Les colocs du jardin
Follow
Find tag "bio"
15.0K views | +39 today
Les colocs du jardin
Des plantes pour les insectes, des insectes pour les plantes... et leur place dans nos espaces !
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Comment se forme l’humus stable

Comment se forme l’humus stable | Les colocs du jardin | Scoop.it

Le Blog du Jardinier Bio.


Formation de l'humus


 « On distingue trois processus :

  1. minéral, il se produit lors de la désagrégation des roches dues aux intempéries.
  2. dans les résidus des plantes et des animaux morts, provoqués par l’intermédiaire des organismes végétaux et animaux inférieurs, tels que les algues, les bactéries, les champignons et les protozoaires.
  3. unification et combinaison des résultats du premier et second processus, par les larves des insectes et les vers de terre. »


[...]


« Les forces vitales du végétal-animal agissent sur les minéraux argileux (1er processus) et sur l’humus à l’état colloïdal (second processus). »


Ces substances sont mangées par la faune du sol : cloportes, acariens, larves des insectes , et surtout les vers de terre. Ces créatures dévorent la terre, elles cherchent des endroits où les deux substances précédentes sont produites. Leur vie consiste à combiner les deux substances au moyen de leur processus digestif et métabolique pour donner un humus stable. »


« Combinée avec l’azote, le calcium etc…, cette nouvelle substance est absorbée par les racines des plantes comme nourriture. »


more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from Confidences Canopéennes
Scoop.it!

Le pionnier de l’agriculture de demain

Le pionnier de l’agriculture de demain | Les colocs du jardin | Scoop.it
Le pionnier de l’agriculture de demain


Par Camille Labro. Le Ventre Libre. « Alors que le tentaculaire Salon de l'Agriculture ouvre ses portes à Paris, faisant la part belle aux méthodes agro-industrielles, certains fermiers se battent pour défendre le courant inverse. Eliot Coleman est de ceux-là. Il est américain, et ce n'est pas un hasard. Si l'agriculture intensive et chimique est prépondérante aux Etats-Unis, une contre-(agri)culture, qui prône un retour aux valeurs humaines et naturelles, se développe avec d'autant plus de vigueur. »


« Eliot Coleman est l’un des pionniers du "Deep organic farming", ou micro-agriculture biologique à haute productivité. Sur une terre acide, caillouteuse et gelée de l'Etat du Maine, cet ancien professeur a créé la Four Season Farm (Ferme des quatre saisons) il y a plus de 40 ans. C’est aujourd’hui un jardin fertile, à la productivité inouïe, été comme hiver, et ce sans aucun recours aux énergies fossiles, produits chimiques ou mécanisation. »


« Coleman vient de publier en France Des légumes en hiver (sous-titré "produire en abondance, même sous la neige") : un manuel précis et passionnant, destiné aux jardiniers amateurs comme aux professionnels du maraîchage. [...] »


Via Raphael Souchier, Christian Allié
more...
Claude Carat's curator insight, March 9, 12:47 PM

lecture passionnante, rien est impossible

 

 
Thierry Curty's comment, April 14, 6:05 AM
Pour info, je rappelle quand même que ces techniques agricole soi-disant oubliées, sont loin de l'être. Elles ne sont tout simplement plus applicables, ni plus, ni moins. Ce sont des techniques qui ont disparu en même temps que les vaches ont cessé de paître à Montmartre et que le fumier s'est donc mis à manquer. La plupart de ces techniques reposant sur le fumier, elles sont tout bonnement obsolètes. Cette lecture n'a donc rien de passionnant, puisqu'elle relève d'une utopie atavique complètement archaïque et inapplicable.
Christian Allié's comment, April 14, 6:39 AM
Foin de passion ........ ce n'est qu'une histoire de fumier........!
Rescooped by Bernadette Cassel from Valo-Irstea
Scoop.it!

Une étude s'intéresse à l'innovation technologique dans l'agriculture bio

Une étude s'intéresse à l'innovation technologique dans l'agriculture bio | Les colocs du jardin | Scoop.it

BE Brésil. « Une étude s'intéresse à l'innovation technologique dans l'agriculture bio »


« L'agriculture biologique se développe fortement au Brésil, le marché des produits bio a augmenté de 15 à 20% en 2013 (données du Ministère du Développement Agraire). Il est alimenté par près de 90 milles producteurs dont 85% sont des exploitations familiales. »


[...]


« L'agriculture bio, telle que définie par le Département de l'Agriculture des Etats-Unis, est un système de production excluant largement l'usage de fertilisants, pesticides et additifs synthétiques pour l'alimentation animale. Elle s'appuie par ailleurs , autant que possible, sur une rotation des cultures et l'utilisation de fumiers d'origine animale, de légumineuses, d'engrais verts, de contrôles biologiques des nuisibles pour maintenir la structure et la productivité du sol, fournir les nutriments aux plants et contrôler insectes, mauvaises herbes et autres ravageurs de cultures. Elle s'attache à réutiliser d'anciennes pratiques agricoles en les adaptant aux techniques modernes, avec pour objectif d'augmenter la productivité en affectant le moins possible les écosystèmes. "Les agriculteurs bio compensent l'absence d'équipements directement conçus pour eux par l'innovation dans les procédés de production et l'adoption de nouvelles méthodes d'organisation", affirme Tereso. »


[...]


"Pesquisa investiga inovaçao tecnologica na agricultura orgânica", FAPESP (17/01/2014) : http://agencia.fapesp.br/18486



Via Carole Giansily - Direction Valorisation - Transfert (DVT) - Irstea
Bernadette Cassel's insight:
  
« Carole Giansily - Direction Valorisation - Transfert (DVT) - Irstea's insight:

"Les producteurs bio compensent l'absence de technologies adaptées (machines et équipements) par le développement de solutions technologiques sous forme de procédés, d'organisation des tâches et de commercialisation de ses produits. D'après Tereso : "ce qui nous a attiré le plus l'attention a été leur capacité de trouver des solutions afin de surpasser l'absence d'offre d'équipements sur le marché brésilien. Lorsque ce dernier offrira des équipements spécifiques pour ces professionnels, l'agriculture bio deviendra bien plus productive que la conventionnelle." »


more...
Carole Giansily - Direction Valorisation - Transfert (DVT) - Irstea's curator insight, February 22, 7:20 AM

"Les producteurs bio compensent l'absence de technologies adaptées (machines et équipements) par le développement de solutions technologiques sous forme de procédés, d'organisation des tâches et de commercialisation de ses produits. D'après Tereso : "ce qui nous a attiré le plus l'attention a été leur capacité de trouver des solutions afin de surpasser l'absence d'offre d'équipements sur le marché brésilien. Lorsque ce dernier offrira des équipements spécifiques pour ces professionnels, l'agriculture bio deviendra bien plus productive que la conventionnelle.""

Avenir Adn Agri's curator insight, March 9, 12:06 AM

Consommons BIO et c'est le seul moyen d'enrayer tous les moyens néfastes à la santé de l'humanité et réduire à néant les GEANT de l'agro industrie qui ne pensent qu'aux PROFITS FINANCIERS mais certainement pas à la Santé ! 

Merci Bernadette