Jardins de la Terre : Le jardin le plus propre | Les colocs du jardin | Scoop.it
Autour de Vittel et Contrexéville, l’agriculture doit se passer de traitements chimiques. De cette contrainte, Roland Motte a fait l’atout numéro un des Jardins de la Terre, vitrines d’un jardinage naturel et sobre.

 

[...]

 

Ici, on fait avec les aléas. Les taupes bossellent le terrain ? « On passe un coup de râteau, et le gazon repousse. » Les mulots rongent les racines ? « Oui, mais on a des renards, et un renard mange 5 000 mulots par an. » Et que pense la volaille de la présence du goupil ? « C’est vrai qu’on a été obligé de transformer le poulailler en bunker… » Pendant ce temps, les insectes déciment les pucerons et les oiseaux font la chasse aux rampants. « Le but du jeu, c’est de tout gérer : mauvaises herbes, insectes, bestioles… » Au fil des ans, Roland Motte a accepté une contrainte supplémentaire : ne plus arroser, exception faite des plantes en pot et des quatre potagers de 300 m2chacun. Peu à peu, il a privilégié les végétaux les plus durs au mal. Résultat de cette évolution : « On n’a pas le plus beau des jardins, mais on a un des plus propres et des plus sobres ».