Les nouveaux comportements du consommateur pris en compte par les acteurs économiques
27 views | +0 today
Follow
Les nouveaux comportements du consommateur pris en compte par les acteurs économiques
Analyse des nouveaux comportements des consommateurs.
Curated by caro31
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by caro31 from BABinfo Pays Basque
Scoop.it!

Le contrôle technique low-cost à l'assaut du marché

Le contrôle technique low-cost à l'assaut du marché | Les nouveaux comportements du consommateur pris en compte par les acteurs économiques | Scoop.it
Réservation par Internet et petits prix : le concept se répand rapidement. Arnaud Lorente est pilote d'une grande compagnie aérienne au départ de Biarritz, mais il a tout compris du low-cost. À...

Via BABinfo
more...
No comment yet.
Rescooped by caro31 from EFFICYCLE
Scoop.it!

Des fruits producteurs de biogaz

Des fruits producteurs de biogaz | Les nouveaux comportements du consommateur pris en compte par les acteurs économiques | Scoop.it

Depuis janvier 2012, le Grenelle de l’environnement oblige les gros producteurs de déchets fermentescibles à les recycler. Les solutions les plus courantes sont l’utilisation de ces déchets pour du compost ou de l’alimentation animale. Mais certains ont décidé de les transformer en énergie. Dans la lignée de son article précédent sur le biogaz, Energystream vous fait découvrir des initiatives de transformation des déchets organiques marquantes et insolites… Première escale dans le Tarn et Garonne.


Via Fabien Baceiredo (EFFICYCLE)
more...
No comment yet.
Scooped by caro31
Scoop.it!

Le BIO compte pour du beurre ! | EELV Poitou-Charentes

Le BIO compte pour du beurre ! | EELV Poitou-Charentes | Les nouveaux comportements du consommateur pris en compte par les acteurs économiques | Scoop.it
Le parti Europe Ecologie Les verts Poitou-Charentes rappelle les engagements de Michel Barnier, Ministre de l'agriculture il y a quelques années « Il faut donc mettre durablement en œuvre les moyens assurant le ...
more...
No comment yet.
Scooped by caro31
Scoop.it!

Manche. Les salariés « low cost » investissent les chantiers ...!!!

Manche. Les salariés « low cost » investissent les chantiers ...!!! | Les nouveaux comportements du consommateur pris en compte par les acteurs économiques | Scoop.it

Des salariés au rabais ?


Le « low cost » gagne du terrain. Après l'avion ou l'automobile, les salariés eux-mêmes subissent désormais la pression de la rentabilité. Le marché de l'emploi dépasse aujourd'hui les frontières et met en concurrence l'ensemble des travailleurs européens.

Le phénomène, longtemps circonscrit aux zones frontalières, touche dorénavant le département. « Il n'y a plus un chantier où l'on ne rencontre des travailleurs étrangers. Ça nous affole », reconnaît l'Urssaf de la Manche. Pour décrocher des marchés, certaines entreprises tirent en effet les coûts vers le bas. Leur variable d'ajustement consiste à employer des travailleurs étrangers, moins chers.

Aucun secteur n'est aujourd'hui épargné. BTP, poulaillers industriels, franchises de prêt-à-porter, opticiens, assureurs, installateurs de panneaux photovoltaïques : la liste semble longue et loin d'être exhaustive. Dans le Sud-Manche, une maison de retraite a récemment été épinglée pour l'emploi de Slovaques. Ce personnel soignant n'était pas déclaré dans son pays d'origine.


Le chantier de l'EPR
Le phénomène a longtemps été circonscrit à ce type de chantier, démesuré. Jusqu'à un millier de travailleurs étrangers travailleraient à la construction de l'EPR de Flamanville. Des Roumains, Polonais ou Portugais parachutés pour quelques semaines dans le Nord-Cotentin. Bouygues, qui pilote une partie des travaux, justifie cette situation par le manque de main-d'oeuvre locale.

L'un des sous-traitants de la major du BTP a ainsi été épinglé en juin 2011. La société Atlanco est depuis accusée de « travail dissimulé ». Quatre-vingts salariés polonais n'auraient pas bénéficié de la protection sociale légale. Cette entreprise de travail temporaire se présente comme « un leader des services de mains-d'oeuvre à valeur ajoutée ». Derrière ces mots : des salariés probablement peu protégés.

Depuis, « la situation s'est assainie », à en croire Jack Tord, coordonnateur CGT sur le chantier de l'EPR. « Vigilante », l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) _ responsable des contrôles _ affirme qu'elle a pris les choses en main. Quatre inspecteurs s'occuperaient de cette question. Chaque mois, quatre jours d'inspection seraient programmés à Flamanville.


Pour la grande distribution aussi
Autre chantier, celui de l'hypermarché Carrefour, à Cherbourg. Une entreprise sous-traitante a été prise en défaut la semaine dernière par l'Urssaf de la Manche. Spécialisée dans l'électricité, celle-ci n'employait pas de salariés français sur le site. Elle sous-traitait elle-même son activité à une société basée en Roumanie. Sauf que les deux entreprises appartenaient à la même famille. Père et fils, Français, géraient ces deux sociétés.

Ce montage juridique - « une coquille vide » - leur permettait de frauder les cotisations sociales. Près de soixante travailleurs roumains ont ainsi été comptabilisés par l'Urssaf sur le chantier de Carrefour. Une affaire qui lui aura demandé « près de trois mois d'investigation ».

Fin juillet, à La Glacerie, près de Cherbourg, une entreprise sous-traitante travaillant pour l'enseigne Auchan a connu le même sort. Employée sur l'agrandissement du magasin et la création du drive, elle avait, là aussi, été taxée de « travail illégal ».



Une législation et des droits à respecter


La question n'est pas de refuser l'accès du territoire aux travailleurs européens, ou internationaux. Mais bien de garantir la protection de leurs droits, et d'éviter « une concurrence déloyale entre salariés ». L'Europe a aboli les frontières, pas les législations sociales. « Il y a des règles à respecter. Et cela ne doit pas aboutir à du dumping social », rappelle l'Urssaf de la Manche.


« Coquilles vides »
En France, le salaire minimum - le Smic - et une éventuelle convention collective s'appliquent, quelle que soit la nationalité du salarié. L'avantage d'employer un travailleur étranger réside au bout du compte dans le montant des charges sociales. Supposées moins élevées dans certains pays européens, elles diminuent d'autant le coût d'un salarié. Ici s'arrête la légalité.

Au-delà débute la fraude. Et certaines entreprises n'hésitent plus à franchir cette frontière. « Des montages juridiques permettent d'éviter le paiement des charges sociales », explique l'Urssaf. Certaines sociétés sous-traitantes étrangères s'avèrent être « des coquilles vides » créées dans le seul but de profiter d'autres législations.

Derrière ce paravent, les salariés - parfois non déclarés, ni en France, ni dans leurs pays d'origine - se trouvent de fait subordonnés à des patrons français. « Sauf qu'il s'agit d'une fausse prestation de service », détaille l'Inspection du travail. Une fausse sous-traitance et du travail illégal qui peut avoir des conséquences tragiques pour les salariés étrangers. En cas d'accident du travail, par exemple.

more...
No comment yet.
Scooped by caro31
Scoop.it!

Le bio, moins cher chez les marques distributeurs - News Nutrition ...

Le bio, moins cher chez les marques distributeurs - News Nutrition ... | Les nouveaux comportements du consommateur pris en compte par les acteurs économiques | Scoop.it
Les news Nutrition En 2013, la bonne résolution pour faire attention au porte-monnaie pourrait être d'identifier davantage les prix des produits bio à marque de distributeurs, ces articles étiqueté...
more...
No comment yet.
Scooped by caro31
Scoop.it!

Candie, le bio domaine de la ville de Toulouse - FritureMag - Le ...

Candie, le bio domaine de la ville de Toulouse - FritureMag - Le ... | Les nouveaux comportements du consommateur pris en compte par les acteurs économiques | Scoop.it
La régie municipale d'exploitation du domaine agricole de Toulouse (Domaine de Candie) récolte cette année les premiers fruits de sa reconversion en (...)
more...
No comment yet.