Départ imminent et controversé de plutonium de La Hague pour le Japon | Les news en normandie avec Cotentin-webradio | Scoop.it
"Un millier d'hommes seront mobilisés sur le trajet, à tous les carrefours : des forces de l'armée, de la gendarmerie et de la police, mais aussi des forces de sécurité anglaises, liées aux bateaux, et américaines, puisque les matières fissiles japonaises sont sous leur contrôle depuis la seconde guerre mondiale", assure Sébastien Blavier, chargé de campagne énergie pour Greenpeace France. La préfecture de la Manche, de son côté, n'a pas souhaité s'exprimer à ce sujet.

 

Ce dispositif massif s'explique par la spécificité de ce combustible "beaucoup" plus radioactif qu'un combustible classique (voir fenêtre), mais aussi à un appel d'antinucléaires, notamment l'association Valognes Stop Castor, à empêcher le bon déroulement du transport. De fait, huit à dix personnes ont été surprises et mises en fuite lundi vers 5 heures du matin sur la zone portuaire de Cherbourg interdite au public. "Des investigations sont en cours. Il n'y a pas d'éléments permettant de constater que des dégradations ont été commises", a précisé à l'AFP le procureur de la République de Cherbourg, Eric Bouillard

 


Via Résistances & Alternatives