Les colocs du jardin
Follow
Find
18.5K views | +41 today
 
Scooped by Bernadette Cassel
onto Les colocs du jardin
Scoop.it!

Wanted ! Recherche de vers plats

Wanted ! Recherche de vers plats | Les colocs du jardin | Scoop.it


Ce post exceptionnel pour épauler le Professeur Jean-Lou Justine du Muséum national d’Histoire naturelle qui s'est lancé dans un état des lieux des populations envahissantes de vers plats, les plathelminthes terrestres.


Comment l’aider dans ses recherches ?


Alors que l'hiver approche, il demande à toute personne découvrant dans son potager, dans son verger ou ses pots de fleurs, des vers plats de [...]


Il a particulièrement besoin de données dans le Sud-Ouest de la France, le Centre, l'Est et le Nord !


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

→ Plathelminthe http://www.scoop.it/t/entomonews?q=plathelminthe



more...
No comment yet.
Les colocs du jardin
Des plantes pour les insectes, des insectes pour les plantes... et leur place dans nos espaces !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Bernadette Cassel from forêts
Scoop.it!

De la pure cellulose dans mon jardin ? Le Monde et Nous

De la pure cellulose dans mon jardin ? Le Monde et Nous | Les colocs du jardin | Scoop.it

Je n'en reviens pas ! Cet hiver, pour la première fois, mon jardin a produit de la cellulose pure (ou presque) et pourtant, je ne me suis pas mise à la culture de coton. Certes mes connaissances en botanique sont assez limitées, mais je ne savais pas qu'une autre plante que le coton pouvait produire ces fibres duveteuses quasiment blanches si fines et pures qu'on voit bien à l’œil nu, qu'elles ne demandent qu'à être filées... Enfin, en réalité, elles ne demandent qu'à s'envoler pour disperser la multitude de petites graines qui y sont accrochées. Voici de quoi il s'agit :une jolie plante à fleurs très décoratives pour le jardin. Son nom ? C'est l'anémone japonaise ("Anemone hupehensis") qui arbore en été de magnifiques fleurs aux pétales mauves (il s'agit même plutôt de sépales pétaloïdes) et à cœur jaune muni de grandes étamines (qui ne manquent pas d'attirer moultes pollinisateurs) et ce jusqu'au début de l'automne. Ensuite, si l'hiver est clément, la fleur évolue en donnant des


Via Christian Allié
more...
Wildforests's curator insight, April 20, 1:50 PM

............""""""""""""""""""""............

 

[ ... ]

..... 

La fabrication des fibres de cellulose par les végétaux

La brique élémentaire des végétaux est la cellulose, qui compose la paroi de leurs cellules. Les végétaux synthétisent d’abord du glucose, molécule cyclique à 6 carbones. Puis les molécules de glucose se mettent bout à bout : de longues chaînes linéaires  apparaissent (celles-ci peuvent  s’allonger très fortement dans le sens de la longueur).
A l’intérieur d’une chaîne, très longue, des liaisons hydrogène  intramoléculaires (notation LH)  rapprochent des groupes -OH des différents maillons, ce qui renforce l’intégrité de la chaîne.

Enfin, ces longues chaînes ne restent pas indépendantes et se lient entre elles par d’autres liaisons hydrogène glucose-glucose (des LH intermoléculaires) : c’est cela qui forme des couches d’environ 60 chaînes polymères, associées en fibres.

[ ... ]

......

L’influence des conditions environnementales de la plante dans le processus d’élaboration de ces fibres et leurs propriétés ?
Deux paramètres semblent particulièrement importants dans le processus d’élaboration des fibres : la température et la luminosité [2].
La température influence la vitesse de formation de la cellulose, et cette vitesse modifie la structure et la tenue mécanique de la fibre obtenue:  la longueur des chaînes est modifiée et le degré de cristallinité aussi.
La luminosité est le second paramètre important. Plus elle est élevée, plus la vitesse de formation de la cellulose est grande et plus la fibre est fragile.

 

Quelques spécificités de l’anémone.
Finalement, vu son nom, je n’aurais peut-être pas dû m’étonner de l’apparition de ces fibres duveteuses emportées par le vent pour disperser les graines. En effet, « Anemo » signifie bel et bien « vent » en grec.

Et puis, en cherchant un peu, il s’avère que bien d’autres espèces fabriquent ce genre de fibre cotonneuses pour disperser les graines : la massette à larges feuilles (ou quenouille ou roseau à massette) par exemple.

 

Articles liés et références

http://blog.chestnutherbs.com/anemone-medicine-poison-pollen-and-melodrama

1- « The biology and ecology of cotton in Australia » – Document  Office of the Gene Technology Regulator » – Lien

2- Moharir A. V., « Structure and determinants of fibre strength in native cotton », Indian Journal of Fibre and Textile Research 25, 1-7, 2000

3- Wang et al.,  »Cytotoxic Oleanane-Type Triterpenoid Saponins from the Rhizomes of Anemone rivularis var. flore-minore », Molecules 19, 2121-2132, 2014

Rescooped by Bernadette Cassel from Confidences Canopéennes
Scoop.it!

La sécheresse au Pérou combattue par une technique… vieille de 1 500 ans

La sécheresse au Pérou combattue par une technique… vieille de 1 500 ans | Les colocs du jardin | Scoop.it


Au Pérou, le principe des « amunas », mis au point avant les Incas, va être reprise pour amener de l’eau à Lima, la capitale qui subit de dures sécheresses chaque année. En retenant l’eau dans la...


[Image] Un dessin explicatif des amunas montré sur le site de l'association Agricultures Network. Sans traduction des termes en espagnol, le schéma est compréhensible. Les pluies de la saison humide alimentent, sur les sommets, des torrents et des rivières descendant dans la vallée. Les canaux artificiels, dont l'un est représenté ici à 4.400 m d'altitude, détournent une partie de l'eau d'un cours d'eau et la fait couler lentement, ici vers la gauche, bien au-dessus des cultures. Cette eau va s'infiltrer dans le sol et descendre lentement dans le sous-sol (les flèches noires), au lieu de dévaler la pente en surface. Pendant la saison sèche, elle nourrira ainsi les nappes aquifères de la vallée, humidifiant le sol et grossissant les cours d'eau de basse altitude.                                


Via Christian Allié
more...
Christian Allié's curator insight, April 20, 4:16 AM

................"""""""""""""""""""""""""""""""".................

 

L’idée est de reprendre une technique connue depuis les Huari, ou Wari, une civilisation installée dans les Andes avant les Incas, entre 550 et 900 après Jésus-Christ. Le principe des amunas, ou mamanteaos, est de détourner l’eau des torrents en haute montagne, à plus de 4.000 m d’altitude, à la fin de l’hiver quand les glaciers fondent. Des rigoles l’envoient dans des zones situées 1.000 à 1.500 m au-dessus des cultures. Ces petits canaux libèrent l’eau dans le sol, là où il est suffisamment fracturé pour être perméable. Elle s’enfonce donc et descend lentement. Quelques mois plus tard, quand les torrents seront à sec, elle sera parvenue au niveau des champs cultivés, humidifiant le sol, emplissant les aquifères et alimentant les rivières.


Un dessin explicatif des amunas montré sur le site de l'association Agricultures Network. Sans traduction des termes en espagnol, le schéma est compréhensible. Les pluies de la saison humide alimentent, sur les sommets, des torrents et des rivières descendant dans la vallée. Les canaux artificiels, dont l'un est représenté ici à 4.400 m d'altitude, détournent une partie de l'eau d'un cours d'eau et la fait couler lentement, ici vers la gauche, bien au-dessus des cultures. Cette eau va s'infiltrer dans le sol et descendre lentement dans le sous-sol (les flèches noires), au lieu de dévaler la pente en surface. Pendant la saison sèche, elle nourrira ainsi les nappes aquifères de la vallée, humidifiant le sol et grossissant les cours d'eau de basse altitude. © Agricultures Network

La technique des amunas serait efficace et économique

[ ... ]

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

« On a monté des champs-écoles pour les femmes »

« On a monté des champs-écoles pour les femmes » | Les colocs du jardin | Scoop.it

"Elle martèle d’emblée : « Les impacts des changements climatiques représentent une menace majeure pour les personnes vivant déjà dans la pauvreté… dont 70% sont des femmes. » Au sein du Women Environmental Programme au Burkina Faso, Zenabou Segda veut se battre pour sortir les femmes des frontières invisibles qui les enferment. «Ce sont des actrices cachées dont les actions ne sont pas montrées et qui ne sont pas assez impliquées dans les décisions.»


Les femmes ? Le lien le plus enraciné avec la terre, souffle-t-elle. Elles qui labourent les champs, cherchent l’eau, trouvent du bois. Elles qui tentent de trouver des ..."

Par Christian Losson. Libération (édition abonnés), 17.04.2015



[Image] Femmes faisant la queue pour la photo de remise des diplômes du programme Champ École Paysan/anne

via Agricultrice rwandaise | ONU Femmes, 01.10.2014
http://www.unwomen.org/fr/news/stories/2014/9/rwanda-farmer-field-schools


« En six mois d’école pratique d’agriculture, plus de 350 agricultrices et agriculteurs ont suivi une formation sur la nutrition, les techniques agricoles modernes et ont pu développer des compétences commerciales tout en créant des coopératives et des groupements d’épargne. »   

                                                    

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les oliviers centenaires du Nyonsais et des Baronnies sont-ils en danger ?

Les oliviers centenaires du Nyonsais et des Baronnies sont-ils en danger ? | Les colocs du jardin | Scoop.it
Ce mercredi, le ministère de l’Agriculture a révélé que la bactérie “tueuse d’oliviers”, la Xyllela fastidiosa, a été identifiée pour la première fois en France dans un plant de caféier intercepté au marché de Rungis (région parisienne). Alors qu’elle a déjà tués des miliers d’olivers dans la région des Pouilles en Italie, les oléiculteurs du Nyonsais et des Baronnies se disent plus préoccupés qu’inquiets. « Il n’y aucune raison de céder à la panique pour le moment. »


La bactérie “tueuse d’oliviers” peut-elle arriver dans la Drôme ?, par Baptiste Camiller. Le Dauphiné, 19.04.2015

                                 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Novartis se désolidarise de l’aide suisse en Tanzanie

Novartis se désolidarise de l’aide suisse en Tanzanie | Les colocs du jardin | Scoop.it
Le groupe pharmaceutique bâlois se retire discrètement du lieu historique fondé par Rudolf Geigy


Par Willy Boder. Le Temps, 18.04.2015


« Ifakara, dans une zone marécageuse infestée de moustiques à 420 kilomètres au sud-ouest de Dar es Salaam, en Tanzanie. C’est là que Rudolf Geigy, propriétaire de l’entreprise homonyme qui deviendra, par fusion, Novartis, a investi son savoir et une partie de sa fortune pour créer, en 1956, le premier laboratoire permanent d’étude de la malaria dans la brousse inondable africaine. » 

« Mélangeant recherche médicale, agronomie et anthropologie, le professeur Geigy donnera ainsi l’impulsion à ce qui est devenu un centre international de compétences scientifiques, d’échanges et de coopération au développement dans le domaine des maladies tropicales, étroitement associé à la Suisse et regroupant quelque 1000 personnes. »

« Or Novartis, l’un des contributeurs financiers du centre, société qui a par ailleurs inventé Coartem, l’un des principaux médicaments contre la malaria aujour­d’hui largement remplacé en Tanzanie par un générique fabriqué en Inde, a commencé à lentement se retirer d’Ifakara et de Tanzanie. "L’état d’esprit de la Fondation Novartis a changé, regrette Marcel Tanner, directeur de l’Institut tropical et de santé publique (Swiss TPH), à Bâle. C’est hélas devenu courant dans les grands groupes pharmaceutiques, en particulier américains. Ils cherchent d’abord à valoriser leur image en élaborant un discours vide sur la responsabilité sociale, tout en exigeant un retour sur investissement. L’aide spontanée, désintéressée, axée sur les besoins essentiels de la communauté africaine tend à disparaître au profit d’une forme de marketing humanitaire." »


[...] 


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

From www.letemps.ch - April 17, 8:14 AM :

→  Comment la Suisse piège les moustiques en Tanzanie 

                               

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from NOUVELLES DE LA SCIENCE - SCIENCE NEWS
Scoop.it!

OGM : une chance pour l'environnement

OGM : une chance pour l'environnement | Les colocs du jardin | Scoop.it

La Tribune, 16.04.2015

"Les OGM, plus précisément les PGM (Plantes génétiquement modifiées), rencontrent une opposition durable en France. Pourtant, ils présentent de nombreux avantages, notamment économiques, mais aussi environnementaux, en particulier pour lutter contre le réchauffement climatique. par Gérard Kafadaroff (*) ingénieur agronome, auteur de « OGM : la peur française de l'innovation », Editions Baudelaire".


Via Cirad
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Mon premier paon du jour

Mon premier paon du jour | Les colocs du jardin | Scoop.it
Aujourd’hui, je viens d’observer mon premier paon du jour de l’année. Posé sur le chemin du marais, il se chauffait aux rayons du soleil déjà ardent de la fin de matinée. Il y a un an, il ne me ser...


Par Vincent Albouy. Nature ordinaire, nature extraordinaire !, 15.04.2015


[Image] Le dessous cryptique des ailes du paon du jour lui permet de mieux se camoufler dans son refuge hivernal


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le compost humain, une solution pour échapper au cimetière ?

Le compost humain, une solution pour échapper au cimetière ? | Les colocs du jardin | Scoop.it
Pour être écolo jusque dans la mort, un projet américain propose de composter les corps des défunts. Transformés en engrais, les restes humains iront ainsi nourrir les jardins ou les arbres. Si le concept peut en choquer plus d'un, l'idée semble poursuivre son chemin : tout est déjà prévu, en effet, pour que ce compostage d'un nouveau genre soit possible d'ici deux ans.  


[Image] Katrina Spade, the founder and director of the Urban Death Project, monitoring the temperature of a mound of wood chips that contains a human body. Credit Mike Belleme for The New York Times


(via "A Project to Turn Corpses Into Compost" - NYTimes.com, 13.04.2015
http://www.nytimes.com/2015/04/14/science/a-project-to-turn-corpses-into-compost.html?ref=science&_r=1

                                                                                 

more...
Christian Allié's comment, April 17, 1:17 PM
Tant qu'à y être .... bien faire & faire "du" bien .... Sono mbya (bon WE) Bernadette!
Bernadette Cassel's comment, April 19, 7:57 AM
Bien dit. Bon dimanche, Christian !
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Ils ont installé d’étonnantes ruches troncs à Gagny

Ils ont installé d’étonnantes ruches troncs à Gagny | Les colocs du jardin | Scoop.it
« Il faut voir à quel point c’est beau », résume Christophe Nédélec. Cet apiculteur qui réside à Gagny s’est lancé avec un groupe de...
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L’herbe sera bientôt plus verte à Sancé

L’herbe sera bientôt plus verte à Sancé | Les colocs du jardin | Scoop.it
Les aménagements paysagers et routiers vont être repensés pour entretenir les espaces verts de la commune sans avoir recours aux produits chimiques.


[Image] Des chevaux pourraient venir pâturer à la coulée verte

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Jardin. Ces auxiliaires qui aident le jardinier

Jardin. Ces auxiliaires qui aident le jardinier | Les colocs du jardin | Scoop.it

"Qui sont-ils ? De la bactérie à la chauve-souris, du carabe (coléoptère) à la mésange charbonnière en passant par le mille-pattes, la belette, la grenouille, le syrphe (sorte de mouche) et le papillon, on les appelle des « auxiliaires ». Au sol comme dans les airs, leur vocation de décomposeurs, pollinisateurs ou encore prédateurs des ravageurs et autres nuisibles constitue une solution idéale pour un jardin sans produits chimiques."

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

Appréhender l’exposition aux pesticides et leurs effets biologiques sur l’organisme

Appréhender l’exposition aux pesticides et leurs effets biologiques sur l’organisme | Les colocs du jardin | Scoop.it

"L'exposition de la population aux pesticides est généralement évaluée par des méthodes indirectes qui consistent à croiser des données de contamination alimentaire avec celles des habitudes de consommation de la population.
À partir de ces données et en utilisant des méthodes statistiques de classification, il est possible d’estimer les pesticides auxquels les consommateurs sont exposés, les niveaux d’exposition ainsi que les principaux aliments vecteurs."


Dispositifs Toxalim : Des dispositifs rénovés pour la recherche en Toxicologie Alimentaire. INRA, 09.04.2015


[Image] 283051-2f725-resource-inauguration-du-laboratoire-toxalim.html
https://inra-dam-front-resources-cdn.brainsonic.com/ressources/afile/283051-2f725-resource-inauguration-du-laboratoire-toxalim.html

                                              

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le choix de la prairie

Le choix de la prairie | Les colocs du jardin | Scoop.it

« Pour favoriser la biodiversité de leurs trames vertes, et en application des principes de gestion différenciée des espaces verts, les collectivités conduisent souvent certains de leurs espaces herbeux en prairies plutôt qu’en pelouses régulièrement tondues. Se pose alors la question des modalités de gestion de ces prairies, notamment pour les dates des opérations de fauche. »


[...] 


« Natureparif, dans son guide de gestion différenciée à l’usage des collectivités préconise de ne pas faucher entre le 1er mai et le 15 août. [...] » 


Par Gilles, Nature en ville à Cergy-Pontoise, 19.07.2014


[Image] Le demi-deuil (Melanargia galathea) sur une fleur de centaurée : un spectacle classique des prairies                           

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from INJUSTITIA
Scoop.it!

A Bessèges, le Collectif Créatif du Castellas défend la nature - Midi Libre

A Bessèges, le Collectif Créatif du Castellas défend la nature - Midi Libre | Les colocs du jardin | Scoop.it
Le C.C.C., lieu d’échanges, résidence d’artistes, relais de partage et de formation, où le respect de l’environnement humain est privilégié, où l’écologie n’est pas seulement un art de...

Via INJUSTITIA
more...
Wildforests's curator insight, Today, 5:27 AM

.............""""""""""""""""""""""""""............

 

.......

Les 2 associations se mobilisent contre la menace qui pèse sur les forêts de la région avec des coupes rases en série dans les Cévennes Ardéchoises. « La cause de ce désastre écologique ? L'exploitation industrielle de la biomasse ! 

 

A priori, une énergie propre, verte, tirée de ce qui pousse et de ce qui vit. Issue de forêts, des milieux marins et aquatiques, de jardins, des déchets d'élevage, c'est l'ensemble de la matière organique ayant pour particularité d'être composée de carbone. On la dit inépuisable, à la différence des énergies fossiles, bref, la solution écologique.

 

Mais, une surexploitation sur des terres arables fait baisser la production agricole, peut entraîner une déforestation importante, devient un danger pour l'environnement d'autant qu'elle dégage du CO2 et provoque la pollution des eaux et des sols pour un rendement énergétique assez faible, sans compter les coûts et impacts des transports des bois.

 

Dans les Cévennes, le plan d'approvisionnement afin d'alimenter la future centrale biomasse à Gardanne (Bouches-du-Rhône).d'une société allemande a des effets dévastateurs pour les pins maritimes entre Largentière et Joyeuse. En janvier dernier, le collectif SOS Forêt Cévennes a interpellé la députée de l'Ardèche, Sabine Buis, afin de lui montrer, photos à l'appui, l'ampleur des dégâts

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

A voir en ce moment (Avril)

A voir en ce moment (Avril) | Les colocs du jardin | Scoop.it
En avril, on trouve sortis d'hibernation et souvent un peu abimés le Paon-du-Jour (Inachis io) et la Grande Tortue (Nymphalis polychloros).

                              

[Image] En Provence, volent le Faux-cuivré smaragdin (Tomares ballus) et ...

                                       

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Le JardinOscope
Scoop.it!

Petite araignée chevronnée tapageuse...

Petite araignée chevronnée tapageuse... | Les colocs du jardin | Scoop.it

"Habitat : Araignée commune à partir d'avril dans la végétation, dans les arbres et arbustes (quelquefois sur le mur des habitations). Cette araignée chasse la nuit dès le début du printemps. On peut rencontrer les femelles jusqu'en automne qui passent l'hiver dans divers refuges proches du sol."

Le JardinOscope, toute la vie animale de nos parcs et jardins

                           


Via Le JardinOscope
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Dix petites bêtes au service du jardinier

Dix petites bêtes au service du jardinier | Les colocs du jardin | Scoop.it
EN IMAGES- N'attendons pas l'interdiction totale des pesticides qui interviendra dans sept ans pour trouver des altenatives écologiques. Nombre d'animaux sont là pour nous aider à lutter contre les parasites qui menacent nos plantes. Apprenons à les reconnaître et à les attirer.
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from NOUVELLES DE LA SCIENCE - SCIENCE NEWS
Scoop.it!

Pierre Rabhi : "Le progrès doit générer du bonheur, pas de la croissance infinie"(vidéo)

Pierre Rabhi : "Le progrès doit générer du bonheur, pas de la croissance infinie"(vidéo) | Les colocs du jardin | Scoop.it

Les Echos.fr, 10.04.2015

"Pour Pierre Rabhi, écrivain et agriculteur biologiste, il faut sortir de l'agriculture intensive pour utiliser de façon plus équitable les ressources de la planète."


Via Cirad
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from NOUVELLES DE LA SCIENCE - SCIENCE NEWS
Scoop.it!

Plantes génétiquement modifiées, menace ou espoir ?

Plantes génétiquement modifiées, menace ou espoir ? | Les colocs du jardin | Scoop.it
Plantes génétiquement modifiées, menace ou espoir ? -
L’Académie d’agriculture de France donne ici ses points de vue sur les plantes génétiquement modifiées à travers une dizaine de questions-clés d’ordre scientifique, agronomique, économique, juridique et sociologique qui font débat dans la société et dont les réponses ne sont ni simples ni évidentes.

Via Cirad
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Ces écosystèmes forestiers sont menacés par la pollution urbaine : À Mayotte, la mangrove se meurt

Ces écosystèmes forestiers sont menacés par la pollution urbaine : À Mayotte, la mangrove se meurt | Les colocs du jardin | Scoop.it

"Mayotte abrite de belles forêts de mangroves qui subissent une pression considérable en raison de l'essor de l'urbanisation et d'une très forte densité humaine " : c'est ce qui ressort d'un rapport du CNRS. Comme à Tsimkoura, où la mangrove est menacée de disparition."


more...
Wildforests's curator insight, April 17, 12:22 PM

............."""""""""""""""""""""""""""""""..........

 

....... "En 7 ans, plus de 10 mètres de glissements de terrains ont été constatés. La mangrove ne retient plus les eaux et chaque année, le phénomène s’accélère et les habitants risquent de tout perdre. Le spectacle est à la hauteur de leurs craintes, le lagon a déviré avec le temps les rangées de cocotiers qui tombent les uns après les autres et disparaissent engloutis. Personne ne sait où l’eau s’arrêtera de ronger la terre, les exploitations, les maisons..."

 

Première responsable de cet état de fait, la pollution, notamment les déchets plastiques et ménagers, qui "ont envahi l’espace", empêchant la mangrove de se développer. Mais aussi l’urbanisation, l’absence d’assainissement, le rejet des eaux usées en mer, le défrichement intense... autant d’interventions humaines agressant les forêts, "qui petit à petit reculent et disparaissent", souligne France Mayotte Matin.

Or, le quotidien rappelle que les mangroves "assurent des services écosystémiques irremplaçables, limitant l’érosion côtière, séquestrant le carbone et servant de zone tampon face aux cyclones et aux tsunamis".

 

Si peu d’études ont été consacrées à ces écosystèmes, une opération CNRS/IRD "2015, année de la mangrove" a été lancée afin d’alerter le public sur leur importance tant en France que dans les territoires d’Outre-mer, où se situent certaines des forêts les mieux préservées au monde.

 

Et France Mayotte Matin relate que le premier rapport du CNRS est sans appel concernant l’île aux parfums : "Mayotte abrite de belles forêts de mangroves qui subissent une pression considérable en raison de l’essor de l’urbanisation et d’une très forte densité humaine."

L’exemple le plus flagrant est Tsimkoura, où "la situation est devenue critique" selon le quotidien mahorais, mais "elle l’est aussi à Majicavo et en de nombreux points de Koungou", ajoute-t-il.

 

Et de conclure : "Avec le réchauffement de la planète et la montée des eaux ainsi que la disparition progressive des mangroves en certains endroits, la menace plane donc déjà sur de nombreux villages de l’île qui demain appelleront au secours comme à Tsimkoura, à Poroani, à Acoua..."

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment lutter naturellement contre la tordeuse du pois ?

Comment lutter naturellement contre la tordeuse du pois ? | Les colocs du jardin | Scoop.it
Semis de variétés précoces, traitement insecticide bio ou non, pose d'un film anti-insectes, la panoplie est assez large.


[Image] Le papillon de la chenille tordeuse du pois (Cydia nigricana)

                                   

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des «petites biches» installées dans la clairière du parc des Moulins à Troyes

Des «petites biches» installées dans la clairière du parc des Moulins à Troyes | Les colocs du jardin | Scoop.it

Des larves de Dorcus (appelés petites biches) ont été installées dans le parc afin de préserver cette espèce, exceptionnelle en milieu urbain.


[Image] Le tronc refuge des larves de Dorcus du parc Zielena-Gora est prêt à être transporté au parc des Moulins

                       

___________________________________________________________________

SUR LE MÊME SUJET :

→ Dans le tronc d’un érable malade, récemment abattu au parc Zielena-Gora, la ville a découvert des dizaines de larves de Dorcus ou « petites biches ». Une découverte exceptionnelle en milieu urbain.

http://www.lest-eclair.fr/254541/article/2015-04-14/des-petites-biches-installees-dans-la-clairiere-du-parc-des-moulins-a-troyes


« "Le Dorcus ou petite biche comme il est communément appelé, coléoptère de la famille des lucarnes est très commun en forêt mais sa présence en milieu urbain est rarissime. C’est la première fois de ma carrière que je vois ça", explique Jérôme Beauruelle, gestionnaire du patrimoine arboré. »


« Saproxylophages, c’est-à-dire friandes de bois en décomposition, les larves ont un rôle bénéfique pour la biodiversité. « Avant de se transformer en coléoptères, la vie larvaire dure de 3 à 5 ans, vu leur taille les larves découvertes dans le tronc de l’érable ont une année environ. Durant cette période, en restituant au sol, les éléments nutritifs contenus dans le bois, les larves favorisent l’humification, qui est le processus naturel d’enrichissement des sols », explique-t-il. Et pas de crainte pour le patrimoine arboré du parc des Moulins, les larves de Dorcus ne "s’attaquent" qu’au bois malade, en décomposition. » 


« La collectivité a donc décidé de préserver « cette découverte exceptionnelle » en transférant le tronc d’érable et ses larves dans la clairière du parc des Moulins »


[Dorcus sp., Coleoptera Lucanidae] 

                                  

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Espaces naturels, place aux "sentiers pour tous" de l'ONF

Espaces naturels, place aux "sentiers pour tous" de l'ONF | Les colocs du jardin | Scoop.it
Les espaces naturels sont une ressource sociétale et économique de premier ordre. Ils animent la vie locale et offrent des lieux propices à la détente. Avec les sentiers pour tous, l'ONF en facilite l'accès au plus grand nombre.
more...
DocAten's curator insight, April 15, 11:59 AM

Voir aussi le cahier technique de l'Aten réalisé avec ses membres gestionnaies d'espaces naturels .

http://ct85.espaces-natureks.fr Nombreux retours d'expériences sur l'accueil de tous les publics dans les parcs, réserves etc

 

 

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'Europe autorise les brevets sur les semences naturelles !

L'Europe autorise les brevets sur les semences naturelles ! | Les colocs du jardin | Scoop.it
Dans un silence assourdissant, l'Office Européen des brevets (OEB) vient de décréter la brevetabilité du vivant ! Une interprétation des textes abracadabrantesque...


Par Napakatbra. Les mots ont un sens, mais finalement on s'en fout ! 13.04.2015


"Dépêchons-nous d'en rire, avant d'avoir à en pleurer"... se dit aujourd'hui le milliard et demi de paysans qui replante d'années en années les semences issues de leur propre récolte.


La Grande chambre des recours de l'OEB du 25 mars a décrété qu'un "produit obtenu par un procédé essentiellement biologique est brevetable". C'est-à-dire que toute nouvelle variété obtenue par croisement naturel, dont celles se développant toutes seules, comme des grandes, dans la nature, sont brevetables !


Petits recours entre amis


Reprenons. En 2002, un brevet sur le brocoli a été accordé à la société britannique Plant Bioscience, avant d'être contesté. Par des assoces crypto-complotisto-altermondialistes ? Non, pas du tout. Par Limagrain et Syngenta, deux géants de l'industrie biotechnologique, qui étaient alors aussi en attente de brevets du même (troisième) type. Curieux... Selon "No patents on seeds", la coalition internationale d'associations créée pour l'occasion, "il est probable que ces sociétés se soient principalement opposées à ce brevet pour que le Bureau Européen des Brevets confirme, au lieu de révoquer, la brevetabilité des graines traditionnelles".


Bonne pioche ! Après 13 années d'un insoutenable suspens, le résultat est enfin là : c'est open bar sur les brevets. Et des milliers de breloques en attente devraient être attribuées d'ici peu. Une voie royale ouverte à Syngenta, Monsanto et consorts pour prendre le contrôle de notre alimentation, y compris pour les variétés millénaires, comme pour ce brevet accordé en 2014 pour une variété de poivron copiée d’une plante sauvage existant en Jamaïque. Et, si leurs semences venaient à être brevetées, des centaines de millions de paysans seront contraints d'abandonner leurs graines ancestrales pour les racheter au prix fort à leurs fabricants. Un véritable désastre.


L'ONG "No patents on seeds" se raccroche tout de même à un très mince espoir : le parlement européen, de même que plusieurs pays, dont l'Allemagne, la France et les Pays-Bas, commencent timidement à réaliser l'ampleur du problème. Mais en Europe, c'est la Commission qui décide.


Lorsque Dieu a créé l'homme et la femme, il a bêtement oublié d'en déposer le brevet, si bien que maintenant le premier imbécile venu peut en faire autant. George Bernard Shaw


Liens : décisions G2/12 et G2/13 de l'OEB, communiqués de la FNPH, et de No patents on seeds.

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")


___________________________________________________________________

ET AUSSI :


• Les horticulteurs s'alarment d'une décision sur les brevets - Sciencesetavenir.fr, 08.04.2015
http://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/20150408.AFP4226/les-horticulteurs-s-alarment-d-une-decision-sur-les-brevets.html

                 

• Brevetabilité du vivant : les horticulteurs s'alarment d'une décision de l'Office européen des brevets - La France Agricole, 08.04.2015
http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/brevetabilite-du-vivant-les-horticulteurs-s-alarment-d-une-decision-de-l-office-europeen-des-brevets-102891.html


• Breveter le vivant sans limites ? | saf agr'iDées, 10.04.2015
http://www.safagridees.com/breveter-le-vivant-sans-limites/

                         

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La chenille du parking

La chenille du parking | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Vincent Albouy. Nature ordinaire, nature extraordinaire !, 11.04.2015


« Sur le parking de la pharmacie, une petite virgule noire qui s’agite au sol attire mon regard. Je la reconnais aussitôt. Corps noir épineux, marqué de points blancs entre les anneaux, tête brun rouge, la confusion n’est pas possible. C’est une chenille de mélitée du plantain perdue dans ce désert de bitume. »


[...] 


[Image] Une chenille perdue dans la jungle d’asphalte

                          

more...
No comment yet.