Les laboratoires ...
Follow
Find tag "LMGM"
7.8K views | +0 today
Les laboratoires CNRS en Midi-Pyrénées
Revue de presse des laboratoires CNRS en Midi-Pyrénées
Curated by Valeria Medina
Your new post is loading...
Scooped by Valeria Medina
Scoop.it!

Ségrégation active des chromosomes chez les bactéries

Ségrégation active des chromosomes chez les bactéries | Les laboratoires CNRS en Midi-Pyrénées | Scoop.it

Les deux modèles majeurs décrivant le phénomène de ségrégation des chromosomes chez les bactéries ont été remis en question suite à la découverte du rôle de l'hydrolyse de l'ATP au cours de cette étape clé du cycle cellulaire. Ces travaux publiés dans PLoS Genetics ont été réalisés par l'équipe « Moteur de la ségrégation : mécanisme et diversité » dirigée par Jean-Yves Bouet au Laboratoire de microbiologie et génétique moléculaires (LMGM, CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier).

Valeria Medina's insight:

Figure : Modèle de la ségrégation du plasmide F d'Escherichia coli.

 

A) Positionnement des plasmides (en vert) dans le cytoplasme des bactéries observé en microscopie à fluorescence. 

B) Visualisation du comportement dynamique de la protéine motrice ParA (en jaune) dans une même bactérie au court du temps.

C) Cycle de l'ATP avec la protéine ParA. Les ronds de couleur représentent les différents changements conformationels de la protéine ParA, dont certains sont activés par la protéine ParB, soit directement, soit via l'activation de l'hydrolyse de l'ATP.

D) Modèle illustrant l'implication de l'hydrolyse de l'ATP dans la séparation des plasmides après réplication. © PLoS Genetics (2013)

more...
No comment yet.
Scooped by Valeria Medina
Scoop.it!

Ségrégation des chromosomes chez les bactéries

Ségrégation des chromosomes chez les bactéries | Les laboratoires CNRS en Midi-Pyrénées | Scoop.it

La ségrégation des chromosomes est une étape clé de la division cellulaire. Elle permet en effet d'obtenir deux cellules filles rigoureusement identiques, renfermant l'intégralité du matériel génétique de la cellule mère. Chez les bactéries, la ségrégation des chromosomes est loin d'être aléatoire. Elle se fait au contraire de manière ordonnée et orientée, grâce à l'intervention de plusieurs acteurs protéiques. Ce résultat a été publié dans PNAS par une équipe du Laboratoire de microbiologie et génétique moléculaires (LMGM, CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier).

Valeria Medina's insight:

Figure : A) Bactérie en forme de bâtonnet prête à se diviser. Le chromosome unique et circulaire (en bleu) a été répliqué depuis l'origine de réplication unique (rond blanc) vers la région diamétralement opposée, le terminus (ter). Après leur réplication, les chromosomes néo-synthétisés restent appariés par leur région ter grâce à la protéine MatP (en rose). B) La mise en place du complexe de division cellulaire (en vert) permet l'activation de la translocase FtsK (en jaune), capable de pomper l'ADN de manière orientée grâce à la reconnaissance des petits motifs d'ADN polarisés, les KOPS. C et D) FtsK décroche ensuite MatP de l'ADN, permettant ainsi la ségrégation de la région du terminus qui s'achève au site de recombinaison dif, où converge l'orientation des KOPS. E) La dernière étape de la ségrégation peut impliquer un événement de recombinaison entre les sites dif, catalysé par les protéines XerCD et activé par FtsK, permettant de réparer d'éventuelles fusions de chromosomes produites lors de la réplication. © LMGM, François Cornet

more...
No comment yet.
Scooped by Valeria Medina
Scoop.it!

Sciences biologiques - LMGM - Une enzyme qui favorise l'acquisition de séquences génétiques étrangères chez le pneumocoque

Sciences biologiques - LMGM - Une enzyme qui favorise l'acquisition de séquences génétiques étrangères chez le pneumocoque | Les laboratoires CNRS en Midi-Pyrénées | Scoop.it

La bactérie Streptococcus pneumoniae est un pathogène humain majeur, également connu sous le nom de pneumocoque. La méthylase DpnA, spécifique de l'ADN simple brin, jouerait un rôle clé dans la transformation génétique de cette bactérie et serait ainsi responsable de la diversification du génome de la moitié des souches présentes dans la nature. Ces résultats obtenus par une équipe du Laboratoire de microbiologie et de génétique moléculaires (LMGM, CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier) ont été publiés dans la revue PLoS Pathogens.

more...
No comment yet.
Scooped by Valeria Medina
Scoop.it!

La transformation génétique loin des pôles cellulaires

La transformation génétique loin des pôles cellulaires | Les laboratoires CNRS en Midi-Pyrénées | Scoop.it

La bactérie Streptococcus pneumoniae, aussi connue sous le nom de pneumocoque, est capable d'intégrer des séquences d'ADN exogènes dans son propre génome, au cours d'un processus appelé « transformation génétique ». A la différence du modèle Bacillus subtilis, l'internalisation de l'ADN transformant chez le pneumocoque se fait dans la zone équatoriale des cellules. Ce résultat publié dans PLoS Pathogens a été obtenu par des chercheurs du Laboratoire de microbiologie et génétique moléculaires (LMGM, CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier).

Valeria Medina's insight:

Figure : Représentation schématique de l'appareil d'internalisation de l'ADN transformant chez le pneumocoque. Un pilus de transformation (a), issu de la polymérisation de la protéine ComGC, permet à l'ADNdb de se fixer à la surface des cellules (a,b) puis d'accéder au récepteur ComEA, requis pour le recrutement équatorial de l'endonucléase EndA (c). Images de microscopie électronique (a) et de microscopie à fluorescence (b,c). M, membrane ; EXT, extérieur ; CYT, cytoplasme. © LMGM, Jean-Pierre Claverys

more...
No comment yet.
Scooped by Valeria Medina
Scoop.it!

CNRS - Sciences biologiques - DprA, une protéine qui contrôle l'état de compétence chez le pneumocoque

CNRS - Sciences biologiques - DprA, une protéine qui contrôle l'état de compétence chez le pneumocoque | Les laboratoires CNRS en Midi-Pyrénées | Scoop.it

La bactérie Streptococcus pneumoniae, aussi connue sous le nom de pneumocoque, est capable d'intégrer des séquences d'ADN exogènes dans son génome. Ce processus de « transformation génétique » nécessite l'induction d'un état transitoire appelé « compétence ». Le rôle de la protéine DprA dans l'extinction de cette compétence vient d'être documenté par des chercheurs du Laboratoire de microbiologie et génétique moléculaires (LMGM, CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier), en collaboration avec le Laboratoire de génétique microbienne de l'INRA. Ces travaux ont fait l'objet d'une publication dans la revue PNAS.

Valeria Medina's insight:

Figure : Représentation schématique du double rôle de la protéine DprA chez le pneumocoque. A) Dans le contrôle de la compétence, DprA antagonise le régulateur de réponse ComE sous sa forme phosphorylée (ComE~P), bloquant ainsi l'expression des gènes com précoces, et en particulier le gène comX essentiel à l'expression des gènes com tardifs. Cette antagonisation ferait intervenir (a) la séquestration de ComE~P, empêchant sa fixation sur les promoteurs com précoces, ou (b) la stimulation de sa déphosphorylation, le régulateur de réponse se retrouvant alors sous sa forme non-phosphorylée et agissant comme répresseur des promoteurs com précoces (6). B) Dans la transformation, DprA interagit avec l'ADN exogène internalisé sous forme simple brin (ssDNA) et avec la recombinase RecA pour favoriser le chargement de cette dernière sur l'ADN transformant, préalable requis à l'intégration physique de l'ADN internalisé dans le chromosome. © LMGM, Jean-Pierre Claverys

more...
No comment yet.