Les colocs du jardin
Follow
Find
13.3K views | +0 today
 
Scooped by Bernadette Cassel
onto Les colocs du jardin
Scoop.it!

Wanted ! Recherche de vers plats

Wanted ! Recherche de vers plats | Les colocs du jardin | Scoop.it


Ce post exceptionnel pour épauler le Professeur Jean-Lou Justine du Muséum national d’Histoire naturelle qui s'est lancé dans un état des lieux des populations envahissantes de vers plats, les plathelminthes terrestres.


Comment l’aider dans ses recherches ?


Alors que l'hiver approche, il demande à toute personne découvrant dans son potager, dans son verger ou ses pots de fleurs, des vers plats de [...]


Il a particulièrement besoin de données dans le Sud-Ouest de la France, le Centre, l'Est et le Nord !


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS :

→ Plathelminthe http://www.scoop.it/t/entomonews?q=plathelminthe



more...
No comment yet.
Les colocs du jardin
Des plantes pour les insectes, des insectes pour les plantes... et leur place dans nos espaces !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L’urbaculture : de quoi s’agit-il ?

L’urbaculture : de quoi s’agit-il ? | Les colocs du jardin | Scoop.it
Et si l'urbaculture pouvait être une solution pour faire face à la raréfaction des ressources ? Zoom sur un moyen de réintroduire du vert au coeur des villes.


ConsoGlobe. « L'urbaculture, nouveau territoire des villes modernes »


[...]


« Le mot « urbaculture », s’inspire du mot permaculture. Il s’agit d’un mot valise, inventé par deux australiens Mollison et Holmgren, en 1978  L'urbaculture, nouveau territoire des villes moderne  fleche-L'urbaculture, nouveau territoire des villes modernesMais que désigne-t-il ? Il définit un mode d’agir et un art de vivre qui souhaite concilier culture de la terre, habitat et aménagement du territoire. Et cela, dans une logique systémique qui travaille sur les interactions entre les différents éléments d’un écosystème et sur la place de l’homme dans son environnement. »


[...] 


« Le permaculteur Bob Hopkins initie en 2005, le mouvement des villes en transition qui change l’échelle de la réflexion. Au départ, la permaculture s’attachait à une étude autour de la maison.

Mais Hopkins l’a élargi à la ville, cherchant, face à la double menace du pic pétrolier et du dérèglement climatique, à créer des communautés résilientes. Le concept d’urbaculture vise donc à chercher une échelle intermédiaire entre la ville et la maison, autour du système de l’immeuble. »


« La maison individuelle entourée d’un jardin n’est plus le lieu de vie de la grande majorité des citoyens. »


« L’exode rural et l’augmentation des populations se sont conjugués pour que la majorité des populations vivent aujourd’hui dans le monde urbain, dans des ensembles collectifs : les immeubles. »


Bernadette Cassel's insight:


VACANCES D'AUTOMNE

sur Les colocs du jardin

Reprise des "scoops" lundi 10 novembre.

À bientôt !

:)

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from AGRONOMIE VEGETAL
Scoop.it!

La biodiversité au service de l'agriculture !

La biodiversité au service de l'agriculture ! | Les colocs du jardin | Scoop.it

Agro Perspectives. Agronomie « Diffusion des techniques innovantes en agriculture »


Via agrodoc_ouest
more...
agrodoc_ouest's curator insight, October 14, 3:43 AM

Source : Agro Perspectives

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Prêtons main-forte à la nature : S'engager pour la biodiversité

Prêtons main-forte à la nature : S'engager pour la biodiversité | Les colocs du jardin | Scoop.it

J’agis, je m’affiche comme Ambassadeur de la biodiversité! Le Camp de base de la mission 1 000 jours pour la planète se veut un lieu de rencontres, d’échanges et de rassemblement des acteurs pour la biodiversité.


Espace pour la vie - Montréal. « Le mouvement des Ambassadeurs »


« Comme citoyen, vous réalisez des actions qui peuvent inspirer d’autres citoyens? Des actions qui ont amené un changement de vos habitudes ? Vous avez adopté un comportement qui contribue à la protection de l’environnement ?

Toute action qui permet de :
  • préserver les ressources naturelles;
  • protéger la nature;
  • diminuer ses émissions de gaz à effet de serre;
  • réduire son empreinte écologique;
  • réparer un préjudice causé à un milieu naturel;
  • célébrer la nature;
  • sensibiliser les autres à l’importance de ces gestes.
contribue à protéger la biodiversité. »


[...]



more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un potager pour changer le monde

"Une série de vidéos pour apprendre sans douleur des nouvelles méthodes de jardinage, et contribuer à changer le monde."


Par Loïc Vauclin. YouTube. « Bienvenue dans la série un potager pour changer le monde »

     

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Biodiversité
Scoop.it!

Lyon - L'îloz', un havre de nature au cœur du parc Miribel Jonage

Lyon - L'îloz', un havre de nature au cœur du parc Miribel Jonage | Les colocs du jardin | Scoop.it
Un site unique en son genre, quasiment hors du temps. Ce jeudi, L'îloz', un centre de pédagogie à l'environnement, a officiellement ouvert ses portes. Situé au sein du Grand parc Miribel Jonage, ce nouvel espace ouvert à tous a pour vocation d'être un lieu d'immersion totale au cœur de la nature.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Fiche construction spirale | Urbanbees

Fiche construction spirale | Urbanbees | Les colocs du jardin | Scoop.it

"Tous les éléments pour construire une spirale à aromatiques sont indiqués dans cette fiche."

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Bordeaux : Friche & Cheap défriche la ville

Bordeaux : Friche & Cheap défriche la ville | Les colocs du jardin | Scoop.it
Friche & Cheap est un groupe de paysagistes qui investit friches, rues ou quartiers pour tenter de développer la faune végétale bordelaise en milieu urbain.


Labo Virgule. « [...] Depuis 2008 Delphine Willis, Aurélien Ramos et Raphaël Leitao investissent friches, rues ou quartiers pour tenter de développer la faune végétale bordelaise. C’est aussi tout un questionnement sur l’occupation de l’espace urbain que le collectif aborde au travers de ses divers projets. » 


[...]


___________________________________________________________________

À LIRE AUSSI :

• Le test de la rue Kléber - SudOuest.fr
http://www.sudouest.fr/2014/06/05/le-test-de-la-rue-kleber-1576017-2780.php



more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Si le TAFTA est adopté, la transition énergétique sera impossible

Si le TAFTA est adopté, la transition énergétique sera impossible | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Thomas Porcher et Frédéric Farah. Reporterre. « Pour les promoteurs du traité transatlantique, la libéralisation des marchés de l’énergie entraînerait une baisse des prix qui serait bénéfique au pouvoir d’achat des consommateurs et à la compétitivité des industries. Elle permettrait également de diversifier les sources d’approvisionnement en Europe en remplaçant notamment le gaz russe par du gaz de schiste américain. »


« Enfin, en favorisant les échanges, le marché transatlantique stimulerait l’innovation et permettrait le transfert de technologies, ce qui bénéficierait au développement des énergies renouvelables et donc favoriserait la transition énergétique. »


« Malheureusement, ces arguments, vantant les vertus de la libéralisation comme une vérité objective, ne visent en réalité qu’à conforter la place actuelle des multinationales de l’énergie. » 


[...] 


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Voyage JNE BiObernai 2014 : quel avenir pour la vallée de la Bruche ?

Voyage JNE BiObernai 2014 : quel avenir pour la vallée de la Bruche ? | Les colocs du jardin | Scoop.it

Journalistes Écrivains pour la Nature et l'Écologie. « Au terme de leur voyage en Alsace effectué lors du salon BiObernai, les JNE se sont penchés sur l’avenir de la vallée de la Bruche. »


[Image] « Inventaire des papillons du genre Maculinea des prairies humides de la vallée de la Bruche » Microsoft Word - Etude finale Bruche.doc - DIETRICH-2011-Inventaire-des-Maculinea-prairies-humides-vallée-de-la-Bruche-2009-2010.pdf
http://maculinea.pnaopie.fr/wp-content/uploads/2014/02/DIETRICH-2011-Inventaire-des-Maculinea-prairies-humides-vall%C3%A9e-de-la-Bruche-2009-2010.pdf


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une guêpe parasite, bras armé des plantes et des hommes

Une guêpe parasite, bras armé des plantes et des hommes | Les colocs du jardin | Scoop.it

Geopolis. « Des insectes qualifiés de «parasites» se révèlent être en réalité la solution salvatrice contre l'invasion de ravageurs. Ainsi, une guêpe de quelques millimètres est utilisée pour sauver les récoltes de manioc de l'Indonésie attaquées par une cochenille vorace. Une technique déjà éprouvée dans différents pays avec succès. » 


[Image] Suriname : jeune guêpe parasite émergeant de la chrysalide d'un papillon


Bernadette Cassel's insight:


SUR ENTOMONEWS

From www.sciencesetavenir.fr - September 26, 8:18 AM :

→  Quand les plantes lancent un SOS, les guêpes leur répondent


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les pesticides interdits dans les espaces verts publics fin 2016 ?

Les pesticides interdits dans les espaces verts publics fin 2016 ? | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Matthieu Combe, journaliste scientifique. Techniques de l'Ingénieur. « La loi Labbé votée en début d'année prévoyait l'interdiction des pesticides dans les espaces verts publics en 2020. Mais Ségolène Royal veut accélérer les choses. Les députés viennent de voter en commission l'interdiction des pesticides dans les espaces verts fin Décembre 2016 au lieu de 2020. » 

[...] 
« Face à cette anticipation, l'Union des entreprises pour la protection des jardins et des espaces publics (UPJ) n'a pas attendu longtemps pour faire entendre sa voix. Cette entité regroupe aujourd'hui 34 fabricants de produits destinés aux jardiniers amateurs ou aux professionnels des espaces publics. On y retrouve les géants de l'agrochimie Bayer SAS, Dow Agrosciences et Syngenta. Pas étonnant donc qu'ils essayent de faire jouer de leur influence pour expliquer que cet amendement est un non sens. » 

[...]

« L'UPJ défend sa bonne foi. En effet, les PME du secteur ont déjà fait des efforts pour diminuer les intrants. Pour répondre au plan Ecophyto 2018 du ministère de l'Agriculture, la filière a déjà diminué le recours aux pesticides, en passant de 1 200 à 700 tonnes de produits en quelques années. Mais faut-il réellement s'arrêter là ? Ne peut-on pas imaginer avoir des espaces verts plus sauvages et laisser plus de "mauvaises herbes"? Car un espace vert public ne doit pas forcément être un massif constitué de fleurs et arbres poussés en pots; plusieurs communes l'ont déjà compris. » 


[Image] Collectivités : le gouvernement veut accélérer l'interdiction des pesticides - Actu-Environnement
http://www.actu-environnement.com/ae/news/interdiction-pesticides-collectivites-decembre-2016-plte-22839.php4

   

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Exposition carte blanche à Gilles Clément "Toujours la vie invente"

Exposition carte blanche à Gilles Clément "Toujours la vie invente" | Les colocs du jardin | Scoop.it

École d'architecture de Paris Val-de-Seine. « L'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture Paris-Val de Seine accueille en octobre 2014 une exposition du paysagiste Gilles Clément. »

[...]

« "Toujours la vie invente" est une exposition personnelle sur un parcours professionnel, ses origines, ses fondements et ses perspectives.
L'exposition se développe autour de trois concepts importants, expérimentés et mis en oeuvre dans le monde entier : le Jardin en Mouvement, le Jardin Planétaire et le Tiers Paysage. Elle s’enrichit enfin de l’univers  intime du paysagiste avec le « Salon de lecture » et le « Salon de curiosités ».
Les voyages y occupent une place importante, comme sources d'inspiration et de réflexions, permettant de cheminer à travers de nouveaux systèmes de vie et de pensée. »


[...]



more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Biodiversité
Scoop.it!

Center Parcs de la forêt des Chambaran : des zones humides recréées en Ardèche ?

Center Parcs de la forêt des Chambaran : des zones humides recréées en Ardèche ? | Les colocs du jardin | Scoop.it
Le Préfet de l'Isère doit trancher après l'avis favorable du conseil de l'environnement et des risques sanitaires. Le promoteur, le groupe Pierre et Vacances, s'engage à compenser en Ardèche une partie des dégâts sur les zones humides.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Qu’en est-il aujourd’hui de la lutte biologique à l’aide des coccinelles asiatiques ?

Qu’en est-il aujourd’hui de la lutte biologique à l’aide des coccinelles asiatiques ? | Les colocs du jardin | Scoop.it

INRA. « Coccinelle asiatique, une alliée devenue envahissante » 


« Des travaux de l’Inra menés dans les années 1990 ont permis de mettre au point une souche incapable de voler, donc sédentaire, qui est commercialisée par la société Biotop, depuis 2000, sous le nom de Coccibelle®. Cette dernière est disponible dans le commerce pour les agriculteurs ou les particuliers. »


[Image] INRA - Invasion par les coccinelles asiatiques
http://www.inra.fr/Grand-public/Ressources-et-milieux-naturels/Tous-les-dossiers/Invasion-par-les-coccinelles-asiatiques



more...
Christian Allié's curator insight, October 25, 3:35 AM

.................."""""""""""""""""""""""""""""................

 

............
Coccinelle asiatique adulte. © INRA Des équipes de Montpellier et Sophia-Antipolis cherchent à comprendre les facteurs qui déterminent le succès invasif de la coccinelle asiatique Harmonia axyridis.Dans un premier temps, leur travail a permis de retracer les routes d’invasion de cette coccinelle en Europe et plus généralement au niveau mondial.

 

Les analyses de génétique des populations réalisées par les chercheurs ont permis de reconstituer avec un niveau de précision et de confiance élevé les routes et les modalités d’introduction des populations envahissantes d’H. axyridis, sur l’ensemble des aires envahies (Amérique du Nord, Amérique du Sud, Afrique du Sud et Europe). Des échantillons de populations récoltés dans la nature (aire native et aires envahies) et d’autres, représentatifs de la souche originaire d’Asie utilisée pour la lutte biologique, importée par l’Inra en 1982 et utilisée par la suite par plusieurs biofabriques européennes, ont été caractérisés avec des marqueurs génétiques. Grâce à ces marqueurs, un grand nombre de scénarios d’introduction ont été comparés et leur probabilité relative a été estimée grâce à des traitements statistiques.

 

D’autres travaux portant sur l’analyse de traits d’histoire de vie de cette coccinelle (fécondité, croissance, capacité de survie, etc…) sont également réalisés afin de mieux cerner les mécanismes clefs à l’origine du succès envahissant de cet insecte.

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Butiner des connaissances apicoles au rucher école de Rieulay

Butiner des connaissances apicoles au rucher école de Rieulay | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Nathalie Labreigne. Douai et ses environs - La Voix du Nord. « Butiner des connaissances apicoles au rucher école de Rieulay » 


« Ça bourdonne au pied du terril des Argales ! L’association Apinord y a posé ses ruches et proposera dès le mois de novembre des cours pour ceux qui souhaitent produire du miel. Un peu de pratique et beaucoup de théorie pour tout savoir sur les droits des abeilles et les devoirs des apiculteurs. » 


[...]


« Faire la promotion des ruches et aider les particulier à en installer cadrait avec la politique de l’intercommunalité, qui a mis en place depuis 2011 son réseau Jardins au naturel. Et réfléchit, du coup, à planter des essences mellifères sur le terril. »



more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from biodiversité - ornithologie - biologie de la conservation
Scoop.it!

Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées

Pourquoi il ne faut pas tuer les araignées | Les colocs du jardin | Scoop.it
Elles ont mauvaise réputation mais elles sont essentielles à la bonne santé du jardin. Les araignées sont des actrices de la biodiversité… qu’il ne faut surtout pas écraser !

Via Leclerc Cyril
more...
Christian Allié's curator insight, October 20, 12:51 PM

.............""""""""""""""""""""""""""""............

 

.......... 

On recense plus de 1600 espèces d’araignées en France et des milliers d’autres dans le monde. Apparues il a des millions d’années, bien avant les dinosaures, les araignées sont présentes dans tous les milieux. Presque toutes sont insectivores, capturant leurs proies grâce aux toiles qu’elles tissent à l’aide de fils de soie secrétée par des glandes sur l’abdomen.

 

Les araignées sont des grandes prédatrices, elles capturent plus d’insectes que les oiseaux, régulant ainsi les populations, notamment des espèces considérées comme nuisibles par le jardinier. À la maison, elles attrapent mouches, moustiques et acariens ; dehors, elles nourrissent les reptiles et oiseaux. Bref, à l’intérieur comme à l’extérieur, ce sont de vrais indispensables.

Indicateur de milieu sain

Vous avez beaucoup d’araignées chez vous ? Réjouissez-vous ! Cela signifie que votre environnement n’est pas trop pollué. Une large communauté d’araignées témoigne en effet d’un milieu naturel riche en insectes variés et donc d’un sol relativement épargné par les produits phytosanitaires. Des études ont prouvé la corrélation entre présence d’arachnides et richesse de la biodiversité et, au contraire, leur absence dans les lieux les plus pollués.

Phobie

L’araignée est un animal utile et fascinant dès que l’on prend le temps de l’observer (regardez une toile dans la rosée du matin, c’est très beau !). Pourtant elle continue de dégoûter ou de faire peur.

Un Français sur quatre serait pris d’effroi devant cette créature à huit pattes. Une phobie injustifiée, qui se transmettrait des parents aux enfants. Rappelons que si les araignées sont venimeuses – puisqu’elles tuent leurs proies grâce au venin – elles sont en France pour la majorité inoffensives pour l’homme.

 

Pour combattre sa peur des araignées, les thérapies cognitives et comportementales basées sur l’exposition graduelle au facteur de peur ont fait leurs preuves.

 

APEI-Actualités. L. H.

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La cause de l'épidémie Ebola ? La déforestation

La cause de l'épidémie Ebola ? La déforestation | Les colocs du jardin | Scoop.it

Les causes de l’épidémie de fièvre Ebola sont à chercher dans les importants changements environnementaux qu’a connus l’Afrique ces dernières décennies. La déforestation massive en Afrique de l’ouest et l’exploitation minière ont favorisé le contact du virus avec les populations humaines.


Bernadette Cassel's insight:


SUR LES COLOCS DU JARDIN


→  Ebola et la déforestation


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Biodiversité urbaine : une continuité écologique créée entre le centre commercial Beaugrenelle et les espaces verts alentour

Biodiversité urbaine : une continuité écologique créée entre le centre commercial Beaugrenelle et les espaces verts alentour | Les colocs du jardin | Scoop.it

Gondwana. « Un nombre grandissant d’abeilles sur le parc André Citroën : c’est ce qu’ont pu observer les jardiniers de cet espace vert situé dans le 15e arrondissement de la ville de Paris.  Depuis l’aménagement de la toiture végétalisée sur le centre commercial Beaugrenelle, inaugurée en 2013 et située à 1 km au nord du parc André Citroën, les jardiniers ont pu constater une réelle augmentation du nombre d’abeilles butinant sur les massifs et les pelouses de l’espace vert. [...] »


___________________________________________________________________

[Image] « Centre commercial Beaugrenelle, dans le 15e arrondissement de Paris »

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/04/06/les-toits-verts-se-multiplient-dans-les-villes-francaises_3155246_3244.html


[Vidéo] « La plus grande toiture végétalisée de Paris  » Vidéo Dailymotion
http://www.dailymotion.com/video/k6e9pWDUNo1tfe3XrMC


(via Le Monde 06.04.2013 "Les "toits verts" se multiplient dans les villes françaises")

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le jardin naturel et ses habitants : Les tipules (les vers gris, 1re partie)

Le jardin naturel et ses habitants : Les tipules (les vers gris, 1re partie) | Les colocs du jardin | Scoop.it

OPIE. Insectes n°170 - 2013 (3). « Le jardin naturel et ses habitants - Les vers gris (1) - Les tipules (par Bruno Didier) »


« Les « vers » que croise le jardinier sont nombreux. De couleurs et de formes variées, avec parfois des ressemblances troublantes malgré des appartenances systématiques éloignées. Nous avons vu dans un précédent article comment distinguer certains vers blancs, larves de Cétoines et de Hannetons. Les « vers gris » appartiennent principalement à deux groupes distincts : ce sont les larves des Tipules (Dip. Tipulidés) et les chenilles de Noctuelles (Lép. Noctuidés). » 


[Image] Tipula paludosa (Meigen) (Coutin R. / OPIE) Larves


→ Les tipules / Insectes n° 170 - i170didier2.pdf
http://www7.inra.fr/opie-insectes/pdf/i170didier2.pdf

    

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les sols / France Inter

Les sols / France Inter | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Denis Cheissoux. CO2 Mon Amour, France Inter. « Ce samedi CO2 se penche sur les sols en compagnie de Frédéric Denhez qui vient de publier chez Flammarion "Cessons de ruiner notre sol". » 


« Après avoir fait un constat alarmant sur l'état des sols français (résultats de l'urbanisation, infiltration de divers produits, etc.), Frédéric Denhez revient sur bon nombre d'idées reçues et propose une série de solutions concrètes pour poursuivre une révolution agricole déjà en marche. » 


[...]


[Liens] Le site de Frédéric Denhez, écrivain, vulgarisateur, conférencier et animateur / La Scop SAGNE, étude et maitrise d’œuvre pour les zones humides / La coopérative Rhizobiome / Rapport sur l’état des sols en France. D.Arrouays, Gis Sol, novembre 2011 /La base de données CORINE Land Cover (CLC) / Panorama de la quantification de l'évolution nationale des surfaces agricoles « Observatoire national de la consommation des espaces agricoles (Oncea), mai 2014. » / Chape de plomb sur le site minier de Saint Félix de Pallières(7) «

Le dossier de l'Association Toxicologie-Chimie (ATC) » / Faut-il rouvrir la mine d’or de Salsigne ? par Hervé Pujol de l’Université Montpellier I « Un article paru dans le Journal du CNRS, 05/09/2014 » / La base de données Basias « Un inventaire des anciens sites industriels à risque de pollution des sols » /La base de données Basol « sur les sites et sols pollués ou potentiellement pollués appelant une action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif. / Le LAMS, laboratoire d’analyse du sol de Claude et Lydia Bourguignon / Les rencontres Sol contre tous ? 13-14 octobre 2014 à Caen / L'actualité environnementale « Le site de veille d'Anne Gouzon de la Documentation de Radio France. »



more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les aoûtats hibernent et renaîtront pour piquer

Les aoûtats hibernent et renaîtront pour piquer | Les colocs du jardin | Scoop.it

L'été humide a favorisé les larves de cet acarien urticant. Enfoui dans le sol, il ne manquera pas de resurgir au printemps.


La Nouvelle République - 26/09/2012. « Christophe Boutin vous répond »


« L'aoûtat « trombicula automnalis » vit dans les végétations importantes (jardins, prairies, sous-bois, pelouses). C'est dans l'herbe humide qu'il se reproduit, les femelles y pondant dans le sol. Cet arachnide rouge vif est invisible à l'œil et s'attaque aux animaux et à l'être humain, l'été et le début de l'automne.
Dans certaines régions on l'appelle vendangeur, trombidium, puron ou rouget. Il raffole des étés pluvieux et s'attaque aux animaux à sang chaud. Chez l'homme, il aime s'accrocher aux vêtements et pique aux endroits où la peau est fine (oreilles, intérieur des cuisses, aisselles, etc.). Ses piqûres sont orangées et très irritantes, près de la ceinture, de la cheville et des aisselles ; toujours en série de petits boutons sur une même région corporelle. L'aoûtat se nourrit des liquides tissulaires, pas de sang. La femelle peut pondre des centaines d'œufs et plusieurs fois pendant l'été (mille au total), qui deviendront toutes des larves de 0,2 mm ! »


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Confidences Canopéennes
Scoop.it!

L’industrie chimique pilote l’évaluation des risques des pesticides qu’elle produit

L’industrie chimique pilote l’évaluation des risques des pesticides qu’elle produit | Les colocs du jardin | Scoop.it
La réglementation européenne exige que toutes les études existantes soient prises en compte pour évaluer les risques d’un pesticide avant sa mise sur le marché. Pourtant, les études indépendantes de l’industrie chimique sont ignorées dans cette évaluation. La "fiabilité" des études scientifiques est notée selon un barème établi par l’industrie elle-même. Principale conséquence, selon les ONG écologistes, la toxicité de certains pesticides continue d’être ignorée.

Via Christian Allié
more...
Christian Allié's curator insight, October 7, 8:49 AM

.................""""""""""""""""""""""""""""""...............

 

[ ... ]

 

............

En réalité, rien n’a changé, selon PAN. Sans que la puissance publique s’en émeuve. Les États membres valident les dossiers présentés par l’industrie, même si les sources références sont incomplètes. 23% seulement des études universitaires réalisées ont ainsi été citées dans les sept demandes d’homologation analysées par l’étude de PAN et Générations futures. Et, lorsqu’elles sont mentionnées, les études publiques indépendantes ne sont jamais utilisées pour l’avis final. Le diable se cache dans les détails: la pertinence des études scientifiques est notée selon un barème établi par l’industrie elle-même.

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), en charge de valider l’avis des États membres, propose depuis 2011 de hiérarchiser les études selon la classification de Klimisch. Ce barème, nommé d’après un expert du groupe chimique allemand BASF, privilégie les bonnes pratiques dictées par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Issues de l’industrie chimique, "ces lignes directrices pour les tests sont rejetées par les scientifiques indépendants comme étant restrictives de leur liberté de chercher", selon les ONG. Les études universitaires qui n’utilisent pas les règles de l’OCDE se voient affecter le score de fiabilité le plus bas. Fiabilité qui ne repose en rien sur "la qualité scientifique et la fiabilité" des études, selon les propos mêmes du Commissaire européen à la santé et à la consommation en 2011, cité dans l’étude.

 

Des seuils de toxicité sous-évalués ?

 

La démonstration des ONG ne s’arrête pas là. Selon elles, prendre en compte les études indépendantes transformerait radicalement la réglementation. Dans les études ignorées des dossiers d’homologation, les doses toxiques à ne pas dépasser sont 20, 100 et même jusqu'à 1500 fois inférieures à celles validées par les autorisations de mises sur le marché.

Cet écart s’explique par deux approches différentes: les tests de l’OCDE tiennent compte des effets toxiques aigus, mais pas des effets chroniques liés à une exposition prolongée à de faibles doses de produits toxiques.

Or, de plus en plus de scientifiques dénoncent l’inefficacité de la toxicologie classique pour les pesticides systémiques (néocotinoïdes et fipronil), qui représentent pourtant 40% des parts de marché. Ce sont notamment les conclusions du groupe de recherche sur les pesticides systémiques (Task force on systemic pesticides) qui regroupe une trentaine de scientifiques internationaux. Les chercheurs montrent en particulier que ces produits chimiques s’accumulent dans l’environnement. Cette exposition prolongée aux pesticides serait responsable du déclin massif des insectes et des oiseaux. 

Magali Reinert

Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La colère bio. Emmanuel Giboulot, vigneron combattant

La colère bio. Emmanuel Giboulot, vigneron combattant | Les colocs du jardin | Scoop.it

Par Emmanuel Tresmontant. Paris Match. « Emmanuel Giboulot s’est dressé seul contre l’administration qui, en juin 2013, avait ordonné aux paysans de traiter préventivement leurs vignes avec des insecticides toxiques. Le tribunal de Dijon a été indulgent. Aujourd’hui, chercheurs, médecins, sommeliers et cultivateurs des crus les plus prestigieux se joignent à son combat écologique. Tandis que les dégâts des produits chimiques sont déjà immenses, une prise de conscience s’est fait jour, et 3 000 vignerons bourguignons ont rejoint Emmanuel... »


[...] 


« Pour Claude et Lydia Bourguignon, microbiologistes des sols, dont le laboratoire, le Lams, est situé près de Dijon, la réponse est évidente : "Depuis plus de trente ans les vignes et leurs porte-greffes sont clonés et reproduits par bouture. Or, la vie maintient sa vigueur génétique par la reproduction naturelle. Cette absence de reproduction provoque une dégénérescence de la plante. Autrefois, les vignes vivaient plusieurs siècles. Aujourd’hui, à cause du greffage, nous voyons des vignobles de moins de trente ans dont plus de la moitié des pieds sont déjà morts... On arrache les vignes quand elles commencent à peine à faire des grands vins ! Or personne à l’Inra ne semble étonné par cette mortalité précoce et cette dégénérescence, aucun budget de recherche n’est alloué et l’on continue à privilégier les marchands d’insecticides pour exterminer des insectes qui, autrefois, ne posaient aucun problème." »


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Verdissement et ruelles vertes : Jardin de rue

Verdissement et ruelles vertes : Jardin de rue | Les colocs du jardin | Scoop.it

Montréal, je fais ma ville ici. « Le projet Jardin de rue est une initiative communautaire entre voisins. Une fois par année, des tronçons de rues sont ciblés dans l’arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie pour être aménagés. Ces tronçons ont la particularité d’avoir de grands espaces rectangulaires couverts d’asphalte entre la rue et le trottoir, appelés « trottoirs boulevards ».

Ensemble, entre voisins, nous enlevons cet asphalte. Nous recevons l’aide de l’arrondissement pour son chargement et son transport. Cet asphalte sera ultérieurement recyclé.

Ensuite, nous remplissons ces espaces de compost (distribué gratuitement au Complexe environnemental de Saint-... »

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La biodiversité suisse va "plus mal qu'on l'imagine"

La biodiversité suisse va "plus mal qu'on l'imagine" | Les colocs du jardin | Scoop.it
Pro Natura, l'Académie suisse des sciences naturelles et BirdLife Suisse demande au Conseil fédéral de mettre en oeuvre le plan d'action Stratégie Biodiversité Suisse, approuvé par le Parlement en 2012. Pour l'instant, peu d'efforts sont faits.


[Image] « Le grillon des champs, que Pro Natura a choisi comme Animal de l'année 2014, est emblématique du problème du manque de réserves naturelles. L'insecte se fait de plus en plus rare sur le territoire suisse. » 


more...
No comment yet.