Les vases communi...
Follow
Find
8.8K views | +0 today
Les vases communicants
Le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d'un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations.
Curated by liminaire
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by liminaire
Scoop.it!

paumée: Lire les échanges de vases, avant d'aller entendre le piano de Roberto Fonseca dans la nuit des Carmes

paumée: Lire les échanges de vases, avant d'aller entendre le piano de Roberto Fonseca dans la nuit des Carmes | Les vases communicants | Scoop.it

Dans l'antre, à l'abri de la touffeur du jour, ai lu, sans trop avoir à lutter pour garder yeux ouverts – pour le crâne n'en réponds pas – les échanges des vaillants vases-communicateurs (euh... faudrait trouver mieux, ne le puis) d'août, avec le plaisir de sentir dans la plupart le réel et si agréable soin de l'échange

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

paumée: Le vendredi des vases communicants

paumée: Le vendredi des vases communicants | Les vases communicants | Scoop.it
Le vendredi des vases communicants, nous lisons, je lis, faisons quelques autres choses, comme gagner sa vie s'il le faut, sourire, parler, faire cuisine ou non, aimer, gueuler... mais nous lisonsJ'ai lu, avant d'aller écouter musique à l'orée de la nuit, j'ai tenté d'être digne de lire ce qui s'était coulé dans et hors des vases.. comme pouvais...
more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

paumée: N'ai pas écouté les vases communicants, ai essayé de les lire

paumée: N'ai pas écouté les vases communicants, ai essayé de les lire | Les vases communicants | Scoop.it

Puisque n'ai pu écouter la lecture par une grosse dizaine, je crois, de participants (y compris non-participants à ce dernier opus) des vases communicants, mis en ligne pour ce vendredi 3 mai ou publiés antérieurement, jeudi soir, presque dans mon ancien chez moi, à la médiathèque Faidherbe – ce qui m'a évité d'ailleurs d'avoir à lire, trébucher de la voix et du corps, bafouiller.. et me trouver mal de saisissement – par décision de m'en tenir au rite en bonne provinciale un peu lente que suis maintenant, et surtout parce que ça m'arrangeait, n'ai pas tenté de voir si, comme suggéré, des textes avaient été publiés dès jeudi à 19 heures, et j'ai attendu minuit pour en découvrir quelques uns, dormi, repris lecture le lendemain. (euh, à vrai dire, ça c'était les résolutions, mais j'ai abandonné deux fois Jane Austen et découvert cinq billets épars, avant de revenir à Jane parce que temps était de dîner et de dormir)

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

paumée: Retour vers et sur les vases communicants, tardif et approximatif

paumée: Retour vers et sur les vases communicants, tardif et approximatif | Les vases communicants | Scoop.it

Brigetoun était vendredi et samedi dans la fraîcheur de la Drôme et de la Lozère, dans la chaleur de rencontres, avec un petit regret rampant de ne pas pouvoir se livrer à sa lecture tendue, gloutonne, freinée par plaisir, perplexe parfois, des échanges des vases communicants.Brigetoun les a effleurés samedi soir.... un peu brumeuse était, encore dans son escapade, et, tant pis, c'est trop tard, mais a cédé à sa manie, pour elle, pour accompagner sa lecture, de l'habituelle recension, en bataillant avec sa machine qui lui faisait un caprice pour abandon prolongé (fort peu pourtant).

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

paumée: lecture comme l'ai pu des vases communicants de novembre

paumée: lecture comme l'ai pu des vases communicants de novembre | Les vases communicants | Scoop.it

Dans le froid venu, nous avons échangé comme chaque mois, dans le froid et souvent dans la pensée (qui est plus ou moins évidente, dans les textes souvent élaborés et décidés avant le choc de son absence, et parfois pas du tout, mais ça ne fait rien, elle est dans nos pensées) de l'amie, la sorcière, la passeuse de merveilles, Maryse Hache (ci-dessus un petit pillage/assemblage d'un de ses dessins-collages, d'une forme, d'une photo)
Nous, c'est à dire :... (mais plus que jamais ce qui suit est insuffisant et approximatif, et le scoop.it de Pierre Ménard est indispensable et bien préférable http://www.scoop.it/t/les-vases-communicants et sera certainement mis à jour)

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Maryse Vuillermet » En vase communicant avec Jeanne, voyage en écriture sur la ligne des hirondelles

Maryse Vuillermet » En vase communicant avec Jeanne, voyage en écriture sur la ligne des hirondelles | Les vases communicants | Scoop.it

de Jules Verne avait l’apparence d’un Nautilus.
d’un voyage extraordinaire qui..


emmène.


emmènera.


à emporter.


on avait rêvé d’ailleurs et nous partions vers le connu – ligne ferroviaire Morez/Saint-Claude. ligne des hirondelles. on prenait le large sur les rails à travers les montagnes jurasiennes.
l’autorail Picasso nous mènerait à bon port – quoi qu’il en coûtait de coordination entre les 2 conducteurs.


l’autorail, ses cheminots d’un siècle passé et ses voyageurs contemporains pour un voyage dans le temps – brins de nostalgie que les moins de 30 ans ne pouvaient pas connaître mais yeux émerveillés tout autant.


on voyageait et découvrions le passage du temps et des tunnels. on voyageait et saluions les curieux aux passages – heureux d’être là. nous n’allions pas si loin et.. pourtant.. tous ensemble à nos joies nous nous retrouvions poètes en nos âmes – émotions aiguisées d’un « tour de manège » hors ordinaire.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

paumée: un coin de table

Lorsque, venant du jardin embrumé, j’ai franchi la porte de la cuisine, il m’attendait et m’a semblé sourire.

- Approche, ai-je cru l’entendre murmurer, et donne-moi donc ton bagage.

Sur lui, compagnon de planches aux quatre pieds raidis j’ai bruyamment posé mes tonnes de souvenirs pour recouvrer mon innocence.

Tirant l’unique chaise paillée paternelle je me suis assis contre lui, et j’ai arrimé mes coudes à sa peau bistre et coriace éraillée d’heures blanches, lissée de cotonneux brouillons insipides, lustrée de désinences clinquantes, parcourue de veinules encrées, témoignage de lancers de ligne, de pêche miraculeuse de lettres, de ratures exaspérées.
Tant d’idées débattues et de poings écrasés, sur le bois, sur les os, une histoire de famille, un vrai champ de bataille que l’on virginisait chaque soir d’un coup d’éponge, mais les rainures se rappellent, qui m’échardent encore la paume lorsque je m’attarde sur son plateau.
Je me posais juste là, au bout, au coin, dos au mur, à gauche de la porte, prêt à m’échapper, déjà…

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

cut-up #12 promenade chez @lmorali invitée vasesco nov 2012 - Semenoir

sous la brume éclaircie d'un paquet de mousses marche petite joie des derniers fruits à cueillir ma bonne étoile entre les branches nous étions des forêts
.
les peaux tendues des martres crevaient notre sommeil à chaque hurlement de loup les pattes de lièvre avaient le pouvoir d'une douce fourrure décolorée réchauffant nos doigts gelés
.
surprendre des vibrations de l'air des rires qui brillent entre les plis de la terre à l'heure où le caribou chante de grands colliers encerclaient nos jambes osselets de têtes de truites grises
.
les lichens floconneux nous donnaient le pas rebondissant sur la piste du caribou des bois parfois un panache tombé d'une mue émergeait des mousses tu riais caressant le panache

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

L'OMBRE DES RONCES avec @louise_imagine #vasescommunicants

L'OMBRE DES RONCES avec @louise_imagine #vasescommunicants | Les vases communicants | Scoop.it

Toi, cachée derrière la haie.

 

Il te semble du haut de tes 10 ans (ou peut-être est-ce moins, qui sait ?) que c’est une bêtise, une énorme bêtise, il te semble que ce n’est pas ainsi qu’il faut se comporter. Cela tourne dans ta tête à ne pas vouloir sortir, cela vire chavire t’emmêle la pensée. Ce n’est pas prudent. Il faut arrêter.

 

Cachée dans l’obscurité de la haie. Entre le mur sale, les ronces et les feuilles de laurier. Tes cousins rient aux éclats, elle, plus petite de deux ans et son regard déterminé. Lui, l’aîné, le chef, dents blanches et sourire insolent. Éclats de rire claques, tu clignes des yeux sous l’impact, réajuste tes idées. Toi, tu ne sais pas vraiment pourquoi tu te retrouves là, incapable de faire ce que ta tête pourtant voudrait. Les bras ballants contre la robe rose qui te boudine. Lèvres pincées. Immobile. Maladroite.

 

Tu n’as rien demandé.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Trois chants - Vases communicants avec le promeneur

Trois chants - Vases communicants avec le promeneur | Les vases communicants | Scoop.it

I- Il y eut encore le chant XXV et les autres
Les nombreux autres chants, les longues strophes
Et les lourds avirons qui frappaient la mer d’encre
Voyages symboliques, disons plutôt Recherche
Qui traverse la littérature des vieux pays
Oui la mémoire est bien cette aventure, ces allers et retours
La conscience de la cyclicité des mondes
Que tente de comprendre un homme voué à la solitude et à la survie
Et qui voit toute vie comme une odyssée en somme
Donc Ulysse ici puis là, visible puis invisible
(U pour le creux de la vague, les deux S de la houle jumelle qui déferle,
l’Y comme une quille qui s’incline, L qui est un mât paru sur l’horizon)
Au chant MCCXXIII et dans les suivants
Te souviens-tu d’Ithaque en 1976 sur le port,
Avec ces deux étudiants Dimitri et Nicolas
Tous deux ayant fait, eux, des études de Lettres à Paris
Nous avions entrepris à partir de nos maigres connaissances — et disons le
En abusant un peu d’un excellent café —
D’inventorier les traces du Héros dans la littérature
Qui pour moi se résumait à Saint Lagarde & Michard
J’étais gentil et absolument naïf en ce temps là ô Scriptophage

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

De plus près: Vases communicants

De plus près: Vases communicants | Les vases communicants | Scoop.it

— C’est pas possible… Mais ce n’est pas possible… Qu’est-ce que c’est encore que ce b… se lamentait le capitaine du vraquier Miserere Nobis après que son mécanicien se fut plaint d’une avarie près de l’arbre de transmission. Adam E. (dit «le canif»), qui avait fini par trouver place au milieu de l’équipage (entièrement masculin) faute de main d’œuvre, ne fut pas surpris par cette nouvelle péripétie qui s’ajoutait à une liste déjà longue de contretemps ayant pour origine une erreur humaine. Dès la sortie du port du Havre, le pilote — un Breton daltonien (de type III, également) mais là n’est pas la question car la couleur n’est pas seule pertinente pour distinguer les bouées — avait confondu bâbord et tribord en raison d’une alcoolisation excessive et cela avait eu pour conséquences un coup de gueule, un coup de barre, une explication entre hommes et un petit vomi.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Cylindres de papier

Cylindres de papier | Les vases communicants | Scoop.it

Rotatives, comme si Galilée orchestrait encore leur valse, crépitements, sifflements, bruits compressés, bielles comme celles des locomotives, giclées d’huile et mains luisantes, les exemplaires sortent à la file, emboîtés au centimètre près sur la cascade d’un escalator tournant comme dans les génériques des films noirs américains, une usine à produire de l’écrit, tous les jours, le grand feuilleton des faits divers, des meurtres, des catastrophes, des renversements politiques, l’annonce d’un cataclysme après qu’il a eu lieu, la ronde est infernale, en noir et blanc cela rend mieux, le contraste est plus fort, la couleur sera émolliente et le sang d’encre définitivement perdu, les paquets sont confectionnés automatiquement, les camions démarrent dans la nuit, l’information est en route, advienne que pourra, demain il faudra inventer autre chose, les acteurs ne loupent jamais leur entrée en scène.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Carnets et autres notes (dheissler) : #vasesco - Christophe Sanchez

Carnets et autres notes (dheissler) : #vasesco - Christophe Sanchez | Les vases communicants | Scoop.it

Vous avez tout pour être heureux. Un job passionnant, un salaire mensuel à quatre zéros, une famille épanouie, une belle maison, une grosse voiture, une résidence secondaire au bord de la mer. Tout le monde vous envie. Sauf vous-même.

Et c’est là que les choses se compliquent. Insidieusement, tout vous paraît insipide. Vous n’avez plus envie, plus goût de rien. Tout vous énerve, tout vous rend triste, rien ni personne n’arrive à vous faire sourire, même les pitreries du petit dernier. Rapidement, le verdict tombe : dépression. Le médecin du travail qui vous recommande un confrère, un psychologue, quelqu’un de très bien, il va vous remettre sur pied en un rien de temps.

Son cabinet en ville est modeste, la salle d’attente, temple silencieux à la bibliothèque chargée de livres, est un désert où le patient déjà se perd dans ses pensées. Le bureau, le divan, des questions, encore des questions, et voilà que, spécialiste de l’hypnose, il se met en tête de rechercher les causes de votre malaise dans les souvenirs refoulés de votre enfance. Parce que l’enfance, ça sert aussi à ça, à refouler des tonnes de souvenirs qui viendront plus tard vous pourrir en cachette votre vie d’adulte.

Il agite son pendule, prend une voix grave et calme, vous demande de fermer les yeux, et ça commence. Ce que mon thérapeute n’avait pas vraiment prévu, c’est qu’avec moi, le retour en arrière irait bien au-delà des frontières acidulées de l’enfance. Ce jour-là, le premier jour de mon traitement, nous avons exploré ma première vie antérieure.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

paumée: Lecture en survol des vases de juillet, avec un pied dans le festival

paumée: Lecture en survol des vases de juillet, avec un pied dans le festival | Les vases communicants | Scoop.it
par une Brigetoun naviguant à la fois serré et un peu à la va-comme-tu-peux matelot, entre début affichage du off, ville qui s'éveille, machine et carcasse en vague refus,

 

et l'envie de découverte de ce qui s'est écrit pour les vases communicants de juillet (indulgence requise plus que jamais, disons que ce sera un gros tas de petites pierres marquant sommairement – lien, citation pas forcément représentative, au pire incitatrice - le chemin pour ceux qui voudront)... à vrai dire je me suis tant précipitée (et la nuit avait été insomniaque) que j'ai eu le temps d'une longue sieste de retraitée.
more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

du blog à la scène | portraits - déboîtements

du blog à la scène | portraits - déboîtements | Les vases communicants | Scoop.it

Retour en images sur la soirée du blog à la scène, les vases communicants donnent de la voixqui a eu lieu jeudi 2 mai 2013 à la médiathèque Faidherbe, Paris 11e, soirée imaginée et organisée par Mathilde Roux et Nolwenn Euzen (avec, infra, la liste des blogueurs et des textes lus en direct ou enregistrés + liens vers les blogs et sites).

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

paumée: Pour l'amour des rites

paumée: Pour l'amour des rites | Les vases communicants | Scoop.it
Pour l'amour des rites et pour, par la même occasion, avoir le plaisir de laisser intact, comme un hommage à ma paresse, le tas de repassage (prévu pour jeudi, mais le petit toubib m'avait trop parlé de ses clients grippés, et donc ma carcasse prétendait l'être), me suis installée, avec cigares et anti-cigares sous forme de pastilles Vichy, et j'ai lu la moisson d'avril des vases communicants. (à vrai dire l'aurais fait en grand plaisir sans autre motivation que ce plaisir).
more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

paumée: Une lecture des vases communicants de janvier

paumée: Une lecture des vases communicants de janvier | Les vases communicants | Scoop.it

Pour commencer 2013 ce fut, survivant aux petits empêchements divers (liste assez évolutive), un moins abondant mais beau cru de vases communicants, .Juste ce qu'il fallait pour que Brigetoun, embrumée dans la matérialité la plus absolue, tente – mais indulgence requise devant ses erreurs d'interprétation ou insuffisances – d'en profiter, de déguster, savourer, comprendre ou le croire... ce qu'avec son égoïsme naturel elle jugeait être le plus important.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Louise Bramante | Babelibellus

Louise Bramante | Babelibellus | Les vases communicants | Scoop.it

Si vous prenez la ligne Saint-Claude-Morez, pour célébrer son centenaire en octobre 2012, ou un été, avec les touristes, dans la nuit du plus long tunnel ou le regard perdu au fond de la vallée de la Bienne, entre deux photos, ayez une petite pensée pour moi, et regardez bien, peut-être que vous allez m’apercevoir marcher le long des rails, aller chercher de l’eau à la rivière, regardez à travers les feuilles, vous verrez peut-être nos cabanes, nos campements et vous

apercevrez peut-être la fumée de ma marmite de polenta. Ayez une petite pensée pour nous, les constructeurs, les Italiens, les macaronis, les manjagatis, les casseurs de cailloux.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Eve de Laudec - l'emplume et l'écrié

Sur un coin de table

 

Sur un coin de table, j'ai posé une fesse

 

L'était grande, rechampie de blanc, l'était un peu trop haute, et je devais m'appuyer sur la pointe de mon pied droit, tordue un peu - le balancement de ma jambe gauche n'était pas aussi décontracté que l'aurais voulu, mais tant pis elle était telle, l'acceptais.

 

Sur un coin de table, j'ai posé une fesse

 

L'était à la limite d'une terrasse, et la rue et sa vie devant elle – regardais sans voir, comme un long bâillement refréné, blottie dans une indifférence rêveuse – et la rue et sa vie devant elle, insistant, avec de furtifs éclats, une couleur, une drôlerie, un chatouillement qui sollicitait.

 

Devant mon coin de table, il y avait la rue

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Les portes: Maryse fleur de taïga

Les portes: Maryse fleur de taïga | Les vases communicants | Scoop.it

elle marche elle marche fait "trotter ses petites bottines" / couleurs des rêves / de nos belles vies en joie bonheur / feuilles bouclées / un corps subtil / d'abord une brume / love love / les mandarines / tes yeux d'amour / voûtes vertige / ivresse en voltige / pixels rosée que ça scintille vie de nature les fils soie offrande ô fragilité et pourtant résistance / ô danse ta vie danse / over the rainbow / avec oiseaux libellules danse fleurs et flaques / ton monde amis amours danse / accueille joie du repos / lecture des songes / regards en jardin joie / dors petit d'ange / en promenade d'herbe verte / campagne verdure vouillette / mais du vert du vert vert vert au soleil / coussinets doigts feuille écrans / vert coeur olive / respire l'air bienheureux de haut dehors / c'est l'heure blouse bleue

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Vase communicant avec @i_trema_a #vasescommunicants / Pour Maryse Hache

Vase communicant avec @i_trema_a  #vasescommunicants / Pour Maryse Hache | Les vases communicants | Scoop.it

IMPACT

 

Il est temps.

 

Tu sens cette commotion? Cet ébranlement physique? Ce trouble qui nous réunit?

 

Tu vois cette collision, l’impact de notre rencontre, l’instant fragile de nos convergences? Ce heurt qui nous a vu trembler, ce bruit qui claque et fouette nos sens. Nous partons en étoile maintenant, nous nous propageons hors de ces murs. Après le choc nous avons laissé parler la poudre.

 

Il est temps.

 

Reprenons notre souffle, laissons revenir la lumière. Petit à petit dans les interstices.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Virgile; l’Enéide [Danielle Carlès] – vases communicants # nov 2012

Virgile; l’Enéide [Danielle Carlès] – vases communicants # nov 2012 | Les vases communicants | Scoop.it

Dieux souverains des âmes, ombres muettes,
265 Chaos, Phlégéthon, vastes lieux de silence et de nuit,
qu’il me soit permis de dire ce que j’ai entendu, que votre volonté m’accorde
de déployer le monde enfoui dans les ténèbres du fond de la terre.
Ils allaient invisibles dans la nuit déserte parmi l’ombre
et les palais inhabités d’Orcus au royaume du néant,

 

270 comme on va sous la mauvaise lumière d’une lune douteuse
dans les bois, quand Jupiter a mis sur le ciel un couvercle d’ombre
et que la nuit noire a supprimé la couleur du monde.
Devant l’entrée proprement dite, aux premiers abords du goulet d’Orcus,
le Deuil et la Vengeance ont leur repaire.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

la distance au personnage: Paul Emploi

Pas la peine d’essayer de t’esbigner, vieil alligator malfaisant ! J’aurai ta peau ! Elle servira à faire des sacs pour les bourges de Passy, ces bourges dont tu aimais tant attirer les regards. Gagner sa vie en plumant de vieilles bécasses endiamantées, c’est bien toi ! Hanter les parkings des magasins de luxe, les salles des pas perdus des musées, les thés dansants à la Coupole, faut pas avoir l’estomac fragile quand même ! J’imagine les « Ah Paulo ! Ah Paulo ! » avec les yeux papillonnants alourdis de rimel en paquet.

Mais ce n’est pas ton boulot que j’te reproche. Chacun ses goûts… et chacun sa façon de gagner sa vie, du moment qu’on n’emmouscaille pas le peuple. Non, le blème c’est quand t’as eu la merveilleuse idée de venir habiter sur notre palier. Là encore, tu vas me dire, on ne peut pas empêcher quelqu’un de louer un appartement dans un immeuble au prétexte qu’il est un gigolo. Pas plus qu’on ne peut empêcher un bonze tibétain, un néo-nazi, une mémère à chienchiens ou un couple affublé de deux gremlins hurlants et braillards de respirer l’air du 6 villa coeur de Vey. Donc te voilà dans la place, à aller et venir à toute heure du jour et de la nuit, à nous mettre sous le nez tes pompes sur mesure et tes pardessus en alpaga. C’est pas un exemple pour la jeunesse moi j’dis !

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Papier de brouillon

Papier de brouillon | Les vases communicants | Scoop.it
Sur le cahier de brouillon, elle avait commencé sa rédaction. La maîtresse, assise derrière son bureau jetait de temps en temps, alentour, un regard absent puis replongeait vite dans les corrections de la dictée du matin. Le silence ou presque. Quelques soupirs, quelques grincements de chaise, le bruit menu d’un taille-crayon.

La petite fille avait écrit une demi-page et s’était interrompue. Elle griffonnait maintenant une sorte de tourbillon dans la marge, lequel loin de risquer de s’étaler sur la page, semblait se concentrer vers son centre jusqu’à presque crever le papier. Elle n’aimait pas ce qu’elle avait déjà écrit. Elle avait changé d’avis. Ce qu’elle avait voulu raconter risquait d’être mal interprété. C’était une enfant mais elle savait déjà que certaines choses sont mal comprises par les adultes, ils s’en emparent à vos dépens. Il ne lui restait qu’à faire disparaître ce début de récit. Elle avait déjà l’idée d’une autre histoire qui conviendrait mieux à l’attente et la satisfaction des grands…

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

fut-il.net: Où rien, plus rien ne pèse #VasesCo @dheissler

fut-il.net: Où rien, plus rien ne pèse #VasesCo @dheissler | Les vases communicants | Scoop.it

— le poème, poème parce qu’il est cette expérience qui vise à atteindre au-delà des mots un absolu que la langue postule (et peut-être bien même ce vide aussi, que la langue postule) seul capable de travailler sur l’innommable, quelquefois innomé. Quittez, en laissant vibrer —

quittez sans doute, mais quittez en laissant vibrer — un visage approché ou bien une rue, un jardin traversés le temps au moins d’une lecture où rien, plus rien ne pèse.

more...
No comment yet.