Il y a de ces livres qu’on rumine encore longtemps après les avoir lus. On ferme ses yeux, et leurs personnages surgissent de nulle part, vous dévisagent et vous invitent à les suivre dans un monde imaginaire – imaginé – plus vrai que nature. Ce sont ces livres-là pour lesquels on se bat volontiers et sans relâche. Les Folles de la Nationale 4, la saga lorraine d’Hervé Fuchs, en fait partie...