Les colocs du jardin
Follow
Find
14.8K views | +6 today
Les colocs du jardin
Des plantes pour les insectes, des insectes pour les plantes... et leur place dans nos espaces !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'intérêt des prairies pour les pollinisateurs

L'intérêt des prairies pour les pollinisateurs | Les colocs du jardin | Scoop.it

Noé Conservation. « Prairies de Noé - NOÉ biodiversité »


« Les insectes pollinisateurs sont menacés ! Abeilles sauvages, abeilles domestiques, bourdons et papillons disparaissent. La perte et la fragmentation de leur habitat par les activités humaines en sont les causes premières. Afin de leur donner un lieu où manger et se reposer, Noé Conservation a développé le programme "Prairies de Noé". »


« Le but à long terme du programme est de préserver les pollinisateurs sauvages (abeilles sauvages, bourdons, syrphes et papillons) et la biodiversité des milieux prairiaux en restaurant des zones refuges source de nourriture et lieu de reproduction. »


[...]



more...
FRANCOISE ATTALI's curator insight, April 23, 3:58 AM

Je suis d'accord avec vous et j'en avais parlé en mars dernier sur mon blog : www.danslamaisondefrancoise.fr

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Faites fleurir la biodiversité dans votre jardin !

Faites fleurir la biodiversité dans votre jardin ! | Les colocs du jardin | Scoop.it

Faites fleurir la biodiversité dans votre jardin ! – Jachères Apicoles, biodiversité, abeilles et agriculture


Le Réseau Biodiversité pour les Abeilles invite les jardiniers à mettre à disposition des butineurs, et de la biodiversité animale en général, des sources de pollen et de nectar. Il s’agit donc de reproduire à l’échelle du jardin ce que font les agriculteurs sur les jachères apicoles ou en semant des cultures intéressantes pour les abeilles (colza, tournesol, luzerne…)

Cette diversification des sources de pollen dans les jardins répond à un vrai besoin des insectes butineurs. L’exemple des abeilles est particulièrement significatif : en effet, des butineuses qui ont eu une alimentation en pollen, et donc en protéines, en qualité et en quantité suffisante, vont être capable de vivre 20 à 30 jours en plus que des butineuses à l’alimentation pollinique insuffisante et / ou carencée… 25 jours en moyenne sur une durée de vie de 5 semaines en saison : on comprend toute l’importance de l’alimentation pollinique des colonies.

Quelques mètres carrés au minimum, semés avec 4 à 5 espèces parmi les listes présentées plus bas, constitueront déjà, pendant toute la durée de floraison, des sources de pollen et de nectar que les butineurs ne manqueront pas de visiter. Il n’y a bien sûr pas de limite, en surface ou en nombre d’espèces, pour les plus motivés des jardiniers !

Ces deux listes (espèces pour sols secs ou espèces pour sols frais à humides) ne sont bien sûr pas exhaustives (pour des photos de ces fleurs : cliquez sur le nom de l'espèce dans les fichiers .pdf) :

  1. Télécharger ici la liste des espèces préconisées par le Réseau Biodiversité pour les Abeilles pour les sols plutôt calcaires / secs (19 espèces)

  2. Télécharger ici la liste des espèces préconisées par le Réseau Biodiversité pour les Abeilles pour les sols frais à humides (24 espèces).


more...
Christian Allié's curator insight, April 2, 9:19 AM

........."""""""""""""""""""..........

 

........  Bon à savoir : la production de pollen et de nectar n’est pas le seul critère retenu pour élaborer ces listes : elles sont constituées d’espèces indigènes à la flore française. Préférez autant que possible ces espèces de la flore locale, mieux adaptées aux conditions pédo-climatiques, aux espèces exotiques pour votre aménagements en faveur de la biodiversité.

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Tous acteurs ! | Vigie Nature

Tous acteurs ! | Vigie Nature | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Lisa Garnier. Vigie Nature. « Un jardin. C'est le printemps. On commence à faire ses semis, à observer quelques papillons voleter de-ci delà ; les mésanges chantent à tue-tête et le vol pesant et bruyant des bourdons est plus fréquent. »


[...]


« Parmi les entomologistes amateurs, la tribu des Spipolliens s'arme de patience devant des fleurs arborant leurs couleurs chatoyantes. Leur outil est l'appareil photographique. Parfois aventuriers et voyageurs, arpentant des sommets à 3000 m d'altitude ou des aires d'autoroutes, ils sont aussi sédentaires au jardin ou sur leur lieu de travail. Les Steliens et OPJistes sont des observateurs intrépides. Pour les premiers, emportés par les mouvements aérodynamiques des libellules, pour les seconds par le doux et silencieux voyage des papillons. »

       

[...]   

    

Suivre la biodiversité avec Vigie-Nature

...

* Vous aimez la photo et vous êtes patient ? Devenez un paparazzi des insectes pollinisateurs avec le SPIPOLL. Animé par l'Opie

   

* Les papillons vous fascinent. L'OPJ est fait pour vous. Pour les gestionnaires des espaces verts, je vous recommande Propage

....

* Vous possédez une mare ? Le STELI va vous amuser. Ici.

...

* Les agriculteurs peuvent s'engager avec l'OAB, ici


* Et les enseignants avec leur classe là.  


Bernadette Cassel's insight:


SUR VARIÉTÉS ENTOMOLOGIQUES

From www.spipoll.org - April 15, 2013 11:27 PM :

Devenez un paparazzi des insectes pollinisateurs !


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Nature en ville et Biodiversité
Scoop.it!

Jardin partagé en ville : un fleurissement de (bio)diversité humaine et végétale

Jardin partagé en ville : un fleurissement de (bio)diversité humaine et végétale | Les colocs du jardin | Scoop.it
« J'aurais pu rester à jardiner chez moi ce soir, mais je veux faire tourner le jardin qu'on partage avec le quartier ! »L'idée initiale d'un jardin partagé a germée grâce à Francette Moreau et

Via Laure, Olivier Clain
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Pau : c'est la saison des plantations d'arbres

Pau : c'est la saison des plantations d'arbres | Les colocs du jardin | Scoop.it

« La ville de Pau possède un patrimoine arboré important : 25 000 arbres dont 11 000 en alignement de voies (place Royale, boulevard du Cami-Salié, allées de Morlaàs, etc.). De nombreux sujets se trouvent dans les parcs urbains. Mais avant de devenir publics, ces parcs - très fréquentés par les habitants - étaient, pour la plupart, des lieux privés, appartenant aux nombreuses villas anglaises que compte la ville. »


« Vieux parfois de près de 200 ans, certains de ces arbres présentent des fragilités, quand ce n'est pas un champignon ou un insecte qui les grignotent de l'intérieur. "Nous suivons l'évolution des maladies et des parasites, assure Marc Jubault-Bregler, élu délégué à l'environnement. Jean-Christophe Joachim, spécialiste des arbres en milieu urbain, a été embauché pour suivre l'état sanitaire de tout le patrimoine arboré de la ville et détecter toute anomalie." Objectif : contrôler et vérifier 5 000 arbres par an. Les chenilles processionnaires sur les pins sont suivies au plus près, tout comme le parasite du palmier ou bien du marronnier (la mineuse pas encore arrivée à Pau) ! »


[...]


more...
Christian Allié's curator insight, March 29, 5:40 AM

.............""""""""""""""""""............

[ .. ]

..... 

233 arbres replantés cet hiver

Une réflexion - ce qui n'a jamais été réalisé par le passé - est d'ailleurs menée sur l'impact de l'arbre en ville dans le cadre d'un projet plus global avec les Portugais, les Irlandais, etc. "L'arbre en ville peut permettre de baisser d'un degré le ressenti de la température", explique l'élu. Toujours intéressant en été !

Placés sous haute surveillance, les arbres sont remplacés au moindre doute. Et cette fin d'hiver est un moment propice pour procéder aux opérations de replantation. C'est pourquoi la Ville multiplie les programmes depuis le début de l'année dans le cadre de sa politique de gestion du patrimoine arboré.

"Dans toute la ville, 233 arbres, auxquels il faut ajouter les 80 chênes aux allées de Morlaàs, auront été plantés cet hiver" indique l'élu. Avenue de Buros, aux Planètes, rue de Portet, parvis de la Cité des Pyrénées, place Clemenceau, etc. Tous les sujets abattus ont été, sont ou seront remplacés.

Rescooped by Bernadette Cassel from Mes passions natures
Scoop.it!

Des guerriers naturels pour la défense des cultures

Des guerriers naturels pour la défense des cultures | Les colocs du jardin | Scoop.it


L’élevage d’insectes dévorant les ravageurs intéresse de plus en plus les groupes chimiques comme alternative aux pesticides.


« Des petits vers ronds, les nématodes, défenseurs des palmiers agressés par les charançons rouges ; des guêpes microscopiques, les trichogrammes, protectrices du maïs attaqué par la pyrale… Partout dans le monde, le « biocontrôle » – l’usage de guerriers naturels dans la défense des cultures – se développe. A l’occasion de la Semaine pour les alternatives aux pesticides, qui a lieu jusqu’au 30 mars dans une vingtaine de pays, les partisans de cette lutte biologique affichent leurs ambitions. »


« Aujourd’hui, si la part du biocontrôle (ou bioprotection) représente moins de 5 % du secteur de la protection des cultures, les professionnels veulent la multiplier par trois d’ici quatre à cinq ans. "Ces produits respectueux de l’environnement ont démontré depuis longtemps leur efficacité, explique Jean-Pierre Princen, le président de l’Association française des producteurs de produits de biocontrôle (IBMA). Il suffit de constater l’engouement des grandes sociétés, productrices de pesticides chimiques, qui investissent dans ce secteur." »


« "Les grands groupes qui rachètent à tour de bras des start-up de biocontrôle font le pari du développement de cette technique et veulent diversifier leur portefeuille », confirme Antoine Poupart, directeur technique et développement d’InVivo AgroSolutions. »


Via Bourdoncle
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les chercheurs s’intéressent à l’agriculture urbaine

Les chercheurs s’intéressent à l’agriculture urbaine | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Aurélie Sobocinski (CNRS). Reporterre. « Le boom de l'agriculture urbaine »


« Toits cultivés, jardins partagés, friches exploitées… Une déferlante verte aux formats nouveaux gagne aujourd’hui le cœur des villes de l’Hexagone et d’Europe, après avoir déjà conquis l’Amérique du Nord. En Île-de-France, de premiers recensements font ainsi apparaître que la surface totale des jardins associatifs pourrait atteindre celle de la surface de maraîchage professionnel ! Et à Marseille, on compte un millier de petites parcelles où sont cultivés des légumes potagers sur une trentaine d’hectares. Loin des canons agricoles classiques, lové dans les plus petits interstices de parfois quelques mètres carrés, le phénomène intrigue les scientifiques. Que cache cette multiplication d’expérimentations entre béton et bitume ? Effet de mode ou mouvement durable ? »


« Pour essayer de mieux saisir le phénomène, le programme Jassur (Jardins associatifs urbains et villes durables), financé par l’Agence nationale de la recherche, a été lancé en janvier 2013. Car l’agriculture urbaine, dont la définition même varie selon les continents, est un sujet plus complexe qu’il n’y paraît : [...] »


[...]


Source : CNRS.

Bernadette Cassel's insight:


« Le programme Jassur est porté par un consortium de douze partenaires de la recherche et du monde associatif dans sept agglomérations françaises (Lille, Lyon, Marseille, Nancy, Nantes, Paris et Toulouse). »


« L’un des principaux objectifs du programme Jassur consiste aujourd’hui à quantifier précisément la valeur productive de ces jardins urbains. »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Jardine au fil des saisons

Jardine au fil des saisons | Les colocs du jardin | Scoop.it

Ministère du Développement durable. Direction générale de l'aménagement du logement et de la nature. « Apprendre à reconnaître les 4 saisons, comprendre qu’il y a de la vie sur le sol et en dessous, savoir identifier les petites bêtes, préparer une mare pour les papillons, faire pousser une jacinthe… Autant d’illustrations et d’ateliers qui vont permettre aux enfants de découvrir la nature en s’amusant ! »

 
Brochure 20 p, format A5

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Biodiversité : Les Niortais et leur biodiver-cité

Biodiversité : Les Niortais et leur biodiver-cité | Les colocs du jardin | Scoop.it
Rendez-vous le 5 avril pour la Journée du développement durable sur le thème de la biodiversité niortaise.
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from AgroSup Dijon Veille Scientifique AgroAlimentaire - Agronomie
Scoop.it!

Travail ou non travail du sol ? Question pour une agriculture plus durable

Travail ou non travail du sol ? Question pour une agriculture plus durable | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Jean Roger-Estrade, Professeur d’Agronomie à AgroParisTech. Le Huffington Post. « Cultiver la terre, c'était d'abord la travailler et l'image de l'agriculteur a longtemps été étroitement associée à celle du laboureur. Cette vision des choses est profondément ancrée dans l'imaginaire d'une société qui, devenue essentiellement urbaine, ne perçoit que très imparfaitement les évolutions actuelles de l'agriculture et leurs motivations. »

« Car cet état de fait change et, désormais, dans les plaines céréalières, le labour est remis en question. Les agriculteurs et les chercheurs inventent d'autres moyens de préparer leurs champs et les méthodes de travail du sol évoluent en se diversifiant. »


Via Paul-Jean Ricolfi, Pierre-André Marechal
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Di@gnoplant biocontrôle : une appli pour reconnaître ravageurs et auxiliaires

Di@gnoplant biocontrôle : une appli pour reconnaître ravageurs et auxiliaires | Les colocs du jardin | Scoop.it

Agro Perspectives - Diffusion des techniques innovantes en agriculture. « L'INRA et Koppert ont mis au point une nouvelle application pour smartphone permettant de reconnaitre facilement un organisme ravageur et auxiliaire en cultures légumières et de proposer des solutions de biocontrôle adaptées. Cette application a reçu le SIVAL d'argent 2014. »  

 

 

[Image via AppsZoom Télécharger Diagnoplant Biocontrôle for Android]

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le manuel des jardins agroécologiques

Le manuel  des jardins agroécologiques | Les colocs du jardin | Scoop.it

Présentation de l'éditeur 


« ... Dans cet ouvrage, s’appuyant sur leurs expériences de formateurs et sur leurs pratiques dans les jardins du Mas de Beaulieu, en Ardèche, ses animateurs présentent pas à pas l’approche agroécologique du potager et les savoir-faire nécessaires à sa conduite. Ils partagent leurs expériences agroécologiques ardéchoises et africaines, et témoignent de la transformation profonde qu’opèrent les retrouvailles avec la terre. Richement illustré d’images et de dessins explicatifs, ce livre comprend
aussi une quinzaine de fiches techniques et de nombreuses informations pratiques. Qu’ils soient jardiniers amateurs, paysans, agroécologistes ou non, les lecteurs y trouveront de quoi renouveler leurs pratiques et leurs réflexions, ainsi qu’une belle opportunité de changer de vision, et donc de société. »


[Co-édition Terre & Humanisme - Actes Sud, Collection Domaine du possible]


[Présentation du manuel des jardins agroécologiques - Terre & Humanisme : transmettre l'agroécologie]


[Vidéo Petit manuel des jardins agroécologiques - TerreTv]


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from forêts
Scoop.it!

Des entreprises engagées pour replanter nos forêts

Des entreprises engagées pour replanter nos forêts | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Yolaine De La Bigne. NéoPlanète. « Le 21 mars c’est la journée internationale des forêts, mais Reforest’Action a décidé de prendre de l’avance. »


« Une campagne est lancée : « 1000 entreprises pour 1 million d’arbres ». Le but est clair : réunir 1000 entreprises pour planter au moins 1 million d’arbres en trois ans ! Pour Stéphane Hallaire, le fondateur et dirigeant de Reforest’Action, les arbres sont « au cœur de tous les enjeux », et demander un tel engagement auprès des entreprises françaises est un « moyen d’agir concrètement » pour le bien de l’environnement. C’est surtout un moyen qui passe très bien auprès du grand public, les enjeux environnementaux sont souvent très complexes, planter des arbres c’est simple, c’est beau et ça parle à tout le monde. »


[...]


Via Christian Allié
more...
Wildforests's curator insight, March 14, 1:07 PM

........"""""""""""""""""""""""""............  Radio  ...........

 

...... 

Version écrite de la chronique

Une campagne est lancée : « 1000 entreprises pour 1 million d’arbres ». Le but est clair : réunir 1000 entreprises pour planter au moins 1 million d’arbres en trois ans !

Pour Stéphane Hallaire, le fondateur et dirigeant de Reforest’Action, les arbres sont « au cœur de tous les enjeux », et demander un tel engagement auprès des entreprises françaises est un « moyen d’agir concrètement » pour le bien de l’environnement. C’est surtout un moyen qui passe très bien auprès du grand public, les enjeux environnementaux sont souvent très complexes, planter des arbres c’est simple, c’est beau et ça parle à tout le monde.

 

[.......]

 

...........  Il y a l’entreprise membre qui aura planté jusqu’à 1000 arbres. Et au-dessus de 1000 arbres, l’entreprise devient partenaire de Reforest’Action. Du coup, on lui propose 3 formules différentes : le parrainage de forêt pour se focaliser sur un lieu précis, la journée mensuelle de la forêt qui consiste à reverser 1% du chiffre d’affaires une journée par mois pour la plantation d’arbres dans le pays de son choix. Ou encore la formule produits et services qui est devenue un grand classique : pour chaque produit ou service vendu, un arbre est planté, ce qui est très valorisant pour les clients.

 

 

 

.

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le jardin réinventé

Le jardin réinventé | Les colocs du jardin | Scoop.it

Terre Sauvage - Vivre la Nature. « Numéro en cours — Avril 2014 n°303 - Spécial Jardin »


« Ils tournent le dos à la chimie, ils font pousser courges ou immortelles pour la cosmétique, ils accueillent oiseaux et insectes, ils jardinent au cœur des villes, ils partagent terres et expériences... Les nouveaux jardiniers sont parmi nous ! »


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Paris durable
Scoop.it!

La Ferme de Paris, laboratoire du développement durable

La Ferme de Paris, laboratoire du développement durable | Les colocs du jardin | Scoop.it
La Ferme de Paris, dans le bois de Vincennes, joue un rôle important dans la politique du développement durable. Autant dans ses pratiques que dans sa philosophie. Reportage entre les bottes de paille et la mare aux canards - Par Coline Pascal


[...]


« Via la technique de la permaculture et de la gestion différenciée, l'objectif de la ferme est de créer un écosystème sans abîmer le sol, point crucial de toute cette démarche. Ces techniques sont appliquées sur différentes strates des arbres comme les arbustes, les arbrisseaux, les végétaux et les herbacées. Les parcelles sont semblables à celles que l’on retrouve dans des fermes gérées en agriculture biologique, avec des haies bocagères pour attirer les oiseaux, technique favorable à la pollinisation des parcelles. »



Via Sylvain Rotillon
more...
Consulat général de France à Quebec's curator insight, April 3, 11:16 AM

Intéressante initiative française. Existe-t-il un équivalent au Québec ? Le développement durable une grande préoccupation pour la France et un sujet de coopération entre la France et le Québec.

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment se forme l’humus stable

Comment se forme l’humus stable | Les colocs du jardin | Scoop.it

Le Blog du Jardinier Bio.


Formation de l'humus


 « On distingue trois processus :

  1. minéral, il se produit lors de la désagrégation des roches dues aux intempéries.
  2. dans les résidus des plantes et des animaux morts, provoqués par l’intermédiaire des organismes végétaux et animaux inférieurs, tels que les algues, les bactéries, les champignons et les protozoaires.
  3. unification et combinaison des résultats du premier et second processus, par les larves des insectes et les vers de terre. »


[...]


« Les forces vitales du végétal-animal agissent sur les minéraux argileux (1er processus) et sur l’humus à l’état colloïdal (second processus). »


Ces substances sont mangées par la faune du sol : cloportes, acariens, larves des insectes , et surtout les vers de terre. Ces créatures dévorent la terre, elles cherchent des endroits où les deux substances précédentes sont produites. Leur vie consiste à combiner les deux substances au moyen de leur processus digestif et métabolique pour donner un humus stable. »


« Combinée avec l’azote, le calcium etc…, cette nouvelle substance est absorbée par les racines des plantes comme nourriture. »


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from jardin
Scoop.it!

L’éco-jardinage en 5 leçons

L’éco-jardinage en 5 leçons | Les colocs du jardin | Scoop.it
Nul besoin d'avoir la main verte pour s'adonner au jardinage écologique ! Facile et sans excès, l'éco jardinage s'inspire de la nature et repose sur des techniques saines, économiques et…

Via Druesne Christine, Jenny Gloster
more...
Christian Allié's curator insight, March 29, 5:37 AM

..........."""""""""""""""""""..........

 

...... 

Leçon n°1 : composter facile

Leçon n°2 : cultiver les plantes compagnes

Leçon n°3 : désherber sans désherbant

Leçon n°4 : lutter bio contre les limaces

Leçon n°5 : ne plus arroser, ou presque

Retrouvez  toutes les techniques et conseils pratiques compilés dans le guide pratique de l’éco jardinageEt toute l’info thématique sur notre page « Je jardine écologique  »
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le perce-oreille (ou forficule) : un insecte utile avec des pinces inoffensives !

Le perce-oreille (ou forficule) : un insecte utile avec des pinces inoffensives ! | Les colocs du jardin | Scoop.it

Les jardins de Noé. « Les perce-oreilles (ou forficules) »


[...]


« Le perce-oreille est souvent accusé à tort d'être un ravageur nuisible. En effet, souvent abondant parce que ses proies le sont, il semble infester une plante ou un secteur de jardin. Bien que peu populaire, il est en fait un précieux allié du jardinier car il se nourrit de petits insectes ravageurs tels que les pucerons. Il nettoie également le sol en consommant les débris végétaux et constitue une proie pour les oiseaux. Le perce-oreille participe donc au maintien de l’équilibre dans votre jardin.
Enfin, n’ayez crainte des pinces du perce-oreille, cet insecte est parfaitement inoffensif ! »


[...]


more...
Christian Allié's curator insight, March 26, 4:36 AM

........."""""""""""""""""""""""""""..........

 

............ 

Pourquoi s’intéresser aux perce-oreilles?

Le perce-oreille est souvent accusé à tort d'être un ravageur nuisible. En effet, souvent abondant parce que ses proies le sont, il semble infester une plante ou un secteur de jardin. Bien que peu populaire, il est en fait un précieux allié du jardinier car il se nourrit de petits insectes ravageurs tels que les pucerons. Il nettoie également le sol en consommant les débris végétaux et constitue une proie pour les oiseaux. Le perce-oreille participe donc au maintien de l’équilibre dans votre jardin.
Enfin, n’ayez crainte des pinces du perce-oreille, cet insecte est parfaitement inoffensif !

 

.............  Concernant l'origine de cette curieuse appellation de perce-oreilles, il est souvent avancé une analogie de forme entre les pinces postérieures et l’outil utilisé par les bijoutiers pour percer les oreilles !

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une semaine de campagne

Une semaine de campagne | Les colocs du jardin | Scoop.it
Pucerons, limaces, cochenilles, mildiou, rouille, tavelure… Les insectes nuisibles et les maladies ne manquent pas pour décimer nos cultures ou au moins réduire fortement leur rendement.


Par Nadia Chater. Lavenir.net. « Depuis plusieurs dizaines d’années, on a cru trouver la solution en déversant quantité de pesticides. L’effet a pu s’avérer concluant pour éliminer maladies et indésirables. Seulement voilà, notre organisme et l’environnement en général ne sont pas non plus insensibles à la toxicité de ces produits. »


« Trouver des alternatives aux pesticides est ainsi devenu un enjeu de poids. C’est la raison pour laquelle la Direction générale de l’agriculture, des ressources naturelles et de l’environnement (DGARNE) du Service public de Wallonie a lancé la Semaine sans pesticides. [...] »


www.semainesanspesticides.be


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Chronique du jardin sans pétrole - Des bourdons et des chatons

Chronique du jardin sans pétrole - Des bourdons et des chatons | Les colocs du jardin | Scoop.it
Jardiner dans la grande ville ? Difficile. Alors Christine s'échappe toutes les fins de semaine, pour maraîcher et observer la nature. Et édifier (...)
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Label 2014 Écojardin décerné à 85 nouveaux sites en France

Label 2014 Écojardin décerné à 85 nouveaux sites en France | Les colocs du jardin | Scoop.it

Natureparif - le portail dynamique de la nature et de la biodiversité en Ile de France (IDF). Agence régionale pour la nature et la biodiversité en Ile-de-France. « Retour sur la rencontre Label 2014 EcoJardin »


« En 2013, quatre-vingt cinq nouveaux sites répartis en France métropolitaine se sont vus décerner le label national EcoJardin, référence de la gestion écologique des espaces verts. Majoritairement parcs et jardins ou espaces naturels, la liste des lauréats compte également des cimetières ou établissements sociaux éducatifs. »


« Lancé en 2012 à l’initiative de neuf grandes villes avec d’autres maîtres d’ouvrages et partenaires techniques sous l’égide de Plante&Cité qui en a confié l’animation à Natureparif, le label EcoJardin vise à encourager l'adoption de pratiques de gestion respectueuse de l'environnement, valoriser le travail des jardiniers gestionnaires des espaces verts et sensibiliser les usagers aux problématiques du développement durable ainsi qu’aux pratiques écologiques des espaces verts. »

[...]


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Semaine pour les alternatives aux pesticides du 20 au 30 mars 2014

Semaine pour les alternatives aux pesticides du 20 au 30 mars 2014 | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Alain Delavie. Paris côté jardin. « La 9ème Semaine pour les Alternatives aux Pesticides (20 au 30 mars 2014). Cet événement – lancé en 2006 et coordonné par Générations Futures – est une opération citoyenne nationale et internationale annuelle ouverte à tous visant à promouvoir les alternatives aux pesticides. Pendant les 10 premiers jours du printemps, période de reprise des épandages de pesticides, toutes et tous sont invités à mieux s’informer sur les enjeux tant sanitaires qu’environnementaux des pesticides et sur leurs alternatives par le biais de centaines de manifestions organisées dans de nombreuses régions. »


[image : http://www.semaine-sans-pesticides.fr/]


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

Les carabes, alliés de votre désherbage

Les carabes, alliés de votre désherbage | Les colocs du jardin | Scoop.it

Agro Perspectives - Agronomie - Diffusion des techniques innovantes en agriculture. « Les carabes, alliés de votre désherbage »

« De récents travaux de l'UMR Agroécologie de Dijon ont permis de montrer que les carabes privilégient les graines denses et riches en lipides, celles qui maximisent l’efficacité énergétique de la prédation. Les espèces les plus susceptibles d’être consommées par les carabes sont les capselles bourses à pasteurs, la pensée des champs et le vulpin des champs. Les carabes consomment les graines qui tombent des végétaux en places, pour qu'elles n'intègrent pas le stock du sol. »


« Les travaux de Jean-Luc Roger spécialiste de la biodiversité fonctionnelle de l’INRA SAD Paysage de Rennes ont montré que P. melanarius représente habituellement 80 % des carabes dans une parcelle de grande culture classique.


Télécharger le dossier complet


Via les documentalistes des Chambres d'agriculture , Bernadette Cassel
Bernadette Cassel's insight:


SUR INSECT ARCHIVE :

[pdf] Clé de détermination des Carabidés

(Paysages agricoles du Nord Ouest de la France
256 Pages (In French) By Jean-Luc Roger and Al.)


more...
Sylvain Rotillon's curator insight, March 19, 6:18 PM

Spécial semaine des alternatives aux pesticides !

Christian Allié's curator insight, March 20, 6:16 AM

........""""""""""""""""""""""".........

 

[  ............  ]

 

.............  En parcelle de grandes cultures conduites classiquement, l’impact des carabes pour la prédation des adventives sera limité. L’enjeu sera donc de favoriser une diversité d’espèces de carabe pour laisser apparaître des espèces comme Amara lunicollis ou Amara plebeja qui sont exclusivement phytophage. Pour cela, des leviers existent, ils consistent à diminuer l'utilisation d'insecticide et à diminuer la fréquence et la profondeur du travail du sol........

............

Rescooped by Bernadette Cassel from Agriculture de Conservation
Scoop.it!

Le Semis Direct sous couvert végétal

Le Semis Direct sous couvert végétal | Les colocs du jardin | Scoop.it

 

vidéo

4 minutes 40

https://vimeo.com/87523447

 

Annonce du film PLANTEZ COUVERT ! 2 - Adopter les SCV ?

Sortie en version anglaise et française en mars 2014

Coproduction Images d'écoutes - Cirad.

 


Via Terre-mère (C.Barbot)alsace
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Fermes urbaines : tour du monde des pionniers

Par Groupe One. « Fermes urbaines : un tour du monde - partiel et partial - des pionniers de l'agriculture en ville. .. »


1. Fermes urbaines Un tour du monde des pionniers de l'agriculture en ville www.groupeone.be


2. Les fermes urbaines se développent de plus en plus en Europe et en Amérique du Nord. Petit tour d'horizon – partiel et partial - des initiatives les plus marquantes, dans un secteur en pleine expansion.


[...]

more...
No comment yet.