Les médias face à leur destin
57.1K views | +2 today
Follow
Les médias face à leur destin
Quel avenir pour les journalistes et les journaux? Quelle stratégie pour la presse face à la concurrence des réseaux sociaux?
Curated by Béatrice D.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Three things that Reddit did right during the Boston bombings and why that matters

Three things that Reddit did right during the Boston bombings and why that matters | Les médias face à leur destin | Scoop.it
While much of the attention during and after the Boston bombings focused on how one Reddit thread got things wrong, there were other important parts of the community that were doing good — and even doing something approaching journalism.
Béatrice D.'s insight:

Attaqué de toutes parts, Reddit l'a été pour avoir participé à la diffusion de fausses nouvelles, après les explosions de Boston, focalisant pendant quelques heures l'attention sur des innocents qui auraient tout aussi bien pu se faire lyncher par des Américains épris de vengeance.

Mathew Ingram prend le contre-pied des attaques et relèvent trois choses bien qu'a réussi Reddit pendant cette folle semaine:

- Faciliter la collecte de photos et de vidéos qui ont fait avancer l'enquête.

- Aider les gens qui voulaient aider.

- Et faciliter la vérifications de certains faits.

Au lieu de focaliser sur les erreurs commises, Mathew Ingram propose de réfléchir à la façon d'améliorer le potentiels de Reddit pour transformer une expérience malheureuse en atout pour l'avenir. 

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Reflections on the recent Boston crisis... doublées des excuses de Reddit

Reflections on the recent Boston crisis... doublées des excuses de Reddit | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Béatrice D.'s insight:

Le site de Reddit n'a pas été le dernier à propager de fausses infos après les attentats de Boston, en particulier au moment de la chasse à l'homme qui a hypnotisé le monde. Hier, le 22 avril, Erik Martin, le directeur général, a toutefois présenté ses excuses en ligne.

Il déplore notamment qu'"une partie de l'activité développée sur Reddit a alimenté une chasse aux sorcières et des spéculations dangereuses qui ont fini par avoir des conséquences très négatives pour des personnes innocentes". Il s'adresse aussi à la famille du jeune Sunil, disparu depuis le 16 mars et accusé à tort d'être un des auteurs de l'attentat. Reddit renverse la situation en demandant aux usagers du site de soutenir la famille et même de l'aider dans ses recherches. Habile.

Lucide aussi le DG qui conclut que, cette terrible semaine, Reddit a montré le pire et le meilleur de son potentiel.

more...
Florent B's comment, April 23, 2013 10:10 AM
Cela me rappelle un peu la une sur DSK du NO. A partir de là, on peut soulever ce point : une info peut-elle être à la fois vraie et fausse ? Je m'explique. Marcela Iacub devait être membre du Jury d'une manifestation (peu importe) à Deauville au moment où sort le livre. L'organisateur indique alors que "Marcela Iacub" a quitté Paris". Deux sérieux sites d'infos régionaux diffusent l'info, je la rediffuse sur mon blog. Mais finalement personne ne sait si l'auteure a vraiment quitté Paris, une source indiquera ultérieurement qu'elle est recluse dans son appart du 14e et une autre qu'elle se trouve (un jour) à la terrasse du café où DSK consomme ;) à l'intérieur, au café où ils se rendaient ensemble before. Ceci, c'est du People, sans trop d'importance. On comprend que MI avait besoin de se mettre au vert au propre ou au figuré. Néanmoins cela soulève un problème de vérité pour lequel seule les images peuvent tenter de le résoudre.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Boston : l'échec flagrant des médias et de la traque sur le web

Boston : l'échec flagrant des médias et de la traque sur le web | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Innocents accusés, fausses informations, fantasmes : la traque des auteurs de l'attentat du marathon a révélé la part sombre du crowdsourcing.
Béatrice D.'s insight:

300e scoop dans ce topic. Il concerne le débat du moment: l'emballement médiatique après les attentats de Boston.

Les utilisateurs des forums Reddit et 4Chan comme les journalistes branchés sur le scanner de la police ont "balancé" un peu vite des noms évoqués dans l'enquête. Le New York Post, CNN, AP et le Boston Globe n'ont pas fait mieux avec de fausses infos vite démenties.

De quoi s'interroger sur le respect de la présomption d'innonce, à l'heure de l'instantanéité de l'information.

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

How not to criticize social media

How not to criticize social media | Les médias face à leur destin | Scoop.it
As last week proved, social media can be an unpredictable, uncontrollable force. It’s important to critique it and to think of ways it can be tempered, especially during crises.
Béatrice D.'s insight:

Social Media Today livre sa propre analyse des dérives constatées dans la presse et les médias sociaux après les attentats de Boston.

Conclusion:malgré les mises en garde, les médias sociaux sont tellement imprévisibles et incontrôlables qu'il n'y a aucune garantie que les dérives constatées ne se reproduisent pas en cas de nouvelles catastrophes. Encourageant... Cela dit, si les journalistes apprennent à maitriser la "bête", ça laisse de beaux jours devant eux aux journalistes qui ont aussi pour charge de faire le tri entre les infos et les rumeurs.

Encore un article partagé grâce à Cyrille Frank!

more...
Laure Colmant's curator insight, April 22, 2013 12:13 PM

Après le procès de DSK, l'élection de Hollande (et l'image de la voiture qui file vers l'aéroport…), après l'attentat de Boston, les journalistes arriveront-ils à dompter les médias sociaux et l'info en continu… Via Béatrice Dillies et Cyrille Franck

 
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

In Boston, CNN stumbles in rush to break news

In Boston, CNN stumbles in rush to break news | Les médias face à leur destin | Scoop.it
When big news breaks, a common impulse is to turn to CNN, but the network suffers from self-inflicted damage.
Béatrice D.'s insight:

Le débat se poursuit sur l'emballement médiatique lors de la chasse à l'homme qui a suivi les attentats de Boston. Ici dans le News York Times, qui n'est pas lui-même exempt de tout reproche.

more...
No comment yet.
Rescooped by Béatrice D. from Community Management et Curation
Scoop.it!

Malaise des journalistes à Boston: Lors d'un prochain scoop... éteignons Twitter

Malaise des journalistes à Boston: Lors d'un prochain scoop... éteignons Twitter | Les médias face à leur destin | Scoop.it
RTBF
Lors d'un prochain scoop... éteignons Twitter
RTBF
Vous apprenez une news spectaculaire? Surtout, restez calme.

Via Olivier
Béatrice D.'s insight:

CNN et le New York Post ont été piégés comme les autres par l'emballement médiatique qui a suivi les deux explosions à Boston. Comme Slate, la RTBF trouve que les rumeurs ont été amplifiées par Twitter et sa dérive de retweets. "De quoi donner une leçon à tous les journalistes", conclut Jean-Claude Verset en invitant ses collègues à fermer Twitter lors d’un prochain scoop.

more...
No comment yet.
Rescooped by Béatrice D. from Journalisme & déontologie
Scoop.it!

"La rentabilité du clic", ou un certain journalisme en période de catastrophes

"La rentabilité du clic", ou un certain journalisme en période de catastrophes | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Des photos et des vidéos d’une violence parfois insoutenable : toutes les rédactions d’informations sont confrontées à un choix, au moment de relater un évènement violent, une catastrophe ou un attentat.

Via ODI
Béatrice D.'s insight:

Directeur de l’école de journalisme de l’UCL, Benoît Grevisse, estime, sur RTBF que le débat éthique des photographes de presse et de ceux qui les publient doit être guidé par un impératif :  "La règle déontologique au niveau international est que l’on ne montre pas de victime en posture dégradante et identifiable, sauf exception rare d’intérêt public majeur".

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Major breaking news errors giving rise to new responses in Boston coverage

Create. Inform. Engage. | Journalism training, media news & how to's
Béatrice D.'s insight:

Article en anglais.

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Social media and the Boston bombings: When citizens and journalists cover the same story

Social media and the Boston bombings: When citizens and journalists cover the same story | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Nieman Visiting Fellow Hong Qu analyzes the role social media played in breaking the news of the Boston Marathon attack.
Béatrice D.'s insight:

Les attentats de Boston ont donné lieu à des informations provenant en direct des citoyens et des journalistes qui se sont retrouvés en concurrence sur le même événement. De l'info gratuite d'un côté, pas toujours de l'autre...

Article en anglais sur le site du The Nieman Journalism Lab, de Harvard University.

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Boston: La photo (gratuite) des retrouvailles d'un couple fait le tour du monde

Boston: La photo (gratuite) des retrouvailles d'un couple fait le tour du monde | Les médias face à leur destin | Scoop.it
BOSTON - Après les explosions du marathon, les personnes cherchant à retrouver un être cher dans la panique des rues de Boston étaient nombreuses.
Béatrice D.'s insight:

Megan Johnson est devenue célèbre avec la photo d'un couple qui s'est retrouvé après les explosions, à Boston. Sa photo a été retweetée plus de 1.400 fois depuis son compte et vue près de 700.000 fois en 12 heures sur l'hébergeur d'images Imgur. Elle a aussi été reprise par les médias du monde entier.

Les photoreporters savent depuis longtemps qu'ils ont de la concurrence dans le grand public. En voilà une nouvelle illustration. Et pendant ce temps, ce sont les patrons de presse qui se frottent les mains. Pourquoi payer des journalistes quand les documents arrivent tranquillement via les médias sociaux?

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

A Boston, Twitter est-il devenu un média mature?

A Boston, Twitter est-il devenu un média mature? | Les médias face à leur destin | Scoop.it
On le dit, et depuis longtemps, à chaque événement de portée planétaire, pour l'ouragan haïtien, les émeutes en Iran, le tremblement de terre d'Aquila,
Béatrice D.'s insight:

"Hier, observe Eric Mettout, de l'Express, il suffisait de suivre le bon hashtag (notamment #tweetfromthebeat, ne me demandez pas pourquoi) ou les bons twittos (entre autres @boston_police ou @cherylfiandaca, le compte de la porte parole des précédents) pour avoir une idée assez précise et assez juste de ce qui se passait au moment où ça se passait."

A noter des appels plus pragmatiques et plutôt moins larmoyants que lors de précédentes catastrophes du genre. Même si, à côté du meilleur, on a aussi vu le pire sur Twitter. 

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Boston : les réseaux sociaux plus rapides que les sites d'infos

Boston : les réseaux sociaux plus rapides que les sites d'infos | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Erwann Gaucher, Boston, Marathon, Twitter, réseaux sociaux, Facebook, Vine, Instagram
Béatrice D.'s insight:
Erwann Gaucher raconte comment il a vécu les explosions de Boston en direct sur Twitter où il a aussi suivi les informations "officielles" de la police de Boston. Il a vu les premières photos arriver sur instagram, et bientôt des milliers d'autres barrées d'un "Pray for Boston". Il a vu les premiers extraits vidéos sur Vine. Une réactivité qui concurrence évidemment les sites d'infos et qui donc doit faire réfléchir sur la plus-value qu'ils peuvent amener. Hier soir, elle n'était pas évidente.
more...
Florent B's comment, April 16, 2013 11:29 AM
Vous objecterez que plusieurs personnes peuvent Tweeter des sonneries mais plusieurs sites répétant sans vérif la même dépêche d'agence, en ajoutant parfois une phrase (ajout de "Avec agence X), désolé mais ça me hérisse chaque jour car pour moi ce n'est pas du journalisme. (ça va mieux en le disant :)) ).
Béatrice D.'s comment, April 16, 2013 12:36 PM
Recouper les infos est un devoir pour les journalistes, qu'ils s'expriment dans la presse écrite, radio, télé ou les réseaux sociaux. Sinon, c'est le règne de la rumeur. On croyait qu'elle avait un terrain d'expression privilégié dans les réseaux sociaux; la une de Libé sur Fabius a montré que la presse écrite n'était pas à l'abri. La course à l'instantanéité enclenchée avec les médias sociaux n'est sans doute pas pour rien dans cette dérive.
Florent B's comment, April 17, 2013 4:57 AM
Tout n'est pas faux dans votre réponse mais prenez des humains, donnez leur un outil, vous n'aurez que des humains avec un outil. Je découvre réellement Tweeter avec Qwant, toute sorte de gens qui retweetent des infos de sites d'info ! Ensuite des jeunes avec leur langage parlant de leur nombril. Tweeter c'est l'expression écrite des commérages de la rue ou du travail, vous ne croyez les gens que parce que vous les connaissez, et dans le cas de Boston, je ne crois pas que les non-journalistes aient eu envie de mentir. Et puis après tout les gens ne font que copier ce qu'ils voient depuis des années (France Dimanche, Ici Paris et consors, maintenant le NO). Perso je ne veux pas de Tweeter. Ceci dit continuez vos objections, c'est très intéressant.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Les journalistes doivent-ils "éteindre Twitter"? Un chat qui fait réfléchir en Belgique

Les journalistes doivent-ils "éteindre Twitter"? Un chat qui fait réfléchir en Belgique | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Certains médias ont dérapé en couvrant l'attentat de Boston. Comment peuvent-ils résister à la course à l'audience? Les journalistes doivent-ils "débrancher" Twitter afin de ne publier que des informations confirmées?
Béatrice D.'s insight:

La RTBF relaie un chat organisé avec le professeur Benoît Grevisse, directeur de l'Ecole de journalisme de Louvain. Au coeur du débat: Faut-il publier le plus vite possible une info, quitte à la démentir plus tard en cas d’erreur ? Ou bien les journalistes doivent-ils "débrancher" Twitter en cas d’actualité chaude, et ne donner des nouvelles que si elles ont été confirmées par des sources sûres ? Le public est-il prêt à attendre le lendemain des faits pour ne lire que des informations absolument certaines ?

Très intéressant... même s'il est à craindre que les erreurs commises à Boston se reproduisent à la première grande catastrophe venue.

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Boston, tournant pour le journalisme numérique

Boston, tournant pour le journalisme numérique | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Par Laure Nouraout, journaliste à New York - Billet Invité   Samedi 20 avril, salle de conférence du New York Times. Après une semaine de breaking news intensive, le Social Media Summit, organisé p...
Béatrice D.'s insight:

La conférence organisée samedi par le NYT et la BBC Journalism School tombait bien après le fiasco de la couverture des attentats de Boston. Pour régler le problème de la viralité des erreurs sur Twitter et autres réseaux sociaux, plusieurs solutions techniques ont été proposées. A découvrir dans cet article publié dans Meta-Media.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Béatrice D.
Scoop.it!

Boston, l’examen de conscience des médias... en français

Boston, l’examen de conscience des médias... en français | Les médias face à leur destin | Scoop.it
Après l’attentat de Boston et la gigantesque chasse à l’homme qui l’a suivi, l’heure est maintenant à la réflexion pour les médias américains. Dès avant la double explosion sur la ligne d’arrivée du...
Béatrice D.'s insight:

Alain Gerlache, chroniqueur à la RTBF, pose les bonnes questions après l'emballement médiatique qui a suivi les attentats de Boston.

Au coeur du débat: Les erreurs se propagent très vite sur les réseaux sociaux - il faut les traquer et les condamner - . Mais avec internet, elles n’ont jamais été contredites aussi vite. Il ne faut que quelques instants pour modifier un tweet ou mettre à jour un site d’infos. Alors qu'il faut plusieurs heures pour corriger une erreur commise dans un JT et une journée pour rectifier une info parue dans un journal imprimé.

Certes, mais les délais pour corriger, même courts, existent! Et comme le souligne Alain Gerlache, les "fausses pistes et la dénonciation d’innocents sur les réseaux sociaux" peuvent entraîner "une forme de lynchage sur internet qui a de quoi inquiéter".