Et si la fermeture de Google Reader était une bonne chose pour les veilleurs ? | Libertés Numériques | Scoop.it

Et ce pour redéfinir leurs pratiques, s’orienter vers de nouveaux formats ? Qui plus est pour l’e-réputation ? C’est par ce constat (et d’autres) que j’ai introduit ma conférence au CNAM organisée par l’ADBS et l’INTD. Au-delà des slides de cette conférence, ce billet est l’occasion de lancer un (potentiel) débat sur le sujet, ou tout du moins de s’interroger un peu.