Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France
684 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Laurent DELAISSE from Future of Cloud Computing, IoT and Software Market
Scoop.it!

The Role of HR in Reinventing Organisations: Embracing People Analyti…

Presentation given by me at Workforce Analytics Summit in Sydney, Australia on 5th May 2016. #WFAS2016 


Via Andrew Spence, massimo facchinetti
more...
Andrew Spence's curator insight, May 12, 10:54 PM

This presentation attempts to cover the following questions :-

1.What features will successful organisations have in the future?

2.What impact will this have on HR and People Management?

3.What are the main opportunities of the Quantified Workplace?

4.Why has HR struggled with transforming itself?

5.What are the main challenges with our current HR Operating models?

6.What are challenges of People Analytics and how do we overcome them?

7.How can People Analytics help transform HR?

Gary Johnsen's curator insight, June 2, 12:22 PM
Workforce analytics
Rescooped by Laurent DELAISSE from Cloudnews
Scoop.it!

Conteneurs : pourquoi VMware adopte Kubernetes

Conteneurs : pourquoi VMware adopte Kubernetes | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
Exécuter des conteneurs ne saurait suffire à VMware, qui enrichit donc sa plateforme Photon de l’orchestrateur Kubernetes de Google, de services de réseau NSX et de stockage VSAN. Clin d’œil appuyé aux développeurs de la génération DevOps.

Via Yves Pellemans
more...
Yves Pellemans's curator insight, November 24, 11:01 AM

Destinée aux applications Cloud natives supportant les infrastructures de types conteneurs, Photon (incluant kubernetes) devient donc une plateforme Cloud entierement programmable par API !

Rescooped by Laurent DELAISSE from Future of Cloud Computing, IoT and Software Market
Scoop.it!

Internet Of Things - Why Smart Cities Are The Future | #IoT #IoE

Internet Of Things - Why Smart Cities Are The Future | #IoT #IoE | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it

Internet Of Things - Not just transportation will have a facelift, water conservation, green energy, pedestrian safety and real-time...

 

Learn more / En savoir plus / Mehr erfahren:

 

http://www.scoop.it/t/21st-century-learning-and-teaching/?tag=Smart+Cities

 

http://www.scoop.it/t/21st-century-learning-and-teaching/?tag=Internet+of+Things

 


Via Gust MEES, massimo facchinetti
more...
Gust MEES's curator insight, September 25, 12:14 PM

Internet Of Things - Not just transportation will have a facelift, water conservation, green energy, pedestrian safety and real-time...

 

Learn more / En savoir plus / Mehr erfahren:

 

http://www.scoop.it/t/21st-century-learning-and-teaching/?tag=Smart+Cities

 

http://www.scoop.it/t/21st-century-learning-and-teaching/?tag=Internet+of+Things

 

 

Rescooped by Laurent DELAISSE from Future of Cloud Computing, IoT and Software Market
Scoop.it!

Gartner: Public Sector CIOs Need Digital Transformation Vision - InformationWeek

Gartner: Public Sector CIOs Need Digital Transformation Vision - InformationWeek | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
A report from IT research firm Gartner says public sector CIOs need to promote a compelling vision for digital transformation and make change inclusive.
Via Collection of First, massimo facchinetti
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent DELAISSE from Future of Cloud Computing, IoT and Software Market
Scoop.it!

The rise of the robots: How the market is booming

The rise of the robots: How the market is booming | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it

The robotics industry is experiencing an investment boom, as the technology develops. What could it mean for humans?

Although the amount of money flowing into a new robotics industry is still at a relatively early stage, all the lead indicators of the innovation economy are pointing up. Patent filings covering robotics technology — one sign of the expected impact — have soared. According to IFI Claims, a patent research company, annual filings have tripled over the past decade. China alone accounted for 35 per cent of robot-related patent filings last year — more than double nearest rival Japan.


Via Fouad Bendris, massimo facchinetti
more...
Fouad Bendris's curator insight, June 6, 5:52 PM
The computational power required has gone down a lot.” The result is a new class of machines that can operate by themselves in human space, the advance guard of a new robot industry !
Scooped by Laurent DELAISSE
Scoop.it!

Social_Media_Trends_2015_Infographic.jpg (600x3252 pixels)

Social_Media_Trends_2015_Infographic.jpg (600x3252 pixels) | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent DELAISSE from Future of Cloud Computing, IoT and Software Market
Scoop.it!

How the cloud actually makes IoT more secure: Arrayent founder on IoT trends

How the cloud actually makes IoT more secure: Arrayent founder on IoT trends | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
With $11 million in fresh funding for its Connect Platform, Arrayent, Inc. has serious goals to nurture a burgeoning ecosystem around the Internet of Things (Io

Via Richard Platt, massimo facchinetti
more...
Richard Platt's curator insight, September 28, 2015 5:48 PM

With $11 million in fresh funding for its Connect Platform, Arrayent, Inc. has serious goals to nurture a burgeoning ecosystem around the Internet of Things (IoT) movement. Having helped global brands like Whirlpool turn everyday products into connected products, Arrayent is virtualizing the commercial world.  Investors on this round include Intel Capital, Opus Capital, DCM Ventures and Comerica Bank.  Arrayent currently provides connected product capability to brands like Whirlpool, Maytag, First Alert, OSRAM, LiftMaster, Pentera, Mattel and others.  With the new investment round, Cyril Brignone, CEO of Arrayent, said the company will be able to increase the number of use cases Arrayent enables for existing customers and add many new customers in 2016.

Rescooped by Laurent DELAISSE from Future of Cloud Computing, IoT and Software Market
Scoop.it!

Infographic: Apple's iPhone Business in Perspective

Infographic: Apple's iPhone Business in Perspective | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
After the first iPhone was released in 2007, it quickly became Apple’s largest cash cow, accounting for 69 percent of the company’s revenue in the 2014 holiday quarter. Today’s chart illustrates how huge the iPhone business really is. In the past quarter, Apple generated more revenue selling iPhones than Google, eBay and Facebook did combined.

Via Jeff Domansky, massimo facchinetti
more...
Freddy Mini's curator insight, September 7, 2015 6:53 PM

Amazing perspective

Richard Platt's curator insight, September 16, 2015 2:01 AM

After the first iPhone was released in 2007, it quickly became Apple’s largest cash cow, accounting for 69 percent of the company’s revenue in the 2014 holiday quarter. Today’s chart illustrates how huge the iPhone business really is. In the past quarter, Apple generated more revenue selling iPhones than Google, eBay and Facebook did combined.

Thorsten Strauss's curator insight, September 23, 2015 4:35 PM

insight: a reflection on apple's iphone business

Rescooped by Laurent DELAISSE from Cloudnews
Scoop.it!

HP tire un trait sur l’architecture VMware EVO:RAIL !!

HP tire un trait sur l’architecture VMware EVO:RAIL !! | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it

HP a cessé la commercialisation de son offre de systèmes hyperconvergés ConvergedSystem 200-HC architecturés sur la base de la technologie VMware EVO:RAIL.

« Nos clients ont émis le souhait de bénéficier d’une approche plus ouverte et plus flexible en matière d’hyperconvergence afin de pouvoir faire face aux revirements potentiels d’un marché en évolution rapide », a justifié HP dans un mail adressé à The Channel Register.

Cette décision de HP de tirer un trait sur EVO:RAIL moins d’un an après son adoption représente évidemment une très mauvaise contre-publicité pour cette architecture VMware également promue par EMC, Dell et Fujitsu.

D’autant que HP n’abandonne pas le marché de l’hyperconvergence. Au contraire. Le constructeur annonce en effet la disponibilité en cette mi-août d’une nouvelle offre ConvergedSystem 250-HC StoreVirtual basé sur ses nouvelles plateformes serveur ProLiant Gen9, mises sur le marché en juin, et sa technologie éprouvée StoreVirtual (issue du rachat de LeftHand).

Parmi les points forts de cette technologie : sa disponibilité disponible en version 3 ou 4 nœuds alors que la CS 200-HC n’était disponible qu’en version 4 nœuds. Certes moins performante, la version 3 nœuds sera proposée environ 88.000 dollars, incluant les licences VMware vSphere Entreprise, soit environ 50% moins coûteuse qu’une configuration Nutanix comparable, selon HP.

Autre avantage : sa réplication uniquement logicielle qui ne nécessite pas d’investir dans une seconde appliance hardware, a expliqué Rob Strechay, directeur marketing produit du stockage défini par logiciel et des infrastructures hyperconvergées de HP à CRN.

Mais surtout, si elle ne sera préconfigurée dans un premier temps qu’avec vSphere 5.5 ou 6.0, la CS 250 pourra tourner en environnement Hyper-V et KVM. La CS 250 restera néanmoins compatible avec la CS 200 et pourra s’insérer sans rupture dans les clusters existants, selon le patron d’un VAR californien cité par CRN.


Via Yves Pellemans
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent DELAISSE from Cloudnews
Scoop.it!

Comparatif cloud public: Google truste la première place, devant Cloudwatt ?!?

Comparatif cloud public: Google truste la première place, devant Cloudwatt ?!? | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it

Le comparatif Cloud JDN / CloudScreener / Cedexis fait peau neuve. Aux côtés des indices de performance et de prix, il intègre désormais un indice de niveau de service. 

 

Le comparatif CloudScreener / Cedexis pour le JDN affine une nouvelle fois sa méthodologie dans l'optique de proposer un classement toujours plus représentatif de la réalité du terrain. En complément des indices historiques de performance technique et de prix, il intègre à l'occasion de cette nouvelle édition un indice de niveau de service. Conçu parCloudScreener, ce nouvel indice est calculé à partir de plusieurs critères : la capacités du cloud à monter en gamme (en termes de RAM et vCPU), sa présence géographique en matière de zones de disponibilité, ses engagements de disponibilité (SLA), sans oublier sa conformité avec les grandes certifications du marché. 

OVH est toujours en cours d'intégration dans le classement. Il devrait y apparaître sous peu.

 

 Classement général

Dans ce classement tout neuf, Google prend la première place, devant Cloudwatt et l'Italien Aruba. Il tire parti d'une réduction de tarifs, mais aussi d'une honorable 4e position au sein du nouvel l'indice de Niveau de service. Dans le bas du palmarès, Amazon Web Services (AWS) progresse de deux marches, et se hisse à la 7e place profitant notamment de sa position de numéro 1 sur le Niveau de service.

SoftLayer, le cloud d'infrastructure d'IBM, fait son entrée dans le palmarès. Il se hisse à la 6e position du classement général, devant AWS et Microsoft Azure. "SoftLayer propose une offre complète, et tire aussi son épingle du jeu grâce à la présence d'un data center en France", note Anthony Sollinger, président  et co-fondateur de CloudScreener.


Via Yves Pellemans
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent DELAISSE from Cloudnews
Scoop.it!

Cloud : les entreprises souffrent d'un décalage de perception et d'un manque de collaboration

Cloud : les entreprises souffrent d'un décalage de perception et d'un manque de collaboration | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it

Selon une récente étude publiée par l’INSEE, seulement 12% des entreprises françaises ont recours au Cloud, et pour 30% d’entre elles, la sécurité est un frein majeur au développement de projets d’externalisation de leurs données, infrastructures et applications vers le Cloud. Dans la réalité ce sont près de 95% des applications utilisées en entreprise qui sont hébergées soit en Datacenter, soit au sein de l’entreprise, et dont l’utilisation est parfaitement maîtrisée par la DSI, les 5% restants seulement étant hébergées dans le Cloud. Ainsi, malgré les avantages certains du Cloud, les projets peinent encore à se faire une place au sein des entreprises aujourd’hui. 

  

Après le coût du Cloud, la sécurité semble donc être le second frein pour les entreprises. Celui-ci repose t-il uniquement sur l’emplacement physique des données, applications et matériels et le manque de confiance envers les prestataires ?

La réalité va un peu au-delà de cette idée. Si le Cloud nécessite une vraie confiance envers des partenaires, il provoque surtout un vrai désordre au sein des entreprises au niveau de l’organisation mais également en termes de perception et de collaboration entre les différents acteurs : dirigeants, DSI, métiers et collaborateurs.

Le problème : un décalage de perception lié à la sécurité du Cloud

Il est certain que le Cloud manque de structuration et de collaboration entre les différentes entités de l’entreprise et que cela représente un frein important. En interne, chacun à sa propre vision du Cloud : les dirigeants veulent aller vite pour tirer profit des avantages du Cloud, les directions métiers engagent leurs propres projets via des prestataires externes (exemples : création de sites web événementiels pour le marketing, installation d’applications métiers RH ou financières, etc.) désormais sans concertation avec la DSI, et les utilisateurs eux-mêmes s’organisent des espaces de travails collaboratifs pour faciliter leurs échanges.

Au milieu de tout cela, la DSI est finalement la seule à se préoccuper de la sécurité du Cloud. Dans le cadre d’un système d’information traditionnel, les infrastructures, les applications, les sites ou encore les données sont hébergés au sein de l’entreprise ou dans un Datacenter dont la DSI a la maîtrise totale. La DSI est donc systématiquement informée de tous projets et initiatives.

Aujourd’hui, le Cloud bouleverse ce modèle et la DSI n’est plus forcément sollicitée.

L’une des principales problématiques pour la DSI est le « Shadow IT », c’est à dire toutes les applications ou systèmes d’information et de communication mis en œuvre au sein de l’entreprise sans approbation de la DSI, voire même sans que celle-ci n’ait été informée.

En matière de Cloud, cela se traduit par des utilisateurs internes qui hébergent des données ou des applications liées à l’entreprise dans le Cloud, sans que la DSI ne soit informée de l’existence de ces pratiques. Alors, même si la plupart des DSI estime savoir ce qu’il se passe sur leur réseau, en pratique cela n’est pas vraiment le cas. Ces pratiques liées au « Shadow IT » représentent un risque pour l’organisation puisqu’elles sont réalisées au mépris des bonnes pratiques et de la sécurité. 

Le « Shadow IT » illustre bien une problématique très liée à la culture française : les utilisateurs sont habitués à un niveau de liberté important. Résultat : les responsables IT sont souvent vus comme les « méchants », bloquant ou ralentissant les projets, privant de liberté les collaborateurs en empêchant l’accès à Internet ou à des applications, et instaurant des règles au prétexte de la sécurité.

Rappelons tout de même qu’en Allemagne, les politiques en matière d’accès au web pour les salariés sont bien plus strictes qu’en France…


Via Yves Pellemans
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent DELAISSE from Future of Cloud Computing, IoT and Software Market
Scoop.it!

A new phase for IT – what’s next for value generation?

A new phase for IT – what’s next for value generation? | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
We think we are on the verge of a whole new phase of computing, but in reality we’re already halfway through. What’s next? If it affects everyone, is it a new phase for IT?

Via Fred Zimny, massimo facchinetti
more...
Fred Zimny's curator insight, May 5, 2015 9:18 AM

What's your forecast for the next decade?

Elías Manuel Sánchez Castañeda's curator insight, May 9, 2015 5:26 PM

Computer technology areas is of major changes in the administration of organizations, Charlie Bess asks questions “A new phase for IT – what’s next?”, and proposes a possible answer “We think we are on the verge of a whole new phase of computing, but in reality we’re already halfway through.”

If we are in the midst of a change in IT How do we affect? How can we display it to take advantage of this knowledge? Charlie Bess gives us some clues.  

Scooped by Laurent DELAISSE
Scoop.it!

Kevin Eggleston: Hitachi Social Innovation Overview Video - YouTube

Kevin Eggleston: Hitachi Social Innovation Overview Video. Kevin discusses our view on social innovation, Hitachi's strategy and our unique capabilities for ...
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent DELAISSE from Future of Cloud Computing, IoT and Software Market
Scoop.it!

How to profit from the Internet of Things: 4 quick successes and 4 bigger ideas

How to profit from the Internet of Things: 4 quick successes and 4 bigger ideas | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it

During the past few years, much has been made of the billions of sensors, cameras, and other devices being connected exponentially in the “Internet of Things” (IoT)—and the trillions of dollars in potential economic value that is expected to come of it. Yet as exciting as the IoT future may be, a lot of the industry messaging has gone right over the heads of people who today operate plants, run businesses and are responsible for implementing IoT-based solutions. Investors find themselves wondering what is real, and what is a hyped-up vision of a future that is still years away.


Via Fouad Bendris, massimo facchinetti
more...
Fouad Bendris's curator insight, November 24, 2:46 AM
So, how do the companies get started on the IoT journey? It’s usually best to begin with a small, well-defined project that improves efficiency and productivity around existing processes. I’ve seen countless organizations, large and small, enjoy early success in their IoT journey by taking one of the following “fast paths” to IoT payback:
Rescooped by Laurent DELAISSE from Future of Cloud Computing, IoT and Software Market
Scoop.it!

Gartner's Top 10 Predictions For IT Organizations In 2017 And Beyond

Gartner's Top 10 Predictions For IT Organizations In 2017 And Beyond | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
Gartner predicts $2.5M per minute in IoT spending and 1M new IoT devices sold every hour by 2021. By 2022, a blockchain-based business will be worth $10B. By 2020, new businesses and business models will emerge based on smart contracts and blockchain efficiencies. Globally the number of people shopping online is steadily increasing [...]

Via Christian Bartosik, massimo facchinetti
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent DELAISSE from Cloudnews
Scoop.it!

Uber a perdu plus d’un milliard de dollars en six mois

Uber a perdu plus d’un milliard de dollars en six mois | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
Uber a perdu plus d’un milliard de dollars en six mois
Via Yves Pellemans
more...
Yves Pellemans's curator insight, August 30, 2:54 AM
Depuis son lancement en 2011, Uber à dejà perdu 4 milliards de dollars ...
Rescooped by Laurent DELAISSE from Future of Cloud Computing, IoT and Software Market
Scoop.it!

The enterprise technologies to watch in 2016 | ZDNet

The enterprise technologies to watch in 2016 | ZDNet | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
While enterprise technology has always been somewhat a breed apart from consumer tech, this year we see that consumer tech will definitively set the agenda for businesses like never before in this year's list of tech to watch.
Via Emeric Nectoux, massimo facchinetti
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent DELAISSE from Cloudnews
Scoop.it!

Axa Tech : comment le Cloud a grandi en 'territoire ennemi'

Axa Tech : comment le Cloud a grandi en 'territoire ennemi' | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
Faire naître une offre Cloud au sein d’une grande DSI, refacturant ses services à des ‘clients’ internes, n’est pas forcément de tout repos. L’expérience d’une équipe innovation au sein d’Axa Tech, la filiale de production informatique du grand groupe d’assurance.

« Guide de survie d’une équipe innovation chez un leader mondial de l’assurance ». L’appellation de la conférence que donnait la semaine dernière Eric de Morgoli, directeur de produit chez Axa Tech, lors de la XebiCon (une manifestation organisée par la société de services Xebia), avait de quoi surprendre. L’histoire d’Eric de Morgoli, c’est celle de la croissance du Cloud au sein de l’entité d’Axa chargée de la production informatique. Un monstre à lui seul employant environ 4 000 personnes et gérant un budget de l’ordre du milliard d’euros au service d’une organisation tentaculaire de quelque 160 000 personnes, générant plus de 90 milliards de chiffre d’affaires.

« Depuis 5 ans, je dirige une équipe chargée de l’innovation, qui s’est d’abord concentrée sur les pays où Axa Tech dispose d’un effectif limité, avec pour objectif de créer des solutions pour ces clients internes », raconte Eric de Morgoli. Un contexte qui pousse l’équipe en question à s’intéresser au Cloud et aux technologies Open Source. Et à développer de nouveaux services, comme une solution collaborative en mode Saas. « A l’époque, le groupe était engagé dans une stratégie Exchange, basée sur plus de 200 business case, mais cette stratégie n’allait pas assez vite. On s’est donc vu confier le déploiement de notre solution collaborative en 1 mois sur 4 000 postes. En quelques mois, notre carnet de commandes est monté à 14 000 postes sur toute l’Asie », reprend le responsable de la cellule innovation qui admet que, s’il a connu des succès, il a aussi essuyé quelques échecs : « nos collègues d’Axa Tech n’étaient pas toujours très contents, car nous proposions des services sur AWS concurrents des leurs. Leur métier consistait avant tout à installer des serveurs. »

Répondre à l’attente de réactivité
Changement d’orientation à l’occasion d’un renouvellement de la direction. L’équipe d’Eric de Morgoli se voit alors confier la création de l’offre Cloud du groupe, mixant Cloud public et privé. Une façon de lutter contre le Shadow IT (services commandés directement par les métiers, en dehors de tout contrôle de la DSI) qui se développait dans le groupe. Mais aussi de bouleverser le modèle opérationnel d’Axa Tech. « L’objectif est de transformer la structure en broker de services Cloud d’ici 2020 », affirme Eric de Morgoli. A la clef, un enjeu de rapidité pour la livraison des services commandés par les métiers. « Délivrer de nouveaux serveurs demande peu ou prou deux mois et ils sont facturés sur 4 ans. Avec le Cloud, l’idée est de permettre aux métiers de mettre en œuvre des expérimentations rapides tout garantissant la protection des données des clients », reprend le responsable d’Axa Tech.

C’est cette offre que plusieurs équipes innovation de la DSI – dont celle d’Eric de Morgoli -, soit un total d’une centaine de personnes, ont construit au cours des deux dernières années. Axa Tech a assemblé des services Cloud – externes et internes – et les a exposés dans un portail unique, qui assure le provisioning et le suivi de la consommation des ‘clients’. Après avoir testé des offres de fournisseurs Iaas et d’éditeurs, Axa a finalement choisi de développer son propre portail ; une large part de son développement a été confiée à Xebia, une société spécialiste des démarches agiles. Si Axa Tech est allé assez loin dans l’automatisation et l’orchestration selon Eric de Morgoli, il reste encore du travail pour aller au bout de la vision de départ : « la mise en œuvre des services demandés par les métiers passe encore par les équipes d’Axa Tech ; ce workflow humain requiert environ 24 heures. Il faudra du temps pour faire évoluer ce modèle opérationnel, mais la transformation est marche », assure le directeur de produit.

Sécurité : en finir avec les parties de ping-pong
Il s’agit en effet de répondre à des objectifs ambitieux. Plus même qu’au lancement des initiatives Cloud au sein d’Axa Tech. L’assureur a désormais l’ambition de migrer presque l’intégralité de son énorme parc applicatif sur ses Cloud, « alors qu’il y a deux ans, on envisageait plutôt de se limiter aux nouvelles applications. On est en train d’écrire les roadmap pour assurer cette transition », confie Eric de Morgoli. Ce qui signifie que les applicatifs critiques pourront provisionner des ressources dans les Cloud qu’exploite Axa, « si on parvient à convaincre la sécurité », glisse tout de même le directeur de produit. Le responsable de l’équipe innovation au sein d’Axa Tech explique d’ailleurs que, jusqu’à présent, tous les tests de pénétration (pentests) menés pour éprouver la robustesse des offres Cloud ont échoué. « Mais notre approche sécuritaire reste perfectible, estime Eric de Morgoli. On assiste parfois à des parties de ping-pong avec la sécurité. Mieux vaudrait embarquer ces compétences directement dans les équipes. »

D’autant que les questions relatives à la sécurité seront plus prégnantes quand des applications critiques basculeront dans le Cloud. Ce qui n’est pas encore le cas, Axa étant encore plutôt dans une démarche d’expérimentation sur le sujet. « On en est au stade des premiers utilisateurs, en France et en Suisse. Nous arrivons aujourd’hui à saturation sur nos infrastructures Cloud, mais sur des capacités réduites. Mais nous sommes en train de mettre en place une seconde zone, via un datacenter aux Etats-Unis. Et, en 2016, nous ouvrirons la zone Asie », détaille Eric de Morgoli. Pour le Cloud public, l’assureur s’appuie à la fois sur Azure et AWS, « mais on pourrait s’ouvrir à d’autres fournisseurs », assure le cadre d’Axa Tech. En interne, la société a développé un premier Cloud privé sur les technologies Microsoft (via Windows Azure Pack), mais est en train d’en construire un second, basé sur OpenStack.

« Les anticorps de l’innovation »
Un rythme soutenu pour les équipes chargées du Cloud, pas forcément naturel au sein d’un monstre de la taille d’Axa. Eric de Morgoli ne manque d’ailleurs pas de souligner les paradoxes auxquels il se trouve parfois confronté : « on nous demande d’être agiles, alors que le reste de l’organisation ne l’est pas », résume-t-il. Son équipe se voit par exemple demander des roadmap à 18 mois, peu compatibles avec le mode agile. « La solution est venue d’une visite chez Microsoft, à Redmond », se remémore Eric de Morgoli. Avec un mode de fonctionnement inspiré de celui du premier éditeur mondial et faisant cohabiter la vision à 18 mois – très générale – et la ‘season’ à 6 mois – « sur laquelle on arrive à être beaucoup plus précis ».

Plus généralement, Eric de Morgoli met en garde contre les freins qui guettent toute équipe chargée de l’innovation dans une grande entreprise : « je les appelle les anticorps de l’innovation. Car, dans les grandes organisations, l’incitation à ne rien faire est énorme, alors on fait appel à des consultants, des analystes qui vont retarder les décisions. Quand vous êtes une équipe chargée de l’innovation, vous devez avoir en tête que presque toute l’organisation va être contre vous. Un des enjeux principaux consiste justement à identifier ceux qui vont vous aider et ceux qui vont vous freiner. Heureusement, chez Axa, nous avons la chance de bénéficier d’un support au plus haut niveau. » Chez l’assureur, la nécessité d’innover pour s’adapter aux enjeux de la révolution numérique est en effet martelée par les principaux dirigeants du groupe. En juillet dernier, Henri de Castries, le Pdg, expliquait dans les colonnes de L’Economiste : « Le sujet qui s’impose comme n°1 à tous les salariés tient en une question : saurons-nous vraiment utiliser de façon intelligente les opportunités de réinvention complète de nos business models que nous offre la technologie ? »

Via Yves Pellemans
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent DELAISSE from Future of Cloud Computing, IoT and Software Market
Scoop.it!

The Last 15 Years of Technological Advancement [Infographic] |

The Last 15 Years of Technological Advancement [Infographic] | | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
Since Y2K the advancement of technology has been exponential. Thanks to better internet speeds and innovation competition our obsession with the next big thing has led the tech industry into one of the largest and fastest growing in America.

Via Ana Cristina Pratas, massimo facchinetti
more...
DPG plc's curator insight, September 29, 2015 8:01 AM

Can you take yourself back to 15 years ago? A very different world to the one we all live in now 

Shalyn Jooste's curator insight, September 29, 2015 11:48 AM

It's hard to think back as far as 2000, Y2K...

But, here's an overview of what's happened. Quite interesting and reminded me just how quickly things change and how important it is to keep up. 

Rescooped by Laurent DELAISSE from Cloudnews
Scoop.it!

Des données et des hommes : où en sont les entreprises ?

Des données et des hommes : où en sont les entreprises ? | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it

Via Yves Pellemans
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent DELAISSE from Cloudnews
Scoop.it!

Un VMware discret sur EVO:Rail continue à améliorer VSAN

Un VMware discret sur EVO:Rail continue à améliorer VSAN | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
Attendu lors de VMworld, le lancement d’EVO:Rail 2.0 a été repoussé. La nouvelle mouture pourrait finalement être lancée à Barcelone. En attendant, VMware concentre ses efforts sur VSAN, la clé de voute de ses efforts dans l’hyperconvergence.

Via Yves Pellemans
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent DELAISSE from Cloudnews
Scoop.it!

75% des développeurs n'ont pas basculé vers le cloud !

75% des développeurs n'ont pas basculé vers le cloud ! | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
C'est l'estimation que fait le cabinet Evans Data dans l'édition 2015 de son baromètre sur les évolutions des développeurs d'application dans le monde.

Via Yves Pellemans
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent DELAISSE from Future of Cloud Computing, IoT and Software Market
Scoop.it!

55% of enterprises predict cloud computing will enable new business models in three years

55% of enterprises predict cloud computing will enable new business models in three years | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
(c)iStock.com/4774344sean In late 2014, Oxford Economics and SAP collaborated on a survey of 200 senior business and IT executives globally regarding the adoption and use of cloud technology: 69% of enterprises expect to make moderate-to-heavy...

Via Patrick Bouillaud, massimo facchinetti
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent DELAISSE from Cloudnews
Scoop.it!

Cloud privé : 0,02 d'écart entre OpenStack et les offres propriétaires soit 157K€ pour 300 users !

Cloud privé : 0,02 d'écart entre OpenStack et les offres propriétaires soit 157K€ pour 300 users ! | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it
La différence de prix par heure et par utilisateur sur trois ans entre les distributions OpenStack supportées et les offres de VMware, Microsoft ou Red Hat n'est pas extraordinaire, juge une étude qui a réalisé un benchmark pour 500 machines virtuelles.

Via Yves Pellemans
more...
Yves Pellemans's curator insight, May 26, 2015 8:29 AM

Soit 0,02cents x 26298 (Heures/3ans) = 526€ d'écart par utilisateur et par an. Imaginez une PME de 300 utilisateurs et l'écart est de 157 000€ quand même !!!! 

Rescooped by Laurent DELAISSE from Future of Cloud Computing, IoT and Software Market
Scoop.it!

A Guide to the B2B Internet of Things - Intel

A Guide to the B2B Internet of Things - Intel | Les informations du Hitachi Information Forum 2014 France | Scoop.it

From MarTech 101 to Advanced Techniques, iNeoMarketing has you covered. Contact us.


Via marketingIO, massimo facchinetti
more...
marketingIO's curator insight, April 26, 2015 5:33 PM

So what's the difference between wireless networked devices and IOT within the B2B world? Errr, uhhhh...

Jamie Manning's curator insight, April 27, 2015 10:36 AM

It's coming...let the action begin.