Les enfants dans ...
Follow
876 views | +0 today
Les enfants dans la société
Les problèmes d'éducation. La crise de la famille.
Curated by Borissovna59
Your new post is loading...
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

Contre la marchandisation de l’enfant, souhaité par les parlementaires (...) - Non au mariage homo

Contre la marchandisation de l’enfant, souhaité par les parlementaires (...) - Non au mariage homo | Les enfants dans la société | Scoop.it

lundi 27 novembre, 100 députés socialistes ont publié une tribune et écrit au Président de la République lui demandant de ne pas se laisser intimider par les adversaires (nous) de ce projet de loi qu’ils qualifient de rétrogrades et d’homophobes. La ficelle est grosse. Ces anathèmes, nous le savons, ne servent qu’à une chose : empêcher tout débat serein et argumenté.

Ces parlementaires, soutenus par Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale et intime de François Hollande, estiment qu’accorder le mariage et l’adoption aux couples homosexuels n’est pas suffisant. Ils souhaitent donc imposer, dans le projet de loi, l’ouverture de la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes.

Ce ne sera qu’une première étape dans l’instauration d’un véritable marché de l’enfant. En effet, comme le souligne, dans un entretien à Ouest France, la ministre de la justice Christiane Taubira : « la procréation médicalement assistée ne peut pas s’appliquer aux couples d’hommes, il y a donc inégalité. » Pour lever cette inégalité, les associations LGBT (Lesbienne, Gay, Bi, Transsexuel) exigent que l’on autorise également la gestation pour autrui, c’est-à-dire les mères porteuses.

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a d’ailleurs affirmé au micro de Public Sénat que le gouvernement ne s’opposerait pas à des amendements visant à introduire la PMA dans le projet de loi sur le « mariage pour tous » et que ces « amendements seraient sans doute adoptés. ».

Nous devons pas laisser quelques militants professionnels, les associations LGBT les plus radicales monopoliser la parole et obtenir grâce au soutien des parlementaires socialistes et écologistes la mise en place d’une véritable marchandisation de l’enfant.

Parce que les droits « de » l’enfant priment sur le prétendu droit à l’enfant Parce que la généralisation de la procréation médicalement assistée et des mères porteuses conduirait à une intolérable marchandisation de l’enfant. Signez et faites signer cette pétition contre l’ouverture de la procréation médicalement assistée pour les couples homosexuels et l’autorisation des mères porteuses en France
more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

Une vidéo choc pour la Journée Mondiale des Droits de l’Enfant

Universal Children's Day was on November, 20th Every three seconds the world loses a child. Again, this year many children will not see their fifth birthday....

 

Dans le cadre de la Journée Mondiale des Droits de l'Enfant qui se tenait le 20 novembre dernier, l'agence Grey Düsseldorf et l'International Children's Fund ont réalisé une vidéo de campagne choc afin de récolter des dons. 

L'International Children's Fund et son agence Grey Düsseldorf signent une vidéo percutante pour lutter contre un chiffre alarmant : un enfant meurt toutes les 3 secondes dans le monde. Que ce soit de malnutrition, de maladie ou de faim, cette tragédie est difficilement concevable au 21ème siècle mais pourtant, elle est bien réelle.

Afin de récolter des dons, l'organisation et son agence ont réalisé une vidéo dans laquelle on peut apercevoir une chorale interpréter la chanson Mad World reprise par Gary Jules et Michael Andrews. Devant des parents conquis, un des enfants de la chorale s'éclipse toutes les 3 secondes jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'un. Une illustration parfaite de ce qui se produit chaque jour dans le monde...

more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

La jeune Chloé aurait été violée plusieurs fois par Kamel Bousselat (MàJ)

La jeune Chloé aurait été violée plusieurs fois par Kamel Bousselat (MàJ) | Les enfants dans la société | Scoop.it

Addendum 19/11/12 : La jeune Chloé aurait été violée plusieurs fois par Kamel Bousselat 

 

Les policiers allemands ont découvert la jeune fille, correspondant au signalement de la disparue, saine et sauve dans le coffre d’une berline, lors d’un contrôle routier. Des vérifications ont permis d’identifier formellement l’adolescente qui assurait s’appeler Chloé et dont l’ âge et le signalement correspondent à celui de l’ado disparue.

Chloé a été hospitalisée mais elle est « a priori en bonne forme », selon une source proche du dossier. Le conducteur de la voiture, originaire du Gard et déjà condamné en France, a été interpellé. Il était recherché pour vol en Allemagne, a ajouté cette source. L’information judiciaire ouverte mardi à Alès pour recherche des causes de la disparition devrait être clôturée, une autre devant être ouverte à Nîmes pour enlèvement et séquestration.

more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

Zemmour, homoparentalité, mariage pour tous et lobby gay (vidéo)

Zemmour, homoparentalité, mariage pour tous et lobby gay (vidéo) | Les enfants dans la société | Scoop.it

"Un droit en plus pour certains, qui nous fait perdre à tous le nom de père et de mère."

more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

Une mère se voit arracher ses 2 garçons au profit d’un couple homoparental

Une mère se voit arracher ses 2 garçons au profit d’un couple homoparental | Les enfants dans la société | Scoop.it
Grande-Bretagne : une femme perd ses enfants au profit de deux homosexuels Une cour d’appel britannique avait rejetée la demande d’une mère déchue de ses droits parentaux qui tentait dé...
more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

Deux lesbiennes transforment leur fils adoptif en fille (vidéo)

Deux lesbiennes transforment leur fils adoptif en fille (vidéo) | Les enfants dans la société | Scoop.it

Un enfant de 11 ans va subir une opération chirurgicale pour se faire enlever son pénis après avoir pris des hormones depuis l’age de 8 ans. L’enfant, élevé par un couple de lesbiennes, se sentirait une fille depuis toujours, selon ses mamans, qui lui font subir tout cela pour sa santé… Quand le progressisme sociétal couplé à un consumérisme maladif utilisent la science pour mettre en place le meilleur des mondes…

more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

Mariage pour tous : qui se préoccupe de l'enfant adopté ?

Mariage pour tous : qui se préoccupe de l'enfant adopté ? | Les enfants dans la société | Scoop.it

Dans le débat actuel sur l’adoption par les couples de même sexe, l’enfant devrait être replacé au centre des débats. En théorie, et dans les paroles de chacun, il est proclamé que l’adoption a pour but de trouver une famille à un enfant et non le contraire.


L’adoption par des couples de même sexe doit faire l’objet d’une réflexion collective.

more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

Elton John et son compagnon attendent leur deuxième enfant!

Elton John et son compagnon attendent leur deuxième enfant! | Les enfants dans la société | Scoop.it

Selon The Sun , Elton John et son compagnon David Furnish, attendent leur deuxième enfant, rapporte le site PeopleInside .

Nos confrères rappellent que le chanteur avait déjà fait savoir qu'il voulait agrandir sa famille.

Il a donc fait appel à une mère porteuse, qui est avant tout une femme qui compte pour lui et qu’il « considère comme sa soeur ».

Le quotidien affirme que la mystérieuse mère porteuse est déjà enceinte « de quelques mois », mais ne donne aucune date concernant la naissance de l'enfant.

Elton John souhaite avant tout que son premier fils ait « quelqu’un à ses côtés » pour affronter le monde et les éventuelles méchancetés de ses futurs compagnons de classe.

more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

France : entre 55.000 et 60.000 femmes excisées

France : entre 55.000 et 60.000 femmes excisées | Les enfants dans la société | Scoop.it

08/11/2012 France : entre 55.000 et 60.000 femmes excisées

Les mutilations sexuelles féminines recouvrent toutes les interventions incluant l'ablation partielle ou totale des organes génitaux externes de la femme ou autre lésion des organes génitaux féminins pratiquées pour des raisons non médicales. Elles ne présentent aucun avantage pour la santé et sont préjudiciables à bien des égards aux jeunes filles et aux femmes.

En comportant l'ablation de tissus génitaux normaux et sains ou en endommageant ces tissus, elles entravent le fonctionnement naturel de l'organisme féminin. Cette pratique entraîne des douleurs violentes et a des conséquences immédiates et durables sur la santé, notamment des difficultés lors de l'accouchement qui mettent l'enfant en danger.

À faire lire au Dr. Mohamed Kandil, le gynécologue égyptien qui invite à légaliser l’excision en Occident.

more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

Discrédit scientifique sans appel contre l’homoparentalité : 1 quart (23%) des enfants abusés sexuellement !

Discrédit scientifique sans appel contre l’homoparentalité : 1 quart (23%) des enfants abusés sexuellement ! | Les enfants dans la société | Scoop.it
« Le lobby homoparental s’appuie sur des études qui, dans leur quasi-totalité, ne sont que pseudo-scientifiques. L’intoxication est suffisamment bien faite pour que tout le monde soit convaincu que...
Borissovna59's insight:
Discrédit scientifique sans appel contre l’homoparentalité : 1 quart (23%) des enfants abusés sexuellement !14 octobre 2012 


« Le lobby homoparental s’appuie sur des études qui, dans leur quasi-totalité, ne sont que pseudo-scientifiques. L’intoxication est suffisamment bien faite pour que tout le monde soit convaincu que ces études prouvent que les enfants élevés par les parents homosexuels vont bien. Pourtant, il suffit de se donner la peine de vérifier la nature des travaux cités pour comprendre leurs faiblesses méthodologiques et leurs biais de recrutement des groupes étudiés [1]». L’auteur de cette charge sans concessions ne saurait laisser nos responsables politiques indifférents au moment où ils s’apprêtent à ouvrir l’adoption, voire l’assistance médicale à la procréation, aux personnes homosexuelles. Maurice Berger est en effet professeur de psychopathologie de l’enfant, chef de service de psychiatrie de l’enfant au CHU de Saint-Etienne et membre de plusieurs commissions interministérielles concernant la protection de l’enfance.

Pour le professeur Berger, « le lobby homoparental utilise une méthode simple, le bluff », tant il « est difficile d’imaginer moins d’objectivité » dans les publications existantes. « No difference ». Telle est la sempiternelle conclusion de l’ensemble des travaux comparant l’épanouissement psychique des enfants issus de couples homosexuels et hétérosexuels. Or, la quasi-totalité ne relève pas de méthodes scientifiques rigoureuses. Aspect clairement militant se fondant sur la parole des « parents » – la plupart du temps volontaires et non tirés au sort, recrutés par les lobbies homosexuels –, absence de groupe de comparaison, défaut d’appareillage entre le groupe étudié et le groupe témoin quand il existe, comparaison avec des enfants issus de couples hétérosexuels mais élevés dans des familles recomposées ou monoparentales, effectifs insuffisants,… Bref, des travaux qui collectionnent des défauts méthodologiques si grossiers qu’ils auraient dû être recalés par n’importe quel comité de lecture digne de ce nom.

Mais il n’y a pas que le caractère erroné des travaux brandis par les lobbies à verser dans le dossier à charge contre l’homoparentalité. Une étude parue au début de l’été remet radicalement en cause la ligne officielle qui prévaut jusqu’ici accréditant la thèse selon laquelle il n’y aurait aucune différence en terme de santé mentale entre les enfants élevés par des couples homosexuels et ceux qui le sont par des parents hétérosexuels[2].

Les recherches du professeur Mark Regnerus de l’Université du Texas tordent le cou à ce discours convenu en s’appuyant sur l’examen de 3000 enfants devenus adultes éduqués au sein de 8 structures familiales différentes à partir de 40 critères sociaux et émotionnels[3]. Les résultats les plus positifs concernent les adultes provenant de familles « traditionnelles » qui se disent plus heureux, sont en meilleure santé mentale et physique et consomment moins de drogues que les autres.

A l’inverse, les enfants élevés par des lesbiennes sont les plus mal lotis avec une augmentation statistique inquiétante des dépressions dans leur groupe. Les adultes  interrogés disent également avoir été plus souvent victimes d’abus sexuels (23% contre 2% chez les enfants issus de couples hétérosexuels mariés) et souffrent plus de précarité économique (69% dépendent de prestations sociales pour 17% de ceux élevés par leurs père et mère)[4].

Pourquoi une telle divergence dans les résultats de ces études de psychologie comportementale ? L’explication tient à la qualité de la démarche de Regnerus qui jette indirectement une lumière crue sur les erreurs méthodologiques des précédentes études. Le professeur texan a pris soin d’effectuer son enquête sur une large cohorte d’adultes contrairement aux anciennes études portant sur des échantillons ridiculement faibles[5]. Par ailleurs, Regnerus s’appuie sur les réponses des enfants eux-mêmes devenus adultes et non sur celles données par les « parents ».

Après analyse de l’ensemble des réponses, la conclusion du professeur Mark Regnerus est imparable : le modèle familial reposant sur l’ « union conjugale stable du père et de la mère biologique » – lequel ressemble de plus en plus à une « espèce menacée » (« like an endangered species ») ajoute-t-il avec un brin de malice –, demeure « l’environnement le plus sécurisé pour le développement de l’enfant »[6]. Toute autre combinaison, selon l’universitaire américain, porte préjudice à moyen et long terme à l’équilibre émotionnel de l’enfant, quelles que soient par ailleurs les qualités humaines et éducatives des homosexuels que personne ne conteste. S’engager dans cette voie reviendrait en effet à heurter de front le principe reconnu par la Convention internationale de l’ONU sur les droits de l’enfant selon lequel l’intérêt supérieur de celui-ci, partie la plus faible et sans défense, doit toujours passer avant toute autre considération.

Cette publication – qui confirme le bien-fondé de la structure éthique et anthropologique de l’alliance conjugale entre un homme et une femme pour assurer le plein développement du petit d’homme –  ne saurait être plus longtemps passée sous silence alors que le gouvernement s’obstine à vouloir ouvrir le mariage et l’adoption aux couples homosexuels. Quant aux autres travaux jusqu’ici mis en avant, le professeur Berger enfonce le clou : « La vraie audace de la part du gouvernement n’est pas de soutenir un tel projet de loi, non, ce serait de ne pas avoir peur d’aller vérifier ce qu’il en est réellement, de donner une place au savoir face à l’intimidation et aux études biaisées, et de décider dans un climat plus apaisé. Pourquoi le lobby homoparental ne demande-t-il pas que cette démarche soit entreprise, s’il n’y a rien à cacher ? ». La tenue d’un débat digne de ce nom ne permettrait-elle pas de faire la lumière sur un projet de loi où l’improvisation le dispute à la précipitation ? Dans cette affaire, qui se préoccupe du bien des enfants ? » (source : libertepolitique.com)

[1] Maurice Berger, « Homoparentalité : intimidation et études douteuses », Débats et opinions, Le Figaro, 3 octobre 2012.

[2] Pierre-Olivier Arduin, « L’homoparentalité discréditée », La Nef, septembre 2012.

[3] Mark Regnerus, “How different are the adult children of parents who have same-sex relationships? Findings from the New Family Structures Study”, Social Science Research 41 (2012), 752-770.

[4] Wendy Wright et Lisa Correnti, « L’homoparentalité n’est pas l’égale de la parenté fondée sur le mariage hétérosexuel », www.c-fam.org, 15 juin 2012.

[5] Xavier Lacroix, « Homoparentalité », Lexique des termes ambigus et controversés sur la famille, la vie et les questions éthiques, Conseil pontifical pour la famille, Téqui, p. 595-609.

[6] « The biologically-intact, stable nuclear family (biological mother and father and their marital stability) remains the most secure environment for child development » in Mark Regnerus, “Response to Paul Amato, David Eggebeen and Cynthia Osborne”, Social Science Research 41 (2012) 786-787.

more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

Familles homoparentales : paroles d'enfants - Le Plus France Info - Politique - France Info

Familles homoparentales : paroles d'enfants - Le Plus France Info - Politique - France Info | Les enfants dans la société | Scoop.it
Entre 24.000 et 40.000 enfants sont élevés en France par un couple du même sexe, en très grande majorité féminin. France Info leur a donné la parole à deux jours de la présentation du projet de loi sur "le mariage pour tous" en conseil des ministres.

 

Le regard des autres

C'est le point commun que l'on a constaté chez ces enfants, ils souffrent souvent du regard des autres. Ce n'est pas l'orientation sexuelle de leurs parents qui les dérange mais bel et bien les critiques de certains, souvent au moment de la pré-adolescence.

Aude, aujourd'hui maman, avoue en avoir souffert. Ses parents ont divorcé quand elle avait 12 ans, sa mère s'est installée avec une femme. Collégienne dans la banlieue lyonnaise, cette cadre âgée aujourd'hui de 32 ans avoue avoir eu le sentiment d'être jugée : "Il m'est déjà arrivée d'être laissée sur le trottoir à la sortie de l'école par des parents, au cours d'accompagnements groupés, juste à cause de la situation de ma mère ! Je pouvais également faire l'objet de moqueries de certains de mes camarades de classe", poursuit la jeune femme. "On disait par exemple que je n'aurai pas de bons résultats scolaires à cause de cela. Ça a été très pénible", soupire Aude. 

Pour justement éviter "ce regard des autres", Alexandre a eu la consigne de ne pas parler de l'homosexualité de son père qui n'a d'ailleurs jamais quitté le foyer familial. Aujourd'hui âgé de 37 ans, ce père de trois enfants avoue avoir mal vécu le poids de ce secret. Il l'a d'ailleurs a brisé à l'occasion des débats sur le projet de loi : "C'est finalement ce poids qui m'a le plus pesé, beaucoup plus que la sexualité de mon père elle-même", indique Alexandre.

 

...Depuis qu'elle est au collège Assia se heurte à l'incompréhension voire aux critiques de certains élèves et professeurs sur sa situation familiale. Cela la rend parfois malheureuse, avoue-t-elle. L'an dernier, elle a demandé à voir un psychologue.

more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

L’avis d’un psychanalyste sur l’homoparentalité

L’avis d’un psychanalyste sur l’homoparentalité | Les enfants dans la société | Scoop.it

« Homoparentalité : Droit à l’enfant ou droit de l’enfant par Claude A. Vergoz, psychanalyste, Sallanches (France) »

 

(...) L’« homoparentalité », menant et légalisant la confusion des sexes, nous paraît donc pour le moins entraîner à la dépression, pour ne pas dire mortifère. Et la filiation n’a rien d’une convention sociale, puisqu’elle est la conséquence de la manière dont se transmet la vie. Conséquence, mais aussi représentation et symbolisation de cette transmission. Y toucher serait jouer, une fois encore, aux apprentis sorciers. "

http://enfantsjustice.wordpress.com/2012/10/14/lavis-dun-psychanalyste-sur-lhomoparentalite/

 

-----------

A voir également: Homoparentalité, Etat des lieux: http://enfantsjustice.wordpress.com/homoparentalite-etat-des-lieux/

more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

Maroc : l’exploitation honteuse du travail des fillettes esclaves des temps modernes

Maroc : l’exploitation honteuse du travail des fillettes esclaves des temps modernes | Les enfants dans la société | Scoop.it

L’ONG Human Rights Watch interpelle les autorités marocaines au sujet de l’exploitation du travail des fillettes comme domestiques dans les foyers aisées des grandes villes y compris chez les intellectuels. Un véritable fléau.

Les pratiques s’apparentent à de l'esclavage, soumettant des fillettes âgées d’à peine huit ans à des tâches domestiques épuisantes sans limite d’horaires avec une contrainte de disponibilité permanente.

Elles seraient ainsi des dizaines de milliers à vivre ce calvaire quotidien, avec le consentement des parents, pour des raisons financières évidentes, selon l’ONG.

Le rapport de HRW, publié jeudi 15 novembre après une enquête sur le terrain, évoque le triste sort de ces "petites bonnes", "âgées de huit ans à peine", qui "endurent des sévices physiques et travaillent comme domestiques de longues heures par jour pour des salaires extrêmement bas".

"La majorité des filles interrogées ont indiqué avoir été maltraitées à la fois physiquement et verbalement par leurs employeurs", a déclaré à la presse Jo Becker, directrice au sein de la division Droits des enfants à HRW, lors de la présentation du rapport.

more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

L’homoparentalité gravement discréditée par 1 étude scientifique : 1 enfant sur 4 (!) abusé sexuellement (23% contre 2%)

L’homoparentalité gravement discréditée par 1 étude scientifique : 1 enfant sur 4 (!) abusé sexuellement (23% contre 2%) | Les enfants dans la société | Scoop.it

« Une étude scientifique parue au début de l’été remet radicalement en cause la ligne officielle qui prévalait jusqu’ici accréditant la thèse selon laquelle il n’y aurait aucune différence en terme de santé mentale entre les enfants élevés par des couples homosexuels et ceux qui le sont par des parents hétérosexuels[1].

more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

Mariage gay : pourquoi Frigide Barjot est contre - France - TF1 News

Mariage gay : pourquoi Frigide Barjot est contre - France - TF1 News | Les enfants dans la société | Scoop.it

Le collectif entend dire "non à un bouleversement majeur et dangereux" qui "ignorera désormais les deux piliers de l'identité humaine: la différence sexuelle et la filiation". Il est notamment mené par Frigide Barjot, fondatrice du Collectif "Pour l'Humanité durable".

"Nous allons dire simplement que sous prétexte de donner une égalité à des couples qui ne peuvent pas par nature être égaux, parce qu'ils ne peuvent pas malheureusement pour certains avoir des enfants naturellement, on est en train de changer toute la loi du droit commun, tout le code civil en niant la sexuation hommes-femmes et en niant la parenté père-mère-enfant, a expliqué Frigide Barjot sur le plateau de LCI. La parenté biologique ne peut pas être remplacée par une parenté sociale, ce n'est pas possible. L'homme doit rester le père.

more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

Ce que nous transmettons à nos enfants sans le savoir

Ce que nous transmettons à nos enfants sans le savoir | Les enfants dans la société | Scoop.it
Sexe, couleur des yeux, forme du visage..., mais aussi stress, traumatismes familiaux, mauvaises habitudes : l'hérédité est bien plus riche que nous le croyons !
more...
No comment yet.
Scooped by Borissovna59
Scoop.it!

Un enfant tué par un couple de lesbiennes, car il ne voulait pas appeler l’une d’elles « papa »

Un enfant tué par un couple de lesbiennes, car il ne voulait pas appeler l’une d’elles « papa » | Les enfants dans la société | Scoop.it

C’est une histoire horrible, qui s’est déroulée en Afrique du Sud en 2006, mais qui se produira probablement bientôt en France, vu le vent de folie qui souffle sur le pays.

Après que les parents du petit Jandre Botha ont divorcé, sa mère obtint sa garde auprès d’un tribunal.
Puis, elle se mit en « couple » avec une femme…

Au bout d’un moment, celle-ci ne supporta pas que le petit garçon de 4 ans refuse de l’appeler « papa », malgré ses injonctions.

more...
No comment yet.