Hunter S. Thompson, roi de la défonce | À toute berzingue… | Scoop.it

"Impression Christophe Colomb, quand Hunter S. Thompson, l'inventeur du journalisme gonzo, découvre la drogue pour la première fois, dans les années 1960. Un continent vierge, inexploré, où seuls s'aventuraient à l'époque les vrais fous du volant, pas les pubards en mal de créativité. Ce qui attire, dans l'acide, l'écrivain américain le plus fêlé du XXe siècle? Il veut aller vérifier qu'aucun secret désagréable ne se dissimule au fond de lui-même."


Via Thomas W. Lemaigre