'interminables considérations d'ordre privé. Le but est de savoir analyser ses points forts et ses points faibles en restant dans un objectif professionnel. Comme lors d'un entretien d'embauche, il devient alors intéressant d'étayer ses propos par des exemples concrets puisés dans sa propre expérience.

Gardez la forme

Qu'il s'agisse de passer un examen ou un test, sachez que la réussite dépend, comme souvent, du respect de quelques règles simples. A la veille d'une épreuve, quelle qu'elle soit, il est en effet impératif que vous soyez au meilleur de votre forme. Ne négligez aucun détail.
Les quelques jours précédant le test, essayez de vous relaxer au maximum, en pratiquant par exemple une activité sportive " douce " telle que la marche, la natation ou le jogging (il ne s'agit, évidemment, pas ici, de subir un entraînement d'athlète).
Dormez huit heures par nuit (inutile de dire qu'une nuit blanche à la veille de l'épreuve a de grandes chances de vous être fatale...). Evitez également les tranquillisants qui risquent de vous abrutir et fuyez les produits " dopants " à base de caféine, etc. qui peuvent vous surexciter.
Sachez également vous préparer sur le plan émotionnel. Il vous faut aborder l'épreuve des tests avec un moral d'acier. Oubliez, par exemple, vos éventuels préjugés sur les tests ou les psychologues pour vous concentrer uniquement sur l'exercice à résoudre.
Veillez aussi à ne pas vous rajouter de stress inutile. Par exemple, partez à l'avance. Ayez soin de prévoir plusieurs stylos. Concentrez-vous, ne vous laissez pas distraire et donnez le meilleur de vous-même.

Informez-vous

Sachez enfin que la lecture régulière et assidue de la presse (générale et spécialisée dans votre secteur d'activités) vous évitera de sécher sur d'éventuelles épreuves de culture générale. Vous pouvez tout aussi bien en profiter pour réviser certaines bases de calcul mental, de grammaire ou d'orthographe qui s'avèreront d'un grand secours dans la résolution de certains exercices.


Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Rescooped by Revue de presse de Libre Emploi from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Apprenez à vous vendre en 30 secondes

Apprenez à vous vendre en 30 secondes | Libre Emploi | Scoop.it

Voici 8 astuces pour vous présenter rapidement... et donner à votre interlocuteur l'envie d'en savoir plus.

Qu'il s'agisse d'un entretien d'embauche, de réseautage, d'une soirée de cocktail ou d'un tête-à-tête inattendu avec Warren Buffett dans un ascenseur, il n'est pas facile de convaincre les autres que vous êtes la personne la plus intéressante qu'ils ont jamais rencontrée.

"La plupart des gens n'arrivent pas à présenter leur parcours de manière efficace," remarque Paul McDonald, directeur général de l'agence de recrutement Robert Half. "Ils ne sont pas habitués à devoir se décrire en quelques phrases courtes."
Voici selon Paul McDonald les 8 étapes qui vous aideront à mettre au point le parfait "elevator pitch". 

1. Sachez où vous voulez aller

Votre histoire doit répondre à trois questions : Qui êtes-vous ? Que faites-vous dans la vie ? Où voulez-vous aller ou que recherchez-vous ? Il vous faut savoir exactement ce que vous souhaitez accomplir ou personne ne pourra jamais vous aider à le faire.

"Prenez votre CV et votre profil LinkedIn et passez les soigneusement en revue," conseille Paul McDonald. Si vous êtes sans emploi, concentrez-vous sur vos objectifs de vie.

2. Définissez des idées-clé

Après avoir étudié attentivement votre CV et votre profil LinkedIn, notez quatre "bullet points" qui expliquent en quoi vous êtes une personne formidable, conseille Paul McDonald. Parlez de votre expérience professionnelle, de vos compétences, de vos accomplissements et de vos objectifs. Oubliez tout détail non pertinent, susceptible de vous détourner de votre message principal.

3. Racontez une histoire

Selon Paul McDonald, les gens adorent les histoires, alors racontez-en une. Il sera également plus facile pour votre interlocuteur de se rappeler de vous par la suite.

Le gourou de l'efficacité personnelle Dale Carnegie a déclaré dans son livre "Public Speaking and Influencing  Men in Business" que nos esprits ne sont rien de plus que des "machines qui fonctionnent par association", ce qui veut dire que nous nous souvenons mieux des choses lorsque le sujet est relié à une histoire ou à une association d'idées. En d'autres termes, si vous voulez que les gens se rappellent de vous, racontez-leur une histoire et assurez-vous qu'elle soit bonne.

4. Oubliez le jargon

Vous devez être capable d'expliquer ce que vous faites dans la vie et qui vous êtes de façon à être compris par la plupart des gens. Cela implique d'éviter les acronymes ou une certaine terminologie qui ne serait pas comprise par quelqu'un qui n'est pas un fin connaisseur de votre domaine d'expertise.

Pour Paul McDonald, vulgariser des idées complexes est un "art à part entière". Vous pouvez imaginer que vous expliquez votre métier à vos parents et ensuite utiliser une formule similaire dans votre "elevator pitch". Il est essentiel de vous assurer que votre discours est compréhensible par le commun des mortels, particulièrement si vous travaillez dans la comptabilité, la finance ou le secteur technologique.

5. Incitez la personne à vous répondre

Après avoir entendu votre histoire, la personne en face de vous doit avoir envie d'en savoir plus. Si votre pitch n'est pas assez persuasif, il faut absolument en changer.

6. Chronométrez-vous

Lorsque vous vous entraînez, vous devriez vous chronométrer afin d'être sûr que votre discours dure bien 30 secondes. Si ce n'est pas le cas, enlevez certains détails et réessayez.

7. Filmez-vous

Il est impératif de savoir à quoi vous ressemblez lorsque vous pitchez votre histoire. Êtes-vous intéressant ? Crédible ? Vos interlocuteurs se feront un avis sur vous en vous écoutant alors assurez-vous de donner une bonne impression. Détendez-vous, ayez l'air naturel et soyez à l'aise avec votre pitch.

8. Entraînez-vous devant vos amis ou collègues

Une fois au point, testez votre "elevator pitch" sur vos amis et vos collègues. Demandez-leur de vous faire des remarques, ou ce que vous devez faire pour vous améliorer. Continuez à vous entraîner et à répéter votre pitch jusqu'à ce qu'il soit convaincant et que vous arriviez à le dire naturellement.

 


Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Rescooped by Revue de presse de Libre Emploi from conseils emploi
Scoop.it!

Alimétiers, la plate-forme emploi pour attirer les jeunes vers l’agro-alimentaire

Alimétiers, la plate-forme emploi pour attirer les jeunes vers l’agro-alimentaire | Libre Emploi | Scoop.it
Une nouvelle plate-forme internet, alimétiers.com, recense tous les postes de travail non pourvus dans les filières de l’industrie alimentaire et de l’agriculture, soit entre 7000 et 10000 emplois à pourvoir chaque année.

Via Lolita
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

Un million de travailleurs surqualifiés au Québec | Gilbert Leduc | Actualité économique

Un million de travailleurs surqualifiés au Québec | Gilbert Leduc | Actualité économique | Libre Emploi | Scoop.it
En 2012, 1,1 million de travailleurs québécois occupaient un emploi exigeant un niveau de scolarité inférieur à leur qualification. En l'espace de 20 ans, le taux des...
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

Un site internet gratuit pour enseigner le français aux immigrants

Un site internet gratuit pour enseigner le français aux immigrants | Libre Emploi | Scoop.it
Un site québécois d’apprentissage du français destiné aux nouveaux arrivants est maintenant en ligne.
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

L’emploi connaît un autre bon mois au Québec

L’emploi connaît un autre bon mois au Québec | Libre Emploi | Scoop.it
Le taux de chômage continue de battre en retraite au Québec, la province ayant...
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

4 bonnes raisons d'assister à une Journée Carrière

4 bonnes raisons d'assister à une Journée Carrière | Libre Emploi | Scoop.it
Chers étudiants, aujourd'hui j'ai envie de partager avec vous quatre bonnes raisons de participer à une Journée Carrière.
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

Trouver un emploi à 54 ans | Martine Letarte | Emplois

Trouver un emploi à 54 ans | Martine Letarte | Emplois | Libre Emploi | Scoop.it
Q «Quelle stratégie pourrais-je adopter pour être embauché par un employeur alors que j'ai 54 ans? Je suis loyal, fiable, qualifié et j'ai une expérience de promoteur...
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

Marché de l'emploi au Québec: les jeunes en situation «avantageuse»

Marché de l'emploi au Québec: les jeunes en situation «avantageuse» | Libre Emploi | Scoop.it
Un jeune qui veut travailler en ce moment n’aura pas trop de difficulté à le faire. C’est le constat fait par Emploi-Québec.
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

Combler ses besoins de main-d'oeuvre qualifiée | Martine Letarte | Conseils

Combler ses besoins de main-d'oeuvre qualifiée | Martine Letarte | Conseils | Libre Emploi | Scoop.it
Pour améliorer leur productivité et rester concurrentiels, les employeurs doivent investir de plus en plus en formation. Comment s'y prendre? La Presse vous...
more...
No comment yet.
Scooped by Revue de presse de Libre Emploi
Scoop.it!

» L’art de gérer les clients mécontents | Martine Letarte

» L’art de gérer les clients mécontents | Martine Letarte | Libre Emploi | Scoop.it
Lorsqu’on travaille en service à la clientèle, on doit développer l’art de gérer les clients mécontents. Services Kelly, une firme spécialisée en solutions de main-d’œuvre, y va de quelques conseils.
more...
No comment yet.