Les médias face à...
Follow
Find tag "Springer"
39.9K views | +31 today
Les médias face à leur destin
Quel avenir pour les journalistes et les journaux? Quelle stratégie pour la presse face à la concurrence des réseaux sociaux?
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Béatrice Dillies
Scoop.it!

Axel Springer profits from strong growth of digital business models Axel Springer SE

Axel Springer profits from strong growth of digital business models Axel Springer SE | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Consolidated revenues up 6.2 percent year-on-year / EBITDA up 10.6 percent year-on-year / EBITDA margin rises to 18.5 percent / Digital activities with rising revenue and earnings contributions
Béatrice Dillies's insight:

La bonne santé du groupe de presse allemand Springer où plus de la moitié des revenus vient du numérique. Chiffres à la fin du 2e trimestre 2014:

- Chiffre d'affaires consolidé en hausse de 6,2 % (1,436.8 millions d'euros à la fin du 1er semestre). 

- EBITDA (revenus des entreprises avant soustraction des impôts et dotations des amortissements) sur un an:  en hausse de 10,6%, à 266,1 millions d'euros.

 - Marge EBITDA: 18,5% (La marge d'EBITDA est passée de 17,8 %  à 18,5%).

Les médias numériques avec une forte croissance 

- Axel Springer a poursuivi avec succès l'accélération de la numérisation de la société au cours du premier semestre 2014. Le chiffre d'affaires des activités de médias numériques du Groupe s'est élevé à 760,5 millions d'euros (+8,2 %).

- À 855,3 millions d'euros, les recettes publicitaires ont augmenté de de 8,8 %  (CA de 786,4 millions EUR un an avant).

-  Pub : les activités numériques représentent 72,8 % des recettes publicitaires totales.

Globalement

- Cette augmentation s'explique principalement par des gains dans les modèles payants et la segmentation des marketing Modèles.

- Environ 25% d'augmentation du résultat net consolidé sur un an.

-Axel Springer a augmenté son bénéfice net consolidé de 24,9 %, à 141,6 M EUR au premier semestre 2014, contre 113,3 millions d'euros au premier semestre 2013.

- le bénéfice par action est passé à 1,17 € au 1er semestre 2014, contre 0,97 € au premier semestre de l'année dernière.. 

Le numérique payant

- Le segment des modèles payés a augmenté ses revenus de 2,8% à 760,2 millions d'euros au premier semestre 2014 ( 739600000 EUR en 2013).

- À 364,7 millions d'euros, les revenus de diffusion du segment ont baissé de 4,4 % (381,5 millions EUR) en 2013. Mais les hausses de prix et la contribution croissante du contenu numérique payant ont compensé (dans le même temps, les revenus de diffusion allemandes étaient pratiquement inchangé (-0,4 %) par rapport au chiffre de l'année précédente.

- . Cette évolution a été particulièrement influencée par les effets positifs du numéro spécial BILD sur la Coupe du Monde de football, et par les recettes publicitaires des médias numériques et SPORT BILD. 

- L'EBITDA du segment des modèles payé a augmenté de 6,1 % (132,7 millions d'euros contre 125,1 millions d'euros en 2013). Cette augmentation est principalement attribuable aux revenus des sociétés nouvellement consolidées N24 et Runtastic, ainsi qu'à la baisse des dépenses pour la construction de nouveaux modèles d'affaires numériques. La marge du BAIIA du secteur est passée de 16,9% au premier semestre de 2013 à 17,5 % au premier semestre 2014.

- À 370,8 millions d'euros, le chiffre d'affaires du segment des modèles de commercialisation étaient de 9,5% plus élevé que le chiffre pour le premier semestre 2013 (338,6 millions d'euros).

- les recettes publicitaires du segment ont augmenté de 7,5 % à 307,3 millions d'euros (286,0 millions d'euros en 2013).

- Malgré des dépenses plus élevées pour l'établissement de nouveaux modèles d'affaires, l'EBITDA du segment a augmenté de 3,8 % à 55,3 millions d'euros (53,3 millions d'euros en 2013). La marge d'EBITDA de 14,9 % a été légèrement inférieure à 2013  (15,7 %). 

Diminution significative de la dette nette 

- Le cash flow libre a augmenté de 1% à 82,4 millions d'euros au premier semestre 2014 (81,6 M€ en 2013). Axel Springer a réduit sa dette nette, de 471,3 millions d'euros au fin de l'année 2013, à 104,4 millions d'euros au 30 Juin 2014 (  principalement grace à la réception du prix d'achat de la transaction avec FUNKE Mediengruppe au deuxième trimestre).

- Le ratio de fonds propres du Groupe a augmenté de 47% à la fin de l'exercice 2013 à 53,3 % à la fin du deuxième trimestre. 

-  le nombre moyen d'employés est passé de 13 295 (PY: 12859). 

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice Dillies
Scoop.it!

ALLEMAGNE • Springer se plie au diktat de l'Internet

ALLEMAGNE • Springer se plie au diktat de l'Internet | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Le plus grand groupe de presse allemand se lance dans le tout numérique. Pour 920 millions d'euros, il vend ses titres historiques et cherche le profit sur la Toile.
Béatrice Dillies's insight:

Le FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG n'y va pas avec le dos de la cuillère sur le groupe Springer qui estimerait selon lui qu'il serait "difficile de tirer profit du journalisme de qualité". Pour le FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, "si Bild et Die Welt existent encore sur le papier, il y a longtemps qu'ils se plient au diktat du "online first" [l'internet d'abord] - un slogan qui devrait à plus ou moins long terme se transformer en "online de A à Z" [en ligne de A à Z]".

more...
No comment yet.