Les médias face à leur destin
57.1K views | +0 today
Follow
Les médias face à leur destin
Quel avenir pour les journalistes et les journaux? Quelle stratégie pour la presse face à la concurrence des réseaux sociaux?
Curated by Béatrice D.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Presse: les marques media les plus puissantes sont...

Presse: les marques media les plus puissantes sont... | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Béatrice D.'s insight:
Le Figaro, 20 Minutes et Télé Loisirs sont les marques media presse les plus puissantes de l'étude AudiPresse One Global.
more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Comment financer l'information?

Baisse du nombre des lecteurs, fragilisation des audiences et recettes publicitaires en berne, les obstacles à surmonter pour les médias d'information sont n...
Béatrice D.'s insight:

.@Mettout indique que le site de l'Express s'autofinance et que les bénéfices lui ont même permis d'embaucher 5 journalistes.

@EvenoPatrick demande des chiffres, qu'Éric Mettout ne donne pas... à l'inverse du rédacteur en chef du journal suisse Le Temps qui analyse les résultats donnés par le choix du paywall (son interview dans L'Observatoire du webjournalisme ici: http://obsweb.net/2013/11/06/pour-financer-linformation-il-faut-du-courage/). Et là, le débat devient beaucoup plus intéressant, y compris au Temps qui est en vente et qui a une vingtaine d'acheteurs sur les rangs.

Situation plus contrastée dans la presse hebdomadaire régionale et pour La Revue dessinée qui a pris son essor grâce au crowdfunding et n'a pas de pub.

Autre exemple du tout payant avec Mediapart, 80000 abonnés. Les explications d'Edwy Plenel.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Pourquoi la presse régionale va rebondir

Pourquoi la presse régionale va rebondir | Les médias face à leur destin | Scoop.it
L'accélération des plans sociaux dans les groupes de presse quotidienne régionale met en lumière un modèle à bout de souffle, mais disposant de sérieux atouts pour rebondir en 2015.
Béatrice D.'s insight:

Pour vous remonter le moral malgré l'accumulation de plans sociaux dans la presse: "Après l'effort le réconfort" promet L'Opinion. 

 

En bref...

"Les efforts de modernisation, monétisation des contenus à la clé, sont déjà engagés avec la mise en ligne de sites freemium, comme Ledepeche.fr... A la mutation digitale s'ajoute le développement à tout crin du hors presse. Courses à la voile chez Ouest France, brasseries de rugby à La Dépêche du Midi... sont pour l'instant la face immergée d'une stratégie de marque tous azimuts. D'ici deux ans, les canaux numérique et diversification devraient progresser de 8% du chiffre d'affaires global de la PQR en 2012 (2,5 milliards d'euros en 2012), à 20%."


Plus d'infos dand l'article.

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

L’avenir de la presse est-il plombé par un effet générationnel ?

L’avenir de la presse est-il plombé par un effet générationnel ? | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Pour tenter de le neutraliser, les médias traditionnels doivent accomplir une mutation souvent moins mise en avant que leurs évolutions techniques (développement du numérique) et marketing (création d’offres adaptées aux nouveaux modes de...
Béatrice D.'s insight:

Christophe Lachnitt frevient sur l'étude réalisée par par The Pew Research Center, étude qui révèle que 58% des membres de la génération silencieuse et des baby boomers apprécient de s’informer contre 45% des X et seulement 29% des milléniaux ( l'étude en détails à lire via http://www.scoop.it/t/les-medias-face-a-leur-destin/p/4008791331/le-hit-parade-des-medias-par-tranche-d-age ;). Mais, note-t-il avec raison, "les jeunes adultes suivent de plus en plus l’actualité sur Internet en prenant de l’âge" .

Sa conclusion, prête à tweeter: "Une tendance ignorée de la crise de la presse a trait au renouvellement des marques médiatiques"... qui "doivent faire évoluer leur positionnement et leur image afin de séduire les nouvelles générations sans toutefois s’aliéner leurs lecteurs traditionnels".

more...
No comment yet.