La permaculture au service des jardiniers paresseux | Les colocs du jardin | Scoop.it

Artgeo Tv. « [...] La permaculture est l’antithèse de la monoculture. Parmi les premiers à avoir théorisé une approche écologique de l’agriculture, le « paysan-philosophe » japonais Fukuoka et les australiens Mollison et Holmgren. Ces derniers ont créé le concept de Permaculture, contraction des mots "Permanent" et "Agriculture". »


« Voilà près de 40 ans que le jardin des Fraternités Ouvrières existe et est cultivé exclusivement de cette manière. Pas de bêchage, pas de taille, les salades y côtoient les framboisiers, groseilliers ou autres légumes anciens. Le principe de base de la permaculture est de faire avec ce dont on dispose localement en ressources et énergies potentielles. Le soleil, à travers la photosynthèse réalisée par les plantes et les cycles de transformation de l’énergie et de la matière (recyclage, compostage, alimentation, combustion…), constitue la principale source d’énergie.

Une intelligente gestion du vent, de l’eau et des ressources locales mène au même but d’autonomie énergétique. »


« Deuxième principe : "Prendre la nature comme modèle". La permaculture s’inspire du fonctionnement et de la diversité des écosystèmes naturels. Cela va jusqu’à l’interdiction du labourage : pourquoi s’obstiner à retourner la terre alors que les milliers d’animaux qui y vivent le font très bien, tout en la bonifiant naturellement et gratuitement.»


[...]


[Image] « À l’initiative du groupe de Mons des Amis de la Terre-Belgique, une visite d’un jardin de 1800 m2 cultivé en permaculture s’est organisée chez Gilbert et Josine Cardon, fondateurs des Fraternités Ouvrières (voir photos de la rencontre ci-dessus). »



Via GrainesdeTroc.fr