Les quinquados, des femmes épanouies de 50 ans
52 views | +0 today
Follow
Les quinquados, des femmes épanouies de 50 ans
Vous avez déjà entendu parler de la génération Y, des métrosexuels, des cougars…et des quinquados, non ? Encore un nouveau terme qu’il va falloir connaître car il est d’actualité. Qui sont-elles ? Le terme « quinquado » est la contraction de quinquagénaire et d’adolescente. Ce terme a été inventé par l’institut Ipsos pour désigner les femmes de 45 à 60 ans agissant comme des adolescentes, voulant profiter de la vie au maximum. Pour reprendre une citation de Mr Oudghiri Rémy travaillant à Ipsos, c’est «une femme qui a physiquement la cinquantaine, mais est bien plus jeune dans sa tête dans le sens où elle présente des envies et des comportements similaires aux jeunes filles de 20 ans». Quel est le comportement d’une quinquado ? Que recherchent ces femmes ? Ces femmes quinquados veulent s’épanouir et privilégier leur bien-être avant tout. En quoi leur comportement diffère d’un quinquagénaire « classique » ? Elles se sentent jeunes dans leur tête, elles ont envie de découverte, leur rêve est de faire le tour du monde, de prendre des vacances. Leur plaisir c’est de sortir avec des amis, de danser et de s’amuser comme la jeunesse. Elles aiment être entre « filles », certaines sont divorcées, d’autres mariées. Le shopping entre copines ou avec leurs filles est un plaisir : elles fréquentent les enseignes branchées des jeunes filles (Zara, Camaïeu, Promod, Esprit, H&M, Pimkie). « En caressant l’angora d’un pull, elle (Christine,59ans) raconte ses virées à moto avec son mari, ses soirées entre copines et son prochain grand voyage au Brésil. «Je suis très proche de ma fille, je fais avec elle ce que je n’ai pas eu avec mes parents. Avant c’était boulot/dodo, on dînait à 19 heure pile, il n’y avait pas d’échanges». «Je lui raconte facilement ma vie», acquiesce Deborah, avant de se diriger vers la caisse pour acheter un tee-shirt choisi ensemble qu’elles vont se partager. » Ce sont des femmes également très à la pointe de la technologie possédant Iphone et tablettes tactiles, sachant utiliser les applications et aimant échanger avec les autres sur les réseaux sociaux. Etre ultra connecté et à la mode leur permet de suivre les discussions des jeunes et de montrer aux autres qu’elles sont toujours au top. Elles veulent se sentir en phase avec les nouvelles générations et montrer qu’elles ont évoluées. Elles assument leur âge mais sont des femmes indépendantes voire un peu rebelles. Comment expliquer ce phénomène ? Pour les sociologues cela n’a rien d’étonnant, il s’agit d’une volonté de vouloir rajeunir. Ces femmes mûres encore actives professionnellement sont libérées des contraintes d’élever des enfants. Beaucoup d’entre elles se disent « A mon âge, le temps qui passe c’est le temps qui reste. Et j’ai envie de ne pas avoir de regret » (Pascale, 54 ans). Ces femmes ont déjà vécu la moitié de leur vie, si ça n’est plus, elles ont beaucoup moins d’appréhension, elles sont plus confiantes, elles s’assument pleinement, ce qui n’était pas forcément le cas à 20 ans. Le cycle de la vie justifie et explique cette nouvelle tendance de ces femmes. A 20 ans, l’insouciance est encore présente avec la peur de s’engager, de grandir ; La trentaine c’est avant tout le mari et les enfants, la femme n’a pas le temps de penser à elle ; A partir de 40 ans, la femme se redécouvre, les enfants prennent petit à petit leur indépendance ; A 50 ans, les enfants quittent la maison, la femme est bien établie professionnellement, le temps disponible devient un temps pour son bien-être et ses loisirs. Notre société actuelle à tendance à catégoriser tout le monde, à vouloir mettre les gens dans des cases. Le terme quinquados ne dérange pas ces femmes cependant celles-ci se distinguent volontiers des cougars et des seniors. Ces femmes voient leurs parents vieillir, être malade, ayant besoin d’aide, ne pouvant plus faire les choses d’autrefois. Elles veulent donc créer la rupture générationnelle avec leurs parents et leurs aînés. Elles n’ont pas peur de la mort, mais savent que profiter de la vie c’est maintenant ou jamais, car après il sera trop tard. Elles veulent se créer un maximum de souvenirs avant de ne pouvoir voyager qu’à travers un écran de télévision ou des photos numériques. Retour à la liberté et aux plaisirs de la vie, ces femmes de plus de 40 ans veulent s’épanouir et prendre soin d’elles. Ces quinquados nées dans les années 60 – 70 veulent tisser un lien avec leur fille et s’affirmer tel qu’elles sont, c’est-à-dire encore jeunes, dynamiques et pleines de vie.
Curated by Lucile Riccio
No scoops have been published yet. Suggest content to its curator!