Les médias face à leur destin
57.7K views | +0 today
Follow
Les médias face à leur destin
Quel avenir pour les journalistes et les journaux? Quelle stratégie pour la presse face à la concurrence des réseaux sociaux?
Curated by Béatrice D.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Le groupe Figaro veut poursuivre sa transformation digitale

Le groupe Figaro veut poursuivre sa transformation digitale | Les médias face à leur destin | Scoop.it

CB News est également disponible en application :

Béatrice D.'s insight:

Bilan 2015 du Figaro, par le directeur général Marc Feuillée

> En 2015, le groupe, filiale de Dassault, a réalisé un chiffre d'affaires de 500 millions d'euros, stable sur un an, et un bénéfice d'exploitation en hausse de 5%, à 21 millions d'euros (hors CCM Benchmark).

> Le numérique représente 35% du CA du Figaro mais 65% de ses profits. Sur le web, l'offre payante du Figaro.fr, lancée en avril 2015, compte désormais 40 000 abonnés.

la version papier du quotidien ne représente plus que 20% du CA.

Le Figaro vise pour 2016 un chiffre d'affaires de 535 millions d'euros (soit une hausse de 7%) et un bénéfice d'exploitation de 30 millions d'euros (en nette augmentation de 42%), notamment par l'intégration de CCM benchmark, mais aussi la mise en place de synergies commerciales (régie publicitaire commune) et technologiques (bases de données).

La diversification

conférences payantes

> croisières avec des personnalités

les petites annonces (Explorimmo, Cadremploi..)

les services en ligne (chainemeteo.com, billetterie Ticketac..)

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Lancement d'Amaury Lab, un incubateur dédié à «l’information connectée»

Lancement d'Amaury Lab, un incubateur dédié à «l’information connectée» | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Le Groupe Amaury lance Amaury Lab, le premier incubateur lancé par un Groupe de presse en France.
Béatrice D.'s insight:

Amaury Lab a une double vocation : accélérer le développement de startups en croissance et favoriser les passerelles entre celles-ci et le Groupe Amaury afin de s’enrichir mutuellement dans une logique de co- développement.

La première promotion portera sur « L’information connectée » autour de trois sujets ciblés : le big data, l’expérience digitale et les objets connectés. Les entreprises sélectionnées seront incubées pendant 12 mois au sein d’Amaury Lab.

Dépôt des appel candidatures du 12 novembre au 7 janvier 2015.

Tous les détails dans cet article.

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Pierre Fraidenraich (Libération) : "Trop de journalistes sont trop peu productifs"

Pierre Fraidenraich (Libération) : "Trop de journalistes sont trop peu productifs" | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Dans un entretien au Figaro, Pierre Fraidenraich détaille la nouvelle stratégie pour le quotidien Libération....
Béatrice D.'s insight:

Extrait

Le patron de la holding qui contrôle "Libération", tape sur les journalistes de son quotidien, pas assez travailleurs à son goût. "Une chose est sûre, trop de journalistes sont trop peu productifs. D'ailleurs, notre régie commerciale n'a clairement pas assez de contenus à proposer au marché. Nous devons optimiser notre masse salariale qui pèse trop lourdement sur notre résultat", explique-t-il.

Lire l'interview complète de Pierre Fraidenraich et Laurent Joffrin, invités du «Buzz Média Orange-Le Figaro».

"Libération doit s'ouvrir au changement"

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Axel Springer profits from strong growth of digital business models Axel Springer SE

Axel Springer profits from strong growth of digital business models Axel Springer SE | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Consolidated revenues up 6.2 percent year-on-year / EBITDA up 10.6 percent year-on-year / EBITDA margin rises to 18.5 percent / Digital activities with rising revenue and earnings contributions
Béatrice D.'s insight:

La bonne santé du groupe de presse allemand Springer où plus de la moitié des revenus vient du numérique. Chiffres à la fin du 2e trimestre 2014:

- Chiffre d'affaires consolidé en hausse de 6,2 % (1,436.8 millions d'euros à la fin du 1er semestre). 

- EBITDA (revenus des entreprises avant soustraction des impôts et dotations des amortissements) sur un an:  en hausse de 10,6%, à 266,1 millions d'euros.

 - Marge EBITDA: 18,5% (La marge d'EBITDA est passée de 17,8 %  à 18,5%).

Les médias numériques avec une forte croissance 

- Axel Springer a poursuivi avec succès l'accélération de la numérisation de la société au cours du premier semestre 2014. Le chiffre d'affaires des activités de médias numériques du Groupe s'est élevé à 760,5 millions d'euros (+8,2 %).

- À 855,3 millions d'euros, les recettes publicitaires ont augmenté de de 8,8 %  (CA de 786,4 millions EUR un an avant).

-  Pub : les activités numériques représentent 72,8 % des recettes publicitaires totales.

Globalement

- Cette augmentation s'explique principalement par des gains dans les modèles payants et la segmentation des marketing Modèles.

- Environ 25% d'augmentation du résultat net consolidé sur un an.

-Axel Springer a augmenté son bénéfice net consolidé de 24,9 %, à 141,6 M EUR au premier semestre 2014, contre 113,3 millions d'euros au premier semestre 2013.

- le bénéfice par action est passé à 1,17 € au 1er semestre 2014, contre 0,97 € au premier semestre de l'année dernière.. 

Le numérique payant

- Le segment des modèles payés a augmenté ses revenus de 2,8% à 760,2 millions d'euros au premier semestre 2014 ( 739600000 EUR en 2013).

- À 364,7 millions d'euros, les revenus de diffusion du segment ont baissé de 4,4 % (381,5 millions EUR) en 2013. Mais les hausses de prix et la contribution croissante du contenu numérique payant ont compensé (dans le même temps, les revenus de diffusion allemandes étaient pratiquement inchangé (-0,4 %) par rapport au chiffre de l'année précédente.

- . Cette évolution a été particulièrement influencée par les effets positifs du numéro spécial BILD sur la Coupe du Monde de football, et par les recettes publicitaires des médias numériques et SPORT BILD. 

- L'EBITDA du segment des modèles payé a augmenté de 6,1 % (132,7 millions d'euros contre 125,1 millions d'euros en 2013). Cette augmentation est principalement attribuable aux revenus des sociétés nouvellement consolidées N24 et Runtastic, ainsi qu'à la baisse des dépenses pour la construction de nouveaux modèles d'affaires numériques. La marge du BAIIA du secteur est passée de 16,9% au premier semestre de 2013 à 17,5 % au premier semestre 2014.

- À 370,8 millions d'euros, le chiffre d'affaires du segment des modèles de commercialisation étaient de 9,5% plus élevé que le chiffre pour le premier semestre 2013 (338,6 millions d'euros).

- les recettes publicitaires du segment ont augmenté de 7,5 % à 307,3 millions d'euros (286,0 millions d'euros en 2013).

- Malgré des dépenses plus élevées pour l'établissement de nouveaux modèles d'affaires, l'EBITDA du segment a augmenté de 3,8 % à 55,3 millions d'euros (53,3 millions d'euros en 2013). La marge d'EBITDA de 14,9 % a été légèrement inférieure à 2013  (15,7 %). 

Diminution significative de la dette nette 

- Le cash flow libre a augmenté de 1% à 82,4 millions d'euros au premier semestre 2014 (81,6 M€ en 2013). Axel Springer a réduit sa dette nette, de 471,3 millions d'euros au fin de l'année 2013, à 104,4 millions d'euros au 30 Juin 2014 (  principalement grace à la réception du prix d'achat de la transaction avec FUNKE Mediengruppe au deuxième trimestre).

- Le ratio de fonds propres du Groupe a augmenté de 47% à la fin de l'exercice 2013 à 53,3 % à la fin du deuxième trimestre. 

-  le nombre moyen d'employés est passé de 13 295 (PY: 12859). 

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Et si la PQN gagnait son pari numérique ?

Et si la PQN gagnait son pari numérique ? | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Crise de la presse écrite, déclin des journaux : un discours facile... Luciano Bosio prédit lui que la presse quotidienne nationale se porte bien, et que le numérique suscite une compétition stimulante pour trouver de nouveaux modèles économiques.
Béatrice D.'s insight:

Sommaire

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Working in digital journalism: Trois témoignages intéressants de journalistes qui sont web - ou le sont devenus

Working in digital journalism: Trois témoignages intéressants de journalistes qui sont web - ou le sont devenus | Les médias face à leur destin | Scoop.it
When I first started working at a daily newspaper there was a darkroom alongside a bank of neg scanners.  It was 2001 and thankfully I had arrived armed with a digital SLR. I learned that to deliver what the news desk demanded within 12 hours or less, I had to move fast, get the shot in a few frames and get to the next job as quick as possible.

After a while I discarded the map book for my PDA...
Béatrice D.'s insight:

Partage d'expérience... en anglais.

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

LesEchos.fr, découvrez la nouvelle formule en vidéo

LesEchos.fr, découvrez la nouvelle formule en vidéo | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Béatrice D.'s insight:

Le journal Les Echos se revendique comme la marque d’actualité la plus digitale. Il se donne les moyens de le faire savoir. Bravo pour la communication.

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Et si les journalistes remplaçaient les publicitaires?

Et si les journalistes remplaçaient les publicitaires? | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Longtemps annoncés sur le déclin face à l’émergence de médias digitaux, les institutions du « print » vivent en ce moment une période charnière qui décidera de leur avenir. Certains continuent à avancer dans le déni du changement, d’autres vivent leur plus importante mutation tout
Béatrice D.'s insight:

Vidéo de 8'06''. Intéressant.

Vidéo secteur en plus forte croissance dans le display.

Cobranding, co-création de contenus par les médias et les marques... des pistes à creuser.

D'ici 2017, le digital sera le premier média selon les spécialistes.

Aller de l'avant suppose donc l'innovation par les formats et les devices.

more...
No comment yet.