Les médias face à leur destin
57.6K views | +0 today
Follow
Les médias face à leur destin
Quel avenir pour les journalistes et les journaux? Quelle stratégie pour la presse face à la concurrence des réseaux sociaux?
Curated by Béatrice D.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

 Le Reuters Institute a décortiqué la conso d'info en France en 2016 

 Le Reuters Institute a décortiqué la conso d'info en France en 2016  | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Béatrice D.'s insight:

TRADUCTION DU CHAPITRE SUR LA FRANCE

Les médias en France se caractérisent par un secteur de la radiodiffusion fort et dynamique et une presse faible qui a lutté pour gérer la transition vers le numérique. Il y a une concentration croissante de la propriété des médias entre quelques magnats puissants.

Analyse d'Alexandre Lechenet

Les attentats de Paris en novembre 2015, les premiers meurtres à Charlie Hebdo en janvier, ainsi que deux élections, ont accru l'intérêt pour l'information l'an dernier. La chaîne d'info en continu BFM TV a atteint 4 millions de téléspectateurs le 9 janvier et 2,5 millions dans la nuit du 13 novembre, confortant sa réputation en tant que source principale pour l'info en direct. Cependant, cette chaine fait face à une nouvelle concurrence avec LCI (membre du groupe TF1), qui est en libre accès depuis avril 2016 alors qu'elle avait auparavant attiré de petits auditoires en tant que télévision payante.

En revanche, le secteur des journaux a été incapable de capitaliser sur le vif intérêt pour l'info, en dépit d'un rôle clé en ligne: ainsi, une vidéo du drame prise par un journaliste du Monde sur son iPhone, en dehors de la salle de concert Bataclan, a été largement partagée sur les médias sociaux. Le site reste une destination en ligne clé.

Malgré de fortes performances en ligne par les groupes de presse écrite, la diffusion papier continue à tomber (-3,83%) et les recettes publicitaires sont en forte baisse (-0,6% en général et -7,9% pour les journaux).

La concentration des médias a été la grande tendance de la dernière année au sein de l'industrie de la presse. Patrick Drahi, propriétaire du fournisseur de télécommunications SFR-Numericable, a acquis L'Express-Roularta, et a créé un nouveau groupe appelé Altice médias qui inclut les propriétés de médias existants, tels que le journal Libération. Drahi a également pris une participation significative dans NextRadioTV, propriétaire de BFM TV et RMC.

Pendant ce temps, Bernard Arnault, propriétaire de la société de luxe LVMH et du journal Les Echos, a acheté Le Parisien-Aujourd'hui en France, un quotidien régional pour Paris et sa région, avec une version cousine pour le reste de la France.

Plus d'une centaine de personnes ont quitté L'Express-Roularta après le changement de propriétaire. Chez Lagardère, propriétaire de magazines et chaînes de télévision, environ 200 devraient partir.

Canal +, propriétaire de la chaîne i-Télé, dispose également d'un nouveau propriétaire, Vivendi, dont le PDG Vincent Bolloré a apporté des changements importants à la direction alors que Canal est en train de perdre des abonnés.

PSB est partagé entre trois entités, une pour la radio, une pour la télévision, et une pour la radiodiffusion internationale.

 

En radio, en particulier, les programmes d'information du matin, restent importants. Le service public fonctionne bien par radio, mais fait face à la concurrence de TF1 et d'autres chaînes d'infos télévisées. En réaction, la nouvelle direction de France Télévisions et de Radio France ont établi le projet de chaine d'info 24h/24 PSB, à la télévision et en ligne. Elle devrait être lancée à l'automne 2016, ce qui veut dire que la France aura alors l'un des plus grand nombre de chaînes d'information "free-to-air" dans le monde occidental.

 

En termes d'infos en ligne, l'audience des principaux sites ne cesse de croître, en particulier sur mobile, mais les recettes restent un problème. De nombreux éditeurs exploitent un paywall mesuré ou utilisent un modèle freemium - comme Le Monde et Le Figaro - restreignant certains articles aux abonnés.

les recettes publicitaires numériques ne progressent pas aussi vite que prévu et ont été touchées par la croissance du "ad-blocking" qui, à 30%, est nettement supérieur à la moyenne européenne.

En mars 2016, les principaux éditeurs ont lancé une campagne publique coordonnée pour accroître la sensibilisation à la question et, dans certains cas, ont un accès restreint pour ceux qui utilisent des ad-bloqueurs. 

Une exception aux tendances à la baisse de l'industrie  des médias est Mediapart, un site d'infos rentable connu pour son journalisme d'investigation et ses articles d'opinion marqués. Le business modal de Mediapart repose uniquement sur le revenu de ses abonnements; le site n'a pas de publicité. Les Jours, une start-up fondée par d'anciens journalistes de Libération, lancée en mars 2016, a aussi un modèle économique basé sur l'abonnement.

Dans la presse écrite, Sociéty un magazine bimensuel, a été lancé par So Press et acclamé par la critique. Les éditions françaises du Huffington Post (13%) et BuzzFeed (4%) se distinguent également par leur impact, en particulier avec les jeunes.

Les changements dans l'utilisation des médias sur la période 2013-2016

L'info télévisée reste la source la plus importante d'information en France, même si l'audience est en forte baisse, plongeant en particulier chez les jeunes. Les journaux imprimés ont une portée plus faible qu'ailleurs en Europe.

Payer pour s'informer

La plupart des groupes de presse intensifient leurs efforts pour développer des abonnements numériques ou groupés, mais les progrès sont lents. Seulement 11% des gens sont prêts à payer pour s'informer en ligne, ce qui place la France au 12e rang (sur 26) des pays analysés par le Reuters Institute.

La confiance

La confiance globale dans la presse, en France, est parmi les plus basse en Europe avec seulement environ un quart des personnes interrogées qui pensent que les infos ne sont pas influencées par la politique (25%) ou le commercial (22%). La confiance des lecteurs ou téléspectateurs a été affectée par le sentiment selon lequel des magnats des médias sont connus pour leurs liens avec des politiciens de haut niveau, ce qui a interféré directement avec les questions éditoriales, selon eux. Résultat, seulement 29% des personnes interrogées disent avoir confiance aux journalistes.

POUR LIRE LE RAPPORT 2016 EN ANGLAIS SUR LA FRANCE (ET LE MONDE) OU VOIR LES NOMBREUSES INFOGRAGRAPHIES, CLIQUEZ SUR LE TITRE

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Le JT survivra-t-il au web 2.0 ?

Le JT survivra-t-il au web 2.0 ? | Les médias face à leur destin | Scoop.it
À l’occasion de la première rencontre de l’Observatoire de l’audiovisuel et du numérique, Frédéric Bonnard, Hervé Brusini, Gérard Leclerc, Céline Pigalle, Etienne Rouillon étaient présents pour débattre de l’avenir de l’information TV face au web 2.0.
 
Béatrice D.'s insight:

Ma phrase préférée... hélas: "Il y a une incompréhension du numérique par les médias traditionnels". Par Frédéric Bonnard, lors d'un débat sur l’avenir de l’information TV face au web 2.0., avec Hervé Brusini, Gérard Leclerc, Céline Pigalle et Etienne Rouillon.

Vidéo 6'45''.

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Comment innover dans les médias en 2015?

Comment innover dans les médias en 2015? | Les médias face à leur destin | Scoop.it
2015 vient de démarrer. Que nous prépare cette année ? Dur à prédire, sans doute, mais voici trois sujets qu'il semble intéressant à suivre d'emblée : les investissements dans les médias en ligne, la fin de la télévision et les objets connectés.
Béatrice D.'s insight:

Chronique de Marie-Catherine Beuth : 2'53".

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

L'insolent Vice News se lance en français, sur le web et sur France 4

L'insolent Vice News se lance en français, sur le web et sur France 4 | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Le groupe américain de médias Vice, né en 1994 sous la forme d'un fanzine, inaugure lundi la première version non anglophone de sa section dédiée à l’actualité en vidéo.
Béatrice D.'s insight:

Vice s'est lancé sur le marché français le lundi 20 octobre sous la forme d’un site web et d’une émission quotidienne sur France 4. Le site propose 5 à 7 articles par jour, dont une bonne moitié de traductions. Et un sujet vidéo quotidien.


France 4 se justifie

“Comme beaucoup de monde, nous tâtonnons pour nous adresser à un public jeune qui a un rapport complexe aux écrans et pour qui la télé n’est plus centrale, explique Boris Razon, directeur éditorial de France 4, aussi ex-rédacteur en chef du Monde.fr. La démarche journalistique de Vice News est très incarnée et c’est important à l'heure de la défiance vis-à-vis des médias.”

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Comment Netflix a détourné les jeunes de la télévision

Comment Netflix a détourné les jeunes de la télévision | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Les Echos.fr - Suivez l'actualité des medias et des nouvelles technologies en direct et en continu avec les Echos.fr
Béatrice D.'s insight:

L’arrivée de Netflix et de Vice a bouleversé les pratiques. Tandis que les jeunes délaissent les chaînes traditionnelles, l’audience télévisuelle aux Etats-Unis a vu son âge moyen grimper à 44,4 ans, , soit une hausse de 6% en 4 ans. Pour les seules chaînes non câblées, l’âge moyen de l’audience a crû de 7%, à 53,9 ans.

Les jeunes, eux, préfèrent la télé à la demande.

En France, les chaînes historiques peuvent s'attendre à souffrir.

more...
No comment yet.