Les colocs du jardin
Follow
Find
10.7K views | +10 today
Les colocs du jardin
Des plantes pour les insectes, des insectes pour les plantes... et leur place dans nos espaces !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le Ministère du développement durable publie deux ouvrages grand public sur la biodiversité cachée dans les sols

Le Ministère du développement durable publie deux ouvrages grand public sur la biodiversité cachée dans les sols | Les colocs du jardin | Scoop.it

Paris côté jardin. « Taupes, crapauds, fourmis, vers de terre, champignons, algues… représentent des formes de vie qui composent la biodiversité des sols. Pour sensibiliser le grand public à l’importance et la richesse de la biodiversité des sols, le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie a participé hier, lors de la journée mondiale des sols,  au lancement d’un Atlas européen de la biodiversité des sols en version française et d’un jeu des 7 familles intitulé "La vie cachée des sols". »


« La version française de l’Atlas européen de la biodiversité des sols voit le jour après avoir rencontré un fort succès lors de sa première publication en anglais en 2010. Cet atlas est le résultat d’un effort inédit pour cartographier les dégradations et menaces pesant sur la biodiversité des sols dans l’Union Européenne. C’est un ouvrage pédagogique de référence qui s’adresse aussi bien au grand public qu’aux chercheurs, décideurs politiques et enseignants. Chaque chapitre est rédigé par des spécialistes de renommée internationale. »


«
Le jeu des 7 familles intitulé « La vie cachée des sols » est destiné à un public de 8 à 12 ans. Grâce à 42 photographies commentées et à un livret pédagogique illustré, ce jeu permettra aux plus jeunes de découvrir en s’amusant la diversité et le fonctionnement de la vie cachée dans les sols mais aussi les scientifiques et les outils ayant permis leur étude. »


[...]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Prévenir les dégâts dus aux larves de taupin

Prévenir les dégâts dus aux larves de taupin | Les colocs du jardin | Scoop.it

Web-agri.fr. « Les larves de taupin apprécient particulièrement les champs humides et les prairies. Les semis de maïs ensilage derrière prairie présentent un risque accru de plantules rongées aux pieds par ce petit ver de couleur blanc-jaune. [...] »


[...]


« Le travail du sol en été, par temps sec, provoque la mort par dessèchement d’une partie des larves de taupin. Pour réduire les stocks d’adultes et limiter la reproduction, les mâles peuvent être capturés dans des pièges à phéromones. En agrobiologie, l’incorporation de tourteaux de Neem (arbre aux vertus insecticides, poussant principalement en Inde), ou de tourteaux de ricin pourrait également limiter les dégâts. L’allongement des rotations et l’introduction de crucifères semblent défavorables à la prolifération du bioagresseur qui s’attaque également aux céréales, pommes de terre, betteraves et à de nombreuses cultures légumières. »


___________________________________________________________________

Sur le même sujet : "Agrobiologie - Lutte contre le taupin"


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from jardin
Scoop.it!

Le jardin de Jenny : Mon blog à la télé !

Le jardin de Jenny : Mon blog à la télé ! | Les colocs du jardin | Scoop.it

Le jardin de Jenny, par Jenny Gloster. « Vous êtes très nombreux à regarder sur France 5 l'émission consacrée aux jardins : Silence ça pousse. Mon potager va être présenté dans l'émission du 4/12. »


[...]


« Au jardin j’aime bien toutes les saisons. Le mois d’octobre est un mois très riche avec ses nombreuses récoltes. Par contre ce n’est pas le moment le plus visuel, le plus télévisuel. J’aurais préféré voir mon jardin à la télé au printemps  par exemple, quand tout est « promesse » , quand les couleurs sont magnifiques, quand les insectes butinent à cœur joie… Pour ma part j’ai beaucoup appris avec Rémy, je le remercie vivement pour cette expérience même si je n’ai pas transmis tout ce que j’avais envie de dire ! Si ça vous dit de voir mon potager, je vous invite à regarder Silence ça pousse le 4 décembre à 21 heures 25 sur France 5. Soyez patients, je crois que mon intervention est calée en fin d’émission. » 



Via Jenny Gloster
more...
Jenny Gloster's curator insight, December 2, 2013 8:46 AM

Le journaliste Rémy Deveze m’a interviewé quelques semaines passées. Et maintenant ça y est, elle sera diffusée à l’émission Silence ça pousse de France 5 ce mercredi 04 décembre sur France 5 à 21h25

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Je vous le donne en mille, combien a-t-il de pattes ?

Je vous le donne en mille, combien a-t-il de pattes ? | Les colocs du jardin | Scoop.it

Le JardinOscope. « Iule ou  Mille-pattes - Cylindroiulus caeruleocinctus (Wood, 1884) - Carte d'identité : Myriapode de la Classe des Diplopodes, de la Famille des Julidae. »


[...]


« Habitat : Ce sont des animaux plutôt nocturnes qui vivent sur des sols humides, dans le compost, sous les feuilles mortes, les pierres ou encore sous l'écorce moussue des arbres. Détritivores, ces myriapodes se nourrissent essentiellement de végétaux en décomposition mais peuvent s'attaquer aussi aux racines des cultures (carottes, patates,...), sources d'humidité. »


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Confidences Canopéennes
Scoop.it!

Agriculteurs et jardiniers seront-ils bientôt obligés de cultiver dans la clandestinité ?

Agriculteurs et jardiniers seront-ils bientôt obligés de cultiver dans la clandestinité ? | Les colocs du jardin | Scoop.it

Bastamag. « Les paysans qui ressèment leur récolte seront-ils considérés comme des trafiquants ? Oui, ont répondu les sénateurs en adoptant le 20 novembre à l’unanimité un projet de loi élargissant aux plantes le délit de contrefaçon. S’émanciper des droits de propriété détenus par les grandes firmes semencières sera désormais un délit. La loi prévoit aussi de nouveaux moyens de répression contre paysans et jardiniers clandestins. [...] »



Via Christian Allié
Bernadette Cassel's insight:


Sujet en rappelant un autre : "Verbalisé pour avoir Vendu des Tomates Hors Catalogue"


more...
Christian Allié's comment, December 3, 2013 5:15 AM
L'impact des micmacs financiers des occidentaux est effectivement et "historiquement" dramatique, les asiatiques suivent ces traces encore plus lourdement...... constaté "de visu" sur les marchés africains où les chinois (pour ne mentionner qu'eux) concurrencent les "petits marchands" (2 tomates et 3 navets etc.) Bref...s'accaparent tous les secteurs de vente! La mentalité indienne est certainement un facteur aggravant.... Là, je ne peux témoigner d'aucune expérience, certains pays ....... disons, ne m'attirent pas! Merci pour vos "précisions et points de vue" Les échanges fructueux sont plutôt rares ...... et me sont donc chers! Akéwa (merci, langue Omyènè, Gabon)
Thierry Curty's comment, December 3, 2013 6:24 AM
LOL, les échanges où je ne me fais pas traiter de pourriture capitaliste à la solde de Monsanto aussi sont rares, j'aime mieux vous dire. Merci de l'échange, à bientôt. xD
Christian Allié's comment, December 3, 2013 9:58 AM
Je ne suis partisan ni de l’insulte ni de la vulgarité ….. En principe, car selon les situations …… parfois…bien que totalement inefficace.… Bref ! <br>Surtout sur le net, quel intérêt, sinon bêtement « défoulatoire » ?<br>Et, j’ai grandi et vécu (environ un demi-siècle) dans divers pays africains où la « palabre » n’est pas qu’une institution traditionnelle, un « outil de lien social » mais surtout, un mode de résolution de toutes sortes de problèmes, conflits et autres tracasseries quotidiennes. <br>Je l’organisais moi-même fréquemment avec mes ouvriers, employés et autres « relations » et j’ai constaté que la source d’où venait la meilleure solution à des soucis techniques ou sociaux, parmi d’autres sources (donc brouhaha…..), était bien souvent des plus inattendues : Un quidam généralement silencieux ou absent, en apparence, peut être un éclair de lucidité, intuition soudaine ……. ? <br>Il m’est, à force de palabres, devenu naturel d’attacher mon attention à tous les propos, idées etc. Très égoïstement, à mon bénéfice particulier……………..<br>L’Afrique m’a appris à écouter puis entendre, afin de parler (voire écrire) le plus « justement » possible.<br>À ce propos et celui de la palabre, j’ose une référence très personnelle, en toute modestie : <br>……… « La palabre si elle est supposée régler des problèmes est un spectacle auquel personne ne résiste en Afrique, tout le monde participe ne serait-ce que pour créer l’ambiance nécessaire. Cela permet d’étaler sa sagesse, son savoir et son sens de l’ordre social en donnant son avis mais aussi de décharger ses rancunes personnelles et autres sentiments d’hostilité envers les protagonistes. C’est un évènement qui entretient la cohésion sociale du groupe je me devais donc d’y participer. De toutes manières je n’avais pas le choix, j’étais le blanc donc le chef et il y avait une querelle dont j’étais la source même si je n’en étais pas responsable c’était à moi de la régler. J’étais là pour apprendre non seulement la forêt mais aussi mon futur rôle de responsable. Je devais montrer mon sens de l’autorité, de la justice et faire preuve de patience et de sagesse. <br>Quelle cacophonie ! Tout le monde parlait ou plutôt beuglait en même temps. Au centre de ce cercle de braillards j’avais les hurlements en stéréophonie. »<br>…….<br>Page 141 « La parole de l’arbre » www.christianallie.com <br>Merci à vous et « na vovo » ( À bientôt, langue Omyènè, Gabon)<br>
Rescooped by Bernadette Cassel from Education environnement
Scoop.it!

Hubert Reeves : la nature ne fait pas de déchets

Hubert Reeves : la nature ne fait pas de déchets | Les colocs du jardin | Scoop.it

Le Point.fr. Les invités du Point. Hubert Reeves. « Nos villes ne savent plus quoi faire de leurs déchets. Nous dépensons des milliards pour tenter de les recycler. Et si on s'inspirait de la nature ? »


Via Isabelle Heymans
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un webdocumentaire sur le compost en pied d'immeuble

Un webdocumentaire sur le compost en pied d'immeuble | Les colocs du jardin | Scoop.it

Compost à Paris. « On aurait pu croire impossible de "faire du compost" dans la capitale la plus dense en Europe .... pourtant le compost est bien une réalité parisienne : dans les jardins individuels, partagés ou publics mais, plus exceptionnel encore, dans l'habitat collectif en pied d'immeuble. »


[...]


« Un webdocumentaire sur le compost en pied d'immeuble

Le compost en pied d'immeuble à Paris est le thème du 1er épisode du Webdocumentaire et Les passeurs de savoirs. »


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Agroécologie
Scoop.it!

FAO : Développer des villes plus vertes - Microjardins

FAO : Développer des villes plus vertes - Microjardins | Les colocs du jardin | Scoop.it

FAO. "Des microjardins pour une meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle"


« [...] Le "microjardinage" consiste à pratiquer la culture intensive d'une grande variété de légumes, racines, tubercules et herbes aromatiques dans des espaces restreints - balcons, patios, terrasses. Les habitants des villes cultivent depuis longtemps des légumes dans leur arrière-cour. Le microjardinage fait appel, en plus, à toutes sortes de récipients: caisses en bois tapissées de plastique, tables spécialement conçues pour le jardinage, voire vieux pneus de voiture. Il associe les techniques de production horticole à des technologies respectueuses de l'environnement et adaptées au milieu urbain, telles que la collecte des eaux de pluie et le recyclage des déchets ménagers.


Les microjardins permettent aux familles à faible revenu de couvrir leurs besoins en vitamines, minéraux et protéines végétales en leur donnant directement accès, chaque jour, à des légumes frais et nutritifs. La vente d'un petit surplus de production constitue également pour ces familles une source de revenu supplémentaire.


Les microjardins sont hautement productifs et peuvent être facilement cultivés par tous - femmes, hommes, enfants, personnes âgées ou handicapées. Les études réalisées par la FAO montrent qu’un mètre carré de microjardin peut donner, au choix :

environ 200 tomates (30 kg) par an ; 36 laitues tous les 60 jours ; 10 choux tous les 90 jours ; 100 oignons tous les 120 jours. [...] »



Via SOS Biodiversité
more...
Christian Allié's curator insight, November 28, 2013 10:05 AM

.........."".....

......

Avec l'aide de la FAO, les gouvernements et les municipalités ont lancé avec succès des programmes de microjardinage dans plusieurs pays d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud. À Caracas, l'un de ces programmes a permis d'aider 10 000 familles des barrios pauvres de la ville à cultiver des légumes feuillus, des choux, des potirons, des tomates et des aubergines dans des microjardins. Plus récemment, les microjardins urbains ont été introduits dans plusieurs pays africains dont le Gabon, la Namibie, le Niger, le Sénégal et le Rwanda.

La FAO a constaté que les familles à faible revenu apprenaient très rapidement à maîtriser la technique des microjardins. Ces petits jardins sont particulièrement populaires auprès des femmes, qui vendent l'excédent de leur production pour améliorer le quotidien de leur famille. Des études réalisées au Sénégal ont montré que 35 pour cent de la production étaient conservés pour la consommation familiale, et que le reste était vendu. Le revenu moyen généré par un microjardin familial de dix mètres carrés se situe entre 15 USD et 30 USD par mois.

Pour qu'un programme de microjardinage soit fructueux, il faut dès le départ mettre sur pied un centre de démonstration et de formation et déterminer quels sont les intrants disponibles localement. La création d'un bureau d'aide technique local, la participation active des acteurs du secteur privé et la mise en place de partenariats entre les ONG et les associations de jardinage communautaire contribuent elles aussi à la durabilité des programmes de microjardinage.

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les bêtes de mon jardin : "La pause"

Les bêtes de mon jardin : "La pause" | Les colocs du jardin | Scoop.it

"Petits papiers, papiers collés..."


En passant

[En ce moment] j'expose dans le bistrot "La mère Denis" dans le cadre
des Rencontres Photographiques du 10e à Paris
du 16 octobre au 31 novembre 2013


Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES :

Exposition "Vert tige"


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment faire son potager sur bottes de paille ?

Comment faire son potager sur bottes de paille ? | Les colocs du jardin | Scoop.it
A mi-chemin entre les difficultés ET la volonté de manger bio, la culture sur bottes de paille connaît un succès sans précédent aux USA et au Canada.


[...]


 La paille n’est pas compactée au hasard dans les balles : tournez-les de manière que les brins de paille soient verticaux, afin d’assurer une meilleure pénétration des racines.


[...]



more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le potager des Lilas : Un jardin pour transmettre son savoir

Le potager des Lilas : Un jardin pour transmettre son savoir | Les colocs du jardin | Scoop.it
Situé en Seine-Saint-Denis, le potager des Lilas permet à tous de venir cultiver son lopin de terre dans une ambiance conviviale. Les générations viennent s’y rencontrer pour transmettre leur savoir-faire ou simplement profiter de ce petit coin de campagne aux portes de Paris.


[...]


Les enfants accompagnés de leurs parents aiment y observer la croissance de leurs légumes, ou jouer tranquillement à proximité. Chacun se promène ou s’arrête, à sa guise, regarde les jardiniers travailler et reste le temps qu’il veut. Les nostalgiques se souviennent encore de cette couronne de milliers de jardins de la banlieue parisienne.


Grands-parents et petits enfants se transmettent un savoir- faire, un respect du travail bien fait et les vertus de la patience. À mieux les regarder, on comprend pourquoi la bourrache côtoie le chou – manière d’écarter la piéride – et quel intime secret attire les pucerons vers les capucines, pour mieux favoriser la croissance des courgettes et des fèves.


[...]



more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La magie des haies : l'agroforesterie

La magie des haies : l'agroforesterie | Les colocs du jardin | Scoop.it
Découvrez ici un extrait du documentaire "La magie des Haies" Les haies ont une importance capitale dans le paysage : biodiversité, protection des cultures, des animaux, des nappes phréatiques, et également le bois de chauffage issu de leur entretien et plus récemment découvert :le bois fertile (BRF).


Une vingtaine d'intervenants racontent leur expérience : agriculteurs, éleveurs, scientifiques, vignerons, boulangers, etc Un documentaire qui parle des Haies, de la Biodiversité, d'Agroforesterie, de Bois Raméaux Fragmentés, des Trognes, et de l'intérêt agro-économique des arbres hors forêts.


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Nature en ville
Scoop.it!

Décryptage : des potagers partagés au ras du bitume

Décryptage : des potagers partagés au ras du bitume | Les colocs du jardin | Scoop.it
Dans les villes, entre les immeubles, se propagent des jardins partagés, héritiers des anciens jardins ouvriers.


Le Jardin nomade, Poireau agile, Le Lapin ouvrier, Le Poteau rose, Le Passe-jardins font partie des 500 jardins partagés qui ont poussé dans les villes françaises. Les salades sortent de terre au milieu des capucines, à proximité du trottoir. Arrachés au bitume et aux appétits des promoteurs, ces îlots verts se nichent entre deux immeubles, transformant le paysage urbain.


Les jardins ouvriers sont nés pendant la révolution industrielle, à la fin du xixe siècle. Promus par l’abbé Lemire comme moyen de lutter contre la pauvreté et l’alcoolisme, ils vont atteindre, au cours de la Seconde Guerre mondiale, un pic record de 250 000 en 1943. En 1952, ils deviennent des jardins familiaux, puis déclinent. Depuis les années 2000, les jardins partagés renouent avec cet esprit communautaire. Le premier a ouvert à Lille en 1997. Paris, où il en existe depuis 2002, en compte aujourd’hui une soixantaine, concentrés dans l’Est ; l’Île-de-France, une quarantaine. Ils sont placés sous le signe de l’humour et de la poésie, sur les pas de leur inspiratrice, Liz Christy. Dans les années 1970, cette artiste américaine lance des “bombes” de graines de fleurs par-dessus les grilles des friches industrielles qui pullulent alors à New York. Le succès de cette initiative amène à la fondation du mouvement Green Guerillas, qui milite pour la création de jardins communautaires ; 600 community gardens fleurissent ainsi à New York. Le mouvement gagne d’autres agglomérations. Peu à peu émerge l’idée d’une agriculture urbaine et d’une autonomie alimentaire dans les villes. [...]



Via ADEUPa, Géo Graphe
more...
jardinelviejito's curator insight, November 19, 2013 7:03 AM

Si pueden, véanlo por google y lo traducen al español. Ideas de autosustentación social al alcance de todos.

Rescooped by Bernadette Cassel from Agir pour la biodiversité !
Scoop.it!

Journée Mondiale des sols : Pourquoi améliorer son sol en respectant l’environnement ?

Journée Mondiale des sols : Pourquoi améliorer son sol en respectant l’environnement ? | Les colocs du jardin | Scoop.it

Le sol est l’élément de base du jardin. La croissance et la santé de vos plantations dépendent de ses qualités physiques comme de sa composition chimique. Il existe de nombreuses manières d’améliorer ses qualités , qui ne se traduisent pas toutes par l’utilisation d’engrais, dont les excès peuvent être néfastes tant au jardin qu’à l’environnement. Découvrez pourquoi adopter des pratiques respectueuses de l’environnement sur son sol, c’est préserver tous les êtres vivants !


Via Pescalune
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Chimie verte et agroécologie
Scoop.it!

A Jakarta, la mairie transforme la ville en un grand verger gratuit

A Jakarta, la mairie transforme la ville en un grand verger gratuit | Les colocs du jardin | Scoop.it

Les débats du DD. Blog LeMonde.fr. « Cet article, repéré sur Kompas.com et traduit par notre partenaire Courrier International, valorise la décision prise par le maire de Jakarta, Joko Widodo, alias Jokowi, qui vient de lancer un programme de plantation de 40 000 arbres fruitiers le long des rues, avenues et terrains vacants de la capitale indonésienne. »


« Les plantations commenceront fin novembre, avec l’arrivée de la mousson : manguiers, durions, jambosiers et autres letchis chevelus broderont les voies publiques…

Libre aux dix millions de citadins d’en récolter les fruits, a déclaré Jokowi au quotidien Kompas, en ajoutant : "Une ville se doit d’être esthétique, verte et nutritive". Les arbres serviront également d’ombrage aux piétons et de couloirs aériens pour les aigles de Sibérie, qui migrent chaque année en septembre vers des contrées plus chaudes et pour lesquelles Jakarta est une des ultimes étapes. »


[...]


Via Isabelle Pélissié
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Confidences Canopéennes
Scoop.it!

Un jardin, des papillons, des jardiniers

Un jardin, des papillons, des jardiniers | Les colocs du jardin | Scoop.it

Vigie Nature. « Vous êtes un jardinier qui travaille pour une collectivité, un responsable d'espaces verts municipal et qui souhaite agir pour la biodiversité locale ? L'équipe de Vigie-Nature du Muséum national d'Histoire naturelle a pensé à vous ! En 2009, elle a lancé avec Noé conservation le Protocole Papillons Gestionnaires dit aussi PROPAGE. »


« Le Principe

L'idée de PROPAGE, c'est de dénombrer et d'identifier les papillons les plus communs dans les espaces verts des municipalités en relation avec les pratiques réalisées pour qu'au cours du temps (cela peut prendre quelques années) on devienne capable d'évaluer quelles sont les mesures de gestion des jardins les plus favorables à la biodiversité. Comment ça fonctionne ? C’est simple, les jardiniers comptent pendant 10 minutes les papillons qu’ils observent trois fois par an sur un ou plusieurs parcours appelés transects. »


[...]


Via Christian Allié
more...
Christian Allié's curator insight, December 3, 2013 11:07 AM

......""........

...

 le Protocole Papillons Gestionnaires dit aussiPROPAGE.

Le Principe

L'idée de PROPAGE, c'est de dénombrer et d'identifier les papillons les plus communs dans les espacesverts des municipalités en relation avec les pratiques réalisées pour qu'au cours du temps (cela peutprendre quelques années) on devienne capable d'évaluer quelles sont les mesures de gestion des jardinsles plus favorables à la biodiversité.

Comment ça fonctionne ? 

C’est simple, les jardiniers comptentpendant 10 minutes les papillons qu’ils observent trois fois par an sur un ou plusieurs parcours appeléstransects. 

Jenny Gloster's curator insight, December 4, 2013 1:33 AM

Belle initiative...

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La chauve-souris

La chauve-souris | Les colocs du jardin | Scoop.it

auJardin.info. « Emblème du mal et de l'horreur, la chauve-souris souffre, à tort, d'une bien mauvaise réputation ! Insectivore vorace, elle est au jardin une alliée de poids contre les moustiques et les mouches. »


[...]


« Les espèces européennes sont strictement insectivores. Particulièrement vorace, une seule chauve-souris brune peut facilement capturer 600 moustiques à l'heure. Autant dire que ces animaux sont particulièrement utiles à l'homme ! »


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Nature en ville
Scoop.it!

Lutter contre la crise à mains nues : économie informelle et agriculture urbaine à Lisbonne

Lutter contre la crise à mains nues : économie informelle et agriculture urbaine à Lisbonne | Les colocs du jardin | Scoop.it

Urbanités. Alexandre Tavin. « Tiré de 6 mois de travail de terrain à Lisbonne en 2011, cet article analyse les espaces du centre de Lisbonne (ici les quartiers de Graça, Alfama et du Castelo) qui accueillent une agriculture urbaine et supportent une économie informelle, aujourd’hui plus que jamais essentielles à la vie des habitants de ces quartiers populaires.»


[...]


Via Géo Graphe
more...
Christian Allié's curator insight, December 2, 2013 5:44 AM

......""......

La Municipalité devrait être un acteur central du soutien à l’agriculture urbaine et à ses champs, parties intégrantes de l’histoire de la ville comme du quotidien de plusieurs centaines de cultivateurs et de familles des quartiers populaires. Malheureusement, on ne peut que constater une absence totale de soutien à ces cultures. Le rôle socio-économique essentiel que joue l’agriculture urbaine est occulté, ce qui facilite les actions d’arrachage et de lutte contre les agriculteurs urbains.

Depuis 2003, et encore récemment (plan de 2012), les différentes versions des Plans du Patrimoine de la ville de Lisbonne ont consacré de nouvelles classifications foncières des terrains du centre-ville. Alors que jusqu’en 2003, le système de taxe foncière incitait les propriétaires de friches à tolérer les agriculteurs non déclarés, le centre est aujourd’hui soumis à une nouvelle taxe « quartier patrimonial » élevée, que les terrains soient ou non construits. Cela entraine une forte incitation à construire sur les friches pour compenser la hausse des taxes et accroît mécaniquement l’éviction des agriculteurs urbains. Ce processus va de pair avec les expulsions des parcelles illégalement occupées, mentionnées plus haut.

Banzo parlait de la « place essentielle mais fragile »  des agriculteurs urbains de Mexico (Banzo, 1995). A Lisbonne, durement frappée par la dégradation de la situation économique, une grande partie de la population du centre dépend de ces cultures. Agriculture urbaine et crise sont profondément liées : cette activité y est souvent le dernier rempart contre l’extrême pauvreté, dans des friches dont le nombre s’est accru avec les projets immobiliers avortés par les deux crises successives. Aujourd’hui, une nouvelle crise frappe les agriculteurs urbains du centre de Lisbonne : le Plan du Patrimoine 2012 expose friches et champs à une spéculation foncière accrue, en les requalifiant en zones à bâtir en priorité, vendues au promoteur le plus offrant par une Municipalité surendettée.

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Porteurs de plumes : Pterophoridae

Porteurs de plumes : Pterophoridae | Les colocs du jardin | Scoop.it

Flora Urbana. « De très petits papillons (Lépidoptères) aux ailes plumeuses: les Ptérophoridés (du grec latinisé, ptero: plume et phorus: porteur) »


[...]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Béziers : poser un autre regard sur les jardins publics

Béziers : poser un autre regard sur les jardins publics | Les colocs du jardin | Scoop.it

Midi Libre. « À raison de quatre fois une heure,  dans les jardins de la Plantade, à l’entrée du Faubourg, et ceux de la villa Antonine, boulevard de Genève, Thierry Aragon a posé son regard dans la terre, les creux des arbres, derrière les pierres, dans les feuillages pour y réaliser un inventaire faunistique »


[...]


« Un total de 16 espèces d’insectes dans les deux sites

À raison de quatre fois une heure dans chaque site, avec jumelles, stylo, bloc-notes et ses compétences naturalistes, Thierry Aragon a posé son regard dans la terre, les creux des arbres, derrière les pierres, dans les feuillages, partout où les insectes et autres animaux s’invitent. Et, scrupuleusement, il a noté les noms de cette faune sauvage, somme toute ordinaire, "mais à préserver cependant", que les visiteurs ne prennent pas le temps d’observer. »


[...]



more...
Christian Allié's curator insight, November 27, 2013 12:44 PM

......""......

...  L’inventaire n’est évidemment pas exhaustif. "Il s’agissait juste d’inscrire ce que chacun peut voir, sans aller chercher bien loin, et sans connaissance naturaliste particulière", précise l’animateur. L’action, financée par le Département, la Région, la DREAL Languedoc-Roussillon, avec le soutien technique de la Ville, s’achève par l’installation de deux nichoirs pour le rougequeue à front blanc, deux abris à abeilles solitaires, deux hôtels à insectes, "car ils aident les jardiniers à ne pas trop utiliser d’insecticides, ou les abeilles qui favorisent la pollinisation....". L’AREpb projette d’étendre son inventaire à la flore des jardins biterrois.

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les arbres en ville : Analyse des spatialités concurrentes arbres-riverains à Grenoble

Les arbres en ville : Analyse des spatialités concurrentes arbres-riverains à Grenoble | Les colocs du jardin | Scoop.it
Patrimonialiser la nature en ville ne va pas de soi.



RÉSUMÉ


Patrimonialiser la nature en ville ne va pas de soi. À Grenoble, l’analyse de deux mille lettres de plainte adressées au service des espaces verts et des entretiens auprès des gestionnaires de ce service nous permet de mettre au jour une concurrence spatiale entre les citadins et les arbres. Le caractère vivant des arbres urbains dérange les riverains. En miroir, leurs incivilités portent atteinte au bon développement des arbres. De plus, de nouveaux modes de gestion qui proposent de « laisser faire la nature » complexifient encore le problème. Enfin, les arbres servent souvent d’écran à des préoccupations « qui n’ont rien à voir avec eux » : les conflits dont ils font l’objet tiennent davantage à des rapports de voisinage ou à des relations élus-administrés marqués par la frustration ou l’incompréhension. Dans ce contexte, nous esquissons un processus de patrimonialisation « freiné » qui tente, sans y parvenir vraiment, de faire accepter les arbres pour ce qu’ils sont.


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les colocs du jardin

Les colocs du jardin | Les colocs du jardin | Scoop.it


Au début, l'idée des 'colocs du jardin', c'était de dresser l'inventaire entomologique d'un jardin de lotissement en banlieue lyonnaise, celui que je connaissais le mieux : le mien.


Petit à petit j'ai ajouté d'autres jardins et d'autres insectes, et même d'autres lieux que les jardins, d'autres milieux, naturels ou urbains, des toits des balcons des champs des forêts des parcs des trottoirs... 


À présent, Les colocs du jardin, c'est plutôt 'Des plantes pour les insectes, des insectes pour les plantes... et leur place dans nos espaces !'


... nos espaces qui évoluent... même ici, sur Scoop.it !!!


more...
SOS Biodiversité's curator insight, November 24, 2013 2:37 AM

Une page a suivre pour tous les jardiniers et passionnés d'agriculture écologique

Rescooped by Bernadette Cassel from Agriculture nouvelle : l'atelier des curieux de l'agriculture.
Scoop.it!

Pierre Pujos : « Le sol est mon premier outil de travail »

Pierre Pujos : « Le sol est mon premier outil de travail » | Les colocs du jardin | Scoop.it
Portrait de Pierre Pujos, lauréat des trophées de l'agriculture durable 2013 Pierre Pujos est agriculteur au nord du Gers. Il a une exploitation de grandes cultures en agriculture biologique avec de l'agroforesterie.

Via Agriculture Nouvelle
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des chercheurs au jardin

Des chercheurs au jardin | Les colocs du jardin | Scoop.it

"Nouveau : lancement d’une Boutique des sciences pour le site Lyon Saint-Etienne - Universite de Lyon"


Déjà implanté dans plusieurs pays européens, le dispositif de « Boutique des sciences » est en train de voir le jour sur le site Lyon Saint-Etienne. Porté par l’Université de Lyon, une boutique des sciences permet à des structures à but non lucratif, comme des associations ou des conseils de quartier, de bénéficier de l’expertise d’une équipe scientifique (des étudiants de niveau master encadrés par des chercheurs) pour répondre à une question pouvant avoir un intérêt général.


Image : « Des chercheurs au jardin, fin du projet pilote »

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

2013 : une bonne année pour les noisettes, mais...

2013 : une bonne année pour les noisettes, mais... | Les colocs du jardin | Scoop.it
... ça a aussi été une excellente année pour un ver, le" balanin" des noisettes, qui a fait des ravages et rendu les fruits impropres à la consommation. Comment lutter contre ce redoutable coléoptère ?
more...
No comment yet.