Les médias face à leur destin
57.0K views | +0 today
Follow
Les médias face à leur destin
Quel avenir pour les journalistes et les journaux? Quelle stratégie pour la presse face à la concurrence des réseaux sociaux?
Curated by Béatrice D.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Comment la PQR se débrouille-t-elle sur le web ?

Comment la PQR se débrouille-t-elle sur le web ? | Les médias face à leur destin | Scoop.it
On entend souvent dire que la PQR n'a pas réussi à prendre le virage du numérique. Est-ce vraiment le cas ?
Béatrice D.'s insight:

L’année prochaine, la PQR sur le web aura vingt ans.

La Voix du Nord depuis 2007 résume la situation : « en 2006, nous avions simplement la volonté d’exister sur le web. En 2010, nous avons développé une approche plus qualitative à l’audience et depuis 2012, nous développons notre stratégie digitale avec un paywall. »

À Sud Ouest, dix journalistes travaillent exclusivement au desk numérique.

« Nous avons fait un effort sur Facebook avec deux community managers et cela a payé. 30 % de l’audience du site Internet de La Voix du Nord en provient.  30 % de l’audience du site Internet de La Voix du Nord provient des réseaux sociaux. Mais c’est un public plus jeune et plus volatile, qui s’intéresse surtout aux histoires qui font du buzz. »

Michel Lepinay, directeur de Paris Normandie de 2004 à 2012, s’étonne de ne pas voir d’initiatives mobiles. « La PQR a l’avantage de connaître ses lecteurs et ses annonceurs. Elle pourrait proposer des services à la personne, ou même, avec la géolocalisation, alerter un lecteur qu’un magasin fait des soldes trois rues plus loin ! » Ce que la PQN ne peut pas faire. La PQR aurait-elle laissé passer la chance de pouvoir accompagner son lecteur tout au long de la journée ?

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Comment Libération essaye de s'en sortir

Comment Libération essaye de s'en sortir | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Quatre millions d'euros. Ce sont les économies que doit réaliser Libération pour continuer à exister. Baisse de salaires, départs volontaires à la retraite ou encore passage à temps partiels sont les mesures envisagées pour y parvenir.
Béatrice D.'s insight:

Pour faire à la crise et à l'obligation de réaliser 4 millions d'euros d'économie, Libération s'est mis au "tri-média", alliant print, web, et organisation d’événements. Le journal s'oriente aussi vers le paywall. Mais le papier ne serait pas menacé pour autant, en tout cas dans l'immédiat.

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Esprit de la monétisation de médias numériques, es-tu là ?

Esprit de la monétisation de médias numériques, es-tu là ? | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Modèles économiques, offre éditoriale, technologie : quelles sont les recettes miracles pour les médias ?
Béatrice D.'s insight:

Triste constat, ce mardi, à la conférence Blend: "Les rédactions pléthoriques, c'est terminé. Aujourd'hui, deux ou trois rédacteurs suffisent à faire un média de qualité, dès lors qu'on accepte de renoncer à une couverture exhaustive de l'actualité."

Cela dit, d'autres structures de production de l'information commencent à tirer les fruits de leur investissement. Exemple avec M6 Web, MeltyGroup et le blog Presse-Citron. 

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

"Au pied du mur" : Eric Mettout explique pourquoi L'Express passe au paywall

"Au pied du mur" : Eric Mettout explique pourquoi L'Express passe au paywall | Les médias face à leur destin | Scoop.it
L'Express inaugure aujourd'hui (si tout va bien) son mur payant au compteur - moins poétique en anglais, son metered paywall. Un péage (informatique),
Béatrice D.'s insight:

Après qu’il aura lu son 15e « article » (ou diaporama, infographie, vidéo…) en un mois, l’internaute fidèle sera prié de laisser son adresse e-mail; au-dessus du 20e, il devra souscrire un abonnement pour lire le 21e et les suivants: il accèdera alors à différentes offres d’abonnement mensuel, de 3,99€ à 11,99€, du strict usage illimité du site à une offre couplée Web/tablette/journal.


Ce passage au paywall, de plus en plus de journaux l'assument, en PQR comme en PQN et donc chez les hebdos. Il est inévitable, sous peine de boire la tasse et, qu'un jour, les  « heavy users » n'aient plus d'articles du tout à lire, ou tout au moins plus d'articles rédigés par des journalistes professionnels qui sont là pour mettre les choses en perspective et apporter du sens là où des blagueurs font un autre travail.

En l'occurrence, les tarifs annoncés par Eric Mettout me semblent plutôt corrects par rapport à la moyenne.

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Comment financer l'information?

Baisse du nombre des lecteurs, fragilisation des audiences et recettes publicitaires en berne, les obstacles à surmonter pour les médias d'information sont n...
Béatrice D.'s insight:

.@Mettout indique que le site de l'Express s'autofinance et que les bénéfices lui ont même permis d'embaucher 5 journalistes.

@EvenoPatrick demande des chiffres, qu'Éric Mettout ne donne pas... à l'inverse du rédacteur en chef du journal suisse Le Temps qui analyse les résultats donnés par le choix du paywall (son interview dans L'Observatoire du webjournalisme ici: http://obsweb.net/2013/11/06/pour-financer-linformation-il-faut-du-courage/). Et là, le débat devient beaucoup plus intéressant, y compris au Temps qui est en vente et qui a une vingtaine d'acheteurs sur les rangs.

Situation plus contrastée dans la presse hebdomadaire régionale et pour La Revue dessinée qui a pris son essor grâce au crowdfunding et n'a pas de pub.

Autre exemple du tout payant avec Mediapart, 80000 abonnés. Les explications d'Edwy Plenel.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

LExpress.fr va mettre en place un paywall au-delà de 20 articles cliqués par mois

Béatrice D.'s insight:

Les revenus publicitaires générés par le site affichent une bonne dynamique, mais ils n'étaient "pas suffisants pour financer les investissements continus exigés par le digital », a expliqué Sophie Gohier, directrice des nouveaux médias du groupe Express-Roularta, interrogée par Satellinet. 

Les différentes offres et les tarifs des abonnements, toujours en cours d’élaboration, devraient être annoncés fin octobre. 


N'hésitez pas à explorer Satellinet. Vous apprendrez ainsi que LaProvence.com va très bientôt mettre en place un modèle freemium.

more...
No comment yet.